Magazine 2015 SPECIAL 002 .pdf


À propos / Télécharger Aperçu
Nom original: Magazine 2015 SPECIAL 002.pdf
Titre: Magazine 2015 SPECIAL 002
Auteur: patrick

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 0.9.9 / GPL Ghostscript 8.70, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 20/06/2015 à 01:53, depuis l'adresse IP 2.9.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 891 fois.
Taille du document: 4.8 Mo (8 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


AMP MAG
SPECIAL 2015 002

AMPHOTOSPORTS MAGAZINE

SPECIAL 2015 002

FIA WORLD ENDURANCE CHAMPIONSHIP
Palmarès de la 83ème édition des
24 HEURES du MANS
56 voitures invitées, 168 pilotes en piste sur l’ensemble de la semaine. 55 voitures au départ.
40 voitures à l’arrivée dont 37 officiellement classées, 395 tours et 5383,455 km parcourus en 24h00’42’’984 pour la voiture des vainqueurs, la
Porsche 919 Hybrid # 19 de Nico Hülkenberg, Earl Bamber et Nick Tandy sous une météo aléatoire et un final sous une pluie modérée, le tout sous
les regards de 263 500 spectateurs (chiffre légèrement en hausse par rapport à l’année précédente).
…………………………

PORSCHE (LMP1), ORECA (LMP2), CHEVROLET (LMGTE-Pro) et FERRARI (LMGTE-Am) seront les constructeurs à l’honneur de cette édition 2014
tout comme les teams PORSCHE TEAM, KCMG, CORVETTE RACING et SMP RACING. Du côté des équipages les lauriers de cette 83ème édition des
24 Heures du Mans auront consacré Nico HÜLKENBERG, Earl BAMBER et Nick TANDY (LMP1), Matthew HOWSON, Richard BRADLEY et Nicolas
LAPIERRE (LMP2), Oliver GAVIN, Tommy MILNER et Jordan TAYLOR (LMGTE-Pro) ainsi que Victor SHAYTAR, Andrea BERTOLINI et Aleksei
BASOV (LMGTE-Am).
Porsche signe sa quatorzième victoire (nous ne comptabilisons pas les succès des TWR-Porsche ni de la Dauer-Porsche), la quatrième d’une
voiture hybride, la trente-deuxième d’une voiture fermée, la cinquante-deuxième d’une voiture à moteur central, la trente-septième d’un moteur
suralimenté, la soixante-quatorzième d’une motorisation essence et la vingt-quatrième du manufacturier Michelin.
La pole position sera obtenue par Neel JANI (Porsche 919 Hybrid # 18 Porsche Team) en 3’16’’887. Les meilleurs temps pour les autres catégories
seront à porter aux crédits de Richard BRADLEY (Oreca 05-Nissan # 47 KCMG) en 3’38’’032 pour la catégorie LMP2, de Richie STANAWAY (Aston
Martin Vantage V8 # 99 Aston Martin Racing V8) en 3’54’’928 pour la catégorie LMGTE-Pro et de Pedro LAMY (Aston Martin Vantage V8 # 98 Aston
Martin Racing) en 3’55’’102 pour la catégorie LMGTE-Am.
Le meilleur tour en course reviendra à André LOTTERER (Audi R18 e-tron quattro # 7 Audi Sport Team Joest) en 3’17’’476 au 337ème tour.
Meilleur tour en course en LMP2 : Oliver TURVEY (Gibson 015S-Nissan # 38 Jota Sport) en 3’38’’679 au 244ème tour.
Meilleur tour en course en LMGTE-Pro : Richie STANAWAY (Aston Martin Vantage V8 # 99 Aston Martin Racing V8) en 3’54’’246 au 273ème tour.
Meilleur tour en course en LMGTE-Am : Jeroen BLEEKEMOLEN (Dodge Viper GTS-R # 53 Riley Motorsports-Ti Auto) en 3’55’’896 au 227ème tour.
Quatre voitures auront été en tête de cette édition pour vingt-huit leaderships, la Porsche # 19 (243 tours), la Porsche # 17 (97 tours), l’Audi # 9 (31
tours) et l’Audi # 7 (24 tours).
……………………………

…………………….

