communiqué de presse 26 05 2015 .pdf


Nom original: communiqué de presse 26 05 2015.pdfAuteur: ASUS

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 26/05/2015 à 17:13, depuis l'adresse IP 80.185.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 626 fois.
Taille du document: 201 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Forbach, le 26 Mai 2015,

Nier la réalité, c’est amplifier les problèmes !

Jean-François Copé a effectué un déplacement dans le Bassin Houiller et en Sarre le jeudi 21 mai
dernier. A cette occasion, le député-maire de Meaux a visité deux entreprises du Technopôle de
Forbach Sud ainsi qu’un centre d’apprentissage des métiers de l’automobile à Sarrebruck. La journée
s’est terminée par une table ronde sur les dangers de l’extrémisme.
La démarche de Jean-François Copé est motivée par un besoin de recueillir les attentes,
préoccupations, besoins des différents acteurs du monde de l’entreprise, des travailleurs, etc.
L’initiative est d’autant plus sincère qu’elle est réalisée hors période électorale. Quelle autre
personnalité politique d’envergure nationale est revenue à Forbach après les élections ?
Ce déplacement a tout particulièrement inspiré Jean-François Copé puisque deux articles ont été
publiés sur son nouveau blog. Le premier vante le modèle allemand en matière d’apprentissage. Ce
sujet, pourtant essentiel, a-t-il fait l’objet d’un article de presse ? Le second article, plus général, traite
des territoires de France sinistrés par la désindustrialisation, enrichis par plusieurs vagues
d’immigration et, malheureusement, convoités par les partis politiques d’extrême droite. Le constat
fait par Jean-François Copé est conforme à la réalité.
En vingt ans, Forbach a perdu 20% de sa population. Le taux de chômage, dans l’agglomération, est
largement supérieur à la moyenne nationale. L’image de notre ville, à l’extérieur, est maintenant
dégradée depuis plusieurs années. La mixité sociale n’est ni favorisée par un urbanisme plus remis à
jour depuis les années 60, ni par la politique culturelle qui ne prend pas en compte le
multiculturalisme. Le prix de l’immobilier chute et les biens sont de plus en plus difficiles à vendre ou
à louer. En somme, les problématiques sont nombreuses et rien ne sert de les nier. Le témoignage de
Jean-François Copé devrait donc, au contraire, encourager à trouver des solutions sur le moyen-long
terme. Grâce à une politique intelligente et concertée, Jean-François Copé a fait de Meaux une ville où
il fait bon vivre en modernisant l’urbanisme, en mettant la culture au cœur de la ville, en assurant la
sécurité de ses concitoyens, etc. A chaque élection, non seulement, Jean-François Copé est largement
réélu mais, en plus, le score de l’extrême droite y est largement plus faible que la moyenne nationale.
La municipalité forbachoise ferait donc bien mieux de s’inspirer de ce qui fonctionne ailleurs plutôt
que de se complaire dans l’autosatisfaction.

Alexandre Cassaro
Délégué UMP Forbach
Représentant Génération France Moselle
07.77.25.35.63


Aperçu du document communiqué de presse 26 05 2015.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP




Documents similaires


communique de presse 26 05 2015
discours du 18 novembre 2013
discours ac 1
francois asselineau faits documents 432 avril 2017
invitation
enquetepmr sultats

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.154s