mes saveurs preferees BD .pdf



Nom original: mes-saveurs-preferees-BD.pdf
Titre: fiches.indd

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Adobe InDesign CC (Macintosh) / Adobe PDF Library 10.0.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 11/04/2015 à 22:18, depuis l'adresse IP 91.69.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 4867 fois.
Taille du document: 12.1 Mo (14 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


FICHE 1

La Charente-Maritime, mes saveurs préférées
Présentation du concept « Saveur & Tourisme »
Avez-vous déjà goûté à la Charente-Maritime ?
La Charente-Maritime, mes saveurs
préférées !

Le concept Saveur & Tourisme
et ses partenaires

Deuxième destination touristique préférée des
Français, la Charente-Maritime bénéficie d’atouts
naturels et patrimoniaux exceptionnels.

Les actions qui vont être menées permettront de
faire découvrir au plus grand nombre un bouquet de
saveurs à venir cueillir en Charente-Maritime.
C’est une toute autre façon d’aborder la découverte
de ce département qu’ont souhaités promouvoir
Charente-Maritime Tourisme et ses partenaires que
sont, la Chambre d’agriculture, la Chambre de
Métiers et de l’Artisanat, le Comité National du
Pineau des Charentes et le Comité Régional de la
Conchyliculture.

Gâtée par la nature, la Charente-Maritime affiche
une palette de paysages et sites touristiques
incroyablement variée. Son patrimoine naturel -océan,
marais, estuaires, vignes, forêts- permet une alchimie
parfaite entre « saveurs » et « tourisme ».
La Charente-Maritime souhaite « régaler » ses visiteurs
en valorisant ses produits, leurs saveurs et le savoir-faire
de ses producteurs. Le touriste est toujours plus en
quête d’authenticité, d’histoire, d’identité. Il souhaite
aller à la rencontre des habitants, des producteurs...
faire un détour, s’asseoir à leur table et découvrir les
produits des territoires visités.
Pour cela, le département est particulièrement bien
doté. Les fi ilères qui font sa renommée sont bien
sûr les vins, les spiritueux et la pêche. Connu pour
le cognac et le pineau des Charentes, les poissons et
les huîtres ou encore, le sel et les pommes de terre
de l’île de Ré, la Charente-Maritime est fière de ses
quatre AOC, deux IGP et un label rouge (voir détail au
verso). Mais bien d’autres produits plus anecdotiques
méritent réellement d’être découverts tels que le
caviar d’escargots, la truffe, le safran, la salicorne, la
jonchée,… Le produit est roi, les saveurs sont reines et
nos producteurs en sont les garants.

Contact
Presse

Avez-vous déjà goûté à la Charente-Maritime ?

Un triporteur aux couleurs du Département dont le
coffre recèle de savoureux produits, va sillonner la
France.
Les partenaires ont souhaité compléter leurs
participations habituelles à des évènements touristiques
incontournables, par une présence différenciante sur
des évènements qui ne sont dédiés, ni au tourisme, ni
à la gastronomie. Leur objectif : surprendre le public là
où il ne s’y attend pas, en lui proposant de déguster
quelques produits de la Charente-Maritime.

DES PRODUITS
GASTRONOMIQUES
D’EXCELLENCE

3 AOC
Cognac

touristique
2e destination
préférée des Français
dont
460 km de150côtes
km de plage
102 000 h de forêts
et circuits
4 200 km d’itinéraires
VTT, VTC
5 300 km dede sentiers
randonnée pédestre
au Patrimoine
5 sites classés
mondial de l’Unesco

Pineau des Charentes
Pomme de Terre de Ré
d’euros
1,6 milliard

1 AOP
Beurre Charentes-Poitou

généré par l’économie
touristique
du département

Sources :
Observatoire du tourisme de la Charente-Maritime
observatoire.en-charente-maritime.com

3 500

entreprises touristiques
1er employeur du
Département
(9% des emplois)