La course aura été neutralisée à quatre reprises pour une durée totale de 2h04’ (15h59 à 16h22 : Incendie Porsche # 92 et sortie de la Rebellion ROne # 13 à la chicane Forza, 17h57 à 18h52 : Suite accident Audi # 8 réparation rail de sécurité, 22h40 à 23h05 : Suite sortie de piste de l’Alpine #
36 à Mulsanne et 07h39 à 08h10 : Suite sortie de piste Aston Martin # 96 dans le virage Corvette).
La course aura également mise sous mesure de Slow zone à vingt reprises pour une durée totale de 1h50 (16h58 à 17h01 virage Porsche :
Accrochage Ligier # 30 et 40, 17h06 à 17h09 S de la Forêt : Sortie piste Ligier # 30, 17h49 à 17h57 Indianapolis : Accident Audi # 8, 20h07 à 20h14 S
de la Forêt : Arrêt Gibson # 41, 20h19 à 21h21 virage Porsche : Débris sur piste, 20h53 à 20h55 Indianapolis : Sortie piste Ligier # 34, 23h08 à
23h30 Mulsanne : Huile sur piste Aston Martin # 97, 00h46 à 00h54 Mulsanne : Perte roue Nissan # 21, 01h16 à 01h21 Mulsanne : Sortie Porsche #
18, 02h21 à 02h31 virage Porsche : Sortie piste Morgan # 29, 02h36 à 02h43 virage Arnage : Arrêt Morgan # 43, 06h52 à 06h54 virage du Karting :
Débris piste Audi # 7, 07h02 à 07h04 virage Tertre Rouge : Nettoyage piste sortie Rebellion # 13, 08h38 à 08h45 ralentisseur Michelin : Contact
entre la Ligier # 40 et une Ferrari, 09h01 à 09h04 Indianapolis : Arrêt Ferrari # 55, 09h25 à 09h30 courbe Dunlop : Arrêt Dome # 42, 09h36 à
09h39 virage de la Chapelle : Arrêt Dome # 42, 10h26 à 10h31 Indianapolis : Sortie piste Ferrari # 72, 11h14 à 11h17 entre les virages Arnage et
Porsche : Déchappage BR # 27, 14h15 à 14h20 raccordement : Sortie piste Aston Martin # 98.
……………………………….

Sur les cent soixante-huit pilotes, trois ne pourront pas prendre part à la course, Jan Magnussen, Antonio Garcia et Ryan Briscoe, forfaits suite à
l’accident aux essais de la Chevrolet Corvette # 63. Cinq pilotes ne seront pas en mesure de prendre le volant suite à des abandons prématurés :
Frédéric Makowiecki et Wolf Henzler (Porsche 911 RSR Team Manthey # 92, Khaled Al Qubaisi et Christian Ried (Porsche 911 RSR Abu DhabiProton Racing # 88) et Gaëtan Paletou (Gibson 015S-Nissan Greaves Motorsport # 41).

Classement final de la 83

ème

édition des 24 HEURES du MANS

1 – Hülkenberg / Bamber / Tandy Porsche 919-Hybrid # 19 (LMP1-H) Porsche Team 395 tours en 24h00’42’’984
2 – Bernhard / Webber / Hartley Porsche 919 Hybrid # 17 (LMP1-H)* Porsche Team à 1 tour
3 – Fässler / Lotterer / Tréluyer Audi R18 e-tron quattro # 7 (LMP1-H)* Audi Sport Team Joest à 2 tours
4 – Di Grassi / Duval / Jarvis Audi R18 e-tron quattro # 8 (LMP1-H)* Audi Sport Team Joest à 3 tours
5 – Dumas / Jani / Lieb Porsche 919-Hybrid # 18 (LMP1-H)* Porsche Team à 4 tours
6 – Wurz / Sarrazin / Conway ToyotaTS040 Hybrid # 2 (LMP1-H)* Toyota Racing à 8 tours
7 – Albuquerque / Bonanomi / Rast Audi R18 e-tron Quattro # 9 (LMP1-H) Audi Sport Team Joest à 8 tours
8 – Davidson / Buemi / Nakajima Toyota TS040 Hybrid # 1 (LMP1-H)* Toyota Racing à 9 tours
9 – Howson / Bradley / Lapierre Oreca 05-Nissan # 47 (LMP2)* KCMG à 37 tours
10 – Dolan / Evans / Turvey Gibson 015S-Nissan # 38 (LMP2) Jota Sport à 37 tours (+48’’182)
11 – Rusinov / Canal / Bird Ligier JS P2-Nissan # 26 (LMP2)* G-Drive Racing à 37 tours
12 – Yacaman / Derani / Gonzalez Ligier JS P2-Nissan # 28 (LMP2)* G-Drive Racing à 41 tours
13 – Chandhok / Patterson / Berthon Oreca 03B-Nissan # 48 (LMP2) Murphy Prototypes à 48 tours
14 – Mediani / Markozov / Minassian BR01-Nissan # 27 (LMP2) SMP Racing à 55 tours
15 – Brown / Van Overbeek / Fogarty Ligier JS P2-HPD # 31 (LMP2)* Extreme Speed Motorsports à 56 tours
16 – Ibanez / Perret / Bellarosa Oreca 03R-Nissan # 45 (LMP2) Ibanez Racing à 58 tours
17 – Gavin / Milner / J. Taylor Chevrolet Corvette C7R # 64 (LMGTE-Pro) Corvette Racing à 58 tours
18 – Imperatori / Kraihamer / Abt Rebellion R-One-AER # 13 (LMP1)* Rebellion Racing à 59 tours
19 – Roussel / Tung / Cheng Morgan-Nissan # 29 (LMP2) Pegasus Racing à 61 tours
20 – Shaytar / Bertolini / Basov Ferrari 458 Italia # 72 (LM GTE-Am)* SMP Racing à 63 tours
21 – Rigon / Calado / Beretta Ferrari 458 Italia # 71 (LM GTE-Pro)* AF Corse à 63 tours
22 – Dempsey / Long / Seefried Porsche 911 RSR # 77 (LM GTE-Am)* Dempsey-Proton Racing à 64 tours

