panorama des energies renouvelables 2013 .pdf



Nom original: panorama_des_energies_renouvelables_2013.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Adobe InDesign CS4 (6.0.6) / Adobe PDF Library 9.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 24/04/2015 à 18:47, depuis l'adresse IP 31.35.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 267 fois.
Taille du document: 4.7 Mo (52 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


Panorama
des énergies
renouvelables
2013

Préambule

La croissance du parc de sources renouvelables et leur bonne insertion dans le système électrique constituent de nouveaux enjeux à
relever, tant en France qu’en Europe. Les multiples échanges tenus entre les parties prenantes dans le cadre du Débat National sur la
Transition Energétique en illustrent l’importance.
Dans ce contexte, la transparence, la concertation et l’innovation sont des leviers essentiels pour l’atteinte des ambitions retenues en termes
de déploiement des énergies renouvelables ; ils seront par ailleurs indispensables pour relever avec succès les défis liés à l’adaptation
des infrastructures de réseau et de la gestion du système électrique. C’est pourquoi, RTE, ERDF, l’ADEeF et le SER ont engagé ensemble
une coopération pour la publication du panorama des énergies renouvelables.
Ce panorama s’inscrit dans une démarche de transparence et met à disposition de l’ensemble des acteurs un état des lieux détaillé, aux
niveaux national et régional, des parcs éoliens et photovoltaïques installés ou en file d’attente. Il rend compte de l’impact de ces filières de
production dans l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité et présente les données nécessaires à la compréhension des enjeux
industriels et techniques liés au développement et à l’insertion des énergies renouvelables dans le système électrique.
La croissance soutenue du parc de production de sources renouvelables constatée ces dernières années a conduit à développer des
solutions innovantes pour assurer la sûreté du système électrique. Ces solutions font l’objet d’études théoriques et d’expérimentations,
notamment dans le cadre du plan industriel « réseaux électriques intelligents » et des démonstrateurs smart grids.
Ainsi, RTE a mis en place un dispositif de prévision et d’observation en temps réel de la production éolienne et photovoltaïque. Ce dispositif
est alimenté à partir des données collectées par RTE et à partir d’informations transmises par ERDF et d’autres acteurs.
Par ailleurs, RTE a d’ores et déjà anticipé le développement de parcs éoliens en mer en proposant des solutions techniques sur l’ensemble
des enjeux liés aux raccordements sous-marins : câbles, point d’atterrage, longueur des liaisons, etc.
De même, ERDF et les Entreprises Locales de Distribution (ELD) expérimentent des solutions dynamiques permettant d’intégrer un
important volume de production de sources renouvelables sur leurs réseaux. Ces solutions facilitent l’accueil de ces nouvelles sources
de production en optimisant la gestion des contraintes, notamment par des solutions de régulation de tension.
Le développement des énergies renouvelables renforce le rôle central des réseaux de transport et de distribution en tant que vecteurs
de la solidarité nationale face à l’accroissement de la variabilité de la production. Ils assurent également la mutualisation des divers
potentiels renouvelables de l’ensemble de notre territoire.
L’analyse du développement des énergies renouvelables en 2013 met en exergue un ralentissement de la croissance des parcs éoliens
et photovoltaïques. L’insécurité juridique autour du cadre réglementaire et la complexité administrative liée au développement de ces
filières participent à ce ralentissement. A cela s’ajoute le cadre réglementant le développement du réseau de transport nécessaire à
l’intégration des installations de production à base d’énergies renouvelables. Ainsi, il peut s’écouler jusqu’à dix années de la décision à
la construction d’une ligne à haute tension nécessaire à l’évacuation de la production d’une centrale éolienne. L’essentiel de ce temps
est alloué aux procédures préalables à la construction.
Une rationalisation du cadre réglementaire apparaît donc nécessaire, d’une part pour assurer des conditions durables de relance de la
croissance des parcs éoliens et photovoltaïques, et d’autre part pour permettre au réseau de transport et aux réseaux de distribution de valoriser
et de mutualiser les divers potentiels en matière d’énergies renouvelables, à la hauteur des ambitions affichées par les pouvoirs publics.

Panorama des énergies renouvelables 2013

2

Note méthodologique

La publication de données statistiques de l’électricité est soumise à un encadrement juridique national et européen. Ces règles définissent
les informations commercialement sensibles et devant être protégées par le secret statistique. Afin de respecter ces règles, les gestionnaires
de réseau ne publient que des données agrégées. Pour être rendue publique, une donnée agrégée doit concerner a minima trois acteurs,
et aucun des acteurs ne doit représenter plus de 85 % de la donnée. De ce fait, certaines données régionales sont remplacées par le
sigle « ICS » (Informations Commercialement Sensibles).
Les données relatives à la capacité installée, à l’énergie produite et au facteur de charge à l’échelle nationale incluent la Corse, mais
excluent les DOM-COM.
Sauf mention contraire, les données et graphiques présentés dans ce document sont issus des systèmes d’informations de RTE, d’ERDF
et des ELD. Les données relatives à la Corse sont des données fournies par EDF-SEI.
Les informations relatives portant sur un grand nombre installations de productions, nécessitent une période de consolidation. Pendant
cette période elles sont susceptibles d’être corrigées de façon marginale.
Les données 2013 publiées dans le Panorama des énergies renouvelables sont arrêtées à la date du 27 janvier 2014.

Panorama des énergies renouvelables 2013

3

Panorama
des énergies renouvelables

La filière éolienne
en 2013

1. Chiffres clefs et actualités de la filière



1.1. Chiffres clefs.................................................................................................................................................................5
1.2. Actualités......................................................................................................................................................................5

2. Le parc éolien français





2.1. Parc éolien raccordé au 31 décembre 2013...................................................................................................................6
2.2. Répartition régionale du parc éolien...............................................................................................................................7
2.3. Répartition des sites éoliens par segment de puissance................................................................................................11
2.4. Évolution de la puissance des éoliennes et des parcs éoliens........................................................................................11

3. Les perspectives de croissance du parc éolien



3.1. File d’attente de raccordement aux réseaux publics de transport et de distribution.........................................................13
3.2. File d’attente par rapport aux objectifs nationaux et régionaux......................................................................................14

4. La production éolienne dans l’équilibre offre-demande





4.1. Production et facteur de charge du parc éolien.............................................................................................................18
4.2. Répartition régionale de la production et du facteur de charge......................................................................................20
4.3. Participation à la couverture de la consommation.........................................................................................................24
4.4. La maîtrise des flux de production éolienne dans le système électrique ........................................................................27

1.

Chiffres clefs et actualités
de la filière éolienne

1.1. Chiffres clefs
Puissance éolienne au 31 décembre 2013








File d’attente de raccordement au 31 décembre 2013

Le parc éolien raccordé est de 8 143 MW dont 411 MW sur
le réseau de RTE, 7 362 MW sur le réseau d’ERDF et 352 MW
sur les réseaux des ELD ;
La progression de la puissance éolienne raccordée depuis fin
2012 est de 630 MW dont 25 MW sur le réseau public de
transport et 605 MW sur les réseaux publics de distribution. Ce
volume supplémentaire raccordé en 2013 représente une
croissance de 8 % du parc éolien ;
Les nouvelles installations raccordées au cours de l’année
2013 sont en baisse de 23 % par rapport à l’année 2012.

La file d’attente de raccordement des puissances éoliennes est
de 10 285 MW au 31 décembre 2013 ;
La file d’attente de raccordement sur le réseau de RTE est de
5 724 MW (dont 4 153 MW de puissances éoliennes offshore) ;
La file d’attente sur les réseaux de distribution est de 4 561 MW
à fin 2013 (dont 4 025 MW sur le réseau d’ERDF et 536 MW
sur les réseaux des ELD).


Production éolienne au 31 décembre 2013
La production éolienne en 2013 est de 15,9 TWh ;
Le facteur de charge moyen sur l’année 2013 est de 23 % ;
Le taux de couverture de la consommation par la production
éolienne est en moyenne de 3,3 % sur l’année 2013.

1.2. Actualités
La possibilité d’implanter des éoliennes, après autorisation,
qui ne se situent pas en continuité d’urbanisation dans les
communes des DOM soumises à la loi Littoral ;
La possibilité de faire passer, après autorisation, des câbles
électriques nécessaires au raccordement des énergies
renouvelables (notamment les câbles de raccordement des
installations de production d’énergie marine) dans les espaces
remarquables du littoral.