Le produit est roi, les saveurs sont reines
Nos ambassadeurs du département munis de leur
triporteur auront pour mission de faire découvrir
le territoire à travers des dégustations de produits
de la Charente-Maritime : bouchées préparées sur
place, galettes au beurre, pineau…

La Charente-Maritime, un « met » à
découvrir toute l’année
Cette année, le triporteur de la CharenteMaritime sera visible sur des évènements majeurs ;
rendez-vous professionnels, salons grand public
mais encore rencontres culturelles ou sportives.
À titre d’exemple*, le public pourra croiser nos
ambassadeurs au :
Sunny Side of The doc
Ce marché international du fi m
l documentaire
réunit chaque année fi n juin à La Rochelle un
plateau de 300 décideurs internationaux et 2 000
professionnels venus de 50 pays.
Festival International du Film de La Rochelle
La 42e édition se tiendra début juillet à La Rochelle
et ce sont plus de 200 projections et plus de 80 000
spectateurs attendus pendant 10 jours de festival.
Et sur d’autres rendez-vous parisiens.

En plus des dégustations proposées, des cartes
recettes seront distribuées pour donner envie aux
personnes de prolonger leur découverte gustative !
À eux de concocter à l’envi pour leur famille et
amis :
Un Négroni charentais pour l’apéritif ;
Une soupe froide de melon charentais ;
Un tartare d’huîtres Charente-Maritime au chèvre
ou encore un tartare de poisson.
Des sites de visites y sont associés pour que le
visiteur découvre l’univers des produits.
Enfin, en complément de ces actions terrain, tout le
mois de juin 2013, les partenaires ont souhaité
parrainer une émission de radio culinaire à forte
notoriété : « On va déguster » sur France Inter,
présentée par François-Régis Gaudry.

*Programme en cours de construction à la date d’impression.

Contact
Presse

AGENCE MAORI
Christine Guérinet ou Aline Ségalard
christineguerinet@agence-maori.com ou presse@agence-maori.com
Tél. : 05 46 07 01 04 ou 06 14 20 83 15

FICHE 2

La Charente-Maritime, ma préférence
Une invitation à découvrir un terroir, une gastronomie pour faire
vibrer les sens et les papilles toute l’année !
Les paysages de la Charente-Maritime sont autant
d’occasion de balades pour lesquelles le touriste
est invité à « enfiler ses bottes de sept lieux » afin
de parcourir le département à travers des décors
surprenants et variés.
Imaginez un peu… Observer l’océan au pied du Phare de
Chassiron sur l’île d’Oléron ; déguster un excellent Cognac
au cœur des vignes en Saintonge ; profiter du soleil, attablé
en terrasse à quai autour d’une douzaine d’Huîtres CharenteMaritime.

Autant de paysages,
autant d’expériences gustatives !
Carrelets de pêche et parcs ostréicoles ponctuent le
littoral en alternance avec les imposantes fortifications
érigées par Vauban.
D’autres jardins, assez curieux, jalonnent le littoral
Charentais ; ceux des mytiliculteurs, « jardiniers de la mer ».
Depuis des générations, c’est dans la baie de l’Aiguillon que
sont produites, récoltées, contrôlées et conditionnées, les
moules de bouchots.
Les ports de pêche de La Cotinière, Royan ou La Rochelle
permettent de découvrir l’univers de la pêche, les retours des
chalutiers ou coureauleurs et le débarquement des bars,
soles, maigres, saint-pierre, céteaux… soigneusement
sélectionnés avant d’être mis sur le marché. Si vous êtes
matinal, un détour par la criée s’impose !
Les marais salants exploités selon une tradition ancestrale,
principalement sur les îles, présentent des paysages
magnifi ques de miroirs d’eau naturels et le spectacle des
sauniers tirant sur le simoussi pour récolter le sel des salines
est fascinant.
Charente
Maritime
Tourisme

