yb01 01.pdf


Aperçu du fichier PDF yb01-01.pdf - Page 1/1194
LA CITÉ MYSTIQUE DE DIEU
Notice introductive

MARIE D'AGRÉDA est née dans la ville de Castille dont elle porte le nom, le 2 avril 1602.
1. La religieuse extatique.
- A l'éveil de sa raison elle entend une voix intérieure qui lui dit : Revenez à moi, quittez les choses
terrestres; à huit ans, elle a l'inspiration d'offrir à Dieu sa virginité; à douze ans, elle fait connaître à
ses parents sa vocation religieuse. Sa mère reçoit la mission de fonder dans sa maison un monastère
où elle entre le 16 août 1618 avec Marie et son autre fille; le père est reçu avec ses fils chez les
franciscains. On fait profession de religieuses déchaussées de la Conception immaculée de la Mère
de Dieu, le 2 février 1620, devant le père devenu le Frère du très Saint-Sacrement. Alors commence
pour Marie une existence de visions presque continuelles : d'abord, la Reine des anges lui apparaît
tenant son Fils sous la forme d'un très bel enfant; à la Pentecôte suivante, une colombe toute
rayonnante se montre à elle; Notre-Seigneur est vu d'elle dans l'appareil de sa Passion. Le démon
lui livre des assauts continuels; mais, quand elle communie, elle sent sur la langue une saveur
exquise, elle voit le Saint-Sacrement environné d'une splendeur miraculeuse. A partir de l'âge de
dix-huit ans, les extases et les ravissements sont si fréquents qu'elle ne peut plus les dissimuler;
souvent, après la communion, elle tombe en extase : Notre-Seigneur la ravit, attire son âme et laisse
son corps insensible soulevé de terre, si léger que par un souffle on le remuait même de loin comme
une plume; cela dure souvent deux ou trois heures.
2. La Cité mystique de Dieu.
- Elle dit avoir reçu en 1627 l'ordre du Très-Haut d'écrire ce grand ouvrage qui est en réalité une
vie de la très sainte Vierge, depuis le moment où la future Mère du Verbe incarné est conçue dans le
plan divin jusqu'à son couronnement dans le ciel. Elle appelle elle-même son livre Histoire divine et
1

semble vouloir exprimer par là qu'il est inspiré et révélé de Dieu dans toutes ses pages. C'est Dieu
lui-même et la sainte Vierge par son ordre qui sont censés parler : Cette vie, dit-elle, est manifestée
dans ces derniers siècles pour être une nouvelle lumière du monde, une joie nouvelle à l'Eglise
catholique. Elle expose très bien la théorie scotiste de l'incarnation : « L'union hypostatique... fut le
premier objet par lequel l'entendement et la volonté divine se manifestèrent au dehors. »
L'ouvrage eut la destinée la plus extraordinaire : d'abord un confesseur ordonna à Marie de le
brûler, elle le recomposa en 1651, à peu près semblable à la copie qu'avait conservée Philippe IV; il
parut à Madrid en 1670 avec de nombreuses approbations; en 1681, l'Index le censura, mais, sur la
demande du roi d'Espagne, le décret ne fut pas inséré. Quand le livre eut été traduit en français, en
1691, Bossuet le critiqua vivement : « La prétention d'une nouvelle révélation de tant de sujets
inconnus doit faire tenir le livre pour suspect... Tous les contes qui sont ramassés dans les livres les
plus apocryphes sont ici proposés comme divins et on y en ajoute une infinité d'autres avec une
affirmation et une témérité étonnantes.» La Faculté de Paris censura plusieurs propositions en 1697;
par contre, en 1715, l'Université de Louvain « y trouve ce qu'il y a de plus sublime dans la théologie
».
Marie d'Agréda mourut le 21 mai 1665; en 1718, le pape Benoît XIV ordonna l'examen de son livre
en vue de la reprise du procès de béatification commencé en 1668, qui n'a pas abouti.
La Cité mystique de Dieu, par Marie de Jésus d'Agréda, traduite de l'espagnol par le P. Crozet, 7
vol., Paris, 1862.
Bossuet. Remarques sur le livre intitulé : La mystique cité de Dieu. Controverse.
Article tiré du Dictionnaire pratique des connaissances religieuses, Paris 1926.
Pour le compléter, on se référera au Dictionnaire de Spiritualité, un article est consacré à Marie
d'Agréda.
Mentionnons que le procès de béatification est actuellement relancé.
On trouvera à cette adresse le site de son 400ème centenaire : http://www.mariadeagreda.org