La loi n°2013-312 visant à préparer la transition vers un système
énergétique sobre et portant diverses dispositions sur la tarification
de l’eau et sur les éoliennes, dite « Loi Brottes », est entrée en
vigueur le 17 avril 2013. Elle prévoit plusieurs dispositions visant
à simplifier le cadre législatif de l’éolien. Parmi les mesures les
plus importantes, figurent :
La suppression du dispositif des zones de développement de
l’éolien. A l’intérieur de ces zones, les projets éoliens avaient
droit à l’obligation d’achat. Ce dispositif s’est avéré lourd et
source de contentieux ;
La suppression de la règle des 5 mâts qui imposait pour tout
nouveau parc d’être constitué d’au moins 5 éoliennes ;
La création d’un lien de prise en compte du SRE (1) par
l’autorisation ICPE(2) afin de redonner un rôle de planification
au SRE ;

Par ailleurs, dans le cadre de la loi du 2 janvier 2014 habilitant
le Gouvernement à simplifier et sécuriser la vie des entreprises,
des procédures simplifiées innovantes seront expérimentées à
partir de mars 2014 dans plusieurs régions, avant leur éventuelle
généralisation. En particulier, une procédure d’autorisation unique
doit permettre d’accélérer les délais d’instructions des dossiers.
L’ensemble de ces mesures est de nature à redynamiser la filière
éolienne qui connaît, depuis 2011, un fort ralentissement.

(1) Schéma Régional Eolien (SRE).
(2) Installations Classées pour la Protection de l’Environnement.

Panorama des énergies renouvelables 2013

5

2.

Le parc éolien français

2.1. Parc éolien raccordé au 31 décembre 2013
La puissance éolienne raccordée aux réseaux électriques au
31 décembre 2013 est de 8 143 MW dont 411 MW sur le réseau
de RTE, 7 362 MW sur le réseau d’ERDF, 352 MW sur les réseaux
des ELD et 18 MW pour EDF-SEI en Corse. Le parc éolien est en
progression de 8 % depuis le 1er janvier 2013, avec seulement

630 MW nouvellement raccordés.
Cela représente une baisse des nouveaux raccordements de 23 %
par rapport à l’année 2012 (821 MW de nouvelles capacités avaient
été raccordées au cours de l’année 2012) et une baisse de 32 %
par rapport à 2011 (928 MW raccordés en 2011).

Evolution de la puissance éolienne raccordée (France métropolitaine)
MW
10 000

8 000

8 143

7 513

Puissance éolienne raccordée cumulée (MW)
Puissance éolienne raccordée par an (MW)

6 692
5 764

6 000

4 574
3 327

4 000

1 502

2 000

94
0

2001

129

35

2002

219

90

752

393

2003

359

174
2004

2005

2 250
748

750
2006

2007

1 247

1 077

2008

1 190

2009

928

2010

2011

821

2012

630
2013

MW
9 000

7 734

Puissance éolienne raccordée cumulée (MW)
Puissance éolienne raccordée par an (MW)

8 000

7 513

7 000

6 692
5 764

6 000

4 574

5 000
4 000

3 327

3 000

2 250

2 000

129

1 000

219

Panorama des énergies
2013
90
94 renouvelables
35

393

752
359

174

1 502
750

748

6

1 077

1 247

1 190

928

821
221

0
2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

1S 2013

Parcs éoliens raccordés en France métropolitaine au 31 décembre 2013

Parc éolien raccordé

2.2. Répartition régionale du parc éolien
Les nouvelles capacités raccordées au cours de l’année 2013
sont réparties dans quatorze régions métropolitaines. La région
Champagne-Ardenne figure en première place des nouvelles
capacités raccordées avec 147 MW de capacités éoliennes
supplémentaires. La région Picardie, avec 141 MW de nouvelles
capacités raccordées en 2013, arrive en deuxième position. Ces
deux régions concentrent 46 % de la nouvelle puissance raccordée.
La région Aquitaine ne dispose toujours pas de parcs éoliens, et
la Corse n’a pas accueilli de nouvelles installations depuis 2003.

Panorama des énergies renouvelables 2013

Cinq régions (Champagne-Ardenne, Picardie, Bretagne, Lorraine et
Centre) dotées de plus de 700 MW chacune représentent à elles
seules 58 % du parc total installé. La région Champagne-Ardenne
reste celle qui dispose du parc éolien total installé le plus important,
avec 1 283 MW raccordés au 31 décembre 2013, suivie par la
région Picardie avec 1 146 MW raccordés. À l’inverse, sept régions
métropolitaines possèdent moins de 50 MW de capacités éoliennes
installées et totalisent moins de 2 % du parc total.

7

Puissance éolienne raccordée par région au 31 décembre 2013

Nord-Pasde-Calais
530 MW

Bretagne
782 MW

HautePicardie
Normandie
1 146 MW
249 MW
Basse-Normandie
227 MW
Île-de-France
Champagne31 MW
Ardenne
1 283 MW
Pays de la Loire
535 MW

Poitou-Charentes
325 MW

Centre
781 MW

Limousin
45 MW

Bourgogne
150 MW

Auvergne
188 MW

Lorraine
719 MW
Alsace
ICS*

Franche-Comté
ICS

Rhône-Alpes
169 MW

Aquitaine
0 MW
Midi-Pyrénées
401 MW

> 600 MW
350 à 600 MW
150 à 350 MW
0 à 150 MW

Provence-AlpesCôte d’Azur
45 MW

Corse
18 MW

*Informations Commercialement Sensibles

Panorama des énergies renouvelables 2013

LanguedocRoussillon
479 MW

8

Tableau de la puissance éolienne raccordée par région au 31 décembre 2013
Puissance
raccordée cumulée

Nouvelle puissance raccordée
depuis le début de l’année

Evolution
depuis le début de l’année

ICS*

ICS*

ICS*

Aquitaine

0

0

0%

Auvergne

188

0

0%

Basse-Normandie

227

5

2%

Bourgogne

150

12

8%

Bretagne

782

35

4%

Centre

781

80

10 %

1 283

147

11 %

18

0

0%

Franche-Comté

ICS*

ICS*

ICS*

Haute-Normandie

249

21

8%

31

0

0%

479

7

1%

Limousin

45

12

27 %

Lorraine

719

17

2%

Midi-Pyrénées

401

17

4%

Nord-Pas-de-Calais

530

53

10 %

Pays de la Loire

535

54

10 %

1 146

141

12 %

325

21

6%

45

0

0%

169

0

0%

Région
Alsace

Champagne-Ardenne
Corse

Île-de-France
Languedoc-Roussillon

Picardie
Poitou-Charentes
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Rhône-Alpes

*Informations Commercialement Sensibles

Panorama des énergies renouvelables 2013

9

Evolution de la puissance éolienne raccordée par région
MW
1 400

Champagne-Ardenne

1 200
Picardie

1 000

800

Bretagne
Centre
Lorraine

600
Pays de la Loire
Nord-Pas-de-Calais
Languedoc-Roussillon
Midi-Pyrénées

400

Poitou-Charentes
Haute-Normandie
Basse-Normandie
200

Auvergne
Rhône-Alpes
Bourgogne
Provence-Alpes-Côte d’Azur
Limousin
Ile-de-France
Corse
Aquitaine

0
2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

Les données relatives à l’évolution de la capacité éolienne en Alsace et en Franche-Comté relèvent des informations commercialement sensibles

Panorama des énergies renouvelables 2013

10

2.3. Répartition des sites éoliens par segment de

puissance
Le graphique ci-dessous donne la répartition des sites éoliens en
exploitation par segment de puissance en France métropolitaine,
sur la base de données recueillies par le SER (il n’est pas basé sur
les données issues des systèmes d’informations des gestionnaires
de réseaux).
Selon ces données, plus de la moitié de la capacité éolienne installée

en France est constituée de parcs de puissance comprise entre 8 et
14 MW. Près de 19 % de cette capacité est constituée de sites éoliens
de puissance comprise entre 18 et 44 MW.
Cette analyse ne reflète pas les modalités de raccordement de ces
sites éoliens, fréquemment raccordés en plusieurs parcs (ou tranches)
de puissance inférieure à 12 MW aux réseaux publics de distribution.