23 – Prost / Heidfeld / Beche Rebellion R-One-AER # 12 (LMP1)* Rebellion Racing à 65 tours
24 – Sweedler / T. Bell / Segal Ferrari 458 Italia # 62 (LM GTE-Am) Scuderia Corsa à 65 tours
25 – Bruni / Vilander / Fisichella Ferrari 458 Italia # 51 (LMGTE-Pro)* AF Corse à 65 tours
26 – Perrodo / Collard / Aguas Ferrari 458 Italia # 83 (LM GTE-Am)* AF Corse à 65 tours
27 – Sørensen / Thiim / Nygaard Aston Martin Vantage V8 # 95 (LM GTE-Pro)* Aston Martin Racing à 65 tours
28 – Sharp / Dalziel / Heinemeier-Hanson Ligier JS P2-HPD # 30 (LMP2)* Extreme Speed Motorsports à 66 tours
29 – Nicolet / Merlin / Maris Ligier JS P2-Nissan # 35 (LMP2)* OAK Racing à 67 tours
30 – Lietz / Christensen / Bergmeister Porsche 911 RSR # 91 (LM GTE-Pro)* Porsche Team Manthey à 68 tours
31 – Mann / Giammaria / Cressoni Ferrari 458 Italia # 61 (LM GTE-Am) AF Corse à 69 tours
32 – Krohn / Jönsson / Barbosa Ligier JS P2-Judd # 40 (LMP2) Krohn Racing à 72 tours
33 – Aleshin / K. Ladygin / A. Ladygin BR01-Nissan # 37 (LMP2) SMP Racing à 73 tours
34 – Rees / McDowall / Stanaway Aston Martin Vantage V8 # 99 (LM GTE-Pro)* Aston Martin Racing V8 à 75 tours
35 – H.C. Chen / Vannelet / Parisy Porsche 911 RSR # 68 (LM GTE-Am) Team AAI à 75 tours
36 – Al Faisal / Giermaziak / Avenatti Ferrari 458 Italia # 66 (LM GTE-Am) JMW Motorsport à 75 tours
37 – J.S. Chen / Kapadia / Maassen Porsche 997 GT3 RSR # 67 (LM GTE-Am) Team AAI à 79 tours.
Concurrents non classés.
NC – Dalla Lana / Lamy / Lauda Aston Martin Vantage V8 # 98 (LMGTE-Am)* Aston Martin Racing 321 tours (Sortie de piste)
NC – Trummer / Kaffer / Monteiro CLM P1/01- AER # 4 (LMP1)* Team ByKolles 260 tours (Voiture exclue de la course)
NC – Tincknell / Krumm / Buncombe Nissan GT-R LM Nismo # 22 (LMP1-H)* Nissan Motorsports 242 tours.
ABANDONS et FORFAIT
AB – Cummin / Vanthoor / Estre Ligier JS P2-HPD # 34 (LMP2) OAK Racing 329 tours (Boite de vitesse)
AB – J. Bleekemolen / Kaeting / Miller SRT Viper GTS-R # 53 (LM GTE-Am) Riley Motorsports-Ti Auto 304 tours (Boite de vitesse)
AB – Leventis / Watts / Kane Dome S103-Nissan # 42 (LMP2)* Strakka Racing 264 tours (Boite de vitesse)
AB – Cameron / Griffin / Mortimer Ferrari 458 Italia # 55 (LM GTE-Am) AF Corse 241 tours (Electricité)
AB – Pla / Mardenborough / Chilton Nissan GT-R LM Nismo # 23 (LMP1-H)* Nissan Motorsports 234 tours (Suspension)
AB – Thiriet / Badey / Gommendy Oreca 05-Nissan # 46 (LMP2) Thiriet by TDS Racing 204 tours (Suite accrochage)
AB – Goethe / Hall / Castellacci Aston Martin Vantage V8 # 96 (LM GTE-Am)* Aston Martin Racing 187 tours (Sortie de piste)
AB – Ragues / Webb / Amberg Morgan Evo-Sard # 43 (LMP2)* Team Sard Morand 162 tours (Pression huile)
AB – Matsuda / Shulzhitskiy / Ordoñez Nissan GT-R LM Nismo # 21 (LMP1-H) Nissan Motorsports 115 tours (Perte d’une roue)
AB – Panciatici / Chatin / Capillaire Alpine A450B-Nissan # 36 (LMP2)* Signatech Alpine 110 tours (Suite accident)
AB – Turner / Mücke / R. Bell Aston Martin Vantage V8 # 97 (LM GTE-Pro)* Aston Martin Racing 110 tours (Moteur)
AB – Roda / Ruberti / Poulsen Chevrolet Corvette C7.R # 50 (LM GTE-Am)* Larbre Compétition 94 tours (Boite de vitesses)
AB – Hirsch / Paletou / Lancaster Gibson 015S-Nissan # 41 (LMP2) Greaves Motorsport 71 tours (Problèmes électriques
AB – Ried / Al Qubaisi / Bachler Porsche 911 RSR # 88 (LM GTE-Am)* Abu Dhabi-Proton Racing 44 tours (Casse moteur / incendie)
AB – Pilet / Makowiecki / Henzler Porsche 911 RSR # 92 (LM GTE-Pro)* Porsche Team Manthey 14 tours (Casse moteur / incendie)
NP – Magnussen / Garcia / Briscoe Chevrolet Corvette C7.R # 63 (LMGTE-Pro) Corvette Racing (Forfait accident aux essais / Q2).
……………………

