Sans nom 1 .pdf



Nom original: Sans nom 1.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / OpenOffice 4.1.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 05/04/2015 à 23:15, depuis l'adresse IP 78.220.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 441 fois.
Taille du document: 83 Ko (6 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


La France dans la mondialisation
La France n'est qu'au 21e rang mondial par sa population et au 47e pour sa
superficie. Elle fait cependant partie des 10 plus grandes puissances
mondiales (elle est ainsi la 6e puissance économique mondiale). Souvent
considérée comme une puissance moyenne, elle bénéficie cependant de
nombreux atouts et d'un réel rayonnement international, qui en font le
premier pays touristique mondial. Mais son image internationale est aussi
portée par le rayonnement de Paris, ville-monde.
1. La présence de la France dans le monde
De nombreux relais dans le monde et une intégration dans l'économie
mondiale
• La France est une ancienne puissance mondiale, avec une histoire qui
lui a permis de prendre pied sur tous les continents. Son ancien empire
colonial n'est plus qu'un souvenir, mais il en reste des vestiges tout autour
du monde qui forment aujourd'hui les départements et les collectivités
d'outre-mer (îles dans les Caraïbes, Guyane, Polynésie, etc.).
Pour chaque littoral, elle dispose d'une Zone économique exclusive (ZEE)
où elle est souveraine (espace maritime de 200 milles marins autour des
côtes), ce qui représente au total 11 millions de km2 (c'est la seconde ZEE
la plus étendue du monde). Son passé colonial lui assure également des
relations privilégiées avec un bon nombre d'États africains, dont elle aide
le développement, y compris des dictatures (certains critiquent cette
« Françafrique »). Elle est cependant reconnue comme étant le pays des
droits de l'homme, une terre d'asile défendant les minorités (Tchétchènes)
et un donateur généreux (4e donateur mondial). Tout ceci, avec la
francophonie (ensemble des États ayant le français comme langue
officielle), lui permet d'entretenir un vaste réseau diplomatique.
• La France est également une puissance économique importante. Elle est
le premier pays agricole de l'Union européenne et le troisième mondial
derrière le Brésil et les États-Unis. L'agriculture ne représente que 2,2 %
du PIB, mais beaucoup d'emplois induits en particulier dans la puissante
industrie agro-alimentaire, qui compte plusieurs firmes transnationales

de premier plan. La France est la 5e puissance industrielle mondiale, mais
son industrie ne représente que 21 % du PIB. Elle est par ailleurs en pleine
restructuration : les industries traditionnelles se sont reconverties et la
France vend dans le monde un savoir-faire reconnu et compétitif dans
les domaines de l'environnement et des infrastructures
d'assainissement (Veolia, GDF Suez), du nucléaire civil, des
infrastructures de transport (TGV, ponts), de l'industrie
pharmaceutique ou de l'aéronautique. Enfin, elle est le leader mondial
de l'industrie du luxe qui réalise plus de 80 % de ses ventes sur le marché
international et participe à l'image de marque du pays. En 2010, selon le
classement de Forbes, 39 des 500 premières firmes multinationales étaient
françaises. Les grandes firmes françaises sont particulièrement
dynamiques : elles opèrent des fusions ou des rachats d'entreprises
étrangères pour être encore plus compétitives.
Une forte attractivité et un rayonnement politique et culturel
• La France a donc une forte ouverture sur les marchés internationaux.
Elle était en 2009 la 5e puissance commerciale du monde, mais surtout elle
reste en 2010 le second émetteur d'IDE (Investissements directs à
l'étranger), loin devant le Japon, et le troisième pays récepteur d'IDE, ce
qui prouve son attractivité. Le développement de ses infrastructures et la
qualité de sa main-d'œuvre en font un pays attractif pour les grandes
entreprises internationales qui pour certaines n'hésitent pas à s'implanter en
Île-de-France, mais aussi dans le Nord et les régions transfrontalières, en
pleine reconversion économique depuis la délocalisation des industries
traditionnelles, et bénéficiant donc d'une importante main-d'œuvre
disponible, et réputée pour sa qualité, sa productivité et des salaires somme
toute assez bas pour un pays développé. Ces entreprises étrangères
emploient deux millions de personnes en France et représentent 40 % des
exportations du pays.
• La France bénéficie également d'un rang politique et d'un rayonnement
culturel reconnus. Elle est tout d'abord un membre fondateur de l'Union
européenne, qui compte dans ses instances en tant que seconde puissance
économique et démographique, mais aussi en tant que puissance militaire.
Elle est en effet au troisième rang mondial pour les dépenses militaires et
fait partie du club fermé des puissances nucléaires. Elle milite cependant