Répartition des sites éoliens par segment de puissance en France métropolitaine
30 %
25 %
20 %
15 %
10 %
5%

[
5
14
8[8

[4

4-

88

[

[
[1

8-

44

[
[1

6-

18

[
[1

4-

16

[
14
2[1

[1

0-

12

[

[
-1
[8

-8
[6

0

[

[
-6
[4

[
-4
[2

[0

-2

[

0%

MW

Source : estimation SER

2.4. Évolution de la puissance des éoliennes et des

parcs éoliens
La taille moyenne des parcs éoliens (3) raccordés aux réseaux
électriques présente d’importantes variations, dues principalement
aux évolutions de la réglementation. Ainsi, jusqu’en 2006, la
puissance de la plupart des parcs éoliens installés était inférieure
à 12 MW, en raison de la limitation du bénéfice d’obligation d’achat
aux parcs de cette catégorie de puissance. La suppression de cette
limitation en 2005 et la mise en place des Zones de Développement
de l’Eolien (ZDE) en 2007 ont conduit à une augmentation de la
puissance moyenne des parcs éoliens raccordés. Il n’existait alors
plus de limite maximale de puissance, mais seulement une limite
maximale de puissance par ZDE. La loi Grenelle II avait ensuite fixé
l’obligation pour les unités de production éoliennes de comporter
au moins 5 éoliennes. Cet obstacle, qui était de nature à bloquer

de nombreux projets dans les régions situées dans l’Ouest de la
France, a été levé en avril 2013 avec la suppression de la règle
des 5 mâts par la loi n°2013-312 (voir chapitre 1.2.). Cette loi a
également supprimé le dispositif des ZDE.
La puissance moyenne des parcs raccordés dans le courant de
l’année 2013 est de 11 MW, ce qui représente une baisse par
rapport aux années précédentes (cette moyenne était de 14 MW
pour l’année 2012). Ces chiffres ne reflètent pas la grande disparité
qui existe entre les différentes régions. Ainsi, les principales régions
de l’Ouest de la France concentrent un grand nombre de parcs
de petite taille, compte tenu de l’existence d’un habitat dispersé.

(3) Données recueillies par le SER.

Panorama des énergies renouvelables 2013

11

La puissance unitaire des éoliennes a été en augmentation rapide
et constante en raison des avancées technologiques qu’a connues
la filière. Ainsi, la puissance moyenne des éoliennes installées en

2013 atteint 2,3 MW, soit une puissance trois fois supérieure à
celle des machines installées en 2000.

Evolution de la puissance moyenne des parcs éoliens en France métropolitaine
MW
16
Moyenne cumulée
Moyenne par année

14

11,5

12
10

11

8
6
4
2
0

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

Source : SER

Evolution de la puissance moyenne des éoliennes en France métropolitaine
MW
2,5

2,3

Evolution de la puissance moyenne des parcs éoliens en France métropolitaine
2,0

1,9

MW
16,0
1,5
Moyenne cumulée
Moyenne par année

14,0

11,5

1,0
12,0
10,0
0,5

9,8

8,0
6,0
0,0

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2008

2009

2010

2011

2012

2013

4,0
2,0 : SER
Source
0,0
2000

2001

2002

2003

Panorama des énergies renouvelables 2013

2004

2005

2006

2007

12

Evolution de la puissance moyenne des parcs éoliens en France métropolitaine

2010

2011

2012

2T 2013

3.

Les perspectives de croissance
du parc éolien

3.1. File d’attente de raccordement aux réseaux

publics de transport et de distribution
La file d’attente de raccordement des puissances éoliennes sur
les réseaux de RTE, d’ERDF et des ELD est de 10 285 MW au
31 décembre 2013. Elle est constituée de 5 724 MW de puissances
éoliennes en attente de raccordement sur le réseau de RTE (dont
4 153 MW de puissances éoliennes offshore), de 4 025 MW sur le
réseau d’ERDF et de 536 MW sur les réseaux des ELD.

On note une croissance importante des volumes en file d’attente en
2013. Cette croissance s’explique principalement par la progression
des puissances éoliennes offshore en attente de raccordement
sur le réseau de RTE : celles-ci sont passées de 2 127 MW au
31 décembre 2012 à 4 153 MW au 31 décembre 2013.

Capacité installée, file d’attente (RPT et RPD), objectifs PPI et SRCAE(4)
Eolien terrestre
Réseau public de distribution

Eolien offshore

Réseau public de transport

Capacité installée (MW)

7 732

411

File d’attente (MW)

4 561

1 571

Objectif PPI (MW)

19 000

Objectif SRCAE (MW)

28 784

(4) SRCAE : Schémas régionaux du climat de l’air et de l’énergie

Panorama des énergies renouvelables 2013

13

Réseau public de transport
0
4 153
6 000

File d’attente de raccordement des projets éoliens par région au 31 décembre 2013

Eo

Alsace
Aquitaine

Eolien terrestre
Eolien offshore

Franche-Comte
Limousin

Eo

Ile-de-France
Lorraine
Auvergne
Rhone-Alpes
Midi-Pyrenees
Centre
Nord-Pas-de-Calais
Bourgogne
Poitou-Charentes
Basse-Normandie
Bretagne
Provence-Alpes-Cote-d'Azur
Languedoc-Roussillon
Pays-de-la-Loire
Haute-Normandie
Picardie
Champagne-Ardenne
0

300

600

900

1 200

1 500

MW
Les données de file d'attente de la Corse ne sont pas disponibles.

3.2. File d’attente par rapport aux objectifs nationaux

et régionaux
La croissance du parc éolien connaît une dynamique à la baisse
depuis plusieurs années, qui rend plus difficile l’atteinte de l’objectif
de la PPI concernant l’éolien terrestre, qui est de 19 000 MW à
l’horizon 2020.

De même, l’éolien offshore accuse un retard par rapport à l’objectif
de 6 000 MW fixé à l’horizon 2020. A ce jour, il n’existe aucun parc
éolien en mer en service et 4 153 MW sont actuellement en file
d’attente. Parmi ces derniers, 1 928 MW sont issus du premier appel
d’offres lancé en juillet 2011. Les premières installations devraient
être mises en service entre 2017 et 2019.

Depuis le début du développement de l’énergie éolienne en France,
le rythme annuel des raccordements n’est pas suffisant pour
atteindre les objectifs fixés à l’horizon 2020. En 2013, 630 MW
ont été raccordés ; ce chiffre est très inférieur aux 1 551 MW qu’il
faudrait désormais installer annuellement pour atteindre l’objectif
PPI de 19 000 MW en 2020.

Panorama des énergies renouvelables 2013

Les objectifs régionaux pour l’éolien terrestre varient entre un
minimum de 107 MW en Alsace et un maximum de 2 870 MW
en Champagne-Ardenne. Ils dépassent 2 000 MW dans quatre
régions : le Centre, la Champagne-Ardenne, le Languedoc-Roussillon
et la Picardie.

14

L’écart entre les objectifs éoliens des SRCAE et les capacités
aujourd’hui raccordées ou en file d’attente est également variable
d’une région à l’autre. En Champagne-Ardenne, les capacités

raccordées ou en file d’attente représentent 92 % de l’objectif
SRCAE, alors que ce taux est de 0 % en Aquitaine.

