incitation au meurte .pdf



Nom original: incitation-au-meurte.pdf
Titre: CANAL DE TRANSMISSION :
Auteur: Appolinaire Noël KOULAMA

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / OpenOffice 4.1.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 23/04/2015 à 23:03, depuis l'adresse IP 83.199.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 374 fois.
Taille du document: 103 Ko (5 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


COMMENT MOHAMED A T-IL INCITÉ LES MUSULMANS À FAIRE LE DJIHAD..
Comment Mohamed a t-il cherché à instaurer la fanatisation des masses pour
faire la guerre sur le chemin d'Allah ? [Le chemin d'Allah ou le sentier d'Allah est
la défense de l'Islam].

Alqaïda : Le réseau d'Oussama Ben Laden.

Le Prophète de l'Islam a exercé beaucoup d'effort pour inculquer l'amour de la Shahada
aussi bien que le concept d'un djihad profond dans les cœurs de ses compagnons et ses
partisans qui viendront après lui. Il a déployé deux méthodes pour accomplir cet objectif :
Premièrement :
En déclarant à maintes reprises son amour profond et son souhait ardent pour la Shahada.
Abou Hourayra, a raconté par exemple que le Prophète a dit : « Je jure par Celui qui détient
mon âme entre Ses Mains que j'aimerais lutter dans le Sentier d'Allah (c-à-d. au djihad) afin
d'y tomber martyr, puis d'être ressuscité et encore y tomber martyr, puis d'être ressuscité à
nouveau et encore y tomber martyr » (Rapporté par Boukhari & Muslim).
Mais quel merveilleux souhait qui vient du plus pur des cœurs !
Ce n'est rien ici qu'une réflexion d'un amour profond et d'un désir sincère ; le désir
d'atteindre la Shahada, qui est un des plus grands chemins vers le Paradis.
Deuxièmement :
En expliquant les vertus de la Shahada et les rangs des martyrs dans le Paradis, aussi bien
que les descriptions de leurs récompenses, tels que cités dans le Hadith où Marwan dit : «
Nous avons demandé à Abdoullah Ibn Massoud, au sujet du verset suivant : Ne pense pas
que ceux qui ont été tués dans le sentier d'Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants,
auprès de leur Seigneur, bien pourvus » [Sourate Aal-Imran 3:169].
Il a répondu : « Nous avons demandé au Prophète à propos de ce verset et il nous a
répondu : "Ils (les âmes des martyrs) vivront à l'intérieur d'oiseaux verts qui demeureront

1

dans des lampes désignées pour eux et accrochées au trône d'Allah ils rôderont librement et
comme ils veulent dans le Paradis, puis regagneront leurs lampes » (Rapporté par Mouslim).
Conditionnement à faire la guerre aux Infidèles et promesse de récompense :
Le Martyr a six autres avantages ; Al-Miqdam Ibn Madhi Karib, , a raconté que le Prophète a
dit :
(...)
Un martyr a six faveurs :
Il sera pardonné dès la première goutte qui s'écoulera de son sang ;
Il verra sa place dans le Paradis au moment de sa mort ;
Il sera épargné du 'Grand Horreur' le jour du Jugement.
Une couronne de dignité contenant beaucoup de diamants très luisants sera placée sur sa
tête. Chacun d'eux deviendra plus précieux que cette vie et tous ce qu'elle contient.
Il aura soixante-douze femmes du Paradis (Houris).
Et, il lui sera permis d'intercéder pour soixante-dix membres de sa famille (qui seraient allés
à l'enfer sans lui).
(Rapporté par Tirmidhi & Ibn Maaja).
(…)
Conditionnement des combattants en minimisant l'impact des blessures de
guerre reçues par les musulmans uniquement :
La douleur qu'un martyr sent au moment de sa mort sera extrêmement réduite comme s'il
avait été seulement piqué par une moustique. Abou Hourayra a rapporté que le Prophète a
dit : « Le martyr ne sent comme effet au moment d'être tué que le même sentiment que
celui piqué par une moustique ». (Rapporté par Tirmidhi, Nasai et d'autres).
De plus, les plus belles loges du Paradis sont celles des martyrs :
Samoura Ibn-Joundoub a rapporté que le Prophète a dit : « hier soir j'ai eu une révélation (à
travers un rêve) ; j'ai vu deux hommes qui se sont approchés de moi et qui m'ont pris en
haut d'un arbre (dans le Paradis) puis m'ont amené dans la plus belle maison que j'ai jamais
vu ; ils m'ont informé qu'elle était celle des martyrs ». (Rapporté par Boukhari).
Entre autres, les anges étendent leurs ailes sur le corps du martyr comme une forme
d'honneur, de dignité et de respect. Jabir Ibn Abd'Allah a raconté : « Le corps de mon père a
été apporté au Prophète le jour de Ouhoud. Les mécréants l'avaient mutilé ; Je suis allé
découvrir son visage lorsque certains parmi les membres de ma famille m'ont arrêté. Alors le
Prophète a entendu une femme pleurer, il a dit : + Pourquoi est-ce que vous pleurez ? Ne
pleurez pas, les anges sont entrain de le couvrir + ».
Parmi tous les habitants du Paradis, seuls les martyrs souhaiteraient revenir à cette vie ici
bas. C'est dû aux immenses récompenses et aux respects reçus et qui ont été mentionnés
précédemment dans les hadiths.