2

LA CITÉ MYSTIQUE DE DIEU
MARIE D’AGRÉDA
Note de l'éditeur sur Marie d'Agréda
La Sœur Marie de Jésus d'Agréda, universellement connue sous le nom de Marie d'Agréda, naquit en
1602, à Agréda (Vieille Castille), et elle y mourut en 1665.
Ses parents, François Coronel et Catherine d'Arena, de petite noblesse, eurent quatre enfants :
deux garçons et deux filles. En 1618, toute la famille embrassa la vie religieuse, le père et ses deux
fils entrant dans l'ordre franciscain, la mère et ses deux filles dans celui de l'Immaculée Conception,
placé sous la juridiction des Frères Mineurs. A peine âgée de vingt-cinq ans, notre conceptionniste
fut jugée digne, par son jugement et sa vertu, d'être choisie comme abbesse de sa communauté.
Pendant trente-cinq ans, ses consœurs la réélurent à cette charge.
Dès le début de sa vie religieuse, Marie d'Agréda fut favorisée de grâces extraordinaires.
L'opinion s'en émut; la voyante obtint alors du ciel d'être délivrée des extases, lévitations et autres
prodiges extérieurs ; mais Dieu continua de la visiter en secret. En 1627 la Sainte Vierge lui apparut
pour lui raconter sa vie et la charger de l’écrire. Six années durant, par humilité, la Sœur crut devoir
résister à cette Invitation. Mais, en 1637 son confesseur, le Père André de la Torre, franciscain, lui
enjoignit d'obéir, et ce fut alors qu'elle écrivit La Cité mystique. Un nouveau confesseur, ne voyant
en tout cela qu’artifices diaboliques, lui ordonna de jeter son écrit au feu. Elle obéit. Cependant, en
1650, un autre franciscain, le Père André de Fuenmajor, devenu son directeur spirituel, lui
commanda de reconstituer entièrement l'ouvrage anéanti.
Quand, le 24 mai 1665, Marie d'Agréda mourut, une telle foule entoura le monastère pour
vénérer sa dépouille, que le gouverneur de la ville dut employer la force afin de le dégager. Devant
les prodiges dus à son intercession, sa cause fut introduite en cour de Rome, le 21 novembre 1671.
Le procès apostolique eut lieu en 1679, et la servante de Dieu fut alors déclarée « vénérable ».
Dès que parut la Cité Mystique, l'ouvrage, objet de la curiosité universelle, fut attaqué dans
certaines écoles théologiques. Le 4 août 1681, un décret d'Innocent XI en interdit la lecture ; il est
vrai qu'à cette date les censeurs compétents ne l'avaient pas encore examiné; trois mois après, un
autre décret du même Innocent XI suspendit l'effet du précédent. Et en 1729, avec l'approbation de
Benoît XIII, la Congrégation des Rites déclara à l'unanimité des votes, « qu'il était permis de lire et
de garder par-devers soi la Cité Mystique ». Par cette décision, l'Église ne garantit pas l'authenticité
des révélations de Marie d'Agréda, mais elle nous est caution que rien n'y est contraire à la foi ou
aux mœurs.
L'œuvre de Marie d'Agréda a été traduite dans toutes les langues et on en publia de nombreux
abrégés. La meilleure traduction française de la Cité Mystique est celle que fit, en 1694 le Père
Thomas Crozet, récollet de la province de Saint-Bernardin d'Aquitaine. Elle fut entreprise sur l'ordre
du Ministre général des Frères Mineurs et reçut l'approbation des autorités religieuses de l'époque.
Les extraits que nous en donnons sont tirés de l'édition authentique publiée à Bruxelles en 1715 sous
le titre : La Cité Mystique de Dieu, miracle de toute puissance, abyme de la grâce. Histoire divine et
vie de la très Sainte Vierge Marie manifestée par la même sainte Vierge à la Vénérable Mère Marie
de Jésus d'Agréda, de l'ordre de saint François, abbesse du monastère de l’Immaculée Conception de
la ville d'Agréda (3 vol, in-4°). La traduction du Père Crozet est très fidèle et pour ainsi dire littérale.
Ceux qui trouveront son style un peu naïf, il les invite lui-même à l'améliorer : « Je ne prétends pas,
écrit-il dans son Avertissement, enseigner les délicatesses de la langue française dans cette
traduction, il me suffit d'y exprimer fidèlement ce que la vénérable Mère Marie de Jésus a écrit pour
le profit spirituel de ceux qui liront cet ouvrage, et quand on s'en sera pénétré l'esprit, on pourra
ensuite le mettre mentalement dans le style que l'on voudra, et suppléer à mon ignorance. » Mais le
Père Crozet était très humble, et son élocution charmante n'a besoin d'aucune retouche.
3

