La Gazette 68 012015 (1) .pdf



Nom original: La Gazette 68-012015 (1).pdf
Titre: La Gazette 68 012015
Auteur: FRA0146733

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 0.9.8 / GPL Ghostscript 8.64, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 03/02/2015 à 09:01, depuis l'adresse IP 81.52.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 11327 fois.
Taille du document: 684 Ko (14 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


La Gazette CFTC/Auchan
Organe du Comité National de Liaison des Sections Syndicales CFTC des Etablissements Auchan
34 Quai de la Loire, 75019 PARIS – 01 46 07 04 32 - 06 17 14 17 13 – cftcauchan@gmail.com
www.facebook.com/cftc.auchan.france / site http://www.csfv.fr/adh/csfv_auchan

Edito…

Sommaire
La revue de presse

… d’engager un édito en ce début d’année, face aux évènements tragiques
de ces dernières semaines, à la situation économique et sociale
catastrophique du pays avec ces millions de chômeurs encore plus
nombreux, à nos résultats économiques dégradés pire que ceux de
l’année « noire » de 2013, aux attentes toujours plus fortes
d’amélioration des conditions de travail, d’une vraie reconnaissance et de
considération et d’un meilleur pouvoir d’achat…
Aussi, prenons le parti dès à présent de nous dire que le pire est
derrière nous, que nous pouvons agir pour améliorer ce qui peut l’être,
que les attentes de chacun sont légitimes, pour plus de bien être au
travail, plus de reconnaissance et de partage, plus de rémunérations
directes, et le retour à une croissance partagée…Oui, ce n’est pas facile
d’y croire, mais il le faut !
Bien que rien ne semble définitif, et surtout pas la fertilité d’idées
toujours plus contraires à nos affaires de la part des politiques qui nous
gouvernent (j’en veux pour preuve une augmentation considérable de la
TASCOM et de manière rétroactive qui va « plomber » la participation
au bénéfice déjà bien affaiblie par nos résultats catastrophiques, en
passant par les futures possibilités d’ouvertures de 12 dimanches par
an), la place de notre entreprise dans le paysage français est réelle !
Que n’entend on pas depuis quelques jours sur une fusion de nos
enseignes avec le groupe U ?
Aussi, considérant que le projet PACTE est en voie de finalisation, que
les changements d’organisations s’opèrent et que les moyens sont enfin
posés, ne devrait on pas faire mieux ?! Et nous tourner à nouveau vers un
nouveau développement plus harmonieux, plus respectueux, plus
reconnaissant ?
Avec pragmatisme et réalisme…ce qui semble conforté par les résultats
des élections professionnelles récompensant les listes CFTC.

Bruno DELAYE
DSC CFTC/Auchan

A suivre sur :
https://www.facebook.com/cftc.
auchan.france

Droit social
Page 2 & 3 – CPF

Communiqué
Page 4 – Rana Plaza

Social et économie
Page 5 & 6 – indice des prix
de décembre 2014

Nos activités
Page 7 – Commission de suivi
PACTE janvier 2015
Page 8, 9, 10 et 11 –
réunion du CCE du 14 janv.

Elections professionnelles
Pages 12 & 13

Sur l’agenda
Page 14

Le site CFTC Auchan
A découvrir d’urgence !

La Gazette CFTC/Auchan – N° 68

« Pas facile ... »

1

Lille, le 30 janvier 2015

Droit social …

CPF : n’oubliez pas de créer votre compte ! – janvier 2015 –
Depuis lundi 5 janvier, comme prévu, le site officiel du compte personnel de formation permet de créer
son espace personnel. C’est dans les conditions d’un utilisateur lambda que le Centre INFFO a testé la
procédure. Verdict.
Efficace, simple et opérationnel. Si ce n’était les multiples copies d’écran réalisées pour assurer le suivi de notre
test, l’impression des 19 pages de conditions générales d’utilisation (CGU) et la découverte des tutoriels d’aide à
la prise en main, il ne nous aurait guère fallu plus de 2 minutes pour créer notre espace personnel et renseigner
notre solde d’heures de droit individuel à la formation (Dif).
Difficile, en effet, de faire plus simple. Premièrement : valider les CGU. Deuxièmement, s’inscrire en renseignant
un formulaire qui comporte pour seuls champs obligatoires votre numéro de sécurité sociale en guise
d’identifiant, votre genre, nom, prénom et adresse courriel. Troisièmement : saisir votre mot de passe.
Quatrièmement et dernièrement : valider votre inscription à réception du courriel de confirmation qui nous est
parvenu instantanément.

À signaler enfin que les nombreux tutoriels qui accompagnent chaque étape de la prise en main du compte
personnel de formation sont à la fois disponibles en version audio et en version PDF.