Sur les coteaux vallonnés de Saintonge, le long des falaises
de l’estuaire de la Gironde ondulent les rangs de vigne,
qui sont exploités par l’homme depuis des siècles pour la
production du Cognac, produit d’exception au rayonnement
international. Connu et exporté dans le monde entier,
le Cognac se prête désormais à de nouveaux modes de
consommation. Il s’offre en apéritif et en toute simplicité,
pour que les plaisirs de la table commencent d’abord par
une véritable fête.
Le Pineau des Charentes, 1er vin de liqueur d’appellation
d’origine contrôlée de France, constitue également un
produit phare à déguster idéalement au cœur des vignes au
côté d’un exploitant passionné et passionnant qui vous en
révèlera tous les secrets.

Des saveurs à découvrir sur les étals des marchés
En toute saison, les marchés constituent des lieux
authentiques pour la découverte des saveurs CharentaisesMaritimes.
Celui de La Rochelle s’étale autour des halles caractéristiques
de l’architecture industrielle du 19e siècle. L’ambiance qui
y règne fait la différence, notamment dans les bars qui se
trouvent sous ses arcades où l’on déguste avec un verre de
vin blanc de succulentes crevettes grises.
Celui de Rochefort, est incontestablement le plus vaste ;
comme un jardin à ciel ouvert, ce marché est truffé de
petits bancs de particuliers qui y vendent leurs productions
« maison ». Le marché de Saintes est sans aucun doute le
plus original ; très populaire avec ses ambiances différentes,
c’est un vrai lieu de vie et de rencontres.

Des Saveurs made in
Charente-Maritime
Une maison
Une porte qui s’ouvre
Du Caramiel,
Du pain d’épice,

Quelques idées de visites autour des saveurs de la Charente-Maritime
Ecomusée du Cognac
Migron

La Cité de l’Huître
Marennes

Au cœur d’un domaine du 19ème siècle,
l’écomusée retrace les secrets et les
parfums du Cognac et du Pineau
des Charentes.

Espace muséographique et centre
d’interprétation de l’ostréiculture

Le Cep enchanté
Macqueville

Visite de cet authentique domaine
ostréicole au cœur d’une splendide
réserve naturelle.

Une aventure unique au milieu des
vignes pour découvrir les secrets de
fabrication du Pineau des Charentes
et du Cognac.
La Maison des Vignes et des Saveurs
Archiac
Valorisation des produits et des saveurs
de la Haute-Saintonge au travers de
circuits thématiques, de dégustations,
de cours de cuisine…
Les Etapes du Cognac
Toutes les bonnes adresses
pour retrouver viticuleurs et
bouilleurs de crus sur
cognacetapes.com

Charente
Maritime
Tourisme

Contact
Presse

Fort Royer
St Pierre d’Oléron

Maison de la Mytiliculture
Esnandes
Tout savoir sur la culture des moules
en Baie de l’Aiguillon
Ecomusée du Marais Salants
Loix en Ré

Un rayon de soleil
Un monsieur complice
Du Caviar d’Escargots
Un jardin un hamac
Des amis
Un verre de Cognac,
De Pineau des Charentes
Une douzaine d’huîtres
Un morceau de pain
Du beurre de Charente
Des moules de bouchot
Une pointe de safran
Six musiciens
Des jonchées étonnantes
Une abeille
Trois melons charentais
Sur l’ïle de Ré
Des pommes de terre dorées
De la fleur de sel

Un site exceptionnel pour découvrir
l’histoire de la saliculture et les marais
salants rétais

Un enfant espiègle
Des galettes charentaises
Des charentaises tout court !

Le Port des Salines
Le Grand-Village-Plage

Au visiteur de Charente-Maritime de
continuer cette liste à la Prévert avec
ses découvertes !