Puissance éolienne terrestre installée et en file d’attente, objectifs PPI et SRCAE
MW
30 000
25 000

File d’attente - RPT
File d’attente - RPD
Puissance installée - RPT
Puissance installée - RPD

20 000
15 000
10 000
5 000
0
Puissance éolienne
installée et en file
d’attente

Panorama des énergies renouvelables 2013

Objectif PPI
2020

15

Objectif SRCAE
2020

Evolution des puissances éoliennes terrestres raccordées par rapport à l’objectif PPI de 2020
MW

20 000

19 000

18 000



16 000

Puissance cumulée (MW)
Puissance raccordée par an (MW)
Objectif de puissance raccordée cumulée pour atteindre
19 000 MW d’éolien terrestre en 2020 (MW)
Objectif de puissance raccordée par an pour atteindre
19 000 MW d’éolien terrestre en 2020 (MW)

17 449

15 898

14 347
14 000

12 796
12 000

11 245
9 694

10 000

8 143
7 513

8 000

6 692
5 764
6 000

4 574
4 000

3 327
1 502

2 000

2 250

1 217

1 250

750

748

2006

2007

1 288

1 306

1 077

1 247

2008

2009

1 311

1 190

1 324

1 368

928

821

2011

2012

1 436

1 551

1 551

1 551

1 551

1 551

1 551

1 551

2015

2016

2017

2018

2019

2020

630

0

Panorama des énergies renouvelables 2013

2010

2013

16

2014

Puissances éoliennes terrestres installées et en file d’attente par rapport aux objectifs SRCAE
au 31 décembre 2013
Corse

Ob

Puissance installée
File d’attente
Objectif SRCAE éolien

Alsace
Ile-de-France
Limousin

Fil

Franche-Comte
Aquitaine
Provence-Alpes-Cote-d'Azur

Pu

Auvergne
Haute-Normandie
Basse-Normandie
Rhone-Alpes
Nord-Pas-de-Calais
Lorraine
Bourgogne
Midi-Pyrenees
Pays-de-la-Loire
Poitou-Charentes
Bretagne
Languedoc-Roussillon
Centre
Picardie
Champagne-Ardenne
0

500

1 000

1 500

2 000

Les données de file d’attente de la Corse ne sont pas disponibles.
Les données relatives à la puissance installée en Alsace et en Franche-Comté relèvent d’informations commercialement sensibles.
Les SRCAE des régions Rhône-Alpes et Pays de la Loire en cours de validation.

Panorama des énergies renouvelables 2013

17

2 500

3 000

4.

La production éolienne dans l’équilibre
offre-demande

4.1. Production et facteur de charge du parc éolien
La production éolienne en 2013 est de 15,9 TWh (dont 0,9 TWh
sur le réseau de RTE et 14,3 TWh sur le réseau d’ERDF), soit une
progression de 6 % par rapport à l’année précédente. La production
éolienne durant l’année a varié entre une puissance maximum de
6 441 MW (le 23 décembre à 21h00) correspondant à un facteur
de charge de 80,3 % et un minimum de 23 MW (le 22 juillet à 12h).

de charge moyens mensuels depuis 2010 révèle que ceux-ci varient
entre 41 % (décembre 2011) et 13 % (août 2013). On constate
toutefois que le facteur de charge est marqué par une saisonnalité :
il est plus élevé durant les mois d’hiver. Il est passé en 2013 de
15 % au troisième trimestre à 31 % au quatrième trimestre.

Le facteur de charge moyen de l’année 2013 est de 23 %, inférieur à
celui de l’année 2012 qui était de 24 %. L’observation des facteurs

Production éolienne mensuelle depuis 2012
GWh
2 500

2 290
1 995

2 000

1 800
1 572

1 587

1 455

1 500

1 355 1 309

1 319

1 609

1 489

1 348
1 154 1 160

1 123
977

974 994

1 000

947

912 907 931

875
739

500

0

Jan. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Jan. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2012

Panorama des énergies renouvelables 2013

2013

18

Facteur de charge mensuel moyen depuis 2010
45 %
40 %
35 %
30 %
25 %
20 %
15 %
10 %
5%
0%
Janvier 2010

Janvier 2011

Janvier 2012

Janvier 2013

Facteur de charge trimestriel moyen depuis 2010
35 %

30 %

25 %

20 %
2010
2011
2012
2013

15 %

10 %
T1

Panorama des énergies renouvelables 2013

T2

T3

19

T4

4.2. Répartition régionale de la production et du

facteur de charge
Les cinq régions contribuant le plus à la production éolienne
nationale sont la Champagne-Ardenne, la Picardie, la Bretagne, le
Languedoc-Roussillon et le Centre. Ces cinq régions représentent
55 % de l’énergie éolienne produite. Les facteurs de charge régionaux

moyens par trimestre témoignent au cours de l’année 2013 de
conditions de production plus favorables dans le Sud-Est de la
France (Provence-Alpes-Côte d’Azur et Languedoc-Roussillon).

Production éolienne par région en 2013

Nord-Pasde-Calais
1 089 GWh

Basse-Normandie
454 GWh
Bretagne
1 406 GWh
Pays de la Loire
983 GWh

HauteNormandie
515 GWh

Picardie
2 146 GWh
Île-de-France
60 GWh

Centre
1 496 GWh

Poitou-Charentes
618 GWh

Limousin
76 GWh

ChampagneArdenne
2 451 GWh

Lorraine
1 225 GWh
Alsace
ICS*

Bourgogne
232 GWh

Auvergne
345 GWh

Franche-Comté
ICS*

Rhône-Alpes
399 GWh

Aquitaine
0 GWh
Midi-Pyrénées
897 GWh






1 250 à 2 500 GWh
600 à 1 250 GWh
300 à 600 GWh
0 à 300 GWh

Provence-AlpesCôte d’Azur
116 GWh

Corse
21 GWh

* Informations Commercialement Sensibles

Panorama des énergies renouvelables 2013

LanguedocRoussillon
1 296 GWh

20

Production éolienne trimestrielle en 2013

AQUITAINE
1T 2013
2T 2013
3T 2013
4T 2013

CORSE
ILE-DE-FRANCE
LIMOUSIN
PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR
BOURGOGNE
RHONE-ALPES
AUVERGNE
BASSE-NORMANDIE
HAUTE-NORMANDIE
POITOU-CHARENTES
MIDI-PYRENÉES
PAYS DE LA LOIRE
LANGUEDOC-ROUSSILLON
NORD PAS-DE-CALAIS
LORRAINE
BRETAGNE
CENTRE
PICARDIE
CHAMPAGNE-ARDENNE
0

100

200

300

400

500

600

700

GWh
Les données relatives à la production éolienne en Alsace et en Franche-Comté relèvent d'informations commercialement sensibles.

Panorama des énergies renouvelables 2013

21

800

900

1 000

Facteur de charge éolien moyen en 2013

Nord-Pasde-Calais
25 %
HauteNormandie
25 %
Basse-Normandie
23 %
Bretagne
21 %
Pays de la Loire
22 %

Picardie
23 %
Île-de-France
23 %

Centre
24 %

Poitou-Charentes
22 %

ChampagneArdenne
23 %

Bourgogne
19 %

Lorraine
20 %
Alsace
ICS*
Franche-Comté
ICS*

Limousin
23 %
Auvergne
21 %

Rhône-Alpes
27 %

Aquitaine
LanguedocRoussillon
31 %

Midi-Pyrénées
26 %






> 30 %
25 à 30 %
22 à 25 %
20 à 22 %
0 à 20 %

Corse
13 %

* Informations Commercialement Sensibles

Panorama des énergies renouvelables 2013

Provence-AlpesCôte d’Azur
29 %

22

Facteur de charge éolien trimestriel en 2013

CORSE

1T 2013
2T 2013
3T 2013
4T 2013

BRETAGNE
LORRAINE
PAYS DE LA LOIRE
BOURGOGNE
AUVERGNE
MIDI-PYRENÉES
RHONE-ALPES
CENTRE
ILE-DE-FRANCE
PICARDIE
POITOU-CHARENTES
LIMOUSIN
CHAMPAGNE-ARDENNE
PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR
NORD PAS-DE-CALAIS
BASSE-NORMANDIE
LANGUEDOC-ROUSSILLON
HAUTE-NORMANDIE
0%

5%

10 %

15 %

20 %

25 %

30 %

Les données relatives au facteur de charge en Alsace et en Franche-Comté relèvent d’informations commercialement sensibles.
L’Aquitaine ne disposant pas de parc éolien, le facteur de charge ne peut être calculé.

Panorama des énergies renouvelables 2013

23

35 %

40 %

4.3. Participation à la couverture de la consommation
Le taux de couverture moyen de la consommation par la production
éolienne a été en moyenne de 3,3 % en 2013.
Ce taux a varié entre un maximum de 16,2 % le 27 octobre à 05 h
(production éolienne de 5 497 MW et consommation de 34 155 MW),
et un minimum de 0,1 % le 22 juillet à 12 h (production éolienne
de 43 MW et consommation de 56 711 MW).

Le taux de couverture moyen est supérieur à 5 % dans six régions,
et dépasse 10 % en Champagne-Ardenne et en Picardie avec des
taux atteignant respectivement 22 et 14 %. A une maille temporelle
plus fine, la production éolienne de Champagne-Ardenne a permis
de couvrir lors du dernier trimestre de l’année 2013 près de 30 %
de sa consommation.

