Magazine 2015 W378 .pdf



Nom original: Magazine 2015 W378.pdfTitre: Magazine 2015 W378Auteur: patrick

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 0.9.9 / GPL Ghostscript 8.70, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 08/02/2015 à 22:55, depuis l'adresse IP 90.59.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 8165 fois.
Taille du document: 5 Mo (7 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


N° 378

17 17 17 17 17 17 17 AMPHOTOSPORTS MAGAZINE 17 17 17 17 17 17 17

N° 378

FIA CLASSIC
XVIII
Rallye MONTE-CARLO HISTORIQUE
FIA REGULARITE HISTORIQUE
ème

Organisation Automobile Club de Monaco - Du 28 janvier au 4 février

Placé sous le Haut Patronage du Prince Souverain de Monaco, ce rallye est organisé par l’Automobile Club de Monaco sous l’égide
l’ég
de la F.I.A..
Epreuve de régularité historique F.I.A. sur invitation réservée aux
au véhicules de collection,
lection, elle se dispute conformément à l’annexe K du Code
Sportif International de la F.I.A. C’est une épreuve du Championnat FIA HRC (FIA HISTORIC REGULARITY RALLY). Cette dix-huitième
dix
édition du
Monte Carlo Historique débutait le 28 janvier pour se terminer le 4 février. Il y avait le choix entre cinq villes de départ, BARCELONE, GLASGOW,
COPENHAGUE, TURIN et REIMS. Tous convergeaient vers Saint André des Alpes puis prenaient la direction de Monaco avant d’effectuer les
boucles finales, Monaco – Valence (1er fevrier), Valence – Valence (2 février), Valence – Monaco (3 février) et Monaco – Monaco (3 et 4 février).
La principale nouveauté de cette dix-huitième
huitième édition concernait l’introduction de trois moyennes (basse, intermédiaire et haute), ces trois
moyennes étant conservées sur la totalité de l’épreuve (ce n’était pas de mise sur les boucles finales
finales précédemment).
Cette édition commémorait la victoire acquise par Per Malling et Gunnar Fadom (Sunbeam Talbot MKIII) en 1955.

HASLER / BLONDEAU – ELENA / CAMPANA – STANEVICS / KIRKOVALDS – MIGEO / DUDEL.
LE TOP DIX DU CLASSEMENT FINAL OFFICIEL
……….

1 – Piero Lorenzo ZANCHI (ITA) / Giovani AGNESE (ITA) Volkswagen Golf GTI # 132 (1978) IV-2 4404 points
2 – Raymond DURAND (FRA) / Sébastien CHOL (FRA) Opel Kadett GTE # 10 (1977) IV-2
IV
4528 points
3 – Ernst JUENTGEN (GER) / Marcus MUELLER (GER) DKW F12 # 294 (1964) II-1 5048 points
4 – Raymond HORGNIES (BEL) / Christophe HAYEZ (BEL) Porsche 911 # 22 (1967) III-2 5159 points
5 – Jean-Luc
Luc HASLER (FRA) / Sylvain BLONDEAU (FRA) Ford Escort RS2000 # 35 (1978) IV-2
2 5425 points
6 – Serge GAROSI (FRA) / Jean-Marc LENOIR (FRA) Mazda RX2 # 6 (1972)
(
IV-3 5433 points
7 – Daniel ELENA (MON) / Olivier CAMPANA (MON) Volkswagen Golf GTI # 100 (1979) IV-2
IV
6226 points
8 – Agris STANEVICS (LVA) / Janis KIRKOVALDS (LVA) Lada 1500 S # 157 (1974) IV-2
IV
6392 points
9 – Hervé MIGEO (FRA) / Philippe DUDEL (FRA) Porsche 911 SC # 33 (1978) IV-3 6617 points
10 – Jens JORGENSEN (DAN) / Kristian JORGENSEN (DAN) Alfa Romeo Alfetta GTV # 39 (1977) IV-2
IV 2 6981 points … etc
…………..

254 concurrents termineront classés sur les 300 autorisés à prendre le départ.

