Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



PCD 021 .pdf



Nom original: PCD_021.pdf
Titre: Lilin(Calumettes)

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Adobe InDesign 2.0 / Adobe PDF Library 5.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 03/05/2015 à 22:18, depuis l'adresse IP 197.205.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 382 fois.
Taille du document: 1.7 Mo (21 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes
au nord de Haïti
Calumettes est un village situé
dans le Nord de Haïti, à proximité de la ville de Limbé. Les
versants de ce secteur sont
concernés à la fois par des mouvements de masse, puissants
mais relativement discrets, et
des ravinements récents assez
spectaculaires. Ils sont particulièrement intéressants pour illustrer le changement de régime
hydrodynamique lié à la mise en
culture de ces versants.

Charles LILIN
(Association
Paysages et Médiations,
Montpellier, France)
Photographies : © Charles LILIN

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti
L’évolution
des régimes hydrodynamiques

permettent ainsi une évolution du versant qui est rendue
nécessaire par la rapidité des mouvements tectoniques
de surrection.

Le régime hydrodynamique ancien

Dans un tel contexte, les processus dominants sont l’al-

La circulation de l’eau est surtout profonde, du fait de

tération, le lessivage et la lixiviation. La pédogenèse est

la couverture végétale des versants. Le pouvoir de sto-

rapide. Une couverture végétale continue protège bien

ckage du sol et du manteau d’altération est important.

le sol contre l’érosion superficielle et favorise l’infiltration

Lorsque la nature de cette roche et le pendage des cou-

de l’eau. Les talwegs secondaires ainsi colonisés par la

ches géologiques sont favorables, l’eau s’infiltre dans la

végétation sont peu marqués. Le paysage est peu frac-

roche-mère elle-même et provoque ainsi des glissements

tionné en interfluves.

à l’occasion de pluies exceptionnelles.

La jeunesse du relief se traduit par des pentes de ver-

En climat humide, sans saison sèche marquée, l’écou-

sants très fortes, pouvant dépasser 40°. Les rivières

lement de l’eau est surtout phréatique (souterraine) et

ont un débit soutenu qui permet d’évacuer leur charge

donc lent. Le milieu a une capacité de rétention en eau

solide.

élevée et l’érosion de gravité domine ; elle se manifeste
surtout lors de pluies très exceptionnelles, en général

Le nouveau régime hydrodynamique

liées aux cyclones. Le paysage évolue ainsi par de grands

La mise en culture intensive des versants entraîne la

mouvements de masse très espacés dans le temps. Ces

disparition de la jachère boisée. La circulation de l’eau

mouvements mobilisent de très grands volumes de

surtout souterraine (phréatique) devient hypodermique

matériaux qu’ils transportent vers les grosses ravines. Ils

ou superficielle. Les conditions sont défavorables à la

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti
constitution ou au maintien d’un manteau d’altération
épais, du fait du décapage par les outils et du ravinement. Les conditions deviennent moins propices pour les
mouvements de masse. L’évolution du versant résulte

Les processus conduisant au ravinement
Le développement de l’érosion par ravines sur un versant
résulte de deux processus complémentaires. Le remplacement de la végétation ligneuse initiale par des cultures

maintenant surtout de l’érosion mécanique sèche et de

augmente le ruissellement sur le versant. Mais lorsque le

l’érosion hydrique.

ruissellement et l’érosion se développent sur le versant,

Les effets de la mise en culture sont comparables à ceux

suite aux mises en culture, la végétation pérenne des

induits par le passage d’un climat humide à un climat plus

talwegs réduit la brutalité des crues, retient une partie

sec. L’érosion superficielle et le ravinement dominent. Le

des sédiments provenant de l’érosion des parcelles culti-

manteau d’altération joue de moins en moins son rôle

vées et, surtout, empêche l’incision.

comme élément de la fertilité et comme régulateur du

La suppression de la couverture végétale ligneuse péren-

régime hydrologique (rôle d’éponge, de réservoir). Les

ne des bas-fonds les fragilise et favorise leur ravinement.

écoulements deviennent plus irréguliers et le régime

Les phénomènes d’incision se développent d’autant

hydrodynamique devient plus superficiel. La disparition

mieux que la culture des talwegs interdit la cicatrisation

des formations superficielles (sols, altérites, matériaux

des plaies d’érosion provoquées par des pluies exception-

mis en place par des glissements, héritages) accélère le

nelles. L’incision peut être très rapide (plusieurs mètres

changement de régime hydrologique. Le ravinement des

en quelques années) lorsque la ravine se développe sur

versants est parfois accompagné d’un remblaiement des

un substrat meuble résultant de l’altération de la roche-

talwegs principaux, incapable d’évacuer la totalités des

mère ou ayant été mis en place par des glissements de

matériaux charriés.

terrain.

