Cours CG Simple.pdf


Aperçu du fichier PDF cours-cg-simple.pdf - page 5/44

Page 1...3 4 56744



Aperçu texte


DUT GEA, 2ème année option FC 2005-2006

Contrôle de gestion

CHAPITRE 2 – LES COUTS PARTIELS
1. La relation coût - activité
Toutes les charges n’ont pas le même comportement face au niveau d’activité de l’entreprise. On
distingue ainsi :
- les charges fixes qui sont indépendantes de l’activité de l’entreprise (ex. : loyer)
- les charges variables qui sont proportionnelles à l’activité (ex. achats de matières premières).
Partant de ce constat, il est possible de modéliser le comportement des charges de l’entreprise en fonction
du niveau d’activité.
On a ainsi :
Total des charges = CF + CV * x
avec :
- CF : charges fixes
- CV : charges variables unitaires
- x : niveau d’activité
Il est alors possible d’utiliser cette formule pour prévoir le résultat de l’entreprise dans plusieurs
hypothèses de niveau d’activité.
NB : Certaines charges comprennent une partie fixe et une partie variable (ex. le salaire des vendeurs peut
comprendre une partie fixe et une commission variable) : on parle de charges « s emi-variables ». Dans les
calculs il faut les scinder en deux parties et rattacher la partie fixe aux charges fixes et la partie variable
aux charges variables.
Remarque : le modèle exposé ci dessus repose sur des hypothèses fortement simplifiées :
dans la réalité les charges fixes évoluent par pallier et les charges variables ne sont pas
toujours proportionnelles au volume d’activité (possibilité de rendements croissants ou
décroissants).

2. Le calcul du seuil de rentabilité
En reprenant l’analyse des charges en charges fixes et variables, il est possible de déterminer un niveau
d’activité à partir duquel l’entreprise commence à réaliser un bénéfice : il s’agit du seuil de rentabilité.
En notant M SCV la marge sur coût variable unitaire, on obtient : S R = CF / MSCV
Exemple :
- un circuit touristique est vendu 350 € par participant.
- les coûts fixes sont de 2 000 € (coût du bus, du chauffeur et du guide)
- les coûts variables sont de 210 € par participant (repas et hébergement)
M SCV = 350 – 210 = 140 € / participant
SR = 2 000 / 140 = 14,3
Î le circuit est rentable à partir de 15 participants
En notant M SCV le taux de marge sur coût variable, on obtient le seuil de rentabilité exprimé en euros
par la formule suivante : S R = CF / TMS CV
Dans le cas du circuit touristique ci-dessus : TM SCV = 140 / 350 = 40 %
SR = 2 000 / 0,4 = 5 000 €
Î le circuit est rentable à partir d’un chiffre d’affaires de 5 000 € (soit 14,3 participants).

Laurence Le Gallo

5