Le site officiel du compte personnel de formation : www.moncompteformation.gouv.fr/

Philippe LEFLOCH Conseiller technique
Service Politique Sociale – Confédération CFTC Pantin

2

Passée cette étape, le titulaire peut alors à loisir initier un "dossier de formation" sur la base d’un code de
formation éligible au CPF. Ce qui signifie qu’un dossier de formation n’est pas un portfolio destiné à garder la
trace de l’élaboration de votre projet professionnel, mais bien un espace uniquement destiné à assurer le suivi
de la mise en œuvre de votre projet de formation. Pour trouver une formation éligible au CPF, il suffit de cliquer
sur la rubrique "Rechercher une formation" sur le site public www.moncompteformation.gouv.fr. Le site le
précise, « la liste des formations proposées est constituée par les régions et branches professionnelles en
rapport avec votre statut et vos qualifications ». D’où la nécessité de renseigner son statut, la région du lieu du
travail ainsi qu’un code APE ou une branche professionnelle pour pouvoir lancer une recherche, éventuellement
complétée de mots-clefs. Dans notre cas, la requête "Salarié" + "Rhône-Alpes" + "8412 Z" + "journalisme" donne
accès à quatre formations : une certification de journaliste de niveau II inscrite au RNCP, un diplôme
universitaire de technologie Information-communication option communication des organisations (niveau III), une
licence pro bâtiment et construction spécialité économie de la construction (niveau II) et un titre de Responsable
marketing touristique de niveau II inscrit au RNCP. Prochaine étape : interpréter ses résultats en compagnie de
son employeur ou conseiller en évolution professionnelle. Précision : le dossier de formation peut rester
confidentiel et inaccessible à l’employeur.

La Gazette CFTC/Auchan – N° 68

Même simplicité pour le renseignement du solde d’heures Dif non consommées, qu’il suffit de déclarer après
avoir consulté sa fiche de salaire de décembre 2014 ou l’attestation employeur. Attention toutefois, un message
le rappelle lors de la validation, ces dispositions relatives à la prise en compte du solde d’heures Dif ne
s’appliquent pas aux fonctionnaires, pour lesquels le Dif est maintenu. À noter qu’il est impératif de renseigner
son solde d’heures, quand bien même celui-ci est égal à 0, pour pouvoir initier un dossier de formation. Vous
vous êtes trompé ? Pas de problème, il reste possible de modifier son solde jusqu’à la première utilisation de vos
heures dans le cadre d’un projet de formation. C’est d’ailleurs lors de cette mobilisation effective que la réalité du
solde déclaré sera vérifiée, sur la base du justificatif remis par l’employeur, qu’il faut donc impérativement
conserver. C’est là la seule difficulté : pour les personnes qui n’étaient pas en poste au 31 décembre 2014 , il
sera impératif, si cela n’avait pas été fait à la fin du dernier contrat de travail, de récupérer cette attestation
employeur. S’il est tout à fait possible d’utiliser ses heures Dif pour réaliser une formation en 2015, le compte
CPF ne sera lui« alimenté qu’à partir du mois de mars 2016 en fonction de votre activité réalisée en 2015>. »

Le ministère du Travail publie trois fiches sur les droits et obligations dans le cade du CPF et
du Dif ! – janvier 2015 –
Pour accompagner la mise en œuvre du compte personnel de formation (CPF) et informer sur le devenir du
solde des droits du Dif [2], le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue
social a édité une boîte à outils pour les utilisateurs, comprenant des contacts utiles et trois fiches pratiques.
Deux concernent le Dif, pour les bénéficiaires et les employeurs, afin de souligner notamment les obligations de
ces derniers. La dernière reprend le mode de fonctionnement du CPF à destination des directions d’entreprise,
Les obligations patronales dans le cadre du Dif
Si depuis le 1er janvier dernier, le CPF a pris le relais du Dif, l’employeur a l’obligation d’informer avant la fin du
mois ses employés sur les droits acquis au titre de ce dernier dispositif au 31 décembre 2014. L’information doit
se faire par le biais d’une attestation spécifique, si cela n’a pas été fait dans la fiche de paye de décembre 2014.
Ce justificatif sera nécessaire lors de la première utilisation du CPF pour suivre une formation, et le nombre
d’heures acquises devra être reporté dans l’espace personnel du site moncompteformation.gouv.fr, que le salarié
doit activer. Les heures non consommées au titre du Dif seront mobilisables jusqu’en janvier 2021, et
cumulables avec celles acquises dans le cadre du CPF.
CPF gestion en interne ou par l’Opca
La fiche sur le CPF rappelle qu’il s’agit d’un compte individuel, rechargeable pour financer des formations
donnant lieu à une certification ou une qualification reconnue. Depuis le premier janvier, chaque année le salarié
acquiert 24 heures par an jusqu’à un plafond de 120 heures, puis12 heures par an jusqu’à la limite de 150
heures. La fiche souligne que les entreprises de moins de 10 salariés ne versent pas de contribution spécifique,
a contrario des plus importantes qui consacrent désormais 0,2 % de leur masse salariale au CPF. Ces dernières
peuvent verser cette somme à leur Opca ou la gérer en interne, en prenant directement en charge les frais de
formation de leurs salariés.
Enfin, la fiche dédiée au CPF rappelle qu’il peut venir en complément des actions prévues au plan de formation
ou de tout autre dispositif, mais qu’il ne s’y substitue pas, tandis qu’un abondement d’heures peut aussi être
apporté par un Opca, un Opacif, la Région, Pôle emploi, l’Agefiph ou le fonds de prévention de la pénibilité. Par
ailleurs, les trois fiches rappellent que l’employeur est tenu de réaliser un entretien professionnel tous les deux
ans dédié au développement des compétences, et que c’est notamment l’occasion d’aborder les projets de
formation dans le cadre du CPF.
Philippe LEFLOCH Conseiller technique
Service Politique Sociale – Confédération CFTC Pantin

