Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



HU part 1 L.M.D. 2013.2014 S1 .pdf



Nom original: HU part 1 L.M.D. 2013.2014 S1.pdf
Titre: PowerPoint Presentation
Auteur: Zerarka

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office PowerPoint® 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 13/02/2015 à 20:50, depuis l'adresse IP 105.106.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1765 fois.
Taille du document: 12.3 Mo (49 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


HISTOIRE ET THEORIES DE L’URBANISME
OBJECTIFS GENERAUX:
Semestre 1: La ville




Introduction à la notion de ville, à son histoire et ses fondements.
Sensibiliser à l’importance des dimensions multiples de la ville, aussi bien
religieuses, politiques que sociales
Initier à la réflexion dans un contexte plus global et à mieux appréhender les
échelles

Semestre 2: L’urbanisme




Initiation aux fondements de l’urbanisme et à son émergence en tant que discipline
Clarification de la complexité de cette discipline et des approches inhérentes
Explication des différentes théories de l’urbanisme à travers l’évolution des villes

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

1

HISTOIRE ET THEORIES DE L’URBANISME
Le cours se compose de trois (03) parties principales:
A/ Histoire de la ville à travers les tracés et la composition urbaine :

1.
2.
3.
4.
5.

Introduction
Civilisations et établissements humains antiques:
Le Moyen Age
La ville de la Renaissance
La ville à l’ère de la révolution industrielle
La ville contemporaine

6. Classification des villes

B/ Avènement et développement de l’urbanisme et de ses théories
• Naissance de l’urbanisme
• Ville moderne et urbanisme de planification
• Urbanisme post-moderne et retour à l’alignement
• Urbanisme durable et environnement
C/ La problématique du contrôle morphologique de la ville
• La législation
• Les instruments d’urbanisme et le projet urbain
Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

2

HISTOIRE ET THEORIES DE L’URBANISME
Introduction à l’atelier de planification et d’aménagement urbain :
1. Structure du territoire et logique d’implantation
2. Croissance, Structure et Forme urbaine

Chap. I/ Tracés et Composition urbaine à travers l’histoire
Introduction : Repères historiques
1. Civilisations et établissements humains antiques

L’environnement préhistorique et l’origine de la ville

Les premiers établissements de Mésopotamie :
o Sumer
o L’Assyrie
o La Babylonie

Les premiers établissements d’Egypte

La ville Grecque

La ville Romaine
2. Le moyen âge
o La ville de l’Islam
o La ville au moyen âge
3. La ville de la Renaissance
4. La ville à l’ère de la révolution industrielle
5. La ville contemporaine
Histoire et Théorie de
M. Zerarka, M.A.A
6.
Classification
des
villes
l'urbanisme. L3

3

HISTOIRE ET THEORIES DE L’URBANISME
Introduction à la notion de ville et son fondement (notion
du sacral et du profane):
















Le Néolithique :
Environ 9000 av. J.-C. : invention de l’’agriculture
Environ 3300 av. J.-C. : invention de l’écriture
L’Antiquité :
Environ 3300 av. J.-C. : invention de l’écriture ;
476 : chute de l’Empire romain d’Occident
Le Moyen Âge :
476 : chute de l’Empire romain d’Occident ;
1453 : chute de Constantinople par les Turcs ou la découverte de l’Amérique en
1492 par Christophe Colomb
Les temps modernes :
1453 : la prise de Constantinople (ou la découverte de l’Amérique par Christophe
Colomb)
1789 : Révolution française
La période contemporaine ou les grandes guerres :
De la révolution française à nos jours
Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

4

HISTOIRE ET THEORIES DE L’URBANISME
Introduction à la notion de ville et son fondement (notion du
sacral et du profane):
1/ Introduction:

• La ville demeure une création historique particulière
• L’homme est apparu sur la terre il y a environ 500 000 ans: époque
paléolithique (âge de la pierre ancienne)
• Il y a environ 10 000 ans: époque néolithique (âge de la pierre
nouvelle) organisation des premiers villages
• Il y a environ 5 000 ans: commencement de l’histoire:
- l’âge de bronze
- l’âge de fer