pour la création d'une défense européenne, qui permettrait à l'Union
davantage d'indépendance par rapport aux États-Unis. Elle est par ailleurs
redevenue un membre influent de l'OTAN en réintégrant son
commandement intégré en 2009. En tant que puissance militaire, elle
contribue régulièrement à l'envoi de troupes sous mandat de l'ONU
(Afghanistan). Son statut de membre permanent du Conseil de sécurité,
doté d'un droit de veto, renforce également son poids politique et
diplomatique au niveau international, ce qui lui permet une certaine
indépendance vis-à-vis de son allié américain : en 2003 la France (et
l'Allemagne) avait ainsi refusé de donner leur aval à l'envoi de troupes en
Irak.
• Pour finir, la France garde un rayonnement culturel international réel,
même s'il n'est pas au niveau de celui des États-Unis, par exemple.
220 millions de personnes dans le monde parlent le français qui est la 6e
langue la plus parlée du monde, une des deux langues de travail de
l'ONU (avec l'anglais), mais également de l'Union européenne, du CIO et
de plusieurs organisations internationales.
La culture et la langue française sont défendues dans le monde par un
important réseau d'écoles et de lycées français particulièrement réputés au
sein des élites locales. L'État français subventionne également un réseau
d'associations qui enseignent la langue et la culture française : les
Alliances françaises. Il a aussi fondé, en 1970, l'Organisation
internationale de la francophonie. La France compte de plus 1,5 millions
d'expatriés et des milliers d'étudiants étrangers viennent y poursuivre des
études. Plusieurs médias internationaux francophones participent aussi à
son rayonnement. Enfin, grâce à la politique d'exception culturelle et au
développement de l'audiovisuel français, le cinéma hexagonal continue
d'exister au-delà de nos frontières. Le savoir-faire français est également
reconnu dans des secteurs comme celui des jeux vidéo.
Des limites, des freins à la présence française
• La France réalise l'essentiel de ses échanges avec le reste de l'Union
européenne (63,8 % des exportations et 59,5 % des importations en 2008).
Les autres régions du monde sont peu représentées dans le commerce
français : les Amériques ne constituent ainsi que 9,3 % des exportations et
8,1 % des importations (essentiellement vers les États-Unis). La structure

économique française est également fondée sur un tissu important de
petites et moyennes entreprises qui, elles, restent peu intégrées dans la
mondialisation (ce qui est un point faible).
• La France est également en retard dans certains marchés économiques
importants, en particulier dans le domaine des technologies de
l'information et de la communication et elle n'investit pas toujours
assez dans la recherche et le développement. Elle reste parfois enfermée
dans son image de pays du luxe et de la viticulture.
• Le chômage est important en France, du fait d'importantes
délocalisations d'emplois peu qualifiés industriels ou de services vers les
pays en développement, plus compétitifs du point de vue du prix de la
main-d'œuvre (nouvelle organisation internationale du travail). L'économie
française est de plus concurrencée par l'émergence de nouvelles puissances
économiques comme la Chine, où les grandes FMN françaises tentent de
s'implanter.

