TP2Physique .pdf


Nom original: TP2Physique.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 22/02/2015 à 14:05, depuis l'adresse IP 2.5.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 724 fois.
Taille du document: 160 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


TP 2 
GRUET PHILIPPE 
VANDAELE EYMERIC 

 
Partie 1 ​
Le modèle Thévenin équivalent 
 

a ­ Calculer les modèles Thévenin équivalent au point A des deux 
montages ci­dessus. 
Partie Gauche : Req = R +  1/(1/2R + 1/2R)  = 2R 
Partie Droite Req = 1/(1/2R+1/2R) = R 
 
b ­ Si les deux montages sont connectés. Quel serait la tension au point A 

Il faut faire un pont diviseur de tension. 
On a donc  (E*R)/(2R+R) soit ⅓  E 
 
c ­ Retrouver expérimentalement cette valeur. 
La tension expérimentalement trouver est de 3,274. 
 
d ­ Expliquer l'intérêt du modèle Thévenin 
Le modèle thévenin permet de simplifier notre schéma et donc les 
calculs. 
 

Partie 2 ­ Le théorème de Millman 
 
a­ ​
Déterminer la valeur théorique de la tension au point A. 
 

Millman,  Va =  

∑  V iGi
 

 

∑  Gi



1
1
3 200 * 5 + 15 000 * 1
1
1
1
22 000 + 15 000  +  8 200  

=  3, 64 V    

 

 

Réaliser le montage et vérifier votre calcul. 
Avec le montage, nous avons obtenu 3,444 V, assez proche de la valeur théorique. 

 
 

Partie 3 ­ Le Potentiomètre 
 
 

Il existe deux types de potentiomètre. Les potentiomètres linéaires et 
logarithmiques. 
Expliquer la différence entre ces deux types de potentiomètre. 
 
Un potentiomètre linéaire est un potentiomètre dont la valeur de résistance varie 
proportionnellement à la distance entre ses bornes et le curseur. 
La résistance du potentiomètre logarithmique varie de façon exponentielle, c'est­à­dire que la 
valeur de sa résistance augmente ou diminue de plus en plus rapidement lorsque l'on 
déplace le curseur. 
 
 
 

A l’aide d’un multimètre et de votre platine d’essai, évaluer le type de 
potentiomètre qui est à votre disposition au laboratoire. 
Vous expliquerez votre démarche. 
 
On a pu remarqué que le nombre de tour était proportionnel à la variation. On a donc un 
potentiomètre linéaire. 
 

Exprimer la valeur de la tension au point C, en fonction de x ; Rp et 
V1=V2=E 
 
V​
 = E*R​
 / (1/R​
 + 1/R​
) =  E*(1­x)*Rp / ((1­x).Rp + Rp) = E(X­(1­X))  
C​
BC​
AC​
BC​
     = E(2X­1) 
 
 

Dans quelle gamme de tension évolue le point C lorsque l’on tourne le 
potentiomètre ? 
La tension au point C est­elle proportionnelle à la position du curseur du 
potentiomètre ? La commande reste­t­elle linéaire lorsque R = 47Ω ? 
 

En considérant que les nombres positifs observés, C varie entre 0 et 20 lorsqu’on tourne le 
potentiomètre. Les valeurs sont bien proportionnelle au nombre de tour comme dit plus haut. 
 
Si R = 47​
Ω alors il faut tenir compte de tout et reprendre la forme générale 

non simplifiée 
 

Que se passe­t­il lorsque la masse se trouve au point B 
plutôt qu'entre les deux alimentations ? 
 
 
Si on met la masse au point B, le circuit perd une résistance et donc la tension augmente. 


Aperçu du document TP2Physique.pdf - page 1/3
Aperçu du document TP2Physique.pdf - page 2/3
Aperçu du document TP2Physique.pdf - page 3/3


Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00305782.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.