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

5

HISTOIRE ET THEORIES DE L’URBANISME

Village néolithique
2000 ans Av. J.C.
Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

6

HISTOIRE ET THEORIES DE L’URBANISME

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

7

HISTOIRE ET THEORIES DE
L’URBANISME
La ville, lieu d’établissement organisé, différencié et en
même temps privilégié, siège de l’autorité, naît du
village mais n’est pas seulement un village agrandi.
Elle se forme quand les industries et les services ne
sont plus exercés par les personnes qui travaillent la
terre, mais par d’autres qui n’ont pas cette obligation
et qui sont entretenues par les premières avec le
surplus de la production totale
Les villes apparaissent entre 3500 et 1500 avant J-C
dans les régions fertiles et limoneuses de
Mésopotamie comprises entre le Tigre et l'Euphrate,
aujourd'hui l'Irak, puis en Syrie, enEgypte, dans les
vallées du Nil et du Jourdain
Les premières villes apparaissent dans la HauteAntiquité d'abord dans les grandes plaines alluviales
fertiles de la Mésopotamie, du Nil, du Fleuve Jaune
(Chine) et du Gange (fleuve sacré en Inde).

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

8

HISTOIRE ET THEORIES DE L’URBANISME
À cette époque, la ville se
caractérise par plusieurs éléments :
• par une délimitation précise
autant que symbolique de la ville
par un fossé, une palissage ou un
mur d'enceinte parfois monumental
• par des rites de fondation dont
on retrouve parfois les traces lors
des fouilles archéologiques
• par l'apparition d'un espace public
qui va être bordé très rapidement
par un bâtiment plus grand que les
autres
• par l'apparition de greniers qui
montre que l'on change de système
économique
• par une superficie importante
UR: Plan de la ville
par une population conséquente et
Histoire et
Théorie de
M. Zerarka, M.A.A
surtout
sédentaire
l'urbanisme. L3

9

HISTOIRE ET
THEORIES DE
L’URBANISME

LA
MESOPOTAMIE:
Le croissant fertile
Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

10

L’URBANISME MÉSOPOTAMIEN

En Mésopotamie, les cités sont concentrées en trois zones principales sud, centre et est,
On peut citer au sud Eridu, Uruk, Nippur, Lagash ; au centre, Akkad, Mari, Haradum, Borsipa,
Babylone, noyaux territoriaux des Akkadiens et des Babyloniens et à l’est prés du haut-Tigre,
dans
le territoire
des
Ninive
et Korsabad
Histoire
et Théorie
deAssyriens, Assur, Kalash,
M. Zerarka,
M.A.A
11
l'urbanisme. L3

L’URBANISME MÉSOPOTAMIEN

SUMER: la grande ziggourat d’Ur située au sud de l’Irak actuel

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

12

L’URBANISME MÉSOPOTAMIEN:
L’urbanisme Sumérien : au Sud de la Mésopotamie

La cité d’Uruk
Le type sumérien (au sud de la
Mésopotamie) de la cité temple semble
avoir des traditions très anciennes car
il est en général constitué d’un grand
ovale parcouru par des cours d’eau et
entouré de murs ponctués de tours de
défense.

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

13

L’URBANISME MÉSOPOTAMIEN:
L’urbanisme Sumérien : au Sud de la Mésopotamie

La cité d’Ur:
Des rues sinueuses et des passages
étroits traversent les quartiers de manière
désordonnée. Le centre de la cité est
composé de groupes d’édifices religieux
et de palais dont les implantations
orthogonales et rigoureuses contrastent
avec le périmètre urbain.

