INTELLIGENCE%20ARTIFICIELLE.pdf


Aperçu du fichier PDF intelligence-20artificielle.pdf - page 4/27

Page 1 2 3 45627


Aperçu texte


Etudions donc les capacités d'anticipation et d'apprentissage:

L'anticipation :
Qui ne s'est jamais retrouvé en face d'une personne sans savoir de quel côté passer, et
en hésitant sur la direction de l'autre ? En effet, cette situation reflète une certaine fatigue
cérébrale car une personne en pleine forme aurait fait appel à cette capacité d'anticipation.
Son fonctionnement est simple, le cerveau en une fraction de seconde analyse la direction
de la personne opposée et l'adapte à la nôtre, nous pouvons ainsi donc anticiper.
Une nouvelle définition vient d'être proposée et l'intelligence serait "la capacité de s'adapter
à son environnement"

L'apprentissage :
C'est la base du développement humain, en effet dès son plus jeune âge, l'homme
apprend et emmagasine des informations relatives à son environnement qu'il stocke dans le
cerveau tout au long de sa vie. Ces informations lui serviront par la suite dans des
situations similaires. Ainsi on sait que le cerveau dispose d'une très grande capacité de
stockage munie d'une particularité : la plasticité cérébrale. La plasticité cérébrale est une
aptitude du cerveau lui permettant de modifier les réseaux de neurones en réponse à une
demande environnementale. C'est à dire que le cerveau s'adapte en fonction des
informations qu'il doit emmagasiner, en effet des expériences ont été menées sur un
groupe de volontaires qui a appris à jongler, on a ensuite mesuré par résonnance
magnétique l'action de ce
développement cérébral. Les résultats ont alors montré un certain développement du
nombre de corps cellulaires dans les zones cérébrales. Cette expérience nous démontre
bien que le cerveau s'adapte pour emmagasiner les différentes informations mais
également pour les modeler en fonction de leur importance.

4