Index
La Cité Mystique de Dieu.................................................................................................................... 1
MARIE D’AGRÉDA........................................................................................................3
Note de l'éditeur sur Marie d'Agréda...............................................................................3
Index................................................................................................................................. 4
INTRODUCTION A LA VIE DE LA REINE DU CIEL............................................... 21
Des raisons qu'on a eues de l'écrire, et de plusieurs autres avis sur ce sujet.................21
PREMIÈRE PARTIE............................................................................................................29
DE LA VIE ET DES MYSTÈRES DE LA SAINTE VIERGE, REINE DU CIEL. — CE
QUE LE TRÈS HAUT OPÉRA EN CETTE PURE CRÉATURE DEPUIS SON
IMMACULÉE CONCEPTION JUSQU'À CE QUE LE VERBE PRIT CHAIR HUMAINE
DANS SON SEIN VIRGINAL. — LES FAVEURS QU'IL LUI FIT PENDANT LES
QUINZE PREMIÈRES ANNÉES DE SA VIE, ET LES GRANDES VERTUS QU'ELLE
ACQUIT AVEC LE SECOURS DE LA GRACE................................................................29
LIVRE PREMIER.......................................................................................................... 29
Où IL EST TRAITÉ DE CE QUI PRÉCÉDA LA VENUE DE LA TRÈS SAINTE
VIERGE MARIE EN CE MONDE — DE SON IMMACULÉE CONCEPTION ET DE
SA SACRÉE NAISSANCE — DES EXERCICES AUXQUELS ELLE S'OCCUPA
JUSQU'À L’AGE DE TROIS ANS................................................................................ 29
CHAPITRE I. De deux visions particulières que le Seigneur découvrit à mon âme, et
d'autres connaissances et mystères qui me forçaient de m'éloigner des pensées de la
terre, élevant mon esprit et l’arrêtant aux choses du ciel.............................................. 29
CHAPITRE II. Où il est déclaré de quelle façon le Seigneur manifeste ces mystères et
la vie de la Reine du ciel à mon âme, dans l'état où sa divine bonté m'a mise..............34
CHAPITRE III. De la connaissance que j'eus de la Divinité, et du décret que Dieu fit
de créer toutes choses.................................................................................................... 39
CHAPITRE IV. Les décrets divins y sont distribués par instants, déclarant ce que Dieu
détermina en chacun, touchant sa communication au dehors........................................41
CHAPITRE V. De l’interprétation que le Très Haut me donna du chapitre huitième des
Proverbes, en confirmation du précèdent...................................................................... 45
CHAPITRE VI. Du doute que je proposai au Seigneur sur la doctrine des chapitres
précédents, et la réponse que j'en eus............................................................................51
CHAPITRE VII. De quelle manière le Très Haut commença ses œuvres, et comme il
créa les choses matérielles pour les hommes et les anges, afin qu'ils fissent un peuple
dont le Verbe humanisé fût le chef................................................................................ 54
CHAPITRE VIII. Où le discours du chapitre précédent est continué par l’application
du chapitre douzième de l'Apocalypse.......................................................................... 58
CHAPITRE IX. Qui poursuit l'explication du chapitre douzième de l'Apocalypse......63
CHAPITRE X. Qui continue l'explication du chapitre douzième de l’Apocalypse......68
CHAPITRE XI. Que le Tout Puissant en la création de toutes choses eut notre
Seigneur Jésus-Christ et sa très sainte Mère présents, et qu'il élut et favorisa son peuple
figurant ces mystères..................................................................................................... 72
CHAPITRE XII. Comme le genre humain s'étant multiplié, les clameurs des justes
s'augmentèrent pour demander la venue du Messie, et les péchés s'accrurent aussi, et
Dieu envoya au monde deux flambeaux dans la nuit de la loi ancienne pour annoncer
4