2. Paris, ville mondiale
Paris, grand centre d'impulsion de la mondialisation
• En tant que ville-monde, Paris concentre les fonctions de commandement
qui en font une métropole à part. Elle concentre les sièges sociaux de
39 multinationales parmi les 500 plus puissantes du monde, et reste
également l'un des sièges internationaux de la holding NYSE Euronext
(fusion entre Bourses européenne et étasunienne). Le quartier des affaires
de la Défense représente à lui seul 20 % du PIB de l'Île-de-France, et
forme le premier quartier d'affaires du monde (il cherche aussi à mettre en
réseaux tous les quartiers d'affaires internationaux).
• Elle a également un pouvoir de commandement politique, en tant que
capitale de la 5e puissance mondiale, représentée dans de nombreuses
organisations internationales. Elle concentre les activités de tertiaire
supérieur (40 % des cadres français) et est un pôle très important de
recherche (59 % des chercheurs français). Au cœur d'un très important
réseau de moyens de communication qui en fait la ville la plus
accessible du monde, elle est aussi un important centre international de
congrès.
• Paris est donc avec New York, Tokyo et Londres l'un des quatre pôles
dominant l'archipel mégalopolitain mondial, au cœur des échanges
internationaux, avec un rôle important de centre d'impulsion mondial.
C'est une ville au rayonnement important
• Paris est une ville connue et reconnue à l'échelle internationale. Elle a
su garder l'image d'une ville très riche culturellement, capitale de la
mode et du luxe même si de ce point de vue d'autres métropoles
internationales cherchent à la concurrencer. Elle garde ainsi le premier
rang mondial en termes d'équipements culturels (théâtres, opéras,
musées, cinémas, salles de spectacles, etc.) mais n'est plus considérée
comme leader dans le domaine de l'innovation et de la création culturelle
contemporaine, impulsées par des villes comme New York, Berlin ou
Londres. L'image de la capitale reste donc celle d'une ville
« romantique », d'une ville musée (centre-ville), qui reste la première

destination touristique internationale.
Pour préserver ce statut, les mairies et gouvernement successifs ont
marqué de leur empreinte le centre de Paris par une politique de grands
travaux de prestige comme le Centre Pompidou, la Bibliothèque nationale,
l'arche de la Défense, le musée du quai Branly, etc. Construire un bâtiment
prestigieux dans Paris est presque devenu un incontournable de la fonction
présidentielle. Le cœur de Paris a également fait l'objet de la part de la
mairie d'une importante politique de désengorgement en faveur des
transports en commun, qui améliore également l'image de la ville
(autrefois réputée pour ses embouteillages chroniques : ces derniers ont été
rejetés en périphérie).
• C'est aussi une ville qui s'embourgeoise (gentrification) : l'attractivité
d'un Paris « intra-muros » au cœur de la mondialisation a fait flamber les
prix de l'immobilier contraignant les classes moyennes et les classes
populaires à délaisser le centre pour la périphérie plus abordable (couronne
et grande couronne). Les quartiers d'affaires à l'image moderne, comme la
Défense ou Bercy, ont aussi vu leurs prix augmenter.
• La région parisienne fait également l'objet d'une modification des
politiques d'aménagement car elle aussi est au cœur de la
mondialisation, avec un peu moins de 12 millions d'habitants. Jusqu'aux
années 1980, les politiques d'aménagement successives avaient tenté de
rééquilibrer les inégalités de développement entre la région parisienne et la
province. À cette fin, l'aménagement du territoire avait misé sur le
développement des grandes métropoles de provinces comme Lyon, Lille
ou Marseille (métropoles d'équilibre).
Mais la nécessité de conserver à Paris un statut de ville-monde a
poussé les pouvoirs publics à investir à nouveau dans l'aménagement
et le développement de la capitale. C'est ainsi qu'est né en 2007 le projet
du Grand Paris (encore en débat quant aux modalités de sa réalisation)
dont l'objectif affiché est d'accroître l'attractivité de Paris pour soutenir
l'économie française.



Documents similaires


sans nom 1
revisiong7
geographie dm
fr france dans lue et dans le monde
cours france dans la mondialisation
france et ue dans le monde 2014


Sur le même sujet..