HAS 2011 devp prescrip therap non medicamenteuses.pdf


Aperçu du fichier PDF has-2011-devp-prescrip-therap-non-medicamenteuses.pdf

Page 1...3 4 56794




Aperçu texte


Développement de la prescription de thérapeutiques non médicamenteuses validées
- Rapport d’orientation -

Introduction
1. Nature de la demande
La Direction de la sécurité sociale (DSS) a saisi la Haute Autorité de Santé (HAS) pour
produire une recommandation sur le « Développement de la prescription de thérapeutiques
non médicamenteuses (conseils hygiéno-diététiques, éducation thérapeutique, recours
alternatifs à d’autres professionnels spécialisés…) ». Cette demande s’appuie sur
l’hypothèse d’un faible recours aux thérapeutiques non médicamenteuses bien qu’elles
puissent être recommandées par les agences sanitaires, les autorités scientifiques et les
sociétés savantes.
Dans la saisine, la DSS s’interroge sur l’impact de certains ressentis sur la décision de
prescription du médecin, tels que :

l’utilisation de la prescription comme symbole de la fin de la consultation ;

l’impression que les patients sont eux-mêmes fortement demandeurs de
prescription ;

le développement d’un phénomène de médicalisation de la société qui conduit de
nouveaux besoins à investir la sphère sanitaire (situations réactionnelles à un
stress aigu ou chronique, physique et/ou psychique ou à une situation sociale
difficile qui se manifeste par des plaintes somatiques).
Elle a donc saisi la HAS pour :

analyser le « modèle français de prescription » afin d’évaluer l’impact de facteurs
organisationnels, économiques, socioculturels et symboliques sur les
prescriptions ;

indiquer les améliorations en termes d’organisation des soins, de formation ou
d'outils qui pourraient être apportées ;

identifier des thèmes susceptibles de faire l’objet d’une communication
croisée (corps médical d’une part et grand public d’autre part) sur le modèle des
actions conduites pour les antibiotiques et construire avec d’autres partenaires
institutionnels le contenu de ces messages et le plan de diffusion le plus adapté.

2.

Définition des notions de « prescription
thérapeutiques non médicamenteuses »

de

Dans le cadre de ce rapport, l’analyse menée par la HAS portait exclusivement sur le
développement de la prescription de thérapeutiques nécessitant une participation active du
patient en interaction ou non avec un professionnel spécialisé1 et faisant l’objet de
recommandations de bonnes pratiques dont la validité est reconnue en France. Dans cette
perspective, on distingue notamment :


les règles hygiéno-diététiques :

régimes diététiques,

activités physiques et sportives,

modifications des comportements alimentaires,

règles d’hygiène ;

1

Il existe d’autres types de thérapeutiques non médicamenteuses, tels que les dispositifs médicaux et les
interventions chirurgicales. Celles-ci ne font cependant pas l’objet de l’analyse présentée dans ce rapport. Le
développement de leur prescription renvoie en effet à des problématiques différentes faisant l’objet d’évaluations
spécifiques par les commissions de la HAS.

HAS / Service évaluation économique et santé publique / avril 2011

5