Cours CG Simple.pdf


Aperçu du fichier PDF cours-cg-simple.pdf - page 2/44

Page 1 23444



Aperçu texte


DUT GEA, 2ème année option FC 2005-2006

1ERE

PARTIE

Contrôle de gestion

: APPROFONDISSEMENT

DES

METHODES DE CALCUL DES COUTS
CHAPITRE 1 – TYPOLOGIE DES CHARGES ET DES COUTS
Attention à ne pas confondre prix, coût et charge :
- un prix est le résultat d’une transaction avec une personne extérieure à l’entreprise (prix de vente)
- une charge est une consommation de ressources par l’entreprise (ex : achat de marchandises)
- un coût est une accumulation de charges sur un produit ou un service.

1. Les charges incorporables

Dans un souci de pertinence, la comptabilité de gestion ne travaille pas exactement sur les mêmes charges
que la comptabilité financière :
- certaines charges de la comptabilité financière ne sont pas reprises en comptabilité de gestion Î on
parle de « charges non incorporées » (exemple : charges exceptionnelles, amortissement des frais
d’établissement, etc ….)
- inversement, certaines charges fictives non enregistrées en comptabilité financière peuvent être incluses
dans le calcul des coûts Î on parle de « charges supplétives » (exemple : rémunération des capitaux
propres, rémunération du travail de l’exploitant individuel).
Charges non
incorporées

Charges
supplétives

Ensemble des charges de
la comptabilité financière

Ensemble des charges de
la comptabilité de gestion
Charges communes

On a donc : Charges incorporables en comptabilité de gestion =
Charges de la comptabilité financière
- charges non incorporées
+ charges supplétives

2. Typologie des charges

On distingue les charges directes des charges indirectes et les charges fixes des charges variables.
2.1. Charges directes et indirectes
Une charge directe est une charge qui peut être affectée sans ambiguïté au coût d’un produit (matières
premières, etc …).
Une charge indirecte nécessite un calcul préalable pour être répartie entre plusieurs produits (loyer d’un
atelier dans lequel plusieurs produits sont fabriqués).
Attention : les charges ne sont pas directes ou indirectes dans l’absolu mais par rapport à un
produit. Ainsi, l’amortissement d’une machine qui fabrique plusieurs types d’ordinateurs est
une charge indirecte par rapport au coût d’un modèle d’ordinateur mais elle devient une
charge directe pour calculer le résultat de l’activité micro-informatique.
Laurence Le Gallo

2