AMBIANCE

56 voitures invitées, 56 voitures présentes, 55 voitures partantes (forfait de la Chevrolet Corvette # 63 accidentée pendant les essais / Q2).
……………………………………………………………………………………………..

33 Teams (Tenant compte de la double appellation chez AMR), 29 Nationalités représentées (Pilotes et Teams).
Pilotes : Suite au forfait de la Corvette # 63, Jan Magnussen, Antonio Garcia et Ryan Briscoe ne prendront pas part à la course.
Teams : Suite aux qualifications, la Porsche Team AAI # 68 sera reconstruite (incendie), même son de cloche pour l’Oreca 05-Nissan du Thiriet
by TDS Racing qui changera de coque. A noter que le SMP Racing était la seule écurie engagée à la fois en prototype et en GT.
33 prototypes (14 LMP1, 19 LMP2) et 22 GTE (8 LM GTE-Pro et 14 LM GTE-AM) seront effectivement au départ.
37 voitures classées dont 10 LMP1, 13 LMP2, 6 LMGTE-Pro et 8 LMGTE-Am.
Trois voitures seront non classées (règlement particulier 24 Heures du Mans). Une LMP1-H (Nissan GT-R LM Nismo Nissan Motorsports # 22,
distance parcourue insuffisante), une LMP1 (CLM 01/P1-AER Team ByKolles # 4, exclusion de la course, poids équipage non conforme) et une
LM GTE-Am (Aston Martin Vantage V8 Aston Martin Racing # 98, distance parcourue suffisante mais sortie de piste ne permettant pas de
couvrir le dernier tour) .
15 abandons dont 2 LMP1-H, 6 LMP2, 2 LMGTE-Pro et 5 LMGTE-Am.
3 abandons sont dus à des sorties de piste, accrochages ou accidents.
12 abandons sont dus à des problèmes mécaniques.
34 des concurrents engagés l’étaient au titre du Championnat FIA WEC, 22 seront classés.
…………………………………………………………………

Les leaders FIA WEC après Le Mans :
Constructeurs LMP1(H) : Porsche – Constructeurs GTE : Ferrari – Equipes LMP1 : Rebellion Racing # 13.
Pilotes LMP1 : Fässler, Lotterer et Treluyer – Pilotes LMP2 : Bradley et Howson.
Pilotes GTE-Pro : Bruni et Vilander – Pilotes GTE-Am : Basov, Bertolin et Shaytar.
Equipes LMP2 : KCMG (# 47) – Equipes GTE-Pro : AF Corse (# 51) – Equipes GTE-Am : SMP Racing (# 72).

Prototypes LMP1-H / LMP1

1 – PORSCHE 919 Hybrid # 19
Hülkenberg / Bamber / Tandy
Porsche Team – 395 tours

2 – PORSCHE 919 Hybrid # 17
Bernhard / Weber / Hartley
Porsche Team – 394 tours

3 – AUDI R18 e-tron quattro # 7
Fässler / Lotterer / Treluyer
Audi Sport Team Joest – 393 tours

4 – AUDI R18 e-tron quattro # 8
Di Grassi / Duval / Jarvis
Audi Sport Team Joest – 392 tours