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

14

L’URBANISME MÉSOPOTAMIEN:
L’urbanisme Assyrien: à l’Est de la Mésopotamie
La cité de Khorsabad:
-conception rigoureuse réglée par un
ordre militaire
- Les tracés des cités anciennes
adaptés aux conditions particulières
du site
- Les bâtiments publics disposés en
groupes aux confins de la cité prés
des murs et des voies de
communication fluviales
- Des tracés qui semblent confirmer
l’existence d’un plan qui ordonne

une mise en scène.
Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

15

L’URBANISME MÉSOPOTAMIEN:
L’urbanisme Babylonien: Centre de la Mésopotamie
La cité de Babylone:
L’urbanisme babylonien (au
centre) reprend les traditions
sumériennes et les fond
avec les principes assyriens.
Ses caractéristiques sont :
un
ordre
géométrique
d’ensemble,
la
position
centrale
du
sanctuaire
principal et l’implantation
excentrée des palais reliés à
la
ville
par
des
« boulevards » et des cours
d’eau

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

16

L’URBANISME MÉSOPOTAMIEN:
L’urbanisme Babylonien: Centre de la Mésopotamie

La cité de Borsipa:
L'espace central est souvent
réservé au palais et au temple
principal

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

17

HISTOIRE ET THEORIES
DE L’URBANISME:
Les premiers établissements
d’Egypte:
Des vieilles citations de prêtres
explique que l’Egypte « conquise
sur l’eau, était un don du Nil » et
que « les égyptiens sont religieux
à l’excès ». il n’est donc pas
étonnant que l’urbanisme
égyptien paraisse conçu en
fonction du Nil et des cultes. Il
parait évident qu’il y ait une
relation entre le Nil et la
conception monumentale des
villes et des nécropoles
égyptiennes

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

18

LES PREMIERS ÉTABLISSEMENTS D’EGYPTE

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

19

HISTOIRE ET THEORIES DE L’URBANISME:
La cité Grecque
Chaque ville grecque
exerçait sa domination
sur un territoire plus ou
moins grand d’où elle
tirait ses moyens de
subsistance.
Le territoire est délimité
par les montagnes et
comprend presque
toujours un port (à une
certaine distance de la
ville car celle-ci se trouve
habituellement loin de la
côte pour ne pas être
exposée aux attaques
des pirates).
Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

20

LA CITÉ GRECQUE: LA VILLE DE MILET
(Ve av. J.C.) (30 X52 M)
La ville grecque se distingue par quatre
faits distincts:
- Unité; la ville est un tout unique ou
n’existent pas de zones fermées et
indépendantes
- Articulation: l’espace de la ville est
divisé
en
trois
zones:
zones
d’habitations, zones sacrées, zones
publiques
-Equilibre avec la nature: La ville
forme un organisme artificiel inséré
dans l’environnement naturel et lié à ce
dernier par un rapport délicat
- Limite de la croissance: L’organisme
de la ville se développe dans le temps,
mais atteint à partir d’un certain point un
équilibre qui n’est généralement pas
rompu par des modifications partielles
Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

21

LA CITÉ GRECQUE :
ATHENES (Ve s. av. J.C.)
Deux caractéristiques
notables de la structuration
de l'espace de la ville :
d'une part,
- la division entre la ville
haute, portant l'acropole (ou
se trouvent les temples des
dieux et ou se réfugiaient
les habitants de la
campagne pour se défendre
de leurs ennemis), et la ville
basse, où se situe l'agora
(ou se déroulent les
activités commerciales et
les relations civiles)
Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

22

LA CITÉ
GRECQUE:
Le développement de la ville
d’Athènes
( du VIe av. J.C. Au XIX s.)
d'autre part, l'invention du
plan orthogonal, dit « en
échiquier » ou « en damier »,
ou encore « hippodamique »,
du nom d‘Hippodamos de
Milet (il est considéré comme
l’inventeur de la « division
régulière de la ville »).

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

23

LA CITÉ GRECQUE:
L’agora d’Athènes
(300 av. J.C. et fin du IIIe s.)