Décrets relatifs à la formation professionnelle publiés en décembre 2014

Décret n°2014-1453 du 5 décembre 2014 relatif aux conditions d'acquisition d'une certification par les
jeunes sans qualification professionnelles

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=BC095CFFD62B8E361D7F36F19A136791.tpdj
o14v_2?cidTexte=JORFTEXT000029851764&categorieLien=id
Décret n°2014-1717 du 30 décembre 2014 relatif au système d'information du CPF et à la gestion des
droits
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=BC095CFFD62B8E361D7F36F19A136791.tpdj
o14v_2?cidTexte=JORFTEXT000030005577&dateTexte=20150108

3

Décret n°2014-1454 du 5 décembre 2014 relatif à la formation professionnelle des jeunes sortant
sans qualification professionnelle du système éducatif

La Gazette CFTC/Auchan – N° 68

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=612B911C6F1B1DBB4D79C6E354FF1387.tpdj
o14v_2?cidTexte=JORFTEXT000029851757&categorieLien=id

Communiqué de presse …
Rana Plaza : la justice rend un jugement favorable à Groupe auchan
Paris, le 28 janvier 2015
En avril 2014, 3 associations avaient déposé plainte contre Groupe Auchan. Le
procureur de la République de Lille a rendu sa décision, qui aboutit à classer sans
suite la plainte des ONG pour absence d’infraction.
Le 24 avril 2013, à Dacca, au Bangladesh, l’effondrement d’un immeuble abritant des ateliers de confection
avait entraîné la mort de 1 135 ouvriers et ouvrières et provoqué 1 800 blessés. 3 semaines après cette
tragédie, un pantalon enfant de marque In Extenso était retrouvé dans les décombres. Cela alors
qu’Auchan n’avait jamais passé commande à l’un de ces ateliers.
Très rapidement, en tant qu’acteur de l’économie bangladaise depuis plus de 15 ans, Groupe Auchan a
pris des mesures fortes :
en menant une enquête sur le terrain qui n’a pas permis d’apporter de preuve tangible permettant
de déterminer la vérité des faits (malveillance ? sous-traitance illégale ?...) concernant son produit
en annonçant le maintien de son courant d’affaires dans le pays
en adhérant au Fire & Safety Building Agreement, accord international initié notamment par
plusieurs organisations syndicales internationale
en mettant en place un plan en 8 axes pour lutter contre la sous-traitance opaque et la
corruption, et dont les premiers résultats ont été communiqués début avril
à l’été 2014, en manifestant sa solidarité vis-à-vis des victimes, suite à l’appel de l’OIT, de
l’OCDE et de 8 ministres européens de l’économie, en faisant un don de 1,5 million de dollars au
Rana Plazza Donor’s Trust Fund.

4

Après une enquête approfondie de la police judiciaire, le procureur de la République de Lille vient de
rendre sa décision, qui aboutit à classer sans suite la plainte des ONG pour absence d’infraction.
Cette décision vient rendre justice à l’engagement d’Auchan pour développer des politiques d’achats
responsables. Groupe Auchan demeure déterminé à poursuivre ces politiques afin de contribuer, à son
niveau, à l’amélioration des conditions de travail des salariés des usines où sont fabriqués ses produits,
dans l’ensemble de ses pays d’import.

La Gazette CFTC/Auchan – N° 68

En avril 2014, 3 associations avaient déposé une plainte auprès du tribunal de Lille attaquant le
positionnement de Groupe Auchan en tant que « Discounter Responsable » qu’ils jugeaient contradictoire
avec le comportement de l’entreprise suite au drame du Rana Plaza et plus largement avec ses politiques
en matière d’import.

Social et économie…
6
Indice des prix à la consommation – janvier 2015 –

Les prix à la consommation sont en hausse de 0,1% ;
Ils augmentent de 0,1% sur 1 an !
En décembre 2014, l’indice des prix à la consommation (IPC) augmente de 0,1 % après une
baisse de 0,2 % le mois précédent. Corrigé des variations saisonnières, il recule de 0,1 %.
Comparé au même mois de l’année 2013, il augmente de +0,1 % en décembre, en ralentissement
par rapport à novembre (+0,3 %). Hors tabac, l’IPC est stable sur un an.
En décembre 2014, les hausses saisonnières des prix de certains services sont en grande partie
compensées par un nouveau recul des prix de l’énergie, en particulier des produits pétroliers, et
dans une moindre mesure, par une baisse des prix des produits alimentaires.
Augmentation saisonnière des prix des services
Globalement, les prix des services augmentent de 0,6 % en décembre 2014 (+1,6 % sur un an).
Cette hausse, supérieure à celle observée l’année dernière (+0,5 % en décembre 2013), provient
principalement de la hausse saisonnière des prix des services liés au tourisme. Ainsi, les tarifs des
transports aériens augmentent de 13,2 % (+1,4 % sur un an), ceux des voyages touristiques tout
compris de 10,9 % (—1,1 % sur un an) et ceux des hébergements de vacances de +12,2 %
(+3,2 % sur un an). S’y ajoute, comme chaque année en décembre, le relèvement des taxes
d’enlèvement des ordures ménagères (+1,9 % en décembre 2014 ; +2,3 % en décembre 2013 ).
En outre, les primes d’assurance se renchérissent nettement en décembre (+2,3 % ; +3,0 % sur
un an) après la fin de promotions consenties à l’automne.

