Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils Recherche Aide Contact



5 mars 2015 Le Château du Villard et la Chapelette .pdf



Nom original: 5 mars 2015 - Le Château du Villard et la Chapelette.pdf
Auteur: user

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 26/03/2015 à 22:56, depuis l'adresse IP 93.28.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 601 fois.
Taille du document: 2.7 Mo (7 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Animateur et date
Antoine

5 mars 2015

Rando programmée et
difficulté
Le château du Villard et
La chapelette. 12 km,
M+

Lieu de rendez-vous
Vers le château du
villard,
Sur la D633

Si vous quitter Brives-Charensac, pour remonter
la Gagne, vous découvrirez sur son cours de
majestueuses tours recouvertes d'ardoise.
Comme s'il voulait se cacher au creux du vallon
le château du Villard se protège derrière un
solide mur de clôture.

Lorsque l'on s'avance, on observe la partie la
plus ancienne du château. Erigé par la famille
Pons de Goudet au XI e siècle, le manoir primitif
aperçu au premier abord est flanqué de tours
rondes massives propres à résister aux grandes
compagnies qui, à cette époque, écumaient la
région

Pénétrons dans le château en franchissant ce
porche monumental.

1

Là, on observe que le château est composé de deux bâtiments distincts se faisant face. A notre gauche le
er
vieux manoir de XI e siècle, à notre droite la bâtisse construite par Antoine 1 de Saint-Vidal qui au XVI e
siècle reçu le château primitif en héritage.

Si l'on se place au SUD-OUEST de l'édifice
ancien, deux tours en limitent les angles ce qui
porte à quatre les tours défendant le château
construit par Pons d e Goudet.

La partie qui fut édifiée au XV e siècle et aménagée
au XVI e siècle par le baron Antoine de Saint-Vidal
présente un corps de logis et deux grosses tours
rondes percées de meurtrières.

On note sur la façade l'apparition du style
renaissance pour ce porche d'entrée surmonté
d'un fronton supporté par des colonnes de style
corinthien.

2

Cette fenêtre à meneaux possède de fines
moulures.

Pour satisfaire notre curiosité contournons le
castel. par le SUD-OUEST

On aperçoit, de ce côté, que le château a subi
d'importantes évolutions. Témoin cette tour
octogonale. C'est la fille de Claude-Auguste
Reynaud (l'inventeur du praxinoscope) qui fit
vers les années 1875 les plus intelligentes
réparations et aménagements ce qui lui permet
d'être aujourd'hui classé parmi les plus
intéressants castels du Velay.

De cette verdoyante prairie, arrosée par les
eaux cristallines de la Gagne, nous prenons
acte de l'importance du site. Nous apercevons,
au fond, le porche par lequel nous avons
pénétré dans la cour d'honneur qui sépare les
deux parties de ce monument de l'histoire
locale

Nous quittons le château et après avoir longé un
bois par un sentier en plein champ nous parvenons
par un large chemin montant au lieu-dit "le
Suchas". Là, nous le quittons et bifurquons à droite.

3

Après être passés à
proximité du hameau "les
Vignettes" nous nous
engageons dans un chemin
qui descend vers un
ruisselet que nous
traversons pour remonter de
l'autre côté du vallon.

La montée est rude

Mais où donc se cache la
Chapelette promise ?

4

Soudain le hameau se découvre, il aligne huit ou neuf maisons. Cependant point de chapelle ! Prenons le
chemin qui descend sur la droite au bout du village et miracle… nous y voilà.

Construite sur un promontoire, c'est un petit édifice très simple, presque champêtre. L'abside est en demicercle, sa façade est surmontée d'un clocheton. Le premier document qui cite la Chapelette est de 1210,
dans le Cartulaire des Templiers du Puy. Rappelons que les Templiers ont été supprimés en tant qu'Ordre
mais aussi physiquement par Philippe le Bel envieux des richesses que ces moines-soldats possédaient.

La chapelle est dédiée à Saint-Barthelemy. La statue en bois de l'apôtre est
très naïve. La légende dit qu' il mourut après avoir été écorché vif.
Jusque vers 1955, un pèlerinage marquait le 24 août, la fête du Saint.
Après l'office, l'on prenait café au lait et tartines dans les fermes qui étaient
toutes habitées.

La cloche n'appelle
plus les pèlerins mais
d'après les
informations données
par une dame
rencontrée dans le
hameau, elle est
utilisée dans le cas
d'un sinistre : incendie,
accident etc…

5

La Chapelette possède comme la plupart des
hameaux de la Haute-Loire son four à pain.

Bien que présentant quelques difficultés le
ruisseau a été franchi allègrement pour arriver au
point le plus haut de notre rando.

Nous n'avons pas le choix. Il faut emprunter ce
chemin recouvert par une congère.

La descente sur le Betz nous permet d'admirer le
relief constitué par les sucs et les huches de la
région.

Ah ? La
prudence est
de rigueur.

6

Une croix remarquable attire notre regard dans le
hameau "le Betz"

Nous ne sommes pas les seuls à profiter de la
nature. La noire du Velay s'en délecte.

Les maisons de la région sont restaurées avec
goût.

Nous voilà arrivés à notre point de départ.

7


Documents similaires


Fichier PDF 5 mars 2015 le ch teau du villard et la chapelette
Fichier PDF marilles nodrenge
Fichier PDF les forts du mont faron
Fichier PDF templiers
Fichier PDF randonnee promenade digestive dans le massif de cr
Fichier PDF horaire mission paroissiale amay huy


Sur le même sujet..