Pôle Nature dévoilant l’histoire
de la saliculture oléronaise

CHARENTE-MARITIME TOURISME
Stéphane Morand
stephane.morand@en-charente-maritime.com
Tél. : 05 46 31 71 77 ou 06 73 69 50 65

FICHE 3

Charente-Maritime,
raconte-moi les saveurs de ton terroir
L’agriculture, parmi ses missions, doit fournir une alimentation suffisante, variée et sûre,
sans manquer de façonner et entretenir nos paysages. La Charente-Maritime, c’est le
mariage de la terre et de l’eau. Entre océan et marais, plaines et forêts, l’œil est ravi, les
papilles gustatives sont séduites grâce à la variété des productions et ses spécificités.
Nous participons ainsi au rayonnement de la France grâce à nos saveurs, nos couleurs, nos
goûts et notre douceur.
Ces missions saveurs se réfèrent à la politique générale de
la Chambre d’agriculture qui sont de s’ouvrir à la diversité
de l’agriculture et l’anticiper, de renforcer les liens avec les
collectivités et les territoires, de jouer un rôle fédérateur
en responsabilisant les agriculteurs, d’identifier tous les
producteurs en circuits courts, tous les acteurs et sites de
transformation.

Avec la Chambre d’agriculture, goûtons aux
circuits courts en Charente-Maritime
Un circuit court est un mode de commercialisation des
produits agricoles qui s’exerce par la vente directe (ou avec
un seul intermédiaire) du producteur au consommateur.
La Chambre d’agriculture favorise une consommation
locale sur tous les territoires, organise des repas et
marchés fermiers d’été, aide des groupes d’agriculteurs
locaux à ouvrir des points de vente collectifs, fait la

promotion des agriculteurs et de leurs produits (formation,
information, aide marketing, aide à l’installation, aide à
l’innovation, suivis économiques,…).
En Charente-Maritime, quatre points de vente de
producteurs se sont maintenant installés avec le soutien de
la Chambre d’agriculture : La Rochelle, Surgères, TonnayCharente et Saintes. Deux ou trois autres devraient naître
cette année.
Véritable demande des consommateurs, ces magasins
ont un succès incroyable et permettent aux producteurs
un vrai dialogue avec les consommateurs, des prix
attractifs, la création d’emplois et des produits locaux
de saison et fermiers pour tous.

+producteurs
de 1 000
fermiers dont
la moitié
de viticulteurs.

340 exploitations cultivent
ha
environ 2000 de légumes
soit 15400 ha de SAU

Les exploitations
maraîchères
ont une surface
moyenne de

30ha

On trouve de tout en Charente-Maritime !

Quelques produits maraîchers « phare »

Le département offre une belle diversité de produits.
De la viande bovine grâce à de nombreux élevages
bovins extensifs dans les marais, de la volaille
(poulets, canards), des moutons et chèvres, des
œufs comme les célèbres œufs de Marans, du
fromage de chèvre et de vache, des céréales pour
la panification et maintenant les pâtes, des produits
laitiers, du vin et des spiritueux, des jus de fruits mais
aussi des produits plus confidentiels ou transformés
comme le miel, les confitures, le safran, les truffes,
les noisettes,…

Le melon charentais :
Au niveau du Centre Ouest, notre région est
maintenant la première productrice de melon
français : 725 ha en Charente-Maritime.

Un département « circuit court » historique
Notre département n’est pas « maraîcher » à
proprement dit, mais plutôt céréalier. Pourtant, une
des particularités de la Charente-Maritime, est d’être
tournée vers le circuit court depuis toujours car on
y trouve surtout des petites structures qui font de
la vente directe, essentiellement sur nos beaux
marchés.
En plus de ces petits producteurs, on trouve
d’autres particularités géographiques : la vallée de
l’Arnoult avec ses 300 ha de cultures légumières.
On trouve là des légumiers de plein champ qui ne
vendent pas en direct et exportent, se consacrent à
2 ou 3 espèces par exploitation : chou frisé (120 ha),
chou-fleur (80 ha) et céleri rave (100 ha).
- Autour de Saintes, on trouve des céréaliers qui se
sont diversifiés et cultivent de grandes surfaces de
pommes de terre (60 ha) et /ou d’oignons (35 ha) ;
- Puis dans le sud du département, où le sol est
sablonneux, des cultures d’asperges blanches
(environ 140 ha).

