RAPPORT FINAL.pdf


Aperçu du fichier PDF rapport-final.pdf - page 6/56

Page 1...4 5 67856



Aperçu texte


PRÉSENTATION DU LABORATOIRE D’ACCUEIL
1. L’institut de Recherche XLIM
XLIM est un institut de Recherche pluridisciplinaire et multi-sites, localisé à Limoges,
Poitiers et Brive. C’est une Unité Mixte de Recherche Université de Limoges/CNRS en
partenariat avec l’université de Poitiers et les régions Limousin et Poitou-Charentes.
XLIM regroupe plus de 480 enseignants-chercheurs, chercheurs CNRS, ingénieurs,
techniciens, post-doctorants, doctorants et personnels administratifs.
L’institut est organisé en 6 départements de recherche, 5 programmes transversaux et une
équipe émergente qui s’appuient sur une plate-forme de technologie et d’instrumentation pour
l’optique, les micro-ondes et la CAO. Les domaines de recherches concernent l’électronique
hautes fréquences, l’électromagnétisme, la photonique, les mathématiques, l’informatique et
l’image.
XLIM est un laboratoire d’excellence, dont les activités de recherche sont reconnues au
niveau mondial.
Les 6 départements de recherche sont :







C2S2 (Composants Circuit Signaux et Systèmes Hautes Fréquences)
DMI (Département Mathématiques Informatique)
MINACOM (Micro et Nanotechnologies pour composants Optoélectroniques et
Micro-ondes)
OSA (Ondes et Systèmes Associés)
PHOTONIQUE
SIC (Signal Image Communications)

Qui s’articulent autour des 5 programmes transverses :






Bio-Electro-Photonique
CAO (Méthodes et Outils de CAO pour l’Intégrité du Signal et la CEM du Frontal RF
et des Systèmes de Communications)
GPPMM (Gas-Phase Photonic and Microwave Materials)
IRO (Imagerie Radar et Optique)
QOS (Optimisation de Qualité et de Services des transmissions sans fil en
environnement multi-trajet)

L’organigramme de la page suivante présente l’organisation de l’institut de Recherche XLIM.
J’ai pour ma part intégré l’équipe CEM département OSA qui seront présentés par la suite.
2. Le département OSA
Les activités de recherche du département OSA d’Xlim portent sur l’étude de l’interaction des
ondes électromagnétiques avec l’environnement (milieux, objets, bâtiments, électronique, le
vivant…). L’originalité de l’approche développée dans chacun des projets du département,
consiste à analyser les interactions électromagnétiques souvent via le domaine impulsionnel.
Sur le plan théorique, cette démarche a conduit, dans le passé, au développement de codes
numériques spatiotemporels avec des premières mondiales : matériaux réels traités en FDTD,
analyse des antennes via le domaine transitoire, et se poursuit actuellement par l’élaboration

 

5