Répartition du taux de couverture de la consommation par la production éolienne en 2013
Taux de couverture de la consommation
18 %
16 %
14 %
12 %
10 %
8%
6%
4%
2%
0

0%

10 %

20 %

30 %

40 %

50 %

60 %

70 %

80 %

90 %

Pourcentage du temps
Exemple : en 2013, le taux de couverture de la consommation France par la production éolienne a été supérieur à 4 % pendant 30 % de l’année

Panorama des énergies renouvelables 2013

24

100 %

Taux de couverture mensuel moyen depuis 2010
5,0 %
4,5 %
4,0 %
3,5 %
3,0 %
2,5 %
2,0 %
1,5 %
1,0 %
0,5 %
0,0 %
Janvier 2010

Janvier 2011

Janvier 2012

Janvier 2013

Taux de couverture moyen de la consommation par la production éolienne en 2013
Nord-Pas-de-Calais
2,9 %
HautePicardie
Normandie
14,2 %
2,7 %
Basse-Normandie
4%
Île-de-France

ChampagneArdenne
22,3 %

0,1 %

Bretagne
6,1 %
Pays de la Loire
2,3 %

Poitou-Charentes
4,5 %

Centre
7,6 %

Bourgogne
1,9 %

Limousin
1,5 %
Auvergne
3,4 %

Lorraine
5,6 %
Alsace
ICS*

Franche-Comté
ICS*

Rhône-Alpes
0,7 %

Aquitaine
0%






>10 %
6 à 10 %
4à6%
3à4%
0 à 3%

Midi-Pyrénées
4,4 %

Provence-AlpesCôte d’Azur
0,4 %
Corse
0,9 %

* Informations Commercialement Sensibles

Panorama des énergies renouvelables 2013

LanguedocRoussillon
7,4 %

25

Taux de couverture trimestriel de la consommation par la production éolienne en 2013
AQUITAINE

4

1T 2013
2T 2013
3T 2013
4T 2013

ILE-DE-FRANCE

PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR

RHONE-ALPES

3

CORSE

LIMOUSIN

BOURGOGNE

2

PAYS DE LA LOIRE

HAUTE-NORMANDIE

NORD PAS-DE-CALAIS

1

AUVERGNE

MIDI-PYRENEES

BASSE-NORMANDIE

POITOU-CHARENTES

LORRAINE

BRETAGNE

LANGUEDOC-ROUSSILLON

CENTRE

PICARDIE

CHAMPAGNE-ARDENNE

0%

5%

10 %

15 %

20 %

25 %

30 %

Les données relatives au taux de couverture de la consommation par la production éolienne en Alsace et en Franche-Comté relèvent d'informations commercialement sensibles.

Panorama des énergies renouvelables 2013

26

4.4. La maîtrise des flux de production éolienne

dans le système électrique
La production éolienne est variable puisqu’elle dépend des conditions
de vent à un instant donné. C’est une nouvelle caractéristique
de production à laquelle l’exploitation du réseau électrique a dû
s’adapter, RTE ayant notamment comme mission de veiller à une
gestion optimale des flux d’électricité sur le réseau. Pour ce faire,
RTE a mis en place un système d’observation et d’estimation des
énergies renouvelables variables (éolien et photovoltaïque), ainsi
que de prévision : « IPES(5)». Ce système observe en temps réel la
puissance injectée et réalise des prévisions de productions éolienne
et photovoltaïque à partir de modèles de calcul développés par RTE.

Cette observation en temps réel est basée sur des télémesures
réalisées par RTE ou transmises par d’autres acteurs dont ERDF.
Au 30 septembre 2013, la production de 80 % du parc éolien installé
est ainsi suivie en temps réel par le biais de ces télémesures, le
reste étant estimé par des modèles numériques.
La prévision effectuée la veille pour le lendemain par RTE est affinée
en infra-journalier, jusqu’à un horizon d’une heure avant le temps
réel, en se basant sur de nouvelles données météorologiques et
les dernières données de télémesures disponibles.

(5) Insertion de la Production Eolienne et photovoltaïque sur le Système.

Panorama des énergies renouvelables 2013

27

Panorama
des énergies renouvelables

La filière photovoltaïque
en 2013

1. Chiffres clefs et actualités de la filière



1.1. Chiffres clefs................................................................................................................................................................29
1.2. Actualités.....................................................................................................................................................................29

2. Le parc photovoltaïque français




2.1. Parc photovoltaïque raccordé au 31 décembre 2013.....................................................................................................30
2.2. Répartition régionale du parc photovoltaïque.................................................................................................................32
2.3. Répartition par tranche de puissance............................................................................................................................35

3. Les perspectives de croissance du parc photovoltaïque



3.1. File d’attente pour le raccordement aux réseaux publics de transport et de distribution....................................................36
3.2. File d’attente par rapport aux objectifs nationaux et régionaux........................................................................................37

4. La production photovoltaïque dans l’équilibre offre-demande




4.1. Production et facteur de charge du parc photovoltaïque.................................................................................................40
4.2. Répartition régionale de la production et du facteur de charge.......................................................................................41
Panorama
des énergies
28
4.3. Participation
à larenouvelables
couverture 2013
de la consommation..........................................................................................................45

1.

Chiffres clefs et actualités de la filière

1.1. Chiffres clefs
File d’attente des raccordements au 31 décembre 2013

Puissance photovoltaïque raccordée au 31 décembre 2013
Le parc photovoltaïque raccordé est de 4 330 MW dont 312 MW
sur le réseau de RTE, 3 731 MW sur le réseau d’ERDF et 194 MW
sur les réseaux des ELD ;
La progression en puissance du parc raccordé depuis fin
décembre 2012 est de 752 MW et ne concerne que les réseaux
de distribution. Ce volume de puissance raccordé en 2013
représente une croissance de 21 % du parc photovoltaïque ;
Les nouvelles puissances raccordées au cours de l’année 2013
sont en baisse de 25 % par rapport à l’année 2012.

La file d’attente de raccordement des puissances photovoltaïques
aux réseaux publics de RTE et d’ERDF est de 2 415 MW au 31
décembre 2013. Elle était de 2 657 MW au 31 décembre 2012.
Production photovoltaïque au 31 décembre 2013
La production photovoltaïque en 2013 est de 4,6 TWh, la
progression de la production par rapport à 2012 est de 16,2 % ;
Le facteur de charge moyen sur l’année 2013 est de 13 % ;
Le taux moyen de couverture de la consommation par la
production photovoltaïque sur l’année 2013 est de 1,0 %.

1.2. Actualités
Depuis plusieurs années, les pouvoirs publics français ont souhaité
développer une filière qui favorise l’intégration au bâtiment, en
établissant un tarif d’achat de l’électricité plus avantageux pour
ces solutions.

Depuis janvier 2013, une bonification tarifaire allant jusqu’à 10 %
a été mise en place pour les installations de puissance inférieure
à 100 kWc, qui comportent des modules dont les étapes clés
de fabrication sont localisées en Europe. Malgré ces mesures, la
filière photovoltaïque accuse un net ralentissement du rythme des
raccordements en 2013.

Révisé en mars 2011, le tarif d’achat est désormais indexé tous
les trimestres en fonction du volume des projets entrés dans
le mécanisme de soutien lors du trimestre précédent. Le tarif
est également fonction du degré d’intégration des panneaux
photovoltaïques et de la puissance de l’installation. Au-delà de
100 kWc, le système de soutien passe par des appels d’offres
dont l’instruction est assurée par la Commission de Régulation de
l’Energie. La procédure est simplifiée pour le segment 100-250 kW
et complète au-delà.

Panorama des énergies renouvelables 2013

29

2.

Le parc photovoltaïque français

2.1. Parc photovoltaïque raccordé 31 décembre 2013
La puissance de l’ensemble du parc photovoltaïque français raccordé
au réseau est de 4 330 MW, soit une progression en puissance du
parc raccordé depuis fin 2012 de 21 %. Une puissance de 752 MW
supplémentaires a été raccordée durant l’année 2013, en baisse
(- 26 %) par rapport aux nouvelles puissances qui avaient été
raccordées en 2012. En termes de puissance, le parc photovoltaïque

français est en majorité raccordé sur le réseau public de distribution
(93 %) avec 3 731 MW sur le réseau d’ERDF, 194 MW sur les réseaux
des ELD et 93 MW sur le réseau d’EDF SEI en Corse. RTE accueille,
avec 312 MW raccordés sur son réseau, 7 % de la puissance
photovoltaïque de la métropole.

