ACTEURS PRIVES VF.pdf


Aperçu du fichier PDF acteurs-prives-vf.pdf - page 6/60

Page 1...4 5 67860



Aperçu texte


LES ACTEURS PRIVÉS FRANC-COMTOIS EN COOPÉRATION ET SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

INTRODUCTION
I.CONTEXTE GÉNÉRAL
Face à des problèmes sociétaux qui se complexifient, les acteurs associatifs sont amenés à
répondre à davantage d’exigence dans des domaines précis et divers comme la gestion de projet
ou l’informatique par exemple. Conséquemment, associations et organisations non
gouvernementales (ONG) se retrouvent face à des besoins accrus de ressources financières ou
matériels mais également humaines.
En parallèle de cette nécessité pour les acteurs de la société civile de conduire leurs projets dans
une perspective professionnalisante, on constate l’émergence dans le paysage socio-économique,
de nouveaux rôles endossés par les acteurs du secteur privé, lucratif, comme les entreprises par
exemple.
En plus de mener leurs activités économiques, ces dernières tentent de répondre à des défis
environnementaux et sociaux et certaines d’entre elles tendent à se rapprocher du monde
associatif pour relever ces challenges.
Ces nouvelles implications des entreprises ont entraîné le développement de nouveaux concepts,
qui s’avèrent même devenir de réelles stratégies opérationnelles d’entreprises.
Certaines entreprises mettent en place des politiques de mécénat, qui les amènent à conduire des
actions en partenariat avec des associations. Traditionnellement, ces actions sont gérées
directement et transversalement au sein de l’entreprise, afin de faire participer un maximum de
collaborateur-trices.
Cependant, depuis les années 1990, on assiste à l’émergence progressive de création de
structures comme des fondations d’entreprise, des fonds de dotation ou des associations
d’entreprise. Les politiques de mécénat des entreprises sont alors gérées à travers ces entités
juridiques, dont la création a été mise en place par l’État via la loi sur le développement du
mécénat du 23 juillet 19871, dans le but d’encourager et de faciliter le développement du mécénat
d’entreprise.
Alors que le mécénat permet aux entreprises de contribuer à des projets d’intérêt général en
parallèle de leurs activités économiques, la Responsabilité sociétale (ou sociale) des entreprises
(RSE), est une stratégie d’entreprise, qui vise à ce que les préoccupations sociales et
environnementales s’intègrent aux activités économiques.
Pour ce faire, la dimension relationnelle avec les parties prenantes revêt une importance capitale
dans une stratégie RSE : une entreprise peut consolider sa rentabilité économique tout en
contribuant à des améliorations sociales et environnementales, si elle travaille conjointement avec
son entourage : fournisseurs, clients, collaborateur-trices mais également l’autorité publique et la
société civile.2
En considérant donc ces deux situations initiales : nouveaux défis pour les associations et
implication dans des projets environnementaux et sociaux des entreprises, des réflexions
1

Loi n° 87-571 du 23 juillet 1987 sur le développement du mécénat
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000874956&dateTexte=vig
2

Acquier A., Aggeri F. « Une généalogie de la pensée managériale sur la RSE », Revue française de
Gestion n° 1, 2008.

CERCOOP Franche-Comté | www.cercoop.org

6