la loi de grâce.................................................................................................................79
CHAPITRE XIII. Comme la conception de la très sainte Marie fut annoncée par le
saint archange Gabriel, et comme pour cela Dieu prévint sainte Anne d'une faveur
singulière....................................................................................................................... 83
CHAPITRE XIV. Comme le Très Haut manifesta aux saints anges le temps déterminé
et convenable de la conception de la très sainte Vierge, et de ceux qu'il destina pour sa
garde.............................................................................................................................. 88
CHAPITRE XV. De l'immaculée conception de Marie, Mère de Dieu, par la vertu du
pouvoir divin................................................................................................................. 93
CHAPITRE XVI. Des habitudes des vertus dont le Très Haut dota l'âme de la très pure
Marie, et des premières opérations qu'elle pratiqua par elles dans le sein de sainte
Anne. — Cette auguste Reine commence de me donner elle-même une instruction
pour m'animer à l'imiter.................................................................................................97
Instruction que la Reine du ciel me donna sur le chapitre précédent.....................101
CHAPITRE XVII. Poursuivant le mystère de la conception de la très sainte Vierge, le
chapitre vingt et unième de l'Apocalypse me fut expliqué. Première partie du chapitre
..................................................................................................................................... 103
CHAPITRE XVIII. Il poursuit le mystère de la conception de la très pure Marie par la
seconde partie du chapitre vingt et unième de l'Apocalypse. Deuxième partie du
chapitre........................................................................................................................ 112
CHAPITRE XIX. Qui contient la dernière partie du chapitre vingt et unième de
l'Apocalypse sur la conception de la très sainte Vierge. Troisième partie du chapitre.
..................................................................................................................................... 118
Instruction que la Reine du ciel me donna sur ces chapitres................................. 126
CHAPITRE XX. Ce qui arriva pendant les neuf mois de la grossesse de sainte Anne, et
les opérations de la très pure Marie dans son sein, et ce que sa mère fit durant ce
temps-là....................................................................................................................... 127
Instruction et réponse de la Reine du ciel.............................................................. 131
CHAPITRE XXI. De l’heureuse naissance de la très pure Marie, notre auguste Reine,
des faveurs qu'elle y reçut de la main du Très Haut; et comme on lui imposa le nom au
ciel et en la terre.......................................................................................................... 132
Réponse et instruction de la Reine du ciel.............................................................137
CHAPITRE XXII. Comment sainte Anne accomplit dans ses couches ce qui était
ordonné par la loi de Moise, et comme Marie se comportait dans son enfance..........138
Réponse et instruction de la Reine du ciel.............................................................141
CHAPITRE XXIII. Des devises avec lesquelles les saints anges de la garde de la très
sainte Marie se manifestaient à elle, et de leurs perfections........................................144
Instruction que la Reine du ciel me donna.............................................................148
CHAPITRE XXIV — Des saintes occupations et des exercices de la Reine du ciel
pendant les dix-huit premiers mois de son enfance.....................................................148
Instruction de la Reine du ciel................................................................................151
CHAPITRE XXV. Comme la très sainte Marie commença de parler après ces dix-huit
mois, et de ses occupations jusqu'à ce qu'elle fût au temple....................................... 152
Instruction de la Reine du ciel................................................................................157
LIVRE DEUXIÈME.....................................................................................................159
QUI TRAITE DE LA PRÉSENTATION DE LA TRÈS PURE MARIE DANS LE
TEMPLE, DES DIVINES FAVEURS QU'ELLE Y REÇUT, DES VERTUS QU'ELLE
Y PRATIQUA, DES AFFLICTIONS QU'ELLE Y SOUFFRIT, DE LA MORT DE SES
PARENTS SAINT JOACHIM ET SAINTE ANNE, AUSSI BIEN QUE DES
ÉPOUSAILLES QU'ELLE FIT AVEC SAINT JOSEPH PAR LE COMMANDEMENT