5 – PORSCHE 919 Hybrid # 18
Dumas / Jani / Lieb
Porsche Team – 391 tours

6 – TOYOTA TS040 Hybrid # 2
Wurz / Sarrazin / Conway
Toyota Racing – 387 tours

7 – AUDI R18 e-tron quattro # 9
Albuquerque / Bonanomi / Rast
Audi Sport Team Joest – 387 tours

8 – TOYOTA TS040 Hybrid # 1
Davidson / Buemi / Nakajima
Toyota Racing – 386 tours

9 – REBELLION R-One-AER # 13
Imperatori / Kraihamer / Abt
Rebellion Racing – 363 tours

10 – REBELLION R-One-AER # 12
Prost / Heidfeld / Beche
Rebellion Racing – 330 tours

NC (Exclusion) – CLM P1/01 # 4
Trummer / Kaffer / Monteiro
Team Bykolles – 260 tours

NC – NISSAN GT-R LM Nismo # 22
Tincknell / Krumm / Buncombe
Nissan Motorsports – 242 tours

AB – NISSAN GT-R LM Nismo # 23
Pla / Mardenborough / Chilton
Nissan Motorsports – 234 tours

AB – NISSAN GT-R LM Nismo # 21
Matsuda / Shulzhitskiy / Ordoñez
Nissan Motorsports – 115 tours

Porsche n’était pas passé très loin de détrôner Audi en 2014, la 83ème
édition des 24 Heures du Mans aura été celle de la passation des
pouvoirs sur le circuit de la Sarthe. Porsche s’était déjà installé tête de
liste dès les essais libres, assommant la concurrence en qualifications
et dominant tout le monde pendant la course. Seules les Audi auront
été en mesure de pouvoir les contrer mais la fiabilité, une fois n’est pas
coutume, leur fera défaut. Porsche a gagné et a impressionné. Toyota
pourtant plus rapide qu’en 2014 ne sera jamais en mesure de suivre le
rythme et se contentera de figurer. Nissan sera au départ grâce à une
entorse au règlement (règle des 110% non tenue) et la prestation frisera
le ridicule. Les Rebellion R-One figurent au classement final mais bien
loin des hybrides et la CLM sera exclue de la course. Quel avenir pour
ces LMP1 non hybrides à part celui de gonfler les plateaux ?

Prototypes LMP2

1 – ORECA 05-Nissan # 47
Howson / Bradley / Lapierre
KCMG – 358 tours – Une première pour un team Chinois (Hong Kong).

4 – LIGIER JS P2-Nissan # 28
Yacaman / Derani / Gonzalez
G-Drive Racing – 354 tours

5 – ORECA 03R-Nissan # 48
Chandhok / Patterson / Berthon
Murphy Prototypes – 347 tours

2 – GIBSON 015S-Nissan # 38
Dolan / Evans / Turvey
Jota Sport – 358 tours

3 – LIGIER JS P2-Nissan # 26
Rusinov / Canal / Bird
G-Drive Racing – 358 tours

6 – BR 01-Nissan # 27
Mediani / Markosov / Minassian
SMP Racing – 340 tours

7 – LIGIER JS P2-HPD # 31
Brown / Van Overbeek / Fogerty
Extreme Speed Motorsports – 339 tours

AMPHOTOSPORTS MAGAZINE

8 – ORECA 03R-Nissan # 45
Ibanez / Perret / Bellarosa
Ibanez Racing – 337 tours

9 – MORGAN-Nissan # 29
Roussel / Tung / Cheng
Pegasus Racing – 334 tours

10 – LIGIER JS P2-HPD # 30
Sharp / Dalziel / Heinemeier-Hanson
Extreme Speed Motorsports – 329 tours

11 – LIGIER JS P2-Nissan # 35
Nicolet / Merlin / Maris
OAK Racing – 328 tours

12 – LIGIER JS P2-Judd # 40
Krohn / Jönsson / Barbosa
Krohn Racing – 323 tours

13 – BR 01-Nissan # 37
Aleshin / K. Ladygin / A. Ladygin
SMP Racing – 322 tours

AB – LIGIER JS P2-HPD # 34
Howson / Bradley / Imperatori
OAK Racing – 329 tours

AB – DOME S103-Nissan # 42
Leventis / Watts / Kane
Strakka Racing – 264 tours

AB – ORECA 05-Nissan # 46
Thiriet / Badey / Gommendy
Thiriet by TDS Racing – 31 tours

AB – MORGAN Evo-Sard # 43
Minassian / K. Kadygin / Mediani
Team Sard Morand – 162 tours

AB – ALPINE A450B-Nissan # 36
Panciatici / Chatin / Capillaire
Signatech Alpine – 110 tours

AB – GIBSON 015S-Nissan # 41
Hirsch / Paletou / Lancaster
Greaves Motorsport – 71 tours