JORGENSEN / JORGENSEN – PERFETTI / KESSEL – ZAMPAGLIONE / TORLASCO – HANSEN / BRODERSEN.
TOP TROIS DU CLASSEMENT FINAL PAR EQUIPES
…………………………

1 – TEAM AGENA 2015 (FRA) Voitures # 6, 7, 10, 35 et 41 33027 points
2 – NORVEGIAN RALLY DRIVERS C (NOR) Voitures # 37, 112, 152, 270 et 296 42936 points
3 – HRRT GERMANY 1 (GER) Voitures # 245, 251, 253, 255 et 294 47497 points … etc
………………………….

Vingt et une équipes termineront classées.

PFUNDT / JAHN – ENGAN / LIE – ANCELLIN / BUHOT – KOLBY HANSEN / OSTERGAARD NIELSEN.

GAROSI / LENOIR (IV-3) – HOFMANN / WEINAND (II-2)
(II – BRUNS / KAUFMANN (II-3) – LARSEN / DOLERUD (I-2).
(I
LE PALMARES OFFICIEL
………………

Piero Lorenzo ZANCHI (ITA) et Giovani AGNESE (ITA) Volkswagen Golf GTI # 132 (1978)
Vainqueurs du 18ème Rallye Historique de Monte Carlo
Premiers de la catégorie IV (1972-1979)
Premiers de la classe 2 de la catégorie IV
…………………….

Massimo DEL’ACQUA (ITA) / Mary VICARI (ITA) Autobianchi A112 Abarth # 292 (1978)
Premiers de la classe 1 de la catégorie IV (28ème au général final)
……………….

Serge GAROSI (FRA) / Jean-Marc LENOIR (FRA) Mazda RX2 # 6 (1972)
(
Premiers de la classe 3 de la catégorie IV (6ème au général final)

HORGNIES / HAYEZ (III-2).

Ernst JUENTGEN (GER) et Marcus MUELLER (GER) DKW F12 # 294 (1964)
Premiers de la catégorie II (1962-1965)
Premiers de la classe 1 de la catégorie II (3ème au général final)
…………….

Rudolf HOFMANN (GER) / Axel WEINAND (GER) Alfa Romeo Giulia Super # 253 (1965)
Premiers de la classe 2 de la catégorie II (14ème au général final)
…………

Michael BRUNS (GER) / Hagen KAUFMANN (GER) Ford Falcon Sprint # 255 (1964)
Premiers de la classe 3 de la catégorie II (21ème au général final)
…………………………..

Knut Ulf LARSEN (NOR) et Arne DOLERUD (NOR) Volvo PV544 # 296 (1961)
Premiers de la catégorie I (Voitures
Voitures construites avant le 31 / 12 / 1961)
Premiers de la classe 2 de la catégorie I (17ème au général final)

DEL’ACQUA / VICARI (IV-1).

………………………

PODIUM FINAL
Piero Lorenzo ZANCHI et Giovani AGNESE – Raymond DURAND et Sébastien CHOL – Ernst JUENTGEN et Marcus MUELLER
Volkswagen Golf GTI 1978 – Opel Kadett GTE 1977 – DKW F12 1964
Christian ROUSSEL (FRA) / Eric MARTIN (FRA) Volkswagen 1200 # 305 (1961)
Premiers de la classe 1 de la catégorie I (81ème au général final)
…………………………………

Oleg BORISOV (RUS) / Edgar SVENCIS (LVA) Gaz Volga M21 # 300 (1960)
Premiers de la classe 3 de la catégorie I (58ème au général final)
……………………

Raymond HORGNIES (BEL) / Christophe HAYEZ (BEL) Porsche 911 # 22 (1967)
Premiers de la catégorie III (1966-1971)
Premiers de la classe 2 de la catégorie III (4ème au général final)
……………………………

Frank RICHTER (GER) / Gerhard RICHTER (GER) AWE-Wartburg
AWE
353 # 248 (1970)
Premiers de la classe 1 de la catégorie III (57ème au général final)
……………………

Tore JOHANNESSEN (NOR) / Tine HALLRE (NOR) Porsche 911 T 2.2 # 37 (1971)
Premier équipage mixte
Premiers de la classe 3 de la catégorie III (15ème au général final)
……………………………….