5

DU TRèS-HAUT, ET DE L'ORDRE DE VIE QU'ELLE SE PRESCRIVIT DANS SON
TRÈS CHASTE MARIAGE........................................................................................ 159
CHAPITRE I. De la présentation de la très sainte Vierge dans le Temple, après avoir
achevé la troisième année de son âge..........................................................................159
Instruction de la très sainte Vierge.........................................................................163
CHAPITRE II. D'une faveur singulière que le Très Haut fit à la très sainte Vierge
aussitôt qu'elle fut dans le Temple...............................................................................164
Instruction de la très sainte Vierge.........................................................................167
CHAPITRE III. L’instruction que la Reine du ciel me donna touchant les quatre vœux
de ma profession..........................................................................................................169
CHAPITRE IV. De la perfection avec laquelle la très sainte Vierge observait les
cérémonies du Temple, et ce qu'on lui ordonna dans ce saint lieu.............................. 174
Instruction de la Reine du ciel................................................................................178
CHAPITRE V. Du degré très parfait des vertus de la très sainte Vierge en général, et
comme elle les pratiquait.............................................................................................179
Instruction de la Mère de Dieu...............................................................................180
CHAPITRE VI. De la vertu de foi, et de l'exercice que la très sainte Vierge en fit....181
Instruction de la Mère de Dieu...............................................................................185
CHAPITRE VII. De la vertu d'espérance qu'eut la très sainte Vierge, et de l'exercice
qu'elle en fit................................................................................................................. 186
Instruction de la très sainte Vierge.........................................................................188
CHAPITRE VIII. De la vertu de charité de la très sainte vierge.................................189
Instruction de la Reine du ciel................................................................................193
CHAPITRE IX. De la vertu de prudence de la très sainte Vierge...............................195
Instruction de la Reine du ciel................................................................................201
CHAPITRE X. De la vertu de justice qu'eut la très sainte Vierge...............................201
Instruction de la Reine du ciel................................................................................207
CHAPITRE XI. Où l'on voit la vertu de force qu'eut la très sainte Vierge.................208
Instruction de la Reine du ciel................................................................................211
CHAPITRE XII. Où l'on découvre la vertu de tempérance qu’eut la très sainte Vierge.
..................................................................................................................................... 212
Instruction de la Reine du ciel................................................................................217
CHAPITRE XIII. Des sept dons du Saint-Esprit que reçut la très sainte Vierge........218
Instruction de très sainte Vierge.............................................................................222
CHAPITRE XIV. Où sont déclarées les formes et les manières des visions divines
qu'avait la Reine du ciel, et les effets que ces visions causaient en elle......................224
La claire vision qu'eut la très sainte Vierge de l’essence divine............................ 226
Vision abstractive de la Divinité dont jouissait la très sainte Vierge.....................229
Visions et révélations intellectuelles de la très sainte vierge................................. 230
Visions imaginaires de la Reine du ciel................................................................. 231
Visions divines en formes corporelles que reçut la très sainte Vierge...................232
Instruction de la Reine du ciel................................................................................234
CHAPITRE XV. On y déclare une autre manière de vue et de communication que la
très sainte Vierge avait avec les saints anges qui la servaient..................................... 235
Instruction de la très sainte Vierge.........................................................................237
CHAPITRE XVI. On y continue l'enfance de la très sainte Vierge dans le Temple. —
Le Seigneur la dispose pour les afflictions. — Mort de son père saint Joachim.........239
Instruction que la très sainte Vierge me donna...................................................... 243
CHAPITRE XVII. La Reine du ciel commence à souffrir dans son enfance. — Dieu
lui fait ressentir ses absences. — les douces et les amoureuses plaintes qu'elle fait...244