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti
Le ravinement des versants
La visite d’un versant, retracée par les photographies ci-après,
permet de retrouver les principaux processus de l’érosion hydrique
et du décapage par l’érosion mécanique sèche. Les régimes hydrodynamiques ont évolué du fait de la mise en culture, modifiant les
modalités du ruissellement et de l’infiltration.
Le développement de ravines est facilité par l’augmentation du
ruissellement en rapport avec la mise en culture des versants et
avec la destruction de l’armature végétale qui, auparavant, protégeait les fonds de talwegs contre l’incision.

Les rigoles débutent dans les parcelles cultivées, où l’érosion hydrique se
combine à l’érosion mécanique sèche.
Ces rigoles seront effacées par les
façons culturales.

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti

Les rigoles débutent dans les parcelles cultivées, où
l’érosion hydrique se combine à l’érosion mécanique
sèche.
Ces rigoles seront effacées par les façons culturales.

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti

La partie supérieure de ce talweg n’est
pas encore incisée, mais elle le sera
prochainement, du fait de l’érosion
régressive.
Une ravine entaille le versant dans sa
partie moyenne.

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti

Les processus d’incision sont actuels et
intenses, comme le montre la fraîcheur des
formes de cette ravine.

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti

L’incision verticale de la
ravine s’accompagne de
mouvements de masse
localisés (effondrement
des pans de berges
sapées à leur base).

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti

La torrentialité est élevée,
comme le montrent la jeunesse des formes d’incision
et la granulométrie grossière
des alluvions charriées par
cette ravine.

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti

La culture en billons ne
prévient pas la formation
de rigoles et, lors de pluies
un peu fortes, peut même
favoriser la concentration
du ruissellement et ainsi
favoriser l’incision.

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti

L’armature végétale du ravin
est reconstituée dans le cadre
d’un projet de défense et restauration des sols contre l’érosion, au moyen de seuils biologiques (piquets verticaux en
bois-repousse et clayonnage).

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti

La reconstitution de l’armature végétale a échoué ; les piquets verticaux des seuils ont été
arrachés par les paysans pour faire du charbon de bois.

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti

Le décapage du versant résulte de l’érosion mécanique sèche et de l’érosion hydrique. Son intensité
est mise en évidence par la transformation d’une racine en tronc de plus en plus aérien, tronc à partir
duquel se développent de nouvelles tiges.

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti

Murette en pierres sèches construite dans le cadre d’un projet pour supprimer le décapage d’un
versant. Mais la murette n’a pas résisté au piétinement par le bétail et à l’absence d’entretien.

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti

Haie vive en graminées pérennes pour supprimer le décapage d’un versant. La haie n’aura un effet
sur le remodelage du versant que si elle est entretenue.

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti

Les mouvements de masse
La visite d’un autre versant, retracée par les photographies qui suivent, montre que le fonctionnement hydrodynamique ancien est encore bien présent sur ce versant, la mutation est en cours. Les
ravines sont en cours d’incision rapide dans le manteau d’altération tapissant encore ce versant qui,
d’une certaine façon, est en train de craquer. Ce manteau est un héritage du fonctionnement antérieur du versant, à circulation profonde et à mouvements de masse espacés dans le temps.
Des mouvements de masse localisés fonctionnent sur le versant. Ils se révèlent par de discrets bossellements. Sur des pentes fortes, le traitement de l’érosion augmente l’infiltration. Si le versant est
instable, cette infiltration peut augmenter les risques de glissements à l’occasion de pluies exceptionnelles et aggraver la situation, malgré une réussite apparente.

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti

Vue de l’aval, le replat créé par un glissement de terrain ancien. Il fonctionne comme une zone d’infiltration et il est peu perceptible.

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti

Vue de l’amont. Ce replat a été créé par un glissement de terrain et il fonctionne comme une
zone d’infiltration. L’humidité un peu plus élevée sur cette contre-pente a conduit à maintenir un
bouquet d’arbres.

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti

Autre vue de l’amont. Ce replat a été créé
par un glissement de terrain et il fonctionne
comme une zone d’infiltration. L’humidité un
peu plus élevée sur cette contre-pente a conduit à maintenir un bouquet d’arbres.

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti
L’instabilité des versants
Dans les quatre vues qui suivent, on observe la forte instabilité des versants ; la circulation souterraine de l’eau est
importante. En bas de versant, le manteau d’altération est
particulièrement épais. L’incision du torrent de Calumettes
lors de pluies importantes entraîne des sapements de berges
spectaculaires et des glissements plus visibles que les bossellements observés plus haut sur le versant.

Erosion et lecture du paysage
Les versants de Calumettes au nord de Haïti


Documents similaires


Fichier PDF pcd 021
Fichier PDF pcd 022
Fichier PDF versement de masse payoneer
Fichier PDF tract des camps
Fichier PDF cote
Fichier PDF sequence 5


Sur le même sujet..