Steffi EDELHOFF (GER) / Birgit BINDER (GER) Ford Escort RS 2000 # 47 (1976)
Meilleur équipage féminin (84ème au général final)

ROUSSEL / MARTIN (I-1).

BORISOV / SVENCIS (I-3) – RICHTER / RICHTER (III-1)
(III – JOHANESSEN / HALLRE (III-3) – EDELHOFF / BINDER (FEM).
Sources : Automobile Club de Monaco – Photos : AMP MAG / Philippe REJER et Patrick SASSI.

SALON
RETROMOBILE 40ème EDITION
PARIS EXPO PORTE DE VERSAILLES
Du 4 au 8 février

Quarantième anniversaire pour le Salon Rétromobile, une édition ou les sujets d’intérêt ne manquaient pas, la Cité de l’Automobile de Mulhouse
présentait les trois Bugatti Royale, celle du Patron, la limousine et le roadster, Alfa Romeo présentaient des modèles rares, la marque espagnole
Pegaso était mise en valeur, une vente aux enchères exceptionnelle organisée par Artcurial atteindra le chiffre de 29 millions d’euro (un record
en France) pour 87¨% des lots vendus. Quatre exemples parmi tant d’autres. Le salon Rétromobile reste le must pour les passionnés en France
avec 450 exposants qui nous ouvrent les portes d’un voyage dans le temps mais aussi qui nous permet d’aller à la rencontre d’artistes, de
constructeurs, de clubs, de restaurateurs et de bien d’autres spécialistes … Un voyage à ne pas rater alors rendez-vous en 2016.

Les reines de Rétromobile 2015, les Bugatti Royale de la Cité de l’Automobile de Mulhouse.

ENNASA-PEGASO : La marque créée en 1946 était à l’origine spécialisée dans la construction de camions. Wifredo Ricart, ingénieur espagnol
de talent qui travaillait pour Alfa-Romeo reviendra dans son pays en 1945 et fondera le CETA (Centre d’études techniques automobile) l’année
suivante avec pour objectif de développer la production de camions, ainsi naquis ENNASA, société d’économie mixte qui bénéficiera de
l’héritage de la marque Hispano Suiza (usine, projets et licences de véhicules industriels). La production débutera fin 1946. La marque produira
de 1951 à 1957 des voitures qualifiées de mythiques par tous les spécialistes, les Pegaso Z-102 et Z-103. Ces voitures réunissaient un ensemble
de techniques sophistiquées dont le moteur V8 en alliage léger.

La Pegaso Z-102 connaitra diverses versions, Berlineta Barcelona (1952), Berlineta Touring Piposito (1953), Spider Gran Competizione (1953),
Cabriolet Saoutchik (1953), Thrill (1953), Spider Rabasada (1953), Cabriolet Saoutchik Serie 2 (1954), Panamerica (1954), Spider Betralbes (1954),
la Z-103 sera moins diversifiée, Pegaso BT Z-103 (1956) et Spider Serra (1956).

Une présentation Alfa-Romeo hors du commun dont l’Alfa Giulia GT Spider Prototype 1961 qui ne sera jamais produit, le Duetto prendra la place
en 1966, la C6 2500 SS Bertone 1952 (châssis 256 avant guerre) ou encore la Tipo 33/2 Daytona « Coda Lunga » (Châssis 75033017)

Un aperçu et seulement un aperçu, nos pages ne sont pas extensibles, pour plus d’infos visitez le site de Rétromobile (www.retromobile.com).
Lancia Aurelia B52 Vignale 1953 (La B52 sera construite à cent exemplaires, onze seront carrossées par Vignale), Prototype Panhard X86
Dolomites Pichon Parat 1954, Stand Ferrari, Mercedes-Benz 540 K Streamliner conçue durant l’hiver 1937-1938, cette voiture commandée par
Dunlop devait participer à la course Berlin Rome qui ne sera jamais disputée. Autres vedettes : Porsche, Delage et Delahaye.

