au bonheur des dames zola .pdf


Nom original: au bonheur des dames zola.pdf

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par PDFium, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 01/06/2015 à 16:50, depuis l'adresse IP 86.192.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 448 fois.
Taille du document: 622 Ko (4 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Au Bonheur des Dames : 1883.
-roman expérimental (thème : la naissance des grands magasins).
- Un perso du cycle :Octave Mouret qu’on retrouve ds La Conquête de
Plassans (1874), et Pot Bouille (1882))
I. Octave Mouret : un psychologue
1) Octave Mouret : un connaisseur de la femme
 Cp lexical de l’observation rationnelle : « il avait découvert », etc. Mouret
est parvenu à une véritable théorisation du comportement féminine.
 Mouret a réussi à cerner les caractères féminins en bon psychologue :
o Fragilité : « facile », « femme délicate »,
o difficulté à résister (gourmandise, « buffets »)
o la femme est sensibles à d’autres plaisirs : « livres » ; à tout ce qui
brille (luxe trop riche)
2) Une conception de la vente comme forme de guerre
 commerce = entreprise de séduction
 champ lexical de la séduction : « attention galantes », « conquérir la
mère », « la femme qui résistait »
 femmes sont des proies : il s’agit de les vaincre (voc de la conquête
militaire), vise toutes les femmes (« sans coquetteries »)
 conception misogyne de la femme
 faire naître le désir, tous les moyens sont bons pour convaincre, il joue sur
l’affectivité feminine. Cliente comme proie. Victime de
surconsommation.
3) Une vision pejorative de la femme:
 être frivole ; séduite par abondance (« débordements d’étalage », « sautait
aux yeux », « envahissait la muraille »
 la femme est exploitable (« sensible aux ballons rouges)
 la femme vit dans l’illusion, dans la naïveté
II. Le grand magasin : un temple élevé à l’argent
1) L’architecture du grand magasin
 temple, galerie monumentale
 lieu immense : 2 ascenseurs, buffet, salon (inutile et superflu… sauf pr
capturer une clientèle et la maintenir captive)
 dieu, adoration : Mouret, comme une sorte de dieu du commerce,
surplombant son « peuple de femmes »
1

 dans tout temple il y a

une religion : cette nouvelle religion est celle du
commerce et du grand capital (capitalisme)
 atmosphère de faste : art de l’éblouissement et de l’aménagement de
l’espace.
2) Un temple avec un dieu stratège
 divinité officielle : Octave Mouret
 signes extérieurs de ce rituel commercial : « ballons rouges », livres du
culte (les catalogues, qu’on peut comparer à de nouvelles Bibles : on y
trouve des articles à acheter, et non pas des histoires moralement
édifiantes.)
 verbe « professer » = enseigner une nouvelle manière de voir le monde,
une nouvelle « foi » (celle dans le plaisir que peut procurer la
consommation).
 Le nouveau dieu, c’est peut-être Mouret, mais encore au-dessus de lui c’est
l’argent-roi !
 Ce magasin-temple entièrement conçu pr maintenir la femme à sa merci
(Mouret, nouveau patron, tient des « captives » dans son « harem »
personnel) : fe enfin valorisé ds une société ou d’habitude soumise. A
UNE PLACE DS la société au dépends de sa bourse
3) Critique du capitalisme
 Il s’agit bien d’une page de roman naturaliste : l’objectif de Zola est de
rendre compte du réel.
 Indices de la chronologie de la mise en place du magasin : « puis, enfin »

modalisation  subjectivité latente : on devine le pt de vue de Zola
écrivain en arrière plan de sa narration et de ses descriptions.
 phrase accumulatives : choses, éléments d’architecture, tt s’accumule,
donnant une idée d’abondance et de luxe  matérialisation du capital.
 rythme ternaire (avec 3 exemples on est convaincu)
 organisation du magasin “Bonheur des Dames” pas pour le bonheur des
dames, mais pour celui d’Octave Mouret !
 Au fond, il est ici essentiellement question d’argent, d’exploitation des
femmes et de manipulation des enfants.
 ce texte ne cherche pas à convaincre le lecteur (il n’y a pas d’arguments
rationnels directs), mais plutôt à la persuader (émotionnellement, et
par des images, des effets, par la dramatisation propre à l’art
romanesque de Zola)