358 tours dont 349 en tête pour la voiture victorieuse, l’Oreca 05-Nissan du KCMG. Si on s’arrête à cette simple statistique, on peut se dire que la
victoire du team Chinois Hong Kong), une première dans la Sarthe, aura été écrasante. La fin de course sera pourtant très disputée puisque les
trois équipages sur le podium final auront tous terminé dans le même tour. Le KCMG aura toujours possédé au moins un tour d’avance sur ses
poursuivants avant de voir revenir dans le dernier quart de la course une des Ligier G-Drive Racing (# 26) puis la Gibson Jota Sport auteur d’une
remontée spectaculaire après un début de course moyen. La lutte opposant les deux poursuivantes tournera à l’avantage de la Gibson du Jota
Sport qui se lancera alors à la poursuite de l’Oreca de tête. Pari perdu pour les vainqueurs de l’année passée qui échouaient à un peu moins de
cinquante secondes des vainqueurs suivie par la Ligier G-Drive.

Grand Tourisme – LM GTE-Pro

1 – CHEVROLET Corvette C7.R # 64
Gavin / Milner / J.Taylor
Corvette Racing – 337 tours

2 – FERRARI 458 Italia # 71
Rigon / Calado / Beretta
AF Corse – 332 tours

3 – FERRARI 458 Italia # 51
Bruni / Vilander / Fisichella
AF Corse – 330 tours

4 – ASTON MARTIN Vantage V8 # 95
Sørensen / Thiim / Nygaard
Aston Martin Racing – 330 tours

5 – PORSCHE 911 GT3 RSR # 91
Lieb / Christensen / Bergmeister
Porsche Tam Manthey – 327 tours

6 – ASTON MARTIN Vantage V8 # 99
Rees / McDowall / Stanaway
Aston Martin Racing V8 – 320 tours

AB – ASTON MARTIN Vantage V8 # 97
Turner / Mücke / R. Bell
Aston Martin Racing – 110 tours

AB – PORSCHE 911 RSR # 92
Pilet / Makowiecki / Henzler
Porsche Team Manthey – 14 tours

Les trois marques engagées en Championnat Mondial, Aston Martin, Ferrari et Porsche étaient rejointes par
Chevrolet pour qui l’épreuve reste un objectif majeur. L’année passée, le coup n’était pas passé loin avec une
seconde place. Privée d’une de ses C7.R accidentée en qualification, le Corvette Racing s’adjuge un succès
net et sans bavure. Toujours en haut du classement d’une course d’abord longtemps dominée par la Vantage
V8 # 99 qui rétrogradera suite à un accrochage, la Corvette sera alors confrontée à la 458 Italia AF Corse # 51,
celle des vainqueurs 2014, la lutte sera serrée avant que l’Italienne se trouve confrontée à des problèmes de
sélecteur de boite, la messe était dite et la victoire se transformait en triomphe.
NP – CHEVROLET Corvette C7.R # 63 – Magnussen / Garcia / Briscoe (Forfait suite accident en séance qualificative).

Grand Tourisme – LM GTE-Am

1 – FERRARI 458 Italia # 72
Bertolini / Shaytar / Basov
SMP Racing – 332 tours

2 – PORSCHE 911 RSR # 77
Dempsey / Long / Seefried
Dempsey Racing Proton – 331 tours

3 – FERRARI 458 Italia # 62
Sweedler / T. Bell / Segal
Scuderia Corsa – 330 tours

4 – FERRARI 458 Italia # 83
Perrodo / Collard / Aguas
AF Corse – 330 tours

5 – FERRARI 458 Italia # 61
Mann / Giammaria / Cressoni
AF Corse – 326 tours

6 – PORSCHE 911 RSR # 68
H.C. Chen / Vannelet / Parisy
Team AAI – 320 tours

7 – FERRARI 458 Italia # 66
Al Faisal / Giermaziak / Avenatti
JMW Motorsport – 320 tours

8 – PORSCHE 997 GT3 RSR # 67
J.S. Chen / Kapadia / Maassen
Team AAI – 316 tours

NC – ASTON MARTIN Vantage V8 # 98
Dalla Lana / Lamy / Lauda
Aston Martin Racing – 321 tours

AB – SRT VIPER GTS-R # 53
Bleekemolen / Keating / Miller
Riley Motorsports-Ti Auto – 304 tours

AB – FERRARI 458 Italia # 55
Cameron / Griffin / Mortimer
AF Corse – 241 tours

AB – ASTON MARTIN Vantage V8 # 96
Goethe / Hall / Castellacci
Aston Martin Racing – 187 tours

AB – CHEVROLET Corvette C7.R # 50
Roda / Ruberti / Poulsen
Larbre Compétition – 94 tours

AB – PORSCHE 911 RSR # 88
Ried / Al Qubaisi / Bachler
Abu Dhabi-Proton Racing – 44 tours