La pomme de terre primeur de l’île de Ré (AOC
depuis 1998) :
Ce sont 30 producteurs réunis en coopérative sur
l’île de Ré.
Cette pomme de terre, fondante, sucrée, avec son
petit goût de noisette, a obtenu le 17 avril 1998, la
première Appellation d’Origine Contrôlée de France
délivrée par l’Institut National des Appellations
d’Origine pour un produit frais. Les producteurs
suivent en effet un cahier des charges rigoureux
portant sur la germination, la culture « raisonnée »
des sols, le calibrage et la commercialisation. La
pomme de terre est récoltée avant maturité de
manière à y limiter la présence d’amidon. Cueillie
avant maturité, ses sucres n’ont pas eu le temps de
se transformer en amidon. Elle est donc légèrement
sucrée et pauvre en calories. Récoltée toute jeune,
elle est aussi plus hydratée que la pomme de terre
d’hiver. Elle est donc plus proche de la famille des
légumes verts que de celle des féculents
Le céleri rave :
100 ha cultivés essentiellement dans la vallée de
l’Arnoult (40 000 tonnes).
Un conseil culinaire : rajouter du céleri à votre
purée de pommes de terre (80 % de pomme de
terre et 20 % de céleri).

À SAVOIR
D’autres légumes « estampillés 17 » en démarche qualité :
la betterave crapaudine, le haricot demi-sec de Pont l’Abbé d’Arnoult, la carotte de Jarnac
Champagne ou la pomme « Belchard » (« belle charentaise »)...

Contact
Presse

CHAMBRE D’AGRICULTURE DE LA CHARENTE-MARITIME
Mary Novi
www.charente-maritime.chambagri.fr - mary.novi@charente-maritime.chambagri.fr
Tél. 05 46 50 45 00

il s’y cultive environ
une trentaine
d’espèces par
exploitation
(de l’ail à la tomate).

FICHE 4

Des savoir-faire et des innovations
au service de la gastronomie
La Chambre de Métiers et de l’Artisanat accompagne
le chef d’entreprise artisanale dans les étapes de sa
vie professionnelle : apprentissage, création ou reprise
d’entreprise, formation, développement, transmission.
Elle assure une relation de proximité avec chacun en leur
proposant conseils, services et formations.
La Chambre de Métiers et de
l’Artisanat participe aussi à leur
promotion lors d’actions collectives.
Il devenait ainsi évident pour la
Chambre des Métiers et de l’Artisanat
de devenir partenaire de cette
démarche « saveurs et tourisme ».
Sur
l’ensemble
des
14 300
entreprises artisanales de CharenteMaritime, 15 % concerne le secteur
de l’alimentation. Le secteur est en
évolution constante avec 4 % de
progression par an et regroupe cinq
branches :
- les métiers de la farine avec les
boulangeries-pâtisseries ;
- les métiers de la viande avec
les boucheries, charcuteries,
traiteurs ;

Charente-Maritime

- les métiers de la poissonnerie ;
- les métiers de l’alimentation
diverse avec les conserveries,
fromageries.
Au quotidien, la Chambre de
Métiers et de l’Artisanat guide
les entrepreneurs pour les aider à
développer leur chiffre d’affaire,
à financer des projets, à obtenir
des titres et autres labels assurant
reconnaissance. Elle les accompagne
dans l’innovation et le pilotage de
leur entreprise.