Plutôt bien vu ce projet Alpine

Sources : RETROMOBILE.COM – Photos : AMP MAG / Rigo FLORENTZ et Régis BOUGNOUX.

N
NEEW
WSS –– N
NEEW
WSS –– N
NEEW
WSS –– N
NEEW
WSS –– N
NEEW
WSS –– N
NEEW
WSS –– N
NEEW
WSS –– N
NEEW
WSS –– N
NEEW
WSS –– N
NEEW
WSS –– N
NEEW
WSS
Les principaux antagonistes de l’endurance sont maintenant connus, les listes des engagés dans les Championnats WEC et ELMS ainsi que
celle des invités pour la prochaine édition des 24 Heures du Mans ont été publiées le 5 février dernier. Nous reviendrons plus en détails sur ces
listes dans notre prochain numéro.
…………………………………………

FIA WEC : 35 concurrents dont 11 LMP1 pour 6 teams (Toyota Racing, Team Bykolles, Audi Sport Team Jost, Rebellion Racing, Porsche Team et
Nissan Motorsports), 10 LMP2 pour 7 teams (G-Drive Racing, Extreme Speed Motorsports, OAK Racing, Signatech Alpine, Team Sard Morand,
Strakka Racing et KCMG), 7 LMGTE-Pro pour 3 teams (AF Corse, Porsche Team Manthey et Aston Martin Racing*) et 7 LMGTE-Am pour 6 teams
(AF Corse, Larbre Compétition, SMP Racing, Dempsey-Proton Racing, Abu Dahbi-Proton Racing et Aston Martin Racing).
…………………………………………..

EUROPEAN LE MANS SERIES : 34 concurrents dont 12 LMP2 pour 10 teams (Algarve Pro Racing, SMP Racing, Pegasus Racing, Jota Sport,
Eurasia Motorsport, Krohn Racing, Greaves Motorsport, Ibanez Racing, Thiriet by TDS Racing et Murphy Prototypes), 7 LMP3 pour 6 Teams
(Team LNT, Cetilar Villorba Corse, University of Bolton, Lanan Racing, SVK by Speed Factory et Rollcenter Racing), 9 LMGTE pour 7 teams (AF
Corse, BMW Sports Trophy Marc VDS, AT Racing, Formula Racing, JMW Motorsport, Gulf Racing UK et Proton Competition) et 6 GTC pour 3
teams (AF Corse, TDS Racing et Massive Motorsport).
24 HEURES du MANS : 56 invités dont 14 LMP1 pour 6 teams (Toyota Racing, Team Bykolles, Audi Sport
Team Jost, Rebellion Racing, Porsche Team et Nissan Motorsports), 20 LMP2 pour 15 teams (G-Drive
Racing, SMP Racing, Prgasus Racing, Extreme Speed Motorsport, OAK Racing, Signatech Racing, Jota
Sport, Team Sard Morand, Krohn Racing, Greaves Motorsport, Strakka Racing, Ibanez Racing, Thiriet by TDS
Racing, KCMG et Murphy Prototypes), 9 LMGTE-Pro pour 4 teams (AF Corse, Corvette Racing, Porsche
Team Manthey et Aston Martin Racing*) et 13 LMGTE-Am pour 9 teams (AF Corse, Larbre Competition, JMW
Motorsport, Scuderia Corsa, Team AAI, SMP Racing, Dempsey-Proton Racing, Abu Dahbi-Proton Racing et
Aston Martin Racing).
Liste des suppléants : 7 concurrents dont 3 LMP2 (KCMG, Algarve Pro Racing et Ibanez Racing) et 4 LMGTE
(Riley Motorsports-Ti Auto, Formula Racing, Gulf Racing UK et Proton Competition).
* Deux appellations pour AMR, Aston Martin Racing et Aston Martin Racing V8.