En décembre 2014, les prix de l’énergie baissent sensiblement (—2,6 % après —0,6 % en
novembre ; —4,4 % sur un an) du fait de la chute des prix des produits pétroliers (—4,6 % ; —
10,6 % sur un an). Les prix des carburants reculent ainsi de 4,4 % (—9,9 % sur un an) et ceux du
fioul domestique de 6,8 % (—16,7 % sur un an). Par ailleurs, les prix du gaz de ville diminuent (—
0,7 % ; +1,2 % sur un an) tandis que les prix de l’électricité sont stables (+4,8 % sur un an).
Repli des prix de l’alimentation
En décembre 2014, les prix des produits alimentaires se replient de 0,1 % sur un mois et leur
recul sur un an s’accentue (—0,4 % après —0,2 % en novembre). La baisse des prix des produits

La Gazette CFTC/Auchan – N° 68

Recul sensible des prix de l’énergie

plus inhabituelle en décembre, des poissons et crustacés frais (—1,0 % ; +1,2 % sur un an). Hors

5

frais (—0,1 %) provient de celle, saisonnière, des fruits (—1,3 % ; +0,8 % sur un an) et de celle,

produits frais, les prix de l’alimentation se replient également de 0,1 % en décembre 2014 et de
0,4 % sur un an, comme en novembre. Cette baisse touche plusieurs postes de consommation et
est désormais marquée sur un an notamment pour les céréales (—3,0 %), les œufs (—2,5 %), les
sucres, confitures, chocolat, confiserie et produits glacés (—2,6 %) et les boissons non alcoolisées
(—1,5 %).
Hausse des prix des produits manufacturés
Comme en 2013, les prix des produits manufacturés augmentent légèrement en décembre
(+0,1 %) tirés par la hausse saisonnière des prix de l’habillement-chaussures (+0,6 % en
décembre 2014 comme en décembre 2013 ; +0,2 % sur un an). À l’inverse, les prix des produits
de santé reculent de nouveau (—0,2 % ; —3,0 % sur un an). Les prix des autres produits
manufacturés sont globalement stables en décembre (—1,1 % sur un an) : les prix des produits
technologiques continuent de baisser (—0,8 % ; —7,3 % sur un an pour les équipements audiovisuels, photographiques et informatiques), mais ce mouvement est compensé par des sorties de
promotion, notamment sur les meubles et les articles d’ameublement (+0,7 % ; +0,3 % sur un
an).
L’inflation sous–jacente de nouveau négative
En décembre 2014, l’indicateur d'inflation sous-jacente (ISJ) est en hausse de 0,1 %. Sa variation
annuelle demeure en léger repli (—0,1 % ; après —0,2 % en novembre). L’indice des prix à la
consommation harmonisé (IPCH) augmente de 0,1 % sur un mois, comme sur un an (après
+0,4 % sur un an en novembre 2014).

6

La Gazette CFTC/Auchan – N° 68

Glissements annuels de l'indice des prix à la consommation (IPC) et de l'inflation sous-jacente (ISJ)

Nos activités…
Commission de suivi PACTE – 20 janvier 2015 Lancé en 2014, le projet de réorganisation PACTE est à mi parcours ! Et malgré un départ laborieux l’été
dernier avec la communication du projet, la mise en place des mesures d’accompagnement de l’accord,
l’identification des personnels cadres concernés et l’accompagnement par les RH et la commission dédiée,
l’avancement du projet commence à se voir.
D’un effectif de départ de 3010 personnes, l’effectif en place au 5 janvier 2015 est de 2606 personnes et
l’objectif est de 2217. On est donc à mi chemin de cet objectif de réorganisation de la population
encadrement, avec un pic de départs observé en octobre, un ralentissement en décembre et une reprise
semble t-il conforme dans les projets de mobilité pour ce début d’année.
DO par DO, la commission prend donc connaissance à la fois des mobilités internes, des mobilités externes
et des départs en Pré Retraite Totale aux conditions négociées. Que ce soit par DO ou plus précisément
sur les sites, les IRP sont tenus régulièrement au courant des avancées, d’autant que les équipes
encadrements sont visiblement affectées (et parfois déstabilisées) par les départs. La commission
constate la bonne tenue des offres d’emplois, y compris pour des départs dans le Groupe.
A la demande de la délégation CFTC, au-delà de l’aspect comptable des mobilités et départs, les RH Task
Force expriment un ressenti pour leurs régions respectives :
En région IDF, c’est moyennement satisfaisant, il y a encore beaucoup de choses à faire et en
attente de nombreux projets personnels
En région EST, la situation est plutôt sereine
En région NORD, la situation est plutôt satisfaisante avec des mouvements dans tous les sites
En région SUD, même situation
En région OUEST, de bonnes pratiques sont relevées, la mobilité semble plus accessible et le projet
bien communiqué

Pour la délégation CFTC/Auchan : Philippe ROSINSKI, Djamal OTMANI, Eric POURPLANCHE, B. DELAYE

7

Inscrit dans le projet PACTE, un point des effectifs employés est également fait : l’effectif est en
augmentation de 487 employés comparativement à décembre 2013 dont une évolution de +184 employés en
CDI sur le périmètre commerce hyper. La question des employés commerciaux est présente, car aucune
nomination n’a encore été faite, les recrutements et la fiche de poste n’étant proposés que maintenant.