+ 2 000
%
soit 15
+ de 2 000 entreprises artisanales
dans le secteur de l’alimentation
soit 15 % des entreprises artisanales
de Charente-Maritime

Des formations indispensables
à un savoir-faire

Les métiers concernés

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat propose
des formations courtes et qualifiantes pour
permettre aux artisans, chefs d’entreprises et
salariés de développer leurs qualifications. Le
Centre de Formation d’apprentis (877 apprentis
dans les métiers de bouche) se compose de deux
établissements, l’un à La Rochelle, le second à
Jonzac.

Biscuiterie

Les métiers de bouche regroupent des professions
liées à la préparation et à la vente de produits
alimentaires. De nombreux diplômes sont proposés
en Charente-Maritime :
CAP boucher, charcutier, boulanger, pâtissier
Certificat de qualification professionnelle (CQP)
Bac Professionnel cuisine
Brevet de Maîtrise Traiteur
D’autres formations permettent une amélioration
du service proposé : sécurité, hygiène alimentaire,
internet et gestion informatisée, langues...

Contact
Presse
Charente-Maritime

Fabrication de glaces, crèmes glacées ou sorbets
Boulangerie, pâtisserie
Préparation et transformation de produits de
la mer
Poissonnerie
Préparation et transformation de produits
d’alimentation
Boucherie, charcuterie, volailler
Production d’eaux de vie
Traiteurs…
Tous ces professionnels auront à cœur de présenter
leur métiers et d’échanger autour de leur savoir
faire.
Les consommateurs de Charente-Maritime peuvent
apprécier les innovations au service de la
gastronomie… Que ce soit dans le domaine des
glaces, des fruits de mer tout juste débarqués des
bateaux, des pâtes à tartiner ou encore de la bière
… de quoi mettre en appétit les papilles !

CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L’ARTISANAT
Julie GADREAU
www.cm-larochelle.fr - j.gadreau@cm-larochelle.fr
Tél. 05 46 50 00 07

FICHE 5

Les Huîtres Charente-Maritime
Trait d’union entre un territoire riche de saveurs et de ses hommes, les
Huîtres Charente-Maritime sont le résultat d’une alchimie parfaite entre
la nature et l’ostréiculteur.
Chaque année, la Charente-Maritime produit
40 000 tonnes d’huîtres. Sous l’identité
Huîtres Charente-Maritime, plus de 1 000
entreprises ostréicoles œuvrent sur le littoral
charentais.
Passion, persévérance et connaissance du
milieu marin sont les qualités indispensables
à la réussite de la culture de ces huîtres. Les
ostréiculteurs de notre région ont su faire
de l’Huître Charente-Maritime un produit
incontournable du département.
Cette signature collective a pour objectif de
porter bien haut la fi erté d’un métier, celui
d’ostréiculteur, et d’un territoire entre terre et
mer, la Charente-Maritime.
Les Huîtres Charente-Maritime sont les fruits
de l’union du patrimoine charentais-maritime
et de sa gastronomie, c’est pourquoi il nous a
paru évident d’être partenaire de la démarche
« Saveurs & Tourisme ».
Cette démarche permettra d’accompagner les
ostréiculteurs dans le développement de leur
image, et contribuer ainsi à une valorisation
de leurs produits aux côtés d’autres saveurs
locales.

Une Huître Charente-Maritime, c’est…
... Un territoire :
Si le produit est de caractère, c’est qu’il
rassemble à lui seul tous les ostréiculteurs
du département, répartis sur 54 communes
ostréicoles du nord au sud. Une identité
forte que porte avec fierté la marque Huîtres
Charente-Maritime.
… Un savoir-faire :
Rythmée par le cycle naturel des marées,
l’ostréiculture est plus qu’un métier, c’est
une passion qui se transmet au fil du
temps et des générations. Ce sont plus de
1 200 ostréiculteurs à vos côtés pour vous
accompagner dans votre choix.
… Une création :
Cette huître porte en elle la richesse et la
diversité des femmes et des hommes qui la
façonnent. De pleine mer ou affinée en claire,
les variations dans les méthodes et le travail
confèrent à l’Huître Charente-Maritime un
goût inimitable pour le plaisir de vos papilles...