L’affiche des 24 Heures 2015

Sources : FIAWEC.COM, LEMANS.ORG et EUROPEANLEMANSSERIES.COM – Photos : LEMANS.ORG.

LES RENCONTRES NANTAISES
DE FEVRIER
……………………………..

M.I.N. de NANTES
Dans notre prochain numéro

FIA EUROPEAN RALLY CHAMPIONSHIP
RALLY LIEPÃJA
Seconde manche (Terre et neige) – du 6 au 8 février

Disputée sur deux étapes et douze spéciales, cette seconde manche disputée en Lettonie accueillait 50 engagés (21 RC2, 11 Priorité FIA ERC).
Breen, Consani, Costenaro, Hirschi (Peugeot), Kajetanowicz, Lukyanuk, Jeets, Koltun (Ford), Tlustak, Hudec, Orsak (Skoda) figuraient parmi les
têtes de liste. Côté ERC2 Vorobjovs, Plangi, Sviliss et Butvilas semblaient les mieux placés. En ERC3 et Junior,
Junior Bux, Gago, Rockland, Ingram,
Sirmacis (Peugeot), Rothmets (Citroën), Zawada, Griebel, Bergkvist et Tannert (Opel) laissaient la catégorie très ouverte sur un parcours déjà
des plus difficiles sur terre ou la neige tombée en abondance laissait la porte ouverte à tous les challengers. La situation sera déjà bien éclaircie
suite à la première journée ou Consani et Hirschi connaissaient des soucis et n’incorporaient même pas le top dix, pire pour Kajetanowicz qui
restait le seul à pouvoir inquiéter Breen mais qui sortait dans le SS5, roue brisée et rallye terminé pour le Polonais qui continuait
co
tout de même
après avoir réparé. Breen ne commettait aucune
ne erreur et survolait le rallye. Il s’imposait devant le vainqueur ERC2, Plangi suivi par Butvilas et
Sviliss. Consani bien revenu était second au classement ERC ou le troisième, Jeets ne pointait qu’à la dixième place finale. Hécatombe donc du
côté des RC2.
C2. En ERC3, Bergkvist s’imposait devant Rockland et Sirmacis, une catégorie qui aura été finalement la plus solide sur la neige.
ne

ERC : Consani / Vilmot et Jeets / Toom complètent le podium – Abandons pour Hirschi / Landais et pour Orsãk / Smeidler.
Samedi 7 – E1 (5 spéciales) – KAJETANOWICZ out, BREEN s’envole.
Classement après 5 spéciales
1 – Breen / Martin Peugeot 208 T16 (RC2 R5)) 1h04’22’’8
2 – Plangi / Sarapuu Mitsubishi Lancer Evo X (RC2
(
NR4) 1h05’45’’8 (ERC2)
3 – Svilis / Pukis Mitsubishi Lancer Evo X (RC2 NR4) 1h08’23’’5 (ERC2)
4 – Butvilas / Heller Subaru Impreza STI (RC2 NR4)
NR4 1h08’26’’9 (ERC2)
5 – Bergkvist / Sjoberg Opel Adam R2 (RC4 R2)
R2 1h08’36’’8 (ERC3 / Junior)
6 – Adielsson / Back Peugeot 208 R2 (RC4
RC4 R2) 1h08’52’’5 (ERC3 / Junior)
7 – Rockland / Aldridge Peugeot 208 R2 (RC4 R2) 1h08’56’’2 (ERC3 / Junior)
8 – Vorobjovs / Mãlnieks Mitsubishi Lancer Evo X (RC2 NR4) 1h08’56’’3 (ERC2)
9 – Sirmacis / Simins Peugeot 208 R2 (RC4 R2) 1h09’02’’6 (ERC3 / Junior)
10 – Jeets / Toom Ford Fiesta R5 (RC2
RC2 R5) 1h09’09’’9
1h09’09 … etc
………………….….

Kajetanowicz / Baran out dans
le SS5 mais garde l’ICE Master.