2

Anas Ibn Malik a raconté que le Prophète a dit : « Personne ne souhaiterait revenir encore,
après qu'il entre au Paradis, à cette vie même s'il avait le monde entier et tout ce qu'il
contient - à l'exception du martyr ; car il souhaiterait revenir à la vie présente pour y mourir
de nouveau dix fois encore, pour tout l'honneur qu'il a reçu au Paradis ». et dans une autre
version : « de ce qu'ont trouvé comme récompenses pour le martyr ». (Rapporté par
Boukhari & Mouslim).
Conditionnement par Mahomet des combattants en leur promettant une vie
éternelle sans aucun soucis au paradis d'Allah :
Par conséquent, il n'est pas surprenant que ces mots touchants du prophète avaient un si
grand impact sur les cœurs de la génération pieuse des compagnons du prophète . Le
concept de la Shahada a été profondément inculqué dans leurs cœurs avec le fervent souhait
d'atteindre ce niveau très exalté, ainsi ils ont travaillé dur pour l'obtenir de façon continue. Il
y a une multitude d'histoires qui démontrent ceci, par exemple :
Anas Ibn Malik a raconté : « Le Prophète est parti avec ses compagnons pour combattre les
polythéistes dans le chemin vers Badr. Quand les polythéistes sont arrivés là, le Prophète a
dit : + Aucun de vous ne devrais faire quoi que ce soit avant que je l'ordonne +. Alors,
quand les mécréants sont venus tout près d'eux, le Prophète a dit : + Montez au Paradis, qui
est aussi large que la distance entre les cieux et la terre + ».
Oumayr Ibn Al-Hamam, a demandé : « Ô Messager d'Allah, est-ce qu'il est vraiment aussi
large que les cieux et la terre ? Il a répondu : + Oui + ». Sur ce Oumayr répondit : + Bakhin
Bakhin +. Le Prophète lui a demandé : + Qu'est ce qui vous a fait dire Bakhin Bakhin + ?
Il a dit : + Rien, excepté le désir d'être parmi ses habitants +. Le Prophète a dit : + Vous
serez parmi ses gens + ». Alors Oumayr a pris quelques dates qu'il avait dans la bourse de
sa flèche et a commencé à les manger, puis il a arrêté et a dit en lui-même : ' Certes, la vie
paraîtrait trop longue si je devais attendre (patienter) jusqu'à finir de manger ces dates alors il les a jetés et a lutté jusqu'à ce qu'il fut tué ».
Fanatisation des masses
Regardez simplement comment ce compagnon a considéré le peu de temps qu'il a eu pour
manger ses dates comme étant trop long pour vivre ! Les paroles de ces gens au moment de
leur martyre étaient aussi puissantes que des tremblements de terre, encore plus forts, que
ces mots ont même eu un impact sur les ennemis de l'Islam les amenant à embrasser cette
religion tel que décrit dans le récit suivant :
(...)
Haram Ibn Malhan était l'un des compagnons du Prophète qui avait mémorisé le Coran et en
était un expert. Le Prophète l'a expédié parmi un groupe de soixante-dix compagnons pour
informer un groupe des tribus de mécréants au sujet de l'Islam et pour leurs réciter le Coran.
Cependant, les tribus de Rahl et de Dhikwan parmi ces tribus de mécréants ont tué le groupe
entier des compagnons près d'une place bien connue sous le nom de Maouna.
Quand Haram fut blessé à mort, il a crié à son assassin : « Par le Seigneur de la Kaaba, j'ai
gagné ! ».
Après quoi, troublé, le tueur s'est préoccupé de demander aux gens ce que ces mots
voulaient dire (c.-à-d. pourquoi Haram a juré d'avoir gagné), jusqu'à ce qu'il fut informé que
Haram était heureux d'avoir atteint le martyre. Cet événement a poussé le tueur à embrassé
l'Islam. (Ce récit a été mentionné dans le livre de Boukhari).