3 000ha

de parcs en mer

2 500ha
de claires

1er bassin de

+ de 1 000

commercialisation d’huîtres en France
avec 40 000 tonnes d’huîtres creuses
expédiées par les établissements de
Charente-Maritime, soit la moitié de la
production nationale (80 000 tonnes
annuelles)

établissements ostréicoles

6 600 emplois

LES PETITS + À SAVOIR
INFO CONSERVATION :
L’huître se conserve au frais dans le bac à légumes du
réfrigérateur, dans un garage ou endroit frais (entre 4° et 15°) ;
dans leur bourriche cerclée d’origine ou bien dans un plat en
orientant la coquille bombée vers le bas pour éviter les pertes
d’eau.

INFO DIETETIQUE :
C’est un aliment tonique et complet, qui renferme de multiples
trésors essentiels pour la santé :
• du fer et du magnésium ; excellents contre la fatigue et le
manque de concentration,
• du calcium ; indispensable à la formation des os et au bon
fonctionnement des cellules, du sélénium qui ralentit le
vieillissement des tissus artériels,

• du phosphore, du sodium et du fluor (qui limite l’apparition
des caries) et de l’iode déficient dans l’alimentation,


du potassium pour le bon fonctionnement cardiaque, du
cuivre et du manganèse qui, associés au fer, contribuent à la
régénération sanguine.

INFO OUVERTURE :
Aucune protection n’est nécessaire ; seul un torchon et un
couteau à lame courte et pointue sont utiles.
Placer votre pouce au bout de la lame du couteau, insérer le
couteau au 2/3 du côté de l’huître (en partant de la partie
arrondie), descendre délicatement sans forcer, sectionner le
muscle, lever un peu votre pointe du couteau et racler le haut
de la coquille jusqu’en bas.
Ça y est, vous savez faire !

© Catherine Coutant, CRC Poitou-Charentes, S. Laval

Contact
Presse

COMITE REGIONAL DE LA CONCHYLICULTURE POITOU-CHARENTES
Mélissa Michaud
Huîtres Charente Maritime
m.michaud@crcpc.fr
www.huitrescharentemaritime.com
05.46.85.06.69

FICHE 6

Le Pineau des Charentes, bijou d’or et de rubis
Le Pineau des Charentes, un acte de naissance de
légende !
En 1589, un vigneron charentais verse par mégarde du moût
de raisin dans une barrique contenant de l’eau-de-vie de
Cognac avant de la remiser au chai du domaine…
Quelques années plus tard, il redécouvre cette barrique et
son merveilleux breuvage limpide et ensoleillé : le Pineau
des Charentes est né !
Depuis 5 siècles, les vignerons respectent les mêmes tradition
et savoir-faire pour élaborer ce produit unique et de grande
qualité.
Le Pineau des Charentes fut d’abord réservé aux grandes
occasions familiales.
Aujourd’hui, la renommée du premier vin de liqueur
d’Appellation d’Origine Contrôlée français dépasse
largement les frontières de l’Hexagone.

Le Pineau des Charentes, un vin de liqueur d’AOC
Depuis 1945 l’aire d’appellation d’origine contrôlée couvre
principalement la Charente-Maritime et la Charente. Elle
bénéfi cie d’une situation géographique et d’un climat
uniques, à la rencontre de la terre et de l’océan : des hivers
doux à forte pluviométrie et des étés ensoleillés qui favorisent
la bonne maturation du raisin récolté fin septembre.