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

24

LA CITÉ GRECQUE: L’agora d’Athènes

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

25

LA CITÉ GRECQUE:
L’agora d’Athènes
(Epoque romaine)

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

26

ATHENES : LE PARTHENON

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

27

LA CITÉ GRECQUE:
Le quartier du port à Délos

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

28

LA CITÉ
GRECQUE:
LA VILLE DE MILET
(Ve av. J.C.) (30 X52 M)

Les rues sont tracées à
angle droit, avec peu de
voies principales dans le
sens de la longueur, et un
très grand nombre de voies
secondaires transversales ;
5 à 10 m. pour les voies
principales et 3 à 5 m. pour
les voies secondaires.

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

29

LA CITÉ GRECQUE: LA VILLE DE MILET (Ve av. J.C.)
(30 X52 M)

Il en résulte une grille d’îlots
rectangulaires et uniformes, qui
peut varier ponctuellement pour
s’adapter et à d’autres exigences
particulières ;
leurs dimensions varient de 30 à
50 m. pour le petit côté à 50 à
300 m. pour le grand côté.

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

30

LA CITÉ GRECQUE: LA VILLE DE PRIENE ( 350 av. J.C.)

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

31

LA CITÉ GRECQUE: LA VILLE DE PRIENE ( 350 av. J.C.)
(35 X 45 M)
Les zones spécialisées, civiles
et religieuses, ne régissent pas
le reste de la composition,
mais s’adaptent à la grille
commune et occupent souvent
un ou plusieurs îlots normaux ;
ainsi les rues principales n’y
pénètrent
pas
mais
les
longent. Le périmètre de la
ville ne forme pas une figure
régulière, et les lots s’arrêtent
de manière irrégulière à
proximité
des
obstacles
naturels
tels
que
les
montagnes et les côtes.

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

32

LA CITÉ GRECQUE: LA VILLE DE PRIENE ( 350 av. J.C.)
(35 X 45 M)

La constance de la grille –
fixée par les exigences des
habitations et non par celles,
exceptionnelles,
des
temples ou des palaisconfirme
l’unité
de
l’organisme
urbain
et
l’égalité de toutes les zones
et propriétés privées face à
le règle commune imposée
par le pouvoir public..

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

33

LA CITÉ GRECQUE: LA VILLE D’AGRIGENTEE
(35 X 300 M)
L’élasticité du rapport
entre les côtés des lots
rectangulaires permet à
chaque ville d’être
différente des autres et
non assujettie à un
modèle unique. Le tracé
irrégulier du périmètre et
la distance entre les
murs d’enceinte et les
îlots, respectent
l’équilibre entre la nature
et l’œuvre de l’homme,
et diminuent, à grande
échelle, l’opposition
entre la ville et la
campagne.
Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

34

LA VILLE ROMAINE

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

35

LA VILLE ROMAINE
LES INFRASTRUCTURES:
-Routes
-Ponts
- Aqueducs
- Lignes fortifiées

-La construction de routes va de
pair avec la conquête des
provinces; elle sert au mouvement
des armées, puis aux échanges
commerciaux et communications
administratives régulières

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

36

LA VILLE ROMAINE

Le passage des cours d’eau requiert la construction de
nombreux ponts en pierre ou en bois, alors que les
aqueducs, considérés comme un service public, sont
construits dans chaque ville par l’Etat ou l’administration
locale pour satisfaire en priorité les besoins collectifs, et
ensuite les besoins individuels.

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

37

LA VILLE ROMAINE

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

38

LA VILLE ROMAINE

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

39

LA VILLE ROMAINE

Plan de
Timgad en
Algérie,
colonie
romaine
fondée en
l’an 100.