2

Au Bonheur des Dames : 1883.
Zola, romancier naturaliste du XIX° siècle, a écrit une grande fresque sociale en 20
romans, Les Rougon-Macquart
Le naturalisme.
S’inspirant de l’Introduction à la médecine expérimentale de Claude Bernard et du Traité de
l’hérédité naturelle du Docteur Lucas, le romancier naturaliste étudie les espèces humaines
comme le savant étudie les espèces animales.
Le réalisme.
Zola mène des enquêtes minutieuses sur les salaires, le prix des articles, les loyers, le mode de
vie des gens. Il fait allusion aux événements historiques et aux personnages existants. Son
œuvre représente la vérité vue à travers le regard, la personnalité et les impressions d’un
auteur.
-roman expérimental (thème : la naissance des grands magasins).
- Un personnage du cycle :Octave Mouret qu’on retrouve dans La Conquête de
Plassans (1874), et Pot Bouille (1882)) . Onzième roman des Rougon-Macquart, Au
bonheur des dames est plus ou moins la suite directe du dixième, Pot-Bouille, en ce
sens qu'il se penche sur le cas d'Octave Mouret, fils de Marc Mouret et Marthe
Rougon, devenu époux de Mme Hédouin dans Pot-Bouille.
- Zola se penche cette fois-ci sur la transformation du commerce parisien, s'appuyant
sur l'exemple de Auguste Hériot, qui reprit la petite boutique Au Pauvre Diable en
1855 pour la laisser à sa mort en 1879 comme l'un des temples du commerce
parisien, sous l'appellation des Grands Magasins du Louvre.
I. Octave Mouret : un psychologue
1) Octave Mouret : un connaisseur de la femme
 Etude de la femme : devient une forme de théoricien.
 Mouret a réussi à cerner les caractères féminins en bon psychologue :
2) Une conception de la vente comme forme de guerre : usage d'un vocabulaire guerrier ou de
la conquête et domination
 commerce = entreprise de séduction
 champ lexical de la guerre et de la séduction :
 femmes sont des proies :
 conception misogyne de la femme
 manipule les femmes
 agit sur toutes les classes sociales : petit, moyenne, grande bourgeoisie
3) Une vision pejorative de la femme: réquisitoire contre la femme.
 c’est un être faible :
 manque de raison
3

II. Le grand magasin : un temple élevé à l’argent
1) L’architecture du grand magasin
 temple, galerie monumentale
 lieu immense :
 dieu, adoration : Mouret, comme une sorte de dieu du commerce, surplombant son
« peuple de femmes »
 dans tout temple il y a une religion : cette nouvelle religion est celle du commerce et du
grand capital (capitalisme)
2) Un temple avec un dieu stratège
 divinité officielle :
 signes extérieurs de ce rituel commercial :
 Ce magasin-temple est entièrement conçu pour maintenir la femme à sa merci (Mouret,
nouveau patron, tient des « captives » dans son « harem » personnel)
3) Critique du capitalisme
 roman naturaliste : l’objectif de Zola est de rendre compte du réel. Fiction naturaliste.
 Indices de la chronologie de la mise en place du magasin :
 phrase accumulatives : les choses, les éléments d’architecture, tout s’accumule, donnant
une idée d’abondance et de luxe  matérialisation du capital.
Réalisme dans le choix d'un lexique spécialisé des marchandises :
 Créé un appétit de luxe :
 rythme ternaire :
 organisation du magasin “Bonheur des Dames” : ironie du titre
 Au fond, il est ici essentiellement question d’argent, d’exploitation des femmes et de
manipulation des enfants.
CCLUSION :
Référence aux nouvelles pratiques commerciales & Référence aussi aux nouvelles techniques
architecturales.
Personnage peu avenant (orgueil et son désir de domination) mais la femme est aussi
coupable.
La description à visée réaliste du grand magasin s'accompagne d'un grandissement épique qui
traduit la frénésie des clientes et le désordre de la journée de grande vente. L'extrait se charge
aussi d'une dimension symbolique et critique : le grand magasin est emblématique d'une
société nouvelle et matérialiste qui abandonne les valeurs humaines au profit d'un culte de
l'argent et de la consommation.
Zola décrit ce magasin comme un ogre. Bref, la disparition de ce commerce familial est
inéluctable
C'est même ce qui est le plus fascinant duBonheur des dames, tant notre société actuelle du
XIXème siècle est empreinte de ces méthodes devenues monnaies courantes

4


au bonheur des dames zola.pdf - page 1/4


au bonheur des dames zola.pdf - page 2/4


au bonheur des dames zola.pdf - page 3/4

au bonheur des dames zola.pdf - page 4/4


Télécharger le fichier (PDF)


au bonheur des dames zola.pdf (PDF, 622 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


au bonheur des dames zola
nouveau zola bonheur pdf
zola emile pot bouille
2012 enseigner lettres fiche3
zola au bonheur des dames
biblionews adultes n 4 juillet 2012

Sur le même sujet..