ERC2 : Plangi / Sarapuu vainqueurs devant Butvilas / Heller, Svilis / Pukis et Vorobjovs / Mãlnieks.
Dimanche 8 – E2 (7 Spéciales / SS12 annulée) – BREEN retrouve la plus haute marche du podium.
Classement final après 12 spéciales
1 – Breen / Martin Peugeot 208 T16 (RC2 R5)) 1h56’49’’1
2 – Plangi / Sarapuu Mitsubishi Lancer Evo X (RC2
(
NR4) 1h58’29’’1 (ERC2)
3 – Butvilas / Heller Subaru Impreza STI (RC2
C2 NR4) 2h02’37’’7 (ERC2)
4 – Svilis / Pukis Mitsubishi Lancer Evo X (RC2 NR4) 2h03’28’’3 (ERC2)
5 – Consani / Vilmot Peugeot 207 S2000 (RC2
RC2 S2000)
S2000 2h03’40’’6
6 – Bergkvist / Sjoberg Opel Adam R2 (RC4
RC4 R2)
R2 2h04’19’’0 (ERC3 / Junior)
7 – Vorobjovs / Mãlnieks Mitsubishi Lancer Evo X (RC2 NR4)
NR4 2h04’47’’1 (ERC2)
8 – Rockland / Aldridge Peugeot 208 R2 (RC4 R2)
R2 2h04’49’’1 (ERC3 / Junior)
9 – Sirmacis / Simins Peugeot 208 R2 (RC4 R2) 2h04’58’’2 (ERC3 / Junior)
10 – Jeets / Toom Ford Fiesta R5 (RC2
RC2 R5) 2h05’25’’1
2h05’25 … etc
…………..

BREEN / MARTIN
Le succès tranquille

ERC3 : Bergkvist / Sjoberg s’imposent devant Rockland / Aldridge – Adielsson / Back – Ladies : Tushkanova termine et rafle les points.
PROCHAIN RENDEZ VOUS : CIRCUIT OF IRELAND RALLY (Royaume Uni) du 2 au 4 avril.
Sources et photos : FIAERC.COM.

PATRIMOINE
CAMIONS TRANSPORTEURS
Quatrième partie

BUS SAVIEM « BRUTUS » LIGIER
Suite de notre rubrique patrimoine concernant les camions d’écurie avec un véhicule qui aura fait le bonheur de Guy Ligier pendant de longues
années. Hormis les camions, les autocars et autobus étaient aussi très prisés des écuries. Le modèle choisi aujourd’hui est le Saviem carrossé
par Chausson et utilisé de 1967 à 1983 par l’écurie Ligier pour transporter les formules 2, les formules 1 et les prototypes JS1, JS2 et JS3. Ce
bus appartient aujourd’hui à Michel Julliard, un concessionnaire de voiturettes Ligier qui aura restauré le bus sous ses dernières couleurs.
Images du passé

Guy Ligier achètera (ou récupérera) ce Saviem carrossé par Chausson chez le concessionnaire Lyonnais en 1966. Spécificité de ce bus, il était
destiné à l’export vers les Pays Arabes (refroidissement et amortisseurs spécifiques sans compter toutes les indications du tableau de bord en
langue arabe, ce qui est toujours le cas). Le bus sera transformé dans l’atelier Ligier à Vichy pour le transport de la future équipe F2. Décoré en
blanc, vert et jaune (BP), il portera la mention Inter-Sports service course. Le décès de Jo Schlesser pousse Guy Ligier à annoncer son retrait de
la compétition fin 1968. Une décision bien vite oubliée avec la naissance de la marque Ligier l’année suivante. Le bus surnommé « Brutus » du
fait de sa conduite difficile reprenait donc la route, inchangé, sur les chemins du championnat de France des circuits et surtout au Mans avec les
débuts internationaux de la Ligier JS1.

