Lecerisierbleu .pdf



Nom original: Lecerisierbleu.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 28/04/2015 à 19:52, depuis l'adresse IP 78.218.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 479 fois.
Taille du document: 65 Ko (7 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Le Cerisier Bleu~
“Le Monde d’Eel.”
Cela faisait déjà trois mois que j’étais arrivée ici.
Trois mois sans avoir vu mes proches.
Trois mois d’émerveillements face à ce nouvel environnement qui
remplissait mes yeux d’innombrables étoiles mais..
Mes angoisses les plus profondes faisaient surfaces chaque nuit, avant de
m’endormir dans cette chambre, froide, dénuée de sentiments affectifs.
Un jour, j’avais aperçu ce magnifique cerisier, il était tellement… hors du
commun. Mais, ici, tout l’était.
Sa couleur n’était autre que le bleu, un bleu si profond que l’on peut voir
uniquement lorsque la nuit tombe.
Et justement, c’était le cas aujourd’hui.
- “ Je veux le voir…”
Avais-je murmuré tandis que j’étais allongée dans mon nouveau lit, les
yeux fixant le plafond.
Mes pieds touchèrent le sol et je m’engageais alors dans sa direction ,
rêveuse.

---------------------------------------------------------------------------

Arrivée devant celui-ci, j’aperçu en sursautant une personne dont les
cheveux étaient de la même couleur que le cerisier.

Je me cacha alors derrière l’arbre le plus proche afin d’examiner de qui
il s’agissait.
- “ ….Un schtroumpf géant ? ”
Les yeux écarquillés, les mains sur mes lèvres. Je me maudissais à
l’intérieur d’avoir prononcé cette phrase sans réfléchir. J’étais alors dos à
l’arbre.
Bruissement de feuilles.
Silence.
- “ Bouh. ”
Mon coeur fit un bond. Je m’étais retourné prise de panique et…
- “ Aie… ”
J’avais glissé sur une branche et me retrouver fesses contre terre.
Rire mesquin. Masculin sans doute. Et je ne voyais qu’une personne à qui il
pourrait appartenir.
- “ Qu’est-ce que tu fais là, Erika ? Encore dans mes pattes ? ”
Ezarel… Et bien sûr, toujours ce sourire en biais sur ses lèvres.
Soupir. Je roula alors des yeux et lui lança un sourire ironique.
- “ Mais oui, bien sûr. Je me nomme madame Irma et je savais que tu
étais là, au beau milieu de la nuit.~ ”
- “ Cesse de plaisanterie. ”

Ezarel qui ne voulait pas plaisanter ? OH MAIS REVEILLEZ-MOI HEIN.
- “ Tu ne savais pas que cet endroit est hanté ? Je fais justement des
recherches pour éloigner les esprits malfaisants…. ”
Ma bouche grande ouverte, je me releva et jeta un oeil partout avant de
me rendre compte qu’il était plié en deux, riant jusqu’aux éclats.
L’énervement monta alors en moi. Du moins, un instant seulement car…
Mon esprit fut subjugué par son visage souriant. Je ne l’avais jamais vu
ainsi. Et au lieu de laisser place à ce sentiment, je souria tendrement.
Soudain, il arrêta de rire et me fixa comme s’il voyait quelque chose
d’inhabituelle.
- “ Erika ? … ”
Ezarel sous le choc, quel scoop !
- “…”
Ses yeux étaient devenu sérieux. Son visage dur. On aurait dit qu’il voulait
dire quelque chose mais que sa fierté l’en empêcher.
Secouant la tête d’agacement, je l’ignora et me plaça en face du cerisier.
- “ Tch. ”
Avait-il prononcé avant de se mettre à mes côtés, fixant le cerisier.
- “ Tu l’aimes ? ”
- “ Oui. Sa couleur est magnifique. ”

- “…”
Il semblait pensif.
- “ Et toi ? ”
- “ Autant que les esprits l’aiment.”
Grand sourire de retour. Yeux pétillants de malice.
- “ Ezarel… ”
Murmurais-je en soupirant.
Son visage soudain proche du mien. Qu’est-ce que ? Il ne va tout de
même pas… ?!
- “ Une pétale dans tes cheveux. Quoi, tu croyais pas que j’allais
t’embrasser tout de même ? Haha ! ”
Je devena rouge malgré moi. Bien sûr, pourquoi l’aurait-il fait ?
Une pensée.
Et pourquoi pas .. ? Tu l’aimes, n’est-ce pas ?

- “ Hmm. Tu n’es pas si rebutante… Pour une humaine. ”
- “ Et c’est que maintenant que tu t’en rends compte ?~ ”
Répondis-je en sifflotant. Je savais bien qu’il avait rajouté “ pour une
humaine” afin de me taquiner un peu plus.
Mais, la main qu’il avait sur sa nuque en disait long. C’était sincère.
- “ Peut-être devrais-tu … rester avec moi. Pour toujours.”

Des yeux auxquels on ne pouvait refuser. Remplit de possessivité. une
bouche dont les lèvres sont en biais d’une manière si craquante. Une main
touchant mes cheveux.
- “ Eza’... ? ”
- “ Ou pas.~ ”
Visage taquin, il s’était retourné et commencer à faire mine de partir.
Alors que je m’apprêtais à lui courir après, il se retourna une nouvelle fois
et…
Des lèvres douces capturant les miennes. Des yeux fixant les miens. Des
cheveux bleus virevoltants autour de nous.
Une pensée à nouveau.
Tu vois ? Il t’embrasse.

- “ Je. T’ai. Eu. ~”
Prononça t-il en tirant la langue accompagné d’un clin d’oeil.
Il ne changera jamais… Mais, c’est pour ça qu’il est unique après tout.
Je lui sauta alors au cou et l’embrassa à nouveau en souriant.
Lorsque je me retira, son visage ébahi était à mourir de rire.
Les pétales de cerisier tournoyèrent et faisaient place à une jeune fille au
visage souriant de bonheur.

“ Mon cerisier bleu. A présent, il est à moi. ”

Fin~
By Laiiza.


Aperçu du document Lecerisierbleu.pdf - page 1/7

 
Lecerisierbleu.pdf - page 3/7
Lecerisierbleu.pdf - page 4/7
Lecerisierbleu.pdf - page 5/7
Lecerisierbleu.pdf - page 6/7
 




Télécharger le fichier (PDF)


Lecerisierbleu.pdf (PDF, 65 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte


Sur le même sujet..