Evolution du parc raccordé aux réseaux
MW
Puissance PV raccordée cumulée (MW)
Puissance PV raccordée par an (MW)

5 000

4 330

4 000

3 578

3 000

2 566

2 000

1 688
1 012

878
1 000

7

4
0

752

688

2006

3

2007

Panorama des énergies renouvelables 2013

30

23

2008

190

160
2009

2010

30

2011

2012

2013

Installations photovoltaïques raccordées aux réseaux au 31 décembre 2013 de puissance
supérieure ou égale à 1 MW

Installation photovoltaïque raccordée

Panorama des énergies renouvelables 2013

31

2.2. Répartition régionale du parc photovoltaïque
La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est en tête du classement en
termes de puissance raccordée aux réseaux avec près de 664 MW,
suivie par les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et LanguedocRoussillon qui dépassent les 400 MW raccordés chacune. Les
régions Provence-Alpes-Côte d’Azur, Aquitaine, Midi-Pyrénées,
Languedoc-Roussillon, Rhône-Alpes et Pays de la Loire totalisent

62 % de la puissance photovoltaïque raccordée.
En 2013, cinq régions concentrent plus de 60 % des nouvelles
capacités raccordées (491 MW sur les 752 MW totaux de 2013).
Avec 174 MW nouvellement raccordés, la région Provence-AlpesCôte d’Azur est également celle dont le parc photovoltaïque a le
plus augmenté en 2013.

Parc photovoltaïque raccordé aux réseaux par région au 31 décembre 2013
Nord-Pas-de-Calais
80 MW
HauteNormandie
49 MW
Basse-Normandie
51 MW
Bretagne
149 MW
Pays de la Loire
290 MW

Poitou-Charentes
198 MW

Picardie
31 MW

Île-de-France
67 MW

Centre
154 MW

Limousin
80 MW

ChampagneArdenne
81 MW

Bourgogne
119 MW

Auvergne
170 MW

Lorraine
193 MW
Alsace
116 MW

Franche-Comté
34 MW

Rhône-Alpes
301 MW

Aquitaine
486 MW
Midi-Pyrénées
492 MW
LanguedocRoussillon
431 MW

> 300 MW
150 à 300 MW
100 à 150 MW
50 à 100 MW
0 à 50 MW

Panorama des énergies renouvelables 2013

Provence-AlpesCôte d’Azur
664 MW

Corse
93 MW

32

Pr
ov
en
ce
-A
l
La pesng
C
ue ôte
do
d
c-R ’Azu
r
ou
Mi ssi
di- llo
Py n


Aq es
ui
Rh tain
ô
e
Pa ne-A
ys
lpe
de
s
la
Lo
Au ire
ve
r
Bo gne
ur
go
gn
e
B
Po
ito reta
gn
uCh
e
ar
en
te
s
Ce
nt
Lim re
ou
si
Lo n
r
ra
Île
in
-d
e- e
Fra
Ch
n
ce
am
pa
A
gn lsa
c
eAr e
de
nn
e
Ha
ut
e- Cor
N
se
o
Ba
ss rma
en
d
No No
ie
r
rd
-P man
as
-d die
Fra e-C
nc ala
is
he
-C
om
t
Pic é
ar
die
di-

Mi

d’
Az
Py ur

La

ng
es
ue Aq
do uit
c-R ain
ou e
s
Rh sillo
ôn
n
e
Pa
ys -Alp
e
s
Po de l
ito a L
oi
uCh re
ar
en
te
Lo s
rra
i
Au ne
ve
rg
ne
Ce
nt
Br re
et
ag
Bo
n
ur e
go
gn
e
Al
sa
Ch
ce
am
pa
gn Cor
s
eAr e
de
nn
No
rd Lim e
-P
o
u
as
-d sin
eC
a
Île
lai
s
Ba -de
-Fr
ss
an
eN
Ha orm ce
ut
e- and
No
ie
Fra rma
nc nd
he ie
-C
om
t
Pic é
ar
die

ôt
e

s-C

lpe

-A

ce

Pr
ov
en

Répartition régionale des puissances photovoltaïques cumulées raccordées au 31 décembre 2013
700
MW

600

500

400

300

200

100

0

Répartition régionale des nouvelles puissances raccordées durant l’année 2013

MW

160

140

120

100

80

60

40

20

0

Panorama des énergies renouvelables 2013

33

Evolution des puissances cumulées raccordées aux réseaux par région depuis 2006
MW
700
Provence-Alpes-Côte d’Azur

600

500

Midi-Pyrénées
Aquitaine

Languedoc-Roussillon
400

Rhône-Alpes

300

Pays de la Loire

Poitou-Charentes
Lorraine

200

Auvergne
Centre
Bretagne
Bourgogne
Alsace
Corse
Nord-Pas-de-Calais
Champagne-Ardenne
Limousin
Ile-de-France
Basse-Normandie
Haute-Normandie
Franche-Comté
Picardie

100

0
2006

2007

2008

Panorama des énergies renouvelables 2013

2009

2010

34

2011

2012

2013

2.3. Répartition par tranche de puissance
En France continentale, le parc photovoltaïque est constitué de
plus de 2 700 MW d’installations inférieures à 2 MW, le reste
du parc étant réparti sur près de 200 installations de puissance
supérieure à 2 MW.

Plus de 310 000 installations photovoltaïques sont aujourd’hui
raccordées sur les réseaux publics de distribution ; 95 % de ces
sites sont raccordés au réseau géré par ERDF.

Répartition en puissance du parc raccordé aux réseaux en fonction de la puissance installée
MW
3 000

2 500

2 000

1 500

1 000

500

35

[>

50

[

[
[3

0-

50

[
30
0[2

[1

4-

20

[

[
2[1

MW

Panorama des énergies renouvelables 2013

14

[
[1

0-

12

[
[8

-1

0

[
-8
[6

[
-6
[4

[
-4
[2

[0

-2

[

0

3.

Les perspectives de croissance du parc
photovoltaïque

3.1. File d’attente de raccordement aux réseaux publics

de transport et de distribution
La file d’attente sur les réseaux de RTE et d’ERDF est de 2 415 MW au
31 décembre 2013. Elle était de 2 657 MW au 31 décembre 2012.
Le réseau d’ERDF concentre 83 % de ces puissances. Les quatre

régions du Sud de la France allant de l’Aquitaine à la ProvenceAlpes-Côte d’Azur accueillent 71 % des puissances photovoltaïques
en attente de raccordement.

File d’attente au 31 décembre 2013 et évolution en puissance par rapport au 31 décembre 2012
File d’attente au 31 décembre 2013 (MW)
ERDF

Entrée en file d’attente au 31 décembre 2012 (MW)

1993

RTE
Total

2 324

422

333

2 415

2 657

Répartition régionale de la file d’attente au 31 décembre 2013(6)
Haute-Normandie
Ile-de-France
Picardie
Nord-Pas-de-Calais
Alsace
Basse-Normandie
Franche-Comté
Champagne-Ardenne
Bretagne
Bourgogne
Rhône-Alpes
Centre
Poitou-Charentes
Pays de la Loire
Lorraine
Limousin
Auvergne
Midi-Pyrenées
Languedoc-Roussillon
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Aquitaine
0

100

200

300

400

500

600

700

MW
Les données relatives à la file d'attente de la Corse ne sont pas disponibles.

(6) La répartition de la file d’attente de raccordement des puissances photovoltaïques ne concerne que les installations supérieures à 36 kVA.

Panorama des énergies renouvelables 2013

36

800

900

3.2. File d’attente par rapport aux objectifs nationaux

et régionaux
La croissance du parc constatée ces dernières années laisse à
penser que l’objectif national à l’horizon 2020 sera atteint.Toutefois,
la somme des ambitions SRCAE en matière de photovoltaïque étant
trois fois plus élevée que l’objectif de la PPI, le ralentissement
de la croissance du parc photovoltaïque rendra l’atteinte de

l’ensemble des objectifs régionaux plus difficile. A l’échelle des
régions administratives, il est à noter que d’ores et déjà, dans deux
régions – l’Aquitaine et l’Auvergne – la somme du parc installé et
de la file d’attente dépasse l’objectif SRCAE.