Le temps des protos

Le bus Saviem « Brutus » en version Ligier Gitanes au Mans en 2007 (Le Mans Legend).
En 1971, apparition de la JS3, une barquette plus performante, le bus conserve les couleurs BP mais porte la mention Automobiles LIGIER qui
sera conservée avec la JS2. Cette décoration perdurera jusqu’en 1974. En 1975, le changement de motorisation pour les JS2 et le soutien de
Total entraine un changement de couleur pour le bus (bleu métallisé et blanc) tout comme l’inscription sur les flancs qui devient Automobiles
LIGIER-MASERATI. En 1976, Ligier passe en formule 1 et abandonne le Bus pour l’ancien transporteur Matra. Brutus ne cessera pas son service
puisqu’il sera utilisé pour les essais F1 hors grand prix, sa décoration suivra celle de l’écurie. La dernière décoration, Ligier Gitanes est celle de
1983, année ou Brutus cessera toute activité pour Ligier. Revenant d’essais (Barcelone), le bus tombera en panne du côté de Tulle, pont arrière
out et boite cassée, entrainant une immobilisation définitive. Les F1 seront débarquées et ramenées vers Vichy. Michel Julliard qui avait souvent
interpellé Guy Ligier pour récupérer Brutus aura la bonne surprise de recevoir un appel du patron lui disant que Brutus était en panne du côté de
Tulle et que s’il voulait aller le récupérer, il était à lui. Michel Julliard affrètera un porte-char de la base de Cognac et ramènera chez lui ce qu’il
considère comme un monument de l’histoire du team, remis en état dans ses dernières couleurs, Brutus continue et fait honneur au Club Ligier.

La maquette du « Brutus » de chez Ligier.
Fabrication ORIGINAL MINIATURES 1/43
Sources : Archives AMP MAG / Patrice MAHE.
Photos : Collections Privées (Sandford, Guillermin et Picart), Original Miniatures et AMP MAG / Patrice MAHE.

M
MO
OTTO
O
G
GP
P 22001155

MOTO GP
SAISON 2015
NEWS

M
MO
OTTO
O
G
GP
P 22001155

Essais MOTO GP SEPANG : Premières séances d’essais de l’année réparties sur trois jours sur le circuit de Sepang en Malaisie ou tous les
concurrents du Moto GP étaient présents. Un plateau complété par trois pilotes Japonais, Katsuyuki Nakasuga (Yamaha Test Team), Takumi
Takahashi (HRC Honda) et Takuya Tsuda (Suzuki Team). Au bout de trois journées de tests intensifs, les deux pilotes du Repsol Honda Team
réalisaient les meilleurs temps, Marc Marquez (1’58’’867) précédait Dani Pedrosa (1’59’’006). Le trosième chrono était à mettre au profit de la
Ducati d’Andrea Iannone (1’59’’388) devant les Yamaha de Valentino Rossi (1’59’’401), Jorge Lorenzo (1’59’’624), Pol Espargaro (1’59’’851), la
Ducati d’Andrea Dovizioso (1’59’’874) et la Yamaha Forward de Stefan Bradl (2’00’’294). La meilleure Suzuki incorporait le top dix en 2’00’’486. La
mise au point était de mise pour les machines Art et Aprilia encore loin des performances des meilleures.