On prend les mêmes, Aston Martin, Ferrari et Porsche auxquelles on
rajoute la touche américaine, Chevrolet et la dernière invitée, la Dodge
SRT Viper Riley Motorsports. AMR dominatrice aux essais aurait du
s’imposer après une nette domination mais moins d’une heure avant la
fin Dalla Lana plantait la Vantage # 98 qui menait les débats avec deux
tours d’avance, exit la victoire. Ferrari héritait de la victoire grâce à la
458 Italia SMP Racing (bichonnée par AF Corse), une première pour un
team Russe. Porsche prenait la seconde place comme en 2014 et si
c’est encore une 458 Italia qui complète le podium, c’est l’américaine de
la troupe, celle de la Scuderia Corsa. A noter que la Ferrari victorieuse
se place à la seconde position au général confondu Pro et Am et que la
SRT Viper Riley contrainte à l’abandon (boite de vitesse) décrochait le
meilleur temps en course (J. Bleekemolen en 3’55’’896 au 227ème tour).

LES AUTRES PRIX DECERNES
PAR L’AUTOMOBILE CLUB de L’OUEST
……………….
SPIRIT of LE MANS 2015
Yioshiaki KINOSHITA, Directeur Général Toyota Technocraft.
TROPHEE Jean RONDEAU 2015
Kevin ESTRE (Ligier JS P2-HPD OAK Racing # 34).
Prix ESCRA 2015
Equipe REBELLION RACING (Rebellion R-One-AER # 12).
Prix de la Communication 2015
Alessandro BARLOZZI pour la seconde année consécutive
Responsable de la Communication de Michelin.

AMPHOTOSPORTS MAGAZINE

HISTOIRES DE STANDS
Une équipe c’est une voiture, trois pilotes et les indispensables mécaniciens, les garages de la pit lane sont les endroits ou tout se gagne mais
aussi ou tout peux se perdre. Les hommes et les femmes présents sont sur le pied de guerre, la course dure 24 heures mais pour ceux et celles
qui participent à la bonne marche de chaque voiture la course commence bien plus tôt, on bichonne les voitures, on s’entraine pour que le temps
passé à l’arrêt soit le plus court possible tout en respectant les règles imposées … un théâtre pour une longue, très longue pièce. Pilotes,
mécanos, communicants et autres ont tous un rôle bien précis à jouer et doivent le faire sans aucune erreur.
Ravitaillements en carburant, changements de pneumatiques, changements de pilotes, mécaniciens en action … La pièce se joue.

Ravitaillements carburant, changements de pilotes, changement de pneumatiques, mécaniciens en action …. Images des stands.

Prix ESCRA
Ce prix remis à la meilleure assistance technique reviendra cette année aux quatre mécaniciens du Team Rebellion Racing qui s’occupaient
de la Rebellion R-One-AER # 12 (LMP1), bravo à Garry RICHARDSON, Ian SMITH, James MULLAN et Damien LEWIS.

AMP MAG supporte LES EBOURIF’FEES DES DUNES
Nous vous remercions pour l’intérêt que vous porterez à ce projet.
Site internet : http://www.lesebouriffeesdesdunes.com
Facebook : http://www.facebook.fr/lesebouriffeesdesdunes
Page de dons HelloAsso : http://www.bit.ly/lesEFD2

AMPHOTOSPORTS MAGAZINE

Comité Régional du
Sport Automobile Bretagne – Pays de la Loire
Immeuble APPROLIS 6 – 7 rue de l’étoile du matin
44600 SAINT NAZAIRE
www.sportauto-comite12.org
Téléphone : 02 40 79 02 11
comite12.sportauto@orange.fr

LENDEMAIN DE COURSE
La fête est finie, à part quelques passionnés, les spectateurs sont rentrés chez eux depuis longtemps. Le lundi matin sur le circuit et plus
exactement dans les paddocks et sur la pit lane a quelque chose de très spécial qui n’a plus rien à voir avec la folie des essais ou on chasse la
pole position, ou on s’affaire à préparer les bolides dans les meilleures conditions pour une course qui durera vingt-quatre heures, de cette folie
ordinaire on passe ensuite à celle de la course, degré supplémentaire avec chaque seconde écoulée comme un poids supplémentaire pour les
uns, soulagement pour les autres, ceux qui gagnent. Plus rien de tout ça, juste des mécanos et des manutentionnaires qui remballent, des
voitures presque abandonnées dont certaines portent les traces d’une course hors-norme. Des instants à voir et à revoir.

On cache encore chez certains ou on ne touche pas, pas chez d’autres …

Stigmates … et lauriers

On remballe …

Images de fin.