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

40

LA VILLE ROMAINE: POMPEI

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

41

LE MOYEN AGE
1. La ville de l’Islam
2. La ville au moyen âge
• Introduction
• Les villes européennes (de fondation antique)
au moyen-âge
• Les nouvelles villes au moyen-âge

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

42

Les villes européennes au moyen-âge
A la fin du Xe siècle commence la renaissance économique de l’Europe. La
population augmente, la production agricole croit également, l’industrie et le
commerce reçoivent une nouvelle impulsion.
Les historiens mettent en lumière différentes catégories de causes, liées entreelles :
- La stabilisation des derniers peuples envahisseurs, les arabes, les vikings et
les hongrois
- Les innovations techniques dans le domaine de l’agriculture ; la rotation
triennale des cultures, les nouveaux systèmes d’attelage des chevaux et des
bœufs, la diffusion des moulins à eau ;
- L’influence des villes maritimes (Venise, Gênes, Pise) qui ont maintenu les
contacts avec le commerce international en Méditerranée, et qui stimulent la
renaissance des autres villes comme centre de commerce

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

43

Les villes européennes au moyen-âge
Selon C. Delfante, on pourrait dans un premier temps établir un classement
des villes médiévales dans un ordre chronologique très approximatif :
• Les villes d’origine romaine qui ont vu leur taille réduite ou qui ont été
désertées pendant un certain temps
• Les bourgs construits pour des raisons de défense et donc fortifiés qui ont
connu plus tard un développement commercial
•- Les cités qui se développées à partir de villages
• Les « bastides » crées de toute pièce en France, en Angleterre et au pays
de Galles, mais aussi en Italie
• Les villes neuves fondées dans toute l’Europe sur un plan préétabli
Les trois premiers groupes de cités sont caractérisés par leur développement
organique sans plan préétabli, alors que les deux derniers concernent des
nouvelles villes sur plan
Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

44

Les villes européennes au moyen-âge
La ville fortifiée du haut
moyen-âge – à laquelle on
donne le nom romain de
bourg- est trop petite pour
accueillir la population qui
ne trouve pas de travail
dans la campagne ; il se
forme alors aux portes de
la ville d’autres
établissements que l’on
appelle faubourgs et qui
deviennent rapidement plus
grands que le noyau
originel.

Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

45

Les villes européennes au moyen-âge
Il devient nécessaire
de construire une
nouvelle enceinte qui
englobe les faubourgs
et les autres
établissements
(églises, abbayes,
châteaux) qui se
trouvaient hors de la
vieille enceinte. La
nouvelle ville ainsi
formée continue à
croitre sur le même
mode et élève
d’autres enceintes
toujours plus vastes.
Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

46

Les villes européennes au moyen-âge
Le développement
des villes provoque
et hâte les
transformations de la
campagne. La ville
marchande importe
des vivres et des
matières premières
et exporte les
produits de l’industrie
et du commerce. La
campagne doit alors
augmenter la
production agricole :
coloniser de
nouvelles terres et
exploiter plus
rationnellement
celles
qui sont déjà
Histoire et Théorie de
cultivées
l'urbanisme.. L3

M. Zerarka, M.A.A

47

Les villes
européennes
au moyenâge
Accueillant alors un
nombre de plus en
plus croissant de
travailleurs libres,
venus de
l’extérieur, les
grands
propriétaires
fondent pour leur
compte des villes
neuves, sur les
terrains libres qui
n’ont pas encore
été bonifiés ni
cultivés
Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

48

Les villes européennes au moyen-âge
Le développement de la cité-Etat et
la fondation de villes neuves dans la
campagne sont interrompus, vers le
milieu du XIVe siècle, par une
brusque diminution de la population
(suite à une série d’épidémie) et par
le déclin de l’activité économique.
L’orientation de la culture médiévale,
qui ne tend pas à établir des
modèles formels comme la culture
antique, rend impossible une
description générale de la forme
urbaine. Les villes du moyen âge ont
toutes les formes possibles et
s’adaptent librement à toutes les
circonstances historiques et
géographiques.
Histoire et Théorie de
l'urbanisme. L3

M. Zerarka, M.A.A

49


Documents similaires


Fichier PDF resume des cours d urbanisme s2
Fichier PDF hu part 1 l m d 2013 2014 s1
Fichier PDF hu part 2 l m d 2013 2014 s1
Fichier PDF theorie financiere 23 12 2010
Fichier PDF liste monuments ba1 hist archi ant 1
Fichier PDF diapo histoire de la ville


Sur le même sujet..