6

Instruction que mon auguste Reine et Maîtresse me donna...................................247
CHAPITRE XVIII. On y continue le récit de quelques autres afflictions de notre
Reine, dont il se trouvait quelques-unes que Dieu permit par le moyen des créatures et
de l'ancien serpent....................................................................................................... 248
Instruction de la Reine du ciel................................................................................254
CHAPITRE XIX. Le Très Haut découvrit aux prêtres l'innocence de la très sainte
Vierge, et à elle-même que l'heureuse mort de sa mère sainte Anne s'approchait, à
laquelle elle se trouva.................................................................................................. 255
Instruction de la très sainte Vierge.........................................................................258
CHAPITRE XX. Le Très Haut se manifeste à sa bien-aimée Marie, notre Princesse,
par une faveur singulière............................................................................................. 259
Instruction de la Reine du ciel................................................................................262
CHAPITRE XXI. Le Très-Haut commande à la très sainte Vierge de prendre l'état de
mariage, et la réponse à ce commandement................................................................ 263
Instruction que la Reine du ciel me donna.............................................................266
CHAPITRE XXII. On célèbre les épousailles de la très sainte Vierge avec le très
chaste Joseph............................................................................................................... 267
Instruction de la Reine du ciel................................................................................270
CHAPITRE XXIII. Qui explique une partie du chapitre trente et unième des Proverbes
de Salomon, où le Seigneur m'a renvoyée pour découvrir l'ordre que la très sainte
Vierge tint dans le mariage.......................................................................................... 271
CHAPITRE XXIV. Qui poursuit l'explication de ce qui reste du chapitre trente et
unième des Proverbes..................................................................................................275
Instruction de la Reine du ciel................................................................................281
INTRODUCTION DE LA DEUXIÈME PARTIE........................................................282
De l'Histoire divine et de la très sainte vie de Marie, Mère de Dieu............................ 282
DEUXIÈME PARTIE.........................................................................................................291
QUI CONTIENT LES MYSTÈRES DEPUIS L'INCARNATION DU VERBE DANS LE
SEIN VIRGINAL DE MARIE JUSQU'À SON ASCENSION......................................... 291
LIVRE TROISIÈME.................................................................................................... 291
QUI CONTIENT LA TRÈS HAUTE DISPOSITION QUE LE TOUT PUISSANT
OPÉRA EN LA TRÈS SAINTE VIERGE POUR L'INCARNATION DU VERBE. —
CE QUI CONCERNE CE MYSTÈRE. — LE TRÈS SUBLIME ÉTAT AUQUEL
L'HEUREUSE MÈRE SE TROUVA. — LA VISITE QU'ELLE FIT A SAINTE
ÉLISABETH, ET LA SANCTIFICATION DE JEAN-BAPTISTE. — LE RETOUR A
NAZARETH, ET UN FURIEUX COMBAT QU'ELLE EUT AVEC LUCIFER.........291
CHAPITRE I. Le Très Haut commence à disposer la très sainte Vierge au mystère de
l’Incarnation, et le tout s'exécute pendant les neuf jours qui précédèrent cet auguste
mystère. — On commence par déclarer ce qui arriva dans le premier jour................291
Instruction, que la Reine du ciel me donna............................................................294
CHAPITRE II. Dans le second jour, le Seigneur continue en la très sainte Vierge les
faveurs et les dispositions pour l'incarnation du Verbe............................................... 295
Instruction de la Reine du ciel................................................................................297
CHAPITRE III. Qui continue ce que le Très Haut communiqua à la très sainte Vierge
dans le troisième jour...................................................................................................298
Instruction que notre auguste Reine me donna...................................................... 300
CHAPITRE IV. Le Très Haut continue ses bienfaits à la très sainte Vierge dans le
quatrième jour..............................................................................................................301
Instruction que la divine Reine me donna..............................................................303
CHAPITRE V. Le Très Haut manifeste de nouveaux mystères à la très Sainte Vierge en