La Gazette CFTC/Auchan – N° 68

En synthèse nationale :
254 mobilités internes répartis pour 136 changements de métiers (dont 42 AM promus managers
de Commerce), 49 changements de sites, 38 vers les services centraux, 11 en changements de DO,
le reste en mobilité autres services ou vers le Groupe
La mobilité externe a concerné 302 personnes
La PRT a permis à 184 AM ou cadres d’en bénéficier pour cette année 2014

Comité Central d’Entreprise – 14 janvier 2015 Information sur les politiques de partage
Lors de ce 1er CCE de l’année, le DRH national Jean André Laffitte a informé les membres du CCE de
l’évolution des politiques de partage dans le cadre de la vision renouvelée de Groupe Auchan. En insistant
sur les engagements du Groupe à rester un groupe différent et de réaffirmer les politiques de partage
comme un pilier des politiques de RH du Groupe, il ré exprime les politiques de partage en cohérence avec
la vision du Groupe qui s’appuie sur :
Une fédération d’entreprises autonomes
Des collaborateurs responsables, professionnels, passionnés et considérés
Les valeurs de confiance, partage et progrès.
Partant d’un état des lieux dans le Groupe de diversité de dispositifs, complexifié au fil des années,
s’éloignant parfois des principes d’origine et des politiques parfois inadaptées au contexte, il est donc
exprimé la nécessité d’un cadre commun pour les politiques de partage.
Il faut rappeler à ce stade que Groupe auchan est une Fédération d’Entreprises autonomes, de 6 métiers
majeurs (Hypers, supers, immobilier, banque, e-commerce, autres activités…) dans 16 pays ! Et des
structures d’exploitation et de holdings, des services supports multi métiers, voir multi pays à
l’international.
La vision exprime la volonté d’adapter le périmètre actuel « en rapprochant le partage des fruits du
travail, résultats et progrès, au plus près du lieu où ils sont fabriqués et avec ceux qui ont contribué
à les réaliser ».
Dans cette 1ère proposition d’adaptation, le projet de périmètre de participation du métier Hypermarché
Auchan France serait associé à Immochan France (conservant ainsi la proximité et le développement
national de l’exploitation des surfaces commerciales Auchan + galeries) et le métier de Holding associé aux
sociétés de support multi métiers / multi pays (OIA, AIT, Auchan Hyper et Immochan SAS.
A ce stade d’information, bien malin celui qui « mesure » les impacts en plus ou en moins pour les salariés
d’Auchan France ! C’est pourquoi la délégation CFTC a demandé et obtenu une paritaire technique
supplémentaire à la commission économique pour apprécier les avantages d’un périmètre de participation
retravaillé. D’autant que l’annonce dans les prochaines semaine du montant 2014 de la participation va
encourager a renouer avec une politique de partage gagnante !

Mandat a été donnée à la secrétaire du CCE pour cet avenant permettant l’abondement, à noter que ni la
CGT ni la cgt-FO ne sont favorables. Pour la délégation CFTC, cela reste un signal d’encouragement et de
confiance, avec le pragmatisme et le réalisme nécessaires.

8

Comme chaque année, une proposition d’avenant à l’accord du Plan d’Epargne d’entreprise est faite aux élus
du CCE pour permettre la mise en place, pour les nouveaux embauchés, de « mettre le pied à l’étrier » à se
constituer un patrimoine de départ ! La proposition est de 150 € par bénéficiaire.
Ce projet a été l’occasion d’un débat soutenu sur l’avenir du PEE dans la perspective de l’annonce future de
l’évolution de la valeur de la part VALAUCHAN… et de convenir qu’il ne faut plus pousser à investir
absolument comme cela était fait par le passé et rendre responsable chacun en connaissance des risques de
placement !

La Gazette CFTC/Auchan – N° 68

Avenant à l’accord de PEE

Secteur caisses : point à date et perspectives
1.