PENDANT QUE …
Pendant que certains s’activaient, se préparaient, doutaient, souriaient ou pensaient à autre chose et qu’un Président de la République rendait
visite à la célèbre épreuve (le troisième seulement en 83 édition), FORD profitait de l’occasion pour annoncer son retour dans le monde de
l’endurance, on avait déjà découvert la version civile de la nouvelle bombe signée Ford au Salon de détroit (voir le magazine AMP MAG # 376).
La Ford GT Supercar civile toute habillée de carbone et d’aluminium, équipée du moteur V6 3.5 bi-turbo EcoBoost de plus de 600 chevaux dérivé
de l’endurance a donc donné naissance à une version GTE qui sera engagée en TUSCC (catégorie GTLM) et en FIA WEC (GTE-Pro). Le moteur est
signé Roush Yates Engines et c’est Multimatic Motorsports qui construit les voitures. Le Chip Ganassi with Felix Sabates sera chargé de faire
courir les voitures. Le retour au Mans ou Ford a écrit quelques belles pages jusque là susurré devient donc réalité.

24 HEURES du MANS – COURSES SUPPORT
LE MANS LEGEND et FESTIVAL ASTON MARTIN
LE MANS LEGEND

Shelby Cobra 289 MKII – Alpine A 220 – Jaguar E Type semi-lightweight – Maserati 151/154.
Classement final (Engagés : 62 – Partants : 55 – Classés : 55).
…………………………………………………………………….

1 – Bernard Thuner / Claude Nahum Ford GT40 Mk1 C6 8 tours en 44’40’’000 …………………………………………
2 – Andrew Smith / James Cottingham Ford GT40 Mk1 C6 à 13’’969
3 – Ludovic Caron Shelby Cobra 289 MkII C4 à 14’’355
4 – David Hart AC Cobra Le Mans C4 à 14’’559
5 – Richard Meins Ford GT40 C6 à 18’’899
6 – Philip Walker / Miles Griffiths Ford GT40 C6 à 21’’068
7 – Sylvain Stepak / Jean-Luc Blanchemain Alpine A220 C6 à 30’’901
8 – Michael Squire AC Cobra C4 à 37’’798
9 – Siamak Siassis / Wolfgang Kaufmann Jaguar E Type semi-lightweight C4 à 39’’332
10 – Steve Soper Jaguar E Type semi-lightweigth C4 à 42’’744 … etc

FESTIVAL ASTON MARTIN

Le joyeux mélange du Festival Aston Martin, GT2, GT3 ou GT4 issues de divers championnat et même un proto DBR1.
Classement final (Engagés : 38 – Partants : 37 – Classés : 37). Course stoppée et classement arrêté à quatre tours couverts.
…………………………………………………………………….

1 – Mark Farmer / Jon Barnes 22 GT Racing GT3-INV 4 tours en 16’14’’751 ………………………………………………
2 – Paul White / Tom Onslow-Cole Strata 21 CT3 à 03’’558
3 – Christina Nielsen TRG-AMR GT3 à 11’’329
4 – Kevin Buckler / Ron Nimkoff TRG-AMR GT3 à 34’’797
5 – Phil Dryburgh / John Gaw Beechdean AMR GT3 à 37’’271
6 – Andrew Howard / Liam Griffin Beechdean AMR GT2 à 47’’514
7 – Roald Goethe Gulf Racing for Rofgo GT2 à 1’33’’776
8 – Derek Deboer / Bob Bramlage TRG-AMR GT4 à 2’03’’060
9 – Tom Alexander / David Clark 22 GT Racing GT3 à 2’07’’321
10 – Matt Nicoll-Jones / Denis Strandberg Academy Motorsport GT4 à 2’08’’341 … etc

ILLUSTRATIONS ORIGINALES
PLUME ET PASTELS
Formats
30x40 ou 40x30 et 40x60 ou 60x40
Nombreuses illustrations disponibles
Contact
carsartpatrick@orange.fr

AMPHOTOSPORTS MAGAZINE – AMP MAG – AMPHOTOSPORTS MAGAZINE
AMPhotosports magazine 2015 SPECIAL 002 – 2015S002/06.19
ACO / FIA WEC / ACO
ème

PALMARES de la 83

EDITION des 24 HEURES du MANS
………… ……… ……… ……… ……… ……… …

Sources
FIAWEC.COM, LEMANS.ORG et AMPHOTOSPORTS MAGAZINE.
Photos
AMP MAG
Collectif LM 2014, Jean-Pierre BERRY, Stéphane LUSTEAU et Wayne ELLWOOD.
Mise en page : AMP MAG © Patrick DURAND.

S 002 2015


Aperçu du document Magazine 2015 SPECIAL 002.pdf - page 1/8

 
Magazine 2015 SPECIAL 002.pdf - page 2/8
Magazine 2015 SPECIAL 002.pdf - page 3/8
Magazine 2015 SPECIAL 002.pdf - page 4/8
Magazine 2015 SPECIAL 002.pdf - page 5/8
Magazine 2015 SPECIAL 002.pdf - page 6/8
 




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00336000.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.