7

lui découvrant les œuvres du cinquième jour de la création. — Elle renouvelle ses
demandes pour l'incarnation du Verbe.........................................................................304
Instruction que la Reine du ciel me donna.............................................................307
CHAPITRE VI. Le Très Haut manifeste à notre Reine d'autres mystères, et les œuvres
du sixième jour de la création......................................................................................307
Instruction que la divine Dame me donna............................................................. 310
CHAPITRE VII. Le Très Haut célèbre de nouvelles épousailles avec la Princesse du
ciel pour la préparer aux noces de l'incarnation.......................................................... 311
Instruction que la très sainte Vierge me donna...................................................... 314
CHAPITRE VIII. Notre grande Reine demande, en la présence du Seigneur,
l'exécution de l'incarnation et de la rédemption du genre humain, et sa divine Majesté
lui accorde sa demande................................................................................................315
Instruction de la Reine du ciel................................................................................318
CHAPITRE IX. Le Très Haut fait de nouvelles faveurs à la très sainte Vierge. — Il la
met de nouveau en possession de l'empire de toutes les créatures, et ce fut la dernière
disposition qu'elle reçut pour l'incarnation du Verbe...................................................319
Instruction que la très sainte Vierge me donna...................................................... 321
CHAPITRE X. La très sainte Trinité envoie l'archange Gabriel pour annoncer à la très
pure Marie qu'elle était choisie pour être la Mère de Dieu..........................................322
Instruction de la Reine du ciel................................................................................324
CHAPITRE XI. La très pure Marie reçoit l'ambassade du saint archange. — Le
mystère de l'Incarnation s'accomplit, elle conçoit le Verbe éternel dans son sein
virginal.........................................................................................................................325
Instruction de la Mère de Dieu...............................................................................331
CHAPITRE XII. De ce que la très sainte âme de notre seigneur Jésus-Christ fit dans le
premier instant de sa conception, et ce que sa très pure Mère opéra alors..................332
Instruction que notre auguste Reine me donna...................................................... 336
CHAPITRE XIII. Qui déclare l’état où se trouva la très sainte Vierge après
l'incarnation du Verbe dans son sein virginal.............................................................. 337
Réponse et instruction de notre Reine....................................................................342
CHAPITRE XIV. Des soins que la très sainte Vierge prenait de sa grossesse, et de
plusieurs choses qui lui arrivèrent pendant ce temps.................................................. 344
Instruction de la Mère de Dieu...............................................................................346
CHAPITRE XV. La très pure Marie sut que c'était la volonté du Seigneur qu'elle allât
voir sainte Élisabeth. — Elle en demande la permission à saint Joseph sans lui déclarer
autre chose...................................................................................................................347
Instruction de la Reine du ciel,...............................................................................350
CHAPITRE XVI. Le voyage que la très sainte Vierge fit pour aller visiter sainte
Élisabeth, et son entrée dans la maison de Zacharie................................................... 351
Instruction que notre Reine et Maîtresse me donna...............................................355
CHAPITRE XVII. Le salut que la Reine du ciel fit à sainte Élisabeth, et la
sanctification de Jean...................................................................................................356
Instruction que la divine Reine me donna..............................................................360
CHAPITRE XVIII. La très pure Marie règle ses exercices dans la maison de Zacharie,
et quelques particularités qui arrivèrent entre les deux saintes cousines.....................361
Instruction que la Reine du ciel me donna.............................................................365
CHAPITRE XIX. Quelques conférences que la très sainte Vierge eut dans la maison
de sainte Élisabeth avec ses anges, et celles qu'elle y eut avec la même sainte..........366
Réponse et Instruction que la très sainte Vierge.................................................... 369
CHAPITRE XX. Quelques bienfaits singuliers de la très sainte Vierge dans la maison