Parc photovoltaïque, file d’attente, objectifs PPI et somme des objectifs régionaux SRCAE
MW
18 000
16 000
14 000
12 000

File d’attente RTE
File d’attente ERDF
Capacité installée RTE
Capacité installée RPD

10 000
8 000
6 000
4 000
2 000
0
Puissance installée
et en file d’attente

Panorama des énergies renouvelables 2013

Objectif PPI
2020

37

Objectif SRCAE
2020

Puissances photovoltaïques installées et en file d’attente(7) fin 2013 par rapport aux objectifs SRCAE
Corse

O

Basse-Normandie
Champagne-Ardenne
Picardie

F

Franche-Comté
Auvergne
Centre

P

Haute-Normandie
Limousin
Alsace
Bretagne
Lorraine
Ile-de-France
Nord-Pas-de-Calais
Bourgogne
Pays de la Loire
Midi-Pyrenées
Aquitaine
Poitou-Charentes
Languedoc-Roussillon
Provence-Alpes-Côte-d'Azur
Rhône-Alpes
0

500

1 000

1 500

2 000

MW
Les données relatives à la file d’attente de la Corse ne sont pas disponibles.
Les SRCAE des régions Rhône-Alpes et Pays de la Loire sont en cours de validation.

(7) La répartition régionale de la file d’attente de raccordement des puissances photovoltaïques ne concerne que les installations supérieures à 36 kVA.

Panorama des énergies renouvelables 2013

38

2 500

4.

La production photovoltaïque dans
l’équilibre offre-demande

La production photovoltaïque se caractérise par un profil de
production ayant la forme d’une cloche centrée sur le midi solaire. Si
la production d’une installation considérée indépendamment peut
subir de brusques variations (son facteur de charge peut passer de
100 % à 10 % en moins d’une minute), les variations constatées

sur un poste, ou à l’échelle d’une région et a fortiori à l’échelle
nationale sont lissées par l’effet de foisonnement.
Le graphique ci-dessous illustre cet effet en comparant le profil
de production photovoltaïque à différentes mailles : installation
seule, Région, France.

Foisonnement de la production photovoltaïque (exemple 15 mars 2013)
Indice de production (P/P max. de la journée)
1,2
Installation seule
Région
France

1,0

0,8

0,6

0,4

0,2

0
:0
00

0
:0
22

0
:0
20

0
:0
18

0
:0
16

0
:0
14

0
:0
12

0
:0
10

0
:0
08

0
:0
06

0
:0
04

0
:0
02

00

:0

0

0,0

Heure de la journée

00:00:00
00:10:00
00:20:00
00:30:00
00:40:00
00:50:00
01:00:00
01:10:00
01:20:00
01:30:00
01:40:00
01:50:00
02:00:00
02:10:00
02:20:00
02:30:00
02:40:00
02:50:00
03:00:00
03:10:00
03:20:00
03:30:00
03:40:00
03:50:00
04:00:00
04:10:00
04:20:00
04:30:00
04:40:00
04:50:00
05:00:00
05:10:00
05:20:00
05:30:00
05:40:00
05:50:00
06:00:00
06:10:00
06:20:00
06:30:00
06:40:00
06:50:00
07:00:00
07:10:00
07:20:00
07:30:00
07:40:00
07:50:00
08:00:00
08:10:00
08:20:00
08:30:00
08:40:00
08:50:00
09:00:00
09:10:00
09:20:00
09:30:00
09:40:00
09:50:00
10:00:00
10:10:00
10:20:00
10:30:00
10:40:00
10:50:00
11:00:00
11:10:00
11:20:00
11:30:00
11:40:00
11:50:00
12:00:00
12:10:00
12:20:00
12:30:00
12:40:00
12:50:00
13:00:00
13:10:00
13:20:00
13:30:00
13:40:00
13:50:00
14:00:00
14:10:00
14:20:00
14:30:00
14:40:00
14:50:00
15:00:00
15:10:00
15:20:00
15:30:00
15:40:00
15:50:00
16:00:00
16:10:00
16:20:00
16:30:00
16:40:00
16:50:00
17:00:00
17:10:00
17:20:00
17:30:00
17:40:00
17:50:00
18:00:00
18:10:00
18:20:00
18:30:00
18:40:00
18:50:00
19:00:00
19:10:00
19:20:00
19:30:00
19:40:00
19:50:00
20:00:00
20:10:00
20:20:00
20:30:00
20:40:00
20:50:00
21:00:00
21:10:00
21:20:00
21:30:00
21:40:00
21:50:00
22:00:00
22:10:00
22:20:00
22:30:00
22:40:00
22:50:00
23:00:00
23:10:00
23:20:00
23:30:00
23:40:00
23:50:00
00:00:00

Panorama des énergies renouvelables 2013

39

4.1. Production et facteur de charge du parc

photovoltaïque
La production photovoltaïque en 2013 est de 4,6 TWh (dont
0,4 TWh sur le réseau de RTE et 3,9 TWh sur le réseau d’ERDF).
Cette production est supérieure de 16,2 % par rapport à celle de
l’année 2012. Le pic de production a été atteint le 21 août à 14h

avec 3 052 MW de puissance photovoltaïque instantanée injectée.
Le facteur de charge moyen mensuel est de 13 %, en baisse de
1 point par rapport à l’année précédente.

Production photovoltaïque mensuelle depuis 2012
GWh
700

658

600
500

445

400

349

300
200

474

562

535 526

501

342

278

212

462

432

406

322

601

318

228

179

181

211

147 144

123

100
0

Jan. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Jan. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2012

2013

Facteur de charge photovoltaïque mensuel moyen depuis 2010
25 %

20 %

15 %

10 %

5%

0%
Janvier 2009

Janvier 2010

Panorama des énergies renouvelables 2013

Janvier 2011

Janvier 2012

40

Janvier 2013

4.2. Répartition régionale de la production et du

facteur de charge
La production photovoltaïque en France est assurée majoritairement
par quatre régions : Provence-Alpes-Côte d’Azur (811 GWh), Aquitaine
(533 GWh), Midi-Pyrénées (521 GWh), Languedoc-Roussillon
(460 GWh). La somme de ces productions durant l’année représente
50 % de la production photovoltaïque nationale. Le facteur de

charge de l’année 2013 de ces régions est particulièrement élevé
en comparaison de celui des autres régions de France.
L’observation des facteurs de charge moyens trimestriels de l’année
2013 indique qu’ils sont systématiquement plus élevés dans le
Sud-Est de la France (Corse et Provence-Alpes-Côte d’Azur).

Production photovoltaïque par région en 2013
Nord-Pas-de-Calais
76 GWh
HauteNormandie
47 GWh
Basse-Normandie
45 GWh

Picardie
30 GWh
ChampagneArdenne
82 GWh

Île-de-France
58 GWh

Bretagne
153 GWh
Pays de la Loire
311 GWh

Centre
166 GWh

Poitou-Charentes
217 GWh

Bourgogne
119 GWh

Lorraine
202 GWh
Alsace
113 GWh
Franche-Comté
31 GWh

Limousin
79 GWh
Auvergne
178 GWh

Rhône-Alpes
294 GWh

Aquitaine
533 GWh
Midi-Pyrénées
521 GWh
LanguedocRoussillon
460 GWh
> 400 GWh
200 à 400 GWh
100 à 200 GWh
40 à 100 GWh
< 40 GWh

Panorama des énergies renouvelables 2013

Provence-AlpesCôte d’Azur
811 GWh

Corse
113 GWh

41

Production photovoltaïque trimestrielle en 2013

FRANCHE-COMTE
PICARDIE

1T 2013
2T 2013
3T 2013
4T 2013

BASSE-NORMANDIE
HAUTE-NORMANDIE
ILE-DE-FRANCE
NORD PAS-DE-CALAIS
CHAMPAGNE-ARDENNE
LIMOUSIN
ALSACE
BOURGOGNE
CORSE
BRETAGNE
CENTRE
LORRAINE
AUVERGNE
POITOU-CHARENTES
RHONE-ALPES
PAYS DE LA LOIRE
LANGUEDOC-ROUSSILLON
AQUITAINE
MIDI-PYRENEES
PROVENCE ALPES COTE D'AZUR
0