Dossier présenté par Anne Bonjour : le projet caisses « plus belles les caisses » ! S’agissant
des ambitions de ce secteur pour la période 2014 – 2016, ce projet exprime de :
Développer un accueil et une écoute de haute qualité de l’habitant en redonnant sa place au métier
des hôtes et hôtesse : une équipe connectée, commerçante, ambassadrice de la marque et fière de

l’être


Révéler les talents : des énergies « libérées » pour mieux servir le client/habitant et un

management « revisité, servant leader »


Façonner une nouvelle idée des espaces de contact : des concepts innovants, des technologies plus
agiles, respectueuses des conditions de travail, contributifs à l’image de modernité et à la
performance économique de l’entreprise

4 comités ont été créés et sont associés : Faciliter, Performer, Contribuer et Personnaliser ! Ceux-ci sont
pilotés par un directeur et composé à 50% de collaborateurs magasins. Et les relais par secteurs
constitués. Quelques éléments de faits sont alors présentées :
Simplification : chaque mois une simplification pour plus d’autonomie
Le commerce en caisse : vente ponctuelle en caisse et plan commerce sur la base du volontariat
Moderne et performant : tous connectés mail et Euréka
De l’accueil à la relation unique : rapid’initiative sur Euréka
Depuis le forum des relais (novembre 2014), il y a la remise d’un support pour chaque collaborateur.
Cette présentation a été l’occasion d’échanges nourris sur le fonctionnement des îlots, imparfait par
endroits et de la nécessité de redonner une image qualitative du métier de nos hôtes et hôtesses, fiers de
ce dernier contact avec nos clients.
2. Dossier technologies (présenté en confidentiel à la commission grands projets de janvier 2014)

3. Perspectives 2015
A partir des principaux résultats 2014 et indicateurs, on peut noter que les clients caisses classiques
diminuent (70,28%) avec le développement encore modeste de rapid’auchan (nouvelles implantations) et des
caisses minutes. L’objectif de faciliter le parcours client et de relever le niveau des conditions de travail
des équipes caisses tout en optimisant les frais passerait par plus d’autonomie, la simplification des
process, le renforcement des conditions de travail (bonne pratiques partagées, la sécurité et la gestion des
incivilités), le pilotage de la cohérence et du cadencement des projets (2015 année des tests vers un
modèle plus agile, efficace et rentable).
Un nouveau logiciel d’encaissement NEO sera mis en proto.
Un test d’espaces de contact client associant ligne de caisse et accueil :

9

En 2014, il a été réalisé 54 magasins en renouvellement de module caisse, 6 remodling de ligne, 8 magasins
chariot express, 8 magasins rapid’Auchan, 1 test de la solution 360 (aéroscan – tunnel de scan automatique)
à Roissy et le déploiement de la formation à la simplification de gestion des lignes multi concepts.
Les 1ers effets observés, d’après la DRH, ont été de meilleures conditions de travail après formation, une
relation renforcée avec le client, dans la variété dans les gestuelles et postures, plus d’autonomie.

La Gazette CFTC/Auchan – N° 68

Il s’agit là d’un point sur les évolutions technologiques et des équipements, selon les principes :
Donner le choix d’encaissement
Faire confiance au client en lui confiant certaines tâches en libre service
Renforcer les liens : être l’allié de chaque client
Respecter les conditions de travail
Réallouer des m2 au commerce
Baisser les coûts de fonctionnement



Test n°1 sur un groupe de magasin test/proto (Saint Cyr, Nancy, Gien) et un magasin modèle en
métropole lilloise intégrant la solution 360° : ligne de caisse visant le passage sur les nouveaux

concepts de plus de 50% de nos clients avec une relation unique d’aide et de service
Test n°2 sur 2 magasins du regroupement sur un lieu unique, moderne et ouvert des offres de
service marchand et non marchand tout en développant une relation avec nos clients de proximité
aux couleurs de la marque
Dossier sensible et particulièrement pour des élus CFTC nombreux dans ce secteur caisses et bien au fait
de la vie des caisses, il est aujourd’hui difficile d’apprécier la qualité de service et les conséquences sur les
métiers et conditions de travail. Par contre, le développement de nouvelles technologies, même si elles sont
mieux disantes et facilitantes pour les acteurs ne se fera pas sans conséquences sur l’emploi ! Non pas par
un PSE et des suppressions de postes directes, mais bien à l’avenir par un volume d’emplois diminués. C’est
pourquoi la délégation CFTC a exprimé, de même que les représentants des autres OS, la nécessité de
traiter ce sujet sensible au sein de mesures d’accord de GPEC, d’être en amont afin de développer
l’employabilité et les compétences de ces personnels.
4. Approvisionnements et logistique
Pour faire suite à de nombreuses questions d’élus de la logistique, la direction logistique D. Carlier et F.
Lamalle ont fait un point à date et perspectives de cet activité.
Quelques chiffres clés :
32 sites dont 10 sites en propre : 6 surgelés, 8 PF, 12 PGC et 6 Non Al
1 million de colis / jour, 900 camions livrés / jour, 200 000 kms / jour
Budget de 361 millions d’euros soit « 1 € par colis »
1400 collaborateurs en CDI répartis pour 100 dans la fonction transport, 200 pour
l’approvisionnement et 1100 en entrepôt
3500 personnes en sous traitance
Turn Over employés de 2,1% et TO encadrement de 3,4%

Chantiers à venir :
Création dune plateformes surgelés 100% sous traités pour Auchan et Simply à Paris Sud
Mise en place d’un site unique VE (vision multi canal pour GEM) par le regroupement des activités
Nord et Sud à Villabé et fermeture du site Géodis de Chaponnay
Mise en place d’un site unique CONFECTION avec un entrepôt international habillement, géré par
la DOAPI (OIA), site sud de Lille avec transfert progressif des activités ; répartition des produits
entre les différents sites du Nord ; maintien des 2 sites en propre dans le nord
Campus Négoce LS sud – mutualisation PGC et Maisons & Loisirs à Nîmes Mitra et reconfiguration
de l’entrepôt de Meyzieu en stock avancé produits volumineux : impact prévisionnel sur les
effectifs rattachés à Meyzieu d’environ 10 ETP sans départ contraint en cible 2017- 2018