8

de Zacharie, à l'égard de personnes particulières........................................................ 370
Instruction que la très sainte Vierge me donna...................................................... 372
CHAPITRE XXI. Sainte Élisabeth prie la Reine du ciel de ne point l'abandonner au
moment de ses couches. — Elle est avertie de la prochaine naissance de Jean..........373
Instruction que la très sainte Vierge me donna...................................................... 375
CHAPITRE XXII. La naissance du précurseur de Jésus-Christ, et ce que notre
souveraine Maîtresse y fit............................................................................................376
Instruction que la Reine de l'univers me donna..................................................... 379
CHAPITRE XXIII. Les avis que la très sainte Vierge donne à sainte Élisabeth. — A sa
demande on circoncit l'enfant, et on lui donne son nom — Zacharie prophétise........381
Réponse et instruction que la très sainte Vierge me donna....................................386
CHAPITRE XXIV. La très sainte Vierge prend congé de la famille de Zacharie pour
retourner à Nazareth.................................................................................................... 388
Instruction que notre auguste Reine me donna...................................................... 390
CHAPITRE XXV. La très pure Marie retourne à Nazareth........................................ 391
Instruction que la Reine du ciel me donna.............................................................393
CHAPITRE XXVI. Les démons tiennent un conciliabule dans l'enfer contre la très
pure Marie................................................................................................................... 394
Instruction que la très sainte Vierge me donna...................................................... 398
CHAPITRE XXVII. Le Seigneur prépare la très pure Marie pour combattre contre
Lucifer, et le dragon commence à la persécuter.......................................................... 399
Instruction que la Reine de l'univers me donna..................................................... 406
CHAPITRE XXVIII. Lucifer et les sept légions continuent à tenter la très sainte
Vierge. — La tête de ce dragon est vaincue et brisée..................................................408
Instruction que la Maîtresse de l'univers me donna...............................................413
LIVRE QUATRIÈME...................................................................................................415
QUI CONTIENT LA PERPLEXITÉ DE SAINT JOSEPH CONNAISSANT LA
GROSSESSE DE LA TRÈS PURE MARIE. — LA NAISSANCE DE NOTRE
SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST. — SA CIRCONCISION. — L'ADORATION DES ROIS
ET LA PRÉSENTATION DE L'ENFANT JÉSUS AU TEMPLE. — LA FUITE EN
ÉGYPTE. — LE MEURTRE DES INNOCENTS ET LE RETOUR A NAZARETH. 415
CHAPITRE I. Saint Joseph découvre la grossesse de son épouse la Vierge Marie, et
entre dans de grandes peines, sachant qu'il n'y avait aucune part............................... 415
Instruction que me donna notre très sainte Reine et Maîtresse..............................418
CHAPITRE II. Les soupçons de saint Joseph s'augmentent. — Il se résout à quitter son
épouse, et consulte Dieu à cet égard............................................................................420
Instruction que la Reine du ciel me donna.............................................................423
CHAPITRE III. L'ange du Seigneur parle à saint Joseph dans un songe, et lui révèle le
mystère de l'Incarnation. — Effets de cette ambassade.............................................. 424
Instruction que la très sainte Vierge me donna...................................................... 427
CHAPITRE IV. Saint Joseph demande pardon à la très pure Marie, son épouse, et
notre divine Dame le console avec une grande prudence............................................428
Instruction que la très sainte Vierge me donna...................................................... 431
CHAPITRE V. Saint Joseph prend la résolution de servir en tout la sainte Vierge avec
un très grand respect. — Ce que fit notre auguste Reine, et plusieurs autres détails
relatifs à leur manière d'agir entre eux........................................................................ 433
Instruction de la Reine du ciel................................................................................436
CHAPITRE VI. Quelques entretiens de l'auguste Marie et de saint Joseph sur les
choses divines, et quelques autres événements admirables.........................................437
Instruction que notre divine Maîtresse me donna.................................................. 440

9

Télécharger le fichier



Métadonnées


  • Format du fichier: PDF 1.4
  • 5.7 Mo, 1194 pages
  • Envoyé le 16/03/2015 à 15:21
  • Confidentialité: fichier public
  • Page de téléchargement vue 1260 fois
  • Auteur: Marie d'Agréda
  • Crée par: Writer
  • Résolution: 595 x 842 pts (A4)