L’élaboration, alliance de nature et de talent
La typicité de l’appellation Pineau des Charentes repose sur
une spécificité : il s’agit d’un vin de liqueur élaboré avec les
raisins d’une même exploitation viticole, qui produiront les
moûts et l’eau-de-vie de cognac nécessaire au mutage. Issu
d’un même terroir, d’un même vignoble et du savoirfaire des mêmes hommes, ce vin de liqueur allie puissance
et complexité aromatique, rondeur et fraîcheur en bouche.

Les différentes étapes :
Il faut parcourir un long chemin pour parvenir au Pineau des
Charentes : après les vendanges, les raisins sont pressés pour
obtenir des moûts, qui seront mutés avec de l’eau de vie
de Cognac de l’année précédente ou plus, titrant au moins
60 %.
Puis intervient la phase de vieillissement : en fûts de chêne,
c’est elle qui donnera au Pineau des Charentes son fondu,
son harmonie gustative et ses arômes si spécifiques.
L’élevage du Pineau blanc est d’au moins 18 mois dont
12 mois en fûts de chêne ; le Pineau rouge ou rosé vieillit au
moins 12 mois dont 8 mois sous bois.
Un séjour prolongé en fûts, à l’abri des chais, offrira de vieilles
qualités aux caractéristiques uniques : il faudra patienter
5 ans au moins pour obtenir un Vieux Pineau des Charentes
et 10 ans au moins pour atteindre la perfection aromatique
d’un Très vieux Pineau : au nez et en bouche apparaissent
alors des notes de miel, noix, pruneau, cannelle, chocolat.

1er vin

de liqueur français
à obtenir son AOC
le 12 octobre 1945

Quelques chiffres :
L’élevage du Pineau blanc est d’au
moins 18 mois, dont 12 sous bois.
Celui du Pineau rosé ou rouge est d’au
moins 12 moins, dont 8 sous bois.
Les Vieux et Très Vieux Pineau
des Charentes bénéficient d’un
vieillissement prolongé respectivement
d’au moins 5 et 10 ans.

L’apprécier

A la rencontre des viticulteurs

De l’apéritif au dessert, le Pineau des
Charentes se déguste frais, entre 8 et
10°C, dans un verre tulipe qui met en
valeur sa robe et son bouquet et exprime
toutes les richesses que lui donne un
terroir d’exception.

Passionnés par leur métier, les
professionnels sauront partager leur
amour de la vigne, expliquer les étapes
de la fabrication et pourront parfois
dévoiler quelques secrets…

Un Pineau jeune se déguste en apéritif,
alors qu’un Vieux ou Très Vieux Pineau
accompagne harmonieusement une fin
de repas.

Venez les rencontrer sur leurs terres ;
bon nombre d’entre eux propose des
rencontres œnologiques.

En cocktail, il se marie volontiers avec
des jus de fruits, un tonic et quelques
feuilles de menthe.
A table, un Vieux ou Très Vieux Pineau
blanc est le compagnon idéal d’un foie
gras, de coquilles Saint-Jacques, d’un
fromage de chèvre.
Le Pineau rosé ou rouge accompagne
gibiers, fromage de chèvre frais ou de
brebis et relève agréablement un sorbet
ou une tarte aux quetsches.
Un Vieux ou Très Vieux rosé se plait avec
un dessert au chocolat.

Contact
Presse

COMITÉ NATIONAL DU PINEAU DES CHARENTES
Claire Floch
www.pineau.fr
cfloch@pineau.fr
Tél. : 05 45 32 09 27

Astuce
conservation :
Une fois en bouteille, il n’évolue plus.
Conserver celle-ci debout quelque
soit le lieu.
Après ouverture, une bouteille de
Pineau des Charentes se conserve
bien rebouchée au réfrigérateur.

FICHE 7

Notes



Télécharger le fichier (PDF)










Documents similaires


mes saveurs preferees bd
le poitou
20171114 les pinots noirs du monde diffuse
plan d acces nouveau siege social fd17
controle europeens dans le peuplement de la terre
controle europeens dans le peuplement questions sur docs

Sur le même sujet..