3

(...)
Certains compagnons du Prophète pouvaient même sentir le parfum du Paradis ce qui les
laissait incapable de contrôler leur désir de lutter fortement et avec ferveur, d'aller combattre
jusqu'à la mort.
(…)
Anas Ibn Malik, a dit : « Mon oncle Anas Ibn Un-Nadhr, a manqué la bataille de Badr. Alors, il
a dit au Prophète : + Ô Messager d'Allah, j'ai manqué la première bataille par laquelle vous
avez lutté contre les polythéistes, mais si Allah me permet de participer dans la prochaine,
alors Il verra ce que je peux faire. Lors du jour de la bataille de Ouhoud quand certains
Musulmans se sont enfuis de la bataille, il a couru vers l'ennemi en s'exclamant : +Ô Allah je
demande ton pardon pour ce qu'ils ont fait (désignant les Musulmans) et je me désavoue de
ce que ces gens ont fait (désignant les polythéistes pour avoir tuer les Musulmans), tout en
continuant en avant, il a croisé Saad Ibn Mouadh +, et lui a dit : + Ô Saad ! je jure par le
Seigneur de la tribu d'Annadhr que devant c'est le Paradis, je sens son parfum près de
Ouhoud +. À la fin de la bataille, Saad Ibn Mouadh a dit au Prophète : + Je jure Par Allah,
que ce jour là je ne pourrais faire ce qu'il a fait +. Anas Ibn Malik, a rajouté : + (Après la
bataille) nous avons trouvé plus de quatre-vingts entailles sur son corps (c.-à-d., Anas Ibn
Annadhr) dues aux épées, aux flèches et aux lances. En fait, les polythéistes avaient mutilé
son corps jusqu'à ce que personne ne pu le reconnaître, excepté sa sœur qui a pu l'identifier
par ses doigts+ ». (Rapporté par Boukhari & Mouslim).
(...)
Et voilà un autre récit d'un souhait sincère exaucé pour la Shahâda :
Shaddad Ibn Al-Haad, , a raconté : « Un Bédouin nouvellement converti est venu au
Prophète et lui a dit : + Je souhaite émigrer (à Médine). Alors, le Prophète a demandé à un
de ses compagnons de prendre soin de lui. Après une bataille où les Musulmans avaient
gagné des butins, le Prophète l'a divisé et a donné la part du Bédouin, car il était encore en
train de monter la garde (ribat), à un de ses compagnons pour lui remettre. Après son
retour, le compagnon lui a donné sa part et le Bédouin de demander : C'est quoi ? Il a
répondu : + C'est la part du butin que le Prophète nous a donné pour toi +. Le Bédouin a
pris le butin et est allé par la suite chez le Prophète et lui a demandé : + Qu'est ce donc ? +.
Le Prophète a répondu : + Ta part du butin +. Le Bédouin de dire : + Comment ? Ce n'est
pas pour cela que je crois en vous et que je vous ai suivi ; plutôt, je vous suit afin de pouvoir
recevoir une flèche droit ici (et, il a montré sa gorge), puis mourir et entrer au Paradis. Le
Prophète de répondre : + Si tu es sincère alors Allah exaucera ton souhait +. Après
quelques temps, lorsque la lutte repris et que le corps du Bédouin fut rapporté au Prophète
avec une flèche dans sa gorge, à l'endroit même qu'il avait montré au Prophète, le Prophète
dit : + Il était sincère ainsi Allah lui a accordé son vœu +. Puis, le Prophète enveloppa le
Bédouin avec ses propres vêtements. Il a accompli la prière funéraire sur lui et sa prière a
été entendue par tous ses compagnons : + Ô Allah! C'est Ton esclave qui a émigré pour Ton
égard et a été tué martyr - et j'en suis témoin + ».
CONCLUSION :
Quel témoignage pourrait être plus honorable, sincère et honnête que celui donné par le
Prophète ?
Il y a abondamment d'exemples de vie des compagnons du Prophète illustrant leur désire
intense d'atteindre le martyre - et quel noble objectif !

4

Il existe aussi, même à notre époque, plusieurs gens vertueux connus parmi la nation
Musulmane qui ont rejoint la caravane des martyrs. Ce sont des gens dont le sang témoigne
de leur héroïsme et immense sacrifice. Ils sont les martyrs de la Bosnie, du Kosovo, de la
Tchétchénie et avant eux les martyrs de l'Afghanistan, aussi bien que ceux des autres terres
Musulmanes.
Avec tout ceci, le chemin de l'enfer est tracé pour Mohamed, dommage pour ceux qu'il a
réussit à fanatiser et à ceux qui le suivent.

5



Documents similaires


comment mohamed incite les musulmans a faire le djihad
incitation au meurte
incitation au djihad
hadiths qudse de 31 a 40
operations martyes
hadiths qudse de 91 a 100


Sur le même sujet..