SEPANG : Marc MARQUEZ, Dani PEDROSA, Andrea IANNONE et Valentino ROSSI se partageront les meilleurs chronos.
Liste officielle des pilotes Moto 2 communiquée par la FIM le 2 février dernier.
# 1 – Esteve RABAT (ESP) Estrella Galicia 0.0 Marc VDS KALEX
# 2 – Jesko RAFFIN (SUI) Emwe Sag Team KALEX
# 3 – Simone CORSI (ITA) Forward Racing KALEX
# 4 – Randy KRUMMENACHER (SUI) JIR Moto2 KALEX
# 5 – Johann ZARCO (FRA) AJO Motorsport KALEX
# 7 – Lorenzo BALDASSARI (ITA) Forward Racing KALEX
# 8 – Gino REA (GBR) AGT Rea Racing KALEX
# 10 – Thitipong WAROKORN (THA) APH PTT The Pizza SAG KALEX
# 11 – Sandro CORTESE (GER) Dynavolt Intact GP KALEX
# 12 – Thomas LUTHI (SUI) Derendinger Racing Interwetten KALEX
# 19 – Xavier SIMEON (BEL) Federal Oil Gresini Moto2 KALEX
# 21 – Franco MORBIDELLI (ITA) Italtrans Racing Team KALEX
# 22 – Sam LOWE (GBR) Speed Up Racing SPEED UP
# 23 – Marcel SCHROTTER (GER) Tech 3 TECH 3
# 25 – Azlan SHAH (MAL) Idemitsu Honda Team Asia KALEX
# 30 – Takaaki NAKAGAMI (JAP) Idemitsu Honda Team Asia KALEX
# 36 – Mika KALLIO (FIN) Italtrans Racing Team KALEX
# 39 – Luis SALOM (ESP) Paginas Amarillas HP40 KALEX
# 40 – Alex RINS (ESP) Paginas Amarillas HP40 KALEX
# 49 – Axel PONS (ESP) AGR Team KALEX
# 51 – Zaqhwan ZAIDI (MAL) JP Moto Malaysia SUTER
# 55 – Hafizh SYAHRIN (MAL) Petronas Raceline Malaysia KALEX
# 60 – Julian SIMON (ESP) QMMF Racing Team SPEED UP
# 66 – Florian ALT (GER) Octo Iodaracing Team SUTER
# 70 – Robin MULHAUSER (SUI) Technomag Racing Interwetten KALEX
# 73 – Alex MARQUEZ (ESP) Estrella Galicia 0.0 Marc VDS KALEX
# 77 – Dominique AEGERTER (SUI) Technomag Racing Interwetten KALEX
# 88 – Ricard CARDUS (ESP) Tech 3 TECH 3
# 94 – Jonas FOLGER (GER) AGR Team KALEX
# 95 – Anthony WEST (AUS) QMMF Racing Team SPEED UP
# 96 – Louis ROSSI (FRA) Tasca Racing Scuderia Moto 2 TECH 3

Premier rendez-vous au Qatar
le dernier week-end de mars

31 pilotes, 22 teams, 12 nationalités ou les
Espagnols, les Suisses et les Allemands
sont les plus nombreux.
Du côté des châssis, Kalex est la marque la
plus représentée avec 23 machines. Tech 3
(3 machines), Speed Up (3 machines) et
Suter (2 machines) complètent le plateau.

…………

SEPANG : Jorge LORENZO, Andrea DOVIZIOSO et Stefan BRADL incorporent le top huit de ces premiers essais sur le circuit de Sepang ou les
machines Honda, Yamaha et Ducati semblent déjà bien rodées. Aleix Espargaro obtient le dixième chrono avec la Suzuki.
Source et photos : MOTOGP.COM.

AMPhotosports magazine 2015.W378/02.9
Sources : AUTOMOBILE CLUB DE MONACO, RETROMOBILE.COM,
FIAWEC.COM, LEMANS.ORG, EUROPEANLEMANSSERIES.COM, FIAERC.COM,
Archives AMP MAG / Patrice MAHE et MOTOGP.COM.
Photos : FIAERC.COM, LEMANS.ORG, Original Miniatures,
Collections Privées (Sandford, Guillermin et Picart) et MOTOGP.COM.
AMP MAG / Régis BOUGNOUX, Patrice MAHE, Philippe REJER, Patrick SASSI et Patrick DURAND.
MP © 2015 AMP MAG / Patrick DURAND.

N° 378


Aperçu du document Magazine 2015 W378.pdf - page 1/7
 
Magazine 2015 W378.pdf - page 3/7
Magazine 2015 W378.pdf - page 4/7
Magazine 2015 W378.pdf - page 5/7
Magazine 2015 W378.pdf - page 6/7
 




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte




Documents similaires


magazine 2015 w378
magazine 2016 w471
magazine 2017 w486
magazine 2014 w371
magazine 2017 w474
magazine 2015 w416

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.011s