Jacob une fausse fin .pdf


Nom original: Jacob-une-fausse-fin.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / OpenOffice 4.1.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 27/06/2015 à 14:40, depuis l'adresse IP 78.220.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 338 fois.
Taille du document: 40 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


I) Une fausse fin ambigüe

La paysan parvenu, « Une fausse fin » , Marivaux, p 331
(à partir de ''le carosse'' )
PB-> En quoi Jacob est-il le témoin d'une société de présentation ?
II) Jacob, intrus dans la société aristocratique
III) Le théâtre, lieu emblématique de la société de
représentation.

-cette partie est la fin du roman de Marivaux !!! -sensation de redevenir un homme banal, il perd sa
ouai...
confiance en lui... (l.9-11)
-endroit INCONNU→ ''pays-là'' (l.12), ''dérouté''
-NON → impression d'un new départ → new (l.14), ''ce monde'' (l.15).
épisode, la bourgeoisie finie → maintenant on passe -se dévalorise → terme péjoratif (l.13-16)
à l'aristocratie. → au début bienveillance des femmes -distance ironique avec lui-même ''la vallée'' (son
maintenant tout réaprendre pour avoir celui des nom).
comtes, aristocrates .
-pourtant le comte fait un portrait de J. mélioratif ,
sincère, honorable, mais cela ne fait qu'accentuer le
-OUI → Marivaux est avant tout un dramaturge → malaise de J.
cela se ressent dans le texte → sutout dialogue.
-J est blesse de ne pas être comme eux, de ne pas
Le roman pourrait très bien se terminer car il nous connaître leur code. En fait ce qui cause son malaise,
renvoit au théâtre son élément. Comme pour dire → ce n'est pas les gens autour de lui mais lui-même est
je reviens au théâtre !
la source de sa honte.
-peut-être est-il aussi en colère contre lui-même.
-confrontation au code de cette société qui ne connait
coup de théâtre !!!!!
pas = impression de devoir recommencer son
éducation, qu'il ne connait rien.
→ il se rend compte que jusque là, il a su s'adapter, il
perd son ardeur qui lui a si bien servi avant, en
même tps, avant interlocuteur étaient des femmes
riche, frustrés maintenant face à des hommes, ses
atouts ne lui servent à rien.
-ce qui le valorise dans un mileux, le dévalorise dans
l'autre.
-Jacob se pose des Q qu'il ne s'était jamais posé.
Avant il fesait confiance à son bon sens :
Opposition bon sens/code et nature/culture.
-Aucune critique de cette société, juste un sentiment
de ne pas être à sa place.
-

-théâtre, lieu social, de rencontre (l.6-7)
« Orsan+ami »
-société de regard (spectacle = spectare =regarder)
-Jacob se sent démasquer car sent que les gens vont
découvrir qu'il est ''parvenu'', paradoxal car le lieu du
théâtre, lieu des masques, il ne sait plus quel rôe
prendre.
-les aristo : ''aisé et leste'' → bon acteur en
représentation théâtrale. → société de représentation
-mais Jacob : ''petit compagnon si gauche'' →
mauvais acteur.
-plus il essaye de paraître, plus il est découvert →
plus aucun masque.
=PARADOXE entre théâtre, lieu des masques et
Jacob qui perd tout ses moyens, qui n'arrive plus à se
cacher derrière un jeu d'acteur.
-confronté aux codes sociales.
-peut-être que c'était le but de Marivaux de finir aux
théâtre pour montrer que c'est la crème de ma crème,
l'élite de la société de représentation qui se trouve au
théâtre = LE lieu de culture où vont les gens cultivés.
-Comique de la part de Marivaux de placer un
''paysan '' dans un lieu où il n'est pas sencé allé.
Inimaginable à l'époque de penser qu'un paysan
puisse aller et surtout comprendre le théâtre.


Aperçu du document Jacob-une-fausse-fin.pdf - page 1/1


Télécharger le fichier (PDF)

Jacob-une-fausse-fin.pdf (PDF, 40 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


jacob une fausse fin
fin paysan parvenu
paysan parvenu scene chez les 2 femmes
libertinage commentaire
revue de presse la double inconstance
les fausses confidences marivaux dossier pedagogique

Sur le même sujet..