10

Chantiers annoncés :
Transfert Carbon Blanc (Bordeaux) à Beychac et Caillau (avec Simply) en mars 2014
Finalisation du site Eco-Trappes (IDF) fin 2013
Transfert Emerainville et Marolles vers Serris en mai 2015 et janvier 2016
Blanquefort agrandissement de l’entrepôt + sous traitance partielle septembre 2015

La Gazette CFTC/Auchan – N° 68

Le schéma directeur logistique écrit jusqu’en 2017 répond à 3 volontés :
Servir les métiers (activité négoce, confection, vente, artisans) en déployant des Supply Chain
adaptées
Servir le multi canal en étant capable d’approvisionner tout type de canal de distribution
Servir les magasins en simplifiant la vie des magasins et optimisant les coûts et les stocks

Approvisionnements : mission Supply Chain et multi canal et multi interlocuteurs clients (différentes
enseignes et franchisés), équipes DAC, offre, achat, DOAPI, Direction métier et équipes logistiques et
transport
Produits frais industriels 100% transit commande magasins/fournisseurs
Fruits et legumes : pilotés par les achats en région SCOFEL
Saisonniers Maison Loisirs : collection et engagements magasin, métier centré sur le pilotage des
flux et anticipation des volumes
CD, DVD, Jeux vidéos et Librairie : appro via Medley 100% transit avec gestion d’un flux retour
Habillement : flux pilotés par l’amont sur la base de prévisions car délais longs et grand import
PGC : promos en réservations et permanents en réappro automatique ; appro mixte stock et
transit ; opérations locales multiples
La stratégie d’Auchan est une organisation « mixte », à contrario de Système U et Leclerc 100%
décentralisé et Carrefour 100% centralisé ! Pour plus de proximité clients, coordination avec la direction
client, proximité logistique, afin d’allier proximité régionale, locale et efficacité globale :
Création d’une cellule « données appro nationale et commune »
Capitaliser sur les bonnes pratiques et analyser les dispersions (à échéance fin 2016)
Regroupement des équipes sur un site par région (à échéance fin 2016) :
- Nord : activités Amiens transférées à Lesquin (7 CDI)
- Sud : activités gamma transférées à Nîmes (13 CDI)
Dans les CE des sites concernés, la consultation est engagée sur les conditions et conséquences de
regroupements, avec en objectif l’accompagnement des personnels concernés.

11

La Gazette CFTC/Auchan – N° 68

Pour la délégation CFTC/Auchan du Comité Central d’Entreprise

Elections professionnelles
Magasin de PEROLS
Annoncés lors de la dernière AG et communiqués sur notre site CFTC/Auchan, et dernières élections de
2014, les résultats de notre équipe du magasin Auchan Pérols ont récompensé un travail sérieux, efficace,
proche des employés et surtout honnête !
Avec 44% des suffrages exprimés dans le 1er collège du Comité d’Etablissement, l’équipe CFTC fait donc
dorénavant jeu égal avec la cgt-FO, installée fortement sur cet établissement, en obtenant 2 élus
titulaires + 2 suppléants et 3 élus titulaires + 3 suppléants en DP sur les 6 sièges à pourvoir !
Le conseil CFTC/Auchan renouvelle ses félicitations aux nouveaux élus, à notre amie Claudine PADOVAN et
à sa jeune et dynamique Déléguée Syndicale Carole TACNET d’avoir, une fois de plus et avec panache,
prouvé qu’il n’y a pas de bastion imprenable… !

Magasin d’ ANNECY
C’est donc notre beau magasin savoyard qui ouvre le bal… ! Et avec quel succès ! 56% des suffrages
exprimés vont à l’équipe CFTC emmenée par notre amie Nathalie HERMANN et obtiennent ainsi 2 sièges
titulaires + 2 suppléants en CE et 3 titulaires + 3 suppléants en DP !
Le conseil CFTC/Auchan félicite la section CFTC pour cette belle victoire méritée !

Magasin d’ OLIVET
C'est à Olivet que l'équipe CFTC creuse l'écart par rapport à 2011 ! Avec 46% des suffrages exprimés pour
les listes CFTC, la cgt-FO régresse de plus de 20% et la CFDT de près de 27% et plus d'élus en CE ! C'est
donc 2 titulaires CE + 2 suppléants pour la section des "filles d'Olivet", le reste à la cgt-FO ! En DP, une
erreur de liste et de déroulement semblent remettre en question le résultat, toujours du même tonneau...
mais qui est contesté, à suivre dans les prochains jours !
Félicitations aux élus CFTC d'Olivet !