50

100

150
GWh

Panorama des énergies renouvelables 2013

42

200

250

300

Facteur de charge photovoltaïque moyen en 2013
Nord-Pas-de-Calais
11 %

Basse-Normandie
11 %

Picardie
12 %

HauteNormandie
12 %

Bretagne
12 %
Pays de la Loire
12 %

Poitou-Charentes
13 %

Île-de-France
10 %

Centre
13 %

Limousin
12 %

ChampagneArdenne
12 %

Bourgogne
12 %

Auvergne
13 %

Lorraine
12 %
Alsace
11 %

Franche-Comté
11 %

Rhône-Alpes
12 %

Aquitaine
14 %
Midi-Pyrénées
13 %
LanguedocRoussillon
14 %

Corse
15 %

>13 %
13 %
12 %
0 à 11 %

Panorama des énergies renouvelables 2013

Provence-AlpesCôte d’Azur
16 %

43

Facteur de charge photovoltaïque trimestriel en 2013

ILE-DE-FRANCE
NORD PAS-DE-CALAIS

1T 2013
2T 2013
3T 2013
4T 2013

BASSE-NORMANDIE
HAUTE-NORMANDIE
LORRAINE
PICARDIE
ALSACE
CHAMPAGNE-ARDENNE
FRANCHE-COMTÉ
BRETAGNE
RHÔNE-ALPES
PAYS DE LA LOIRE
BOURGOGNE
CENTRE
AUVERGNE
LIMOUSIN
POITOU-CHARENTES
AQUITAINE
MIDI-PYRENÉES
LANGUEDOC-ROUSSILLON
CORSE
PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR
0

Panorama des énergies renouvelables 2013

5

10

44

15

20

25

4.3. Participation à la couverture de la consommation
Le taux de couverture moyen de la consommation par la production
photovoltaïque a été de 1,0 % pour l’année 2013. Ce taux a atteint
un maximum le dimanche 11 août à 14 h avec un pic de 7,3 % pour
une production de 2 819 MW et une consommation de 38 449 MW.
Le taux de couverture annuel de la consommation par la production

photovoltaïque dépasse 5 % en Corse et 2 % en Provence-Alpes-Côte
d’Azur, en Languedoc-Roussillon, en Midi-Pyrénées et en Aquitaine.
Trimestriellement, on constate que ce taux de couverture atteint
systématiquement un maximum au 3e trimestre, sauf en Corse.

Taux de couverture de la consommation par la production photovoltaïque depuis 2009
Moyenne mensuelle
2,0 %
1,8 %
1,6 %
1,4 %
1,2 %
1,0 %
0,8 %
0,6 %
0,4 %
0,2 %
0,0 %

Janvier 2009

Janvier 2010

Janvier 2011

Janvier 2012

Janvier 2013

Taux de couverture(8) de la consommation par la production photovoltaïque moyen, minimum
et maximum constatés sur les pas demi-horaires en 2013
Taux de couverture
7,0 %
6,0 %

Maximum
Moyenne
Minimum

5,0 %
4,0 %
3,0 %
2,0 %
1,0 %

(8) Il s’agit des taux de couverture moyen minimum et maximum de la consommation pour la production pour chaque pas demi-horaire.

Panorama des énergies renouvelables 2013

45

00

00

23
:

00

22
:

00

21
:

00

Heure de la journée
Ces données n'incluent pas la Corse

20
:

00

19
:

00

18
:

00

17
:

00

16
:

00

15
:

00

14
:

00

13
:

00

12
:

00

11
:

00

10
:

00

09
:

00

08
:

00

07
:

00

06
:

00

05
:

00

04
:

00

03
:

00

02
:

01
:

00
:

00

0%

Taux de couverture moyen de la consommation par la production photovoltaïque en 2013

Nord-Pas-de-Calais
0,2 %
HauteNormandie
0,2 %
Basse-Normandie
0,4 %

Picardie
0,2 %
ChampagneArdenne
0,7 %

Île-de-France
0,1 %

Bretagne
0,7 %

Lorraine
0,9 %
Alsace
0,8 %

Pays de la Loire
0,7 %

Centre
0,8 %

Poitou-Charentes
1,6 %

Limousin
1,5 %

Bourgogne
1%

Auvergne
1,8 %

Franche-Comté
0,3 %

Rhône-Alpes
0,5 %

Aquitaine
2,1 %
Midi-Pyrénées
2,6 %
LanguedocRoussillon
2,6 %

>2%
1à2%
0,5 à 1 %
0 à 0,5 %

Panorama des énergies renouvelables 2013

46

Provence-AlpesCôte d’Azur
2,9 %

Corse
5,1 %

Taux de couverture trimestriel de la consommation par la production photovoltaïque en 2013
ILE-DE-FRANCE
1T 2013
2T 2013
3T 2013
4T 2013

PICARDIE
HAUTE-NORMANDIE
NORD PAS-DE-CALAIS
BASSE-NORMANDIE
FRANCHE-COMTE
CHAMPAGNE-ARDENNE
BRETAGNE
RHONE-ALPES
CENTRE
LORRAINE
PAYS DE LA LOIRE
ALSACE
BOURGOGNE
LIMOUSIN
POITOU-CHARENTES
AUVERGNE
AQUITAINE
MIDI-PYRENEES
LANGUEDOC-ROUSSILLON
PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR
CORSE
0%

1%

Panorama des énergies renouvelables 2013

2%

3%

4%

47

5%

6%

7%

8%

9%

Panorama
des énergies renouvelables

Les S3REnR
en 2013

Les S3REnR : outil de planification des réseaux
pour l’accueil des énergies renouvelables
électriques
Tenant compte d’une part des objectifs SRCAE et d’autre part des
capacités d’accueil du réseau électrique, les Schémas Régionaux
de Raccordement au Réseau des Energies Renouvelables (S3REnR)
assurent les conditions du raccordement au réseau électrique de
l’ensemble des énergies renouvelables. Ces Schémas permettent
la planification des évolutions attendues sur les infrastructures en
phase avec le développement des énergies renouvelables (éolien,
photovoltaïque, biomasse, etc.). En effet, le développement des
installations de sources renouvelables, dites « décentralisées »,
doit s’accompagner notamment du renforcement des réseaux de
transport et distribution, qui assurent le lien entre ces divers lieux
de production et les pôles de consommation.

les collectivités territoriales, les Chambres de Commerce et
d’Industrie, etc.).
Les S3REnR garantissent la réservation de la capacité par poste
électrique pour une durée de dix ans.
Lorsque la capacité du réseau existant et déjà prévu d’ici 2020 est
inexistante ou insuffisante, des solutions de renforcement ou de
création de lignes ou postes électriques sont proposées. Les coûts
associés à la création de réseau sont répartis entre producteurs
sur un périmètre de mutualisation par un calcul de quote-part.
A fin décembre 2013, 8 S3REnR ont été approuvés et 2 ont été
déposés en préfecture pour approbation. Les disparités régionales
peuvent être importantes (voir cartes ci-dessous) en fonction des
ambitions quantitatives et qualitatives fixées dans les SRCAE d’une
part, et de la capacité d’accueil du réseau électrique d’autre part.

Les S3REnR sont élaborés par RTE en accord avec les gestionnaires
de réseaux de distribution (i.e. ERDF et les ELD) et concertés avec
les parties prenantes régionales (les associations de producteurs,

Chiffres clefs des S3REnR (9) déjà publiés et déposés au 31 décembre 2013
Récapitulatif des 10 régions
concernées à l’horizon 2020
Rappel du cumul
des ambitions
des SRCAE (hors
hydraulique
historique)
Cumul des
capacités
réservées aux EnR
Moyenne des
quotes-parts
au titre de la
mutualisation
(RPT et postes
sources)

Capacités réservées
aux EnR (en MW)

20,8 GW

973

9,19

975

58,67
871

1 675

10,4 GW

648

Quotes-parts régionales (RPT
et postes sources, en k€/MW)

890

1 479

586

49,25

471
20,03

21,86

26,03
48,38

69,85

1 805

35 k€/MW
1 500 - 2 000 MW

1 000 - 1 500 MW

60 - 80 k€/MW

40 - 60 k€/MW

500 - 1 000 MW

0 - 500 MW

20 - 40 k€/MW

0 - 20 k€/MW

Projet déposé en préfecture

(9) Schémas régionaux de raccordement au réseau des énergies renouvelables

Panorama des énergies renouvelables 2013

49

18,21
0



Documents similaires


cp 3 juillet 2012 fee
oliennes leila et lydia 3e7
presentation eolien pv 2010 6
livrenergie
cv boris denis 2015
eolien tunisie


Sur le même sujet..