Sodome et Gomorrhe .pdf


Nom original: Sodome-et-Gomorrhe.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / OpenOffice 4.1.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 27/06/2015 à 14:44, depuis l'adresse IP 78.220.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 732 fois.
Taille du document: 37 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Sodome et Gomorrhe, Proust, p. 114
Un pb → Comment Proust énonce-t-il sa critique de la bourgeoisie ?
I) Un dialogue caractérisant les personnages

II) La satire d'un salon mondain.

III) La vision de l'art.

-Les Verdurin son des bourgeois qui veulent être
comme des aristocrates.
Déjà on peut voir que leur nom ''Verdurin '' fait
penser au mot ''verdure'', ce qui n'a rien de très
aristocratique.
-les personnages critiquent un peintre qui a quitté
récemment le salon pour faire forture ailleurs.
Dès que les personnages commencent à parler,
on voit qu'ils sont dans le ragot, qu'ils n'ont
aucun savoir. Ils critiquent Elstir, un peintre qui a
quitté la maîtresse de maison et qui connait un
grand succés.
-mais les personnage ont peu de personnalité,
une grande médiocrité, tout ce qu'il dise sur elstir
est vu positivement par le lecteur car ils n'ont
aucune crédibilité.

-Mme Verdurin est en réalité jalouse que Elstir
soit partis de son salon. Rivalité féminine car
elle dit que c'est à cause d'une femme qu'il est
parti.
-elle a un discours contradictoire car au début dit
du bien de Elstir, elle est séduite puis ensuite
noircit l'homme qui l'a d'un certain côté,
repoussé.
-Manque d'argument, elle terminera par un
défaut innatendu qui n'a aucune rapport avec e
fait qu'il soit bon ou mauvais peintre. '' elle le
présente comme quelqu'un d'insuportable'' alors
si il était aussi insuportable elle devrait e^tre
soulagé qu'il soit parti.
-Ensuite Rupture du dialogue de Mme verdurin
par un des invité, qui n'écoute même pas Mme
V., il est juste la pour la bonne nourriture.
(nourriture = réussite sociale) Au début il la
flatte puis à travers d'une de ses flaterrie s'amuse
à lui montrer indirectement qu'elle ne sera jamais
une aristocrate. ''avec le passage du vin, il
ramène tt le monde sur terre, car seul les vrai
aristocrate peut en avoir''.
-Le comble de la fantaise pour Mme Verdurin,
c'est Sky qui allume sa cigarette en plein mileu
du repas → pourtant c'est un geste tellement
dérisoire. Elle joue celle qui ne respcte plus les
conventions sociale.

-Peinture figurative,
-Les personnages n'ont aucun jugement
esthétique, il critique le vrai art.
-Opposition entre la peinture accadémique, qui
consiste à représenter ce que l'on voit et l'art
abstrait, l'art nouveau de l'époque.
-Mme …. ne veut que des ''petites fleurs'' des
représentation parfaite de la réalité.

Conclusion : Proust établit ici une satire de la société bourgeoise qui veut ressembler aux aristocrates. Il les ridiculise, par leur maque de culture,
d'esrpit critique, de réfléxion. Il n'est pas le seul artiste à vouloir dénoncer la bourgeoisie de cet époque comme par exemple Fleubert, qui écrit Mme B.


Aperçu du document Sodome-et-Gomorrhe.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


Sodome-et-Gomorrhe.pdf (PDF, 37 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


sodome et gomorrhe
oral fr
la politique dans le roman realiste
resumer fr dec myst mobile
vie artistique a paris au xix
u club disruptive french private networking circle 2

Sur le même sujet..