Magasin de ORLEANS – SAINT JEAN DE LA RUELLE
La CFTC Orléans toujours en tête !
Avec 52% des suffrages exprimés, les listes CFTC emmenées par notre ami Fabrice BRACHELET, ont su
conserver la confiance des employés du magasin de Saint Jean La Ruelle et reconduire la majorité des élus
de CE et DP avec 4 sièges sur 8 en CE et 6 sur 12 en DP.
Le conseil CFTC/Auchan félicite l’équipe CFTC et les élus pour l’excellent travail réalisé.

12

Sur ce site logistique bastion d’une CGT sans concession, les listes CFTC reviennent dans la course après 4
années sans élus ! Et obtiennent 1 titulaire CE + 1 suppléant CE et 1 titulaire DP + 1 suppléant DP.
Avec un effectif plus important suite à des réorganisations de la logistique en IDF, sur 82 votants en
collège employés, la liste CFTC emmenée par notre amie Angélique prend ainsi 34% des suffrages !
Félicitations aux nouveaux élus et à toutes les bonnes volontés ayant permis ce beau résultat,
particulièrement Gaston et Hervé qui démontrent la belle solidarité des Hommes de la logistique Auchan.

La Gazette CFTC/Auchan – N° 68

Entrepôt de EMERAINVILLE - PARIS

Magasin du MANS
Les nouvelles listes CFTC ont eu fort à faire au magasin du Mans où la CGT, emmenée par d’ex élus CFTC, a
réussi sa percée mais provoqué la disparition de la section CFDT qui perd alors sa représentativité et seds
élus !
Avec 2 élus titulaires + 2 suppléants sur les 8 sièges à pourvoir et 5 élus sur 10 en DP, les listes CFTC
emmenée par notre ami Bruno RICHARD représentent 39 % des voix du 1er collège, résultat bien
satisfaisant dans un tel contexte.
Le conseil CFTC/Auchan félicite les nouveaux élus et leur souhaite de prouver à nouveau la qualité d’un
syndicalisme de vérité.

Magasin de BELFORT - BESSONCOURT
Quel beau résultat que celui de notre dynamique équipe de Belfort !
Avec 60% des voix obtenues face à la CFDT et 6 points de plus qu’aux dernières élections, les listes CFTC
emmenée par Evelyne PRUD’HOMME obtiennent 6 sièges sur 8 en CE et 8 sur 12 en DP !
Le conseil CFTC/Auchan félicite très chaleureusement les élus CFTC pour cet excellent résultat qui
récompense un travail soutenu et quotidien.

Hypermarché PRIXBAS MULHOUSE
C’est avec 62% des suffrages face à la cgt-FO et la CGT - qui ne fait pas la preuve de sa représentativité que la section CFTC de l’hypermarché PRIXBAS SOMARVRAC Groupe Auchan remporte avec fierté cette
nouvelle élection professionnelle ! Ce sont donc 6 élus sur 8 en CE et 6 sur 8 en DP pour nos amis de ce site
au concept commercial « discount » qui veilleront à la bonne marche des instances et se mettront encore et
toujours au service de leurs collègues.
Le conseil CFTC/Auchan félicite très sincèrement notre amie Thérèse pour son investissement sans faille.

et les remercie très chaleureusement pour leur investissement et engagement tout au long de leur longue
et belle carrière. En leur souhaitant une belle et agréable retraite.

13

Le conseil CFTC/Auchan vous informe du départ en retraite de :
Michel BOUARD, Délégué Syndical et élu CE et DP du magasin de COGNAC
Joao PIRES, élu CE du magasin de GIEN, membre de la commission nationale Prime de Progrès, élu
suppléant du CCE Auchan France et élu du Comité Européen Auchan
Jean TOUILLET, Délégué Syndical du Centre de Réparation SAV de Trappes IDF et élu du CE
Nadine BERTEAUX, Déléguée Syndicale, élue CE et DP, ancienne membre du conseil CFTC/Auchan

La Gazette CFTC/Auchan – N° 68

Départs en retraite

Sur l’agenda…

03/02/2015 – NAO : rencontre avec chaque Organisation Syndicale – MARCQ EN BAROEUL
05/02/2015 – Synergie CFTC région SUD OUEST - MONTAUBAN
11/02/2015 – Préparatoire CCE – VILLENEUVE D’ASCQ
12/02/2015 – CCE Extraordinaire – MARCQ EN BAROEUL
19/02/2015 – Synergie région SUD EST – GAMMA
20/02/2015 – Synergie région LANGUEDOC / VAUCLUSE – GAMMA
23/02/2015 – Synergie région CAMBRESIS / AMIENOIS – SAINT QUENTIN
23/02/2015 – Commission économique n°1 – VILLENEUVE D’ASCQ
24/02/2015 – Synergie région LITTORAL NORD - ARRAS
25/02/2015 – Négociations Annuelles Obligatoires – MARCQ EN BAROEUL
26/02/2015 – Réunion du conseil CFTC/Auchan – CSFV CFTC PARIS

14

La Gazette CFTC/Auchan – N° 68

26/02/2015 – Réunion des représentants des sections CFTC/Auchan – CSFV CFTC PARIS



Télécharger le fichier (PDF)









Documents similaires


cp auchan a 2 pas
la vision 2025
la gazette 57 022014
la gazette 49 092013
la gazette 68 012015 1
la gazette 69 022015

Sur le même sujet..