Document stagiaire COD v6 .pdf



Nom original: Document_stagiaire_COD_v6.pdfTitre: FDF 1Auteur: Zried Patrice

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par RAD PDF / RAD PDF 2.29.2.0 - http://www.radpdf.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 21/08/2015 à 22:14, depuis l'adresse IP 85.26.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 572 fois.
Taille du document: 2.3 Mo (22 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


FORMATION COD 4

SAPEUR-POMPIER PROFESSIONNEL ET VOLONTAIRE

DOCUMENT STAGIAIRE
CONDUITE D’UNE EMBARCATION

COD 4

ECOLE DES SAPEURS-POMPIERS

Document stagiaire validé le 29 Juin 2009 par la commission pédagogique, présidée par le directeur adjoint de l’EDSP

GmFOR - SDIS68

- Version 6 – 05/2014
1

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

PREAMBULE

La mise en place de la spécialité COD4

dans le département fait suite à la note

d’information du ministère de l’intérieur, relative aux unités de valeur de conduite du10 août
1999 et est destinée aux sapeurs pompiers possédant le certificat de capacité catégorie « S »
ou le permis « option eaux intérieures » ainsi que le permis de conduire catégorie B.

L’objectif de cette formation est de sensibiliser les futurs chefs de bord à l’ensemble des
paramètres techniques et environnementaux à prendre en compte lors d’opérations de
sauvetages aquatiques ou de lutte contre les pollutions, afin de préserver le personnel, le
matériel et l’environnement.

Afin d’assurer une progression cohérente en milieu hostile, le formateur dispose de :

- Un scénario pédagogique ;
- Un document formateur comprenant les objectifs, le détail des consignes,
le déroulement des exercices, etc…
- Un document stagiaire constitué des documents relatifs aux cours dispensés
durant la formation.

Ces documents, crées par Yves HIRTH, Yannick MULLER et Julien WAGNER, pourront faire
l’objet de modifications suivant le déroulement des premières formations et des remarques
formulées par les stagiaires.

GmFOR - SDIS68

2

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

SOMMAIRE
Préambule

- Page 2 -

Sommaire

- Page 3 -

Module 1 - Les véhicules tracteurs et les remorques

- Page 4 -

. Les types de véhicules et les conditions d’attelage
. Les différents types de remorques et leurs caractéristiques
. Les différentes règles de sécurité de l’attelage

Module 3 - Les embarcations

- Page 8 -

. Les différents types d’embarcations, leurs caractéristiques, leurs équipages
. Tenues réglementaires pour l’utilisation d’une embarcation

Module 4 - Mise à l’eau d’une embarcation de sauvetage

- Page 12 -

. Critères de choix d’une mise à l’eau

Module 5 - Navigation sur les différents plans et cours d’eau

- Page 14 -

. Les différents plans et cours d’eau du département
. La réglementation fluviale élémentaire
. Les différents nœuds à utiliser en navigation

Module 6 - Les différents types d’intervention

- Page 20 -

. Reconnaissance en zones inondées
. Le sauvetage de personnes et d’animaux
. Les différents types de colmatage

GmFOR - SDIS68

3

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 1 : LES VEHICULES TRACTEURS ET LES REMORQUES
Séquence A :

LES TYPES DE VEHICULES ET LES CONDITIONS D’ATTELAGE

LES VEHICULES TRACTEURS
- Capacité de traction supérieure au PTAC de la remorque
- Moteur suffisamment puissant
- Si possible 4x4 pour la motricité sur terrain meuble
- Rétroviseurs efficaces malgré la remorque

Donc les véhicules pompiers préconisés sont :
- VLHR (COD 2)
- VTUHR (COD 2)
- V Technique (type VTU)

Embarcations légères uniquement

LES PERMIS
- Limites du permis B :
- PTAC de l’ensemble inférieur à 4250 Kg
(Si PTAC compris entre 3500 kg et 4250 kg, alors attestation B96 obligatoire)

- Le PTAC de la remorque moins élevé que le poids à vide du tracteur
- PTAC de la remorque moins de 750 kg
Au-delà de ces limites, un permis supplémentaire est nécessaire
Donc pour nos cas particuliers :
- Colmar : pas de restriction, permis B suffisant
- Mulhouse : permis E (B) si VLHR ou VPL
- Saint-Louis : permis E (B) si VLHR ou VTU3 en véhicule tracteur

GmFOR - SDIS68

4

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 1 : LES VEHICULES TRACTEURS ET LES REMORQUES
Séquence B :

LES DIFFERENTS TYPES DE REMORQUES ET LEURS CARACTERISTIQUES

DEUX TYPES DE CONCEPTION
Non cassante
Remorque conventionnelle, légère, simple

Cassante
Remorque plus lourde, plus
fragile, mise à l’eau aisée

DIFFERENTS SYSTEMES DE SUPPORTS
- Les rouleaux : remorque conventionnelle

- Les bandes de rouleaux :
Adaptée aux embarcations souples
et semi-rigides

- Les patins :
Pour les embarcations légères
La mise et sortie de l’eau sont facilitées

- Mise à l’eau par l’avant : Mise à l’eau d’urgence possible
GmFOR - SDIS68

5

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 1 : LES VEHICULES TRACTEURS ET LES REMORQUES
Séquence B :

LES DIFFERENTS TYPES DE REMORQUES ET LEURS CARACTERISTIQUES

FREINS :
- Obligation de freinage sur la remorque à partir d’un PTAC de 750 kg

REPARTITION DES CHARGES :
- Maxi 10% de la charge sur le timon

NOMENCLATURE :
Butées d’étraves
Treuil
Timon

Bandes de rouleaux

Diabolo

Système
d’accroche

Roue jockey

Essieu

Support de plaque
et d’éclairage

GmFOR - SDIS68

6

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 1 : LES VEHICULES TRACTEURS ET LES REMORQUES
Séquence C :

LES DIFFERENTES REGLES DE SECURITE DE L’ATTELAGE

REGLES DE SECURITE DE L’ATTELAGE
- L’adéquation remorque-embarcation et véhicule tracteur-remorque sont
vérifiés en amont sur les documents techniques
- Vérification des roulements de roues (secouer chaque roues en vérifiant qu’il
n’y ait pas de jeu)

- Contrôle de la pression des pneumatiques de la remorque
- Contrôle de la pression des pneumatiques du véhicule tracteur, suivant la
distance à parcourir
- Contrôle du crochet d’attelage (cran de sécurité, essai manuel, chaîne)
- Contrôle de la bonne tenue de la roue jockey (serrage, bon positionnement)
- Contrôle de l’éclairage de la remorque (feux stop, éclairage…)
- Contrôle de l’amarrage de l’embarcation sur sa remorque (câble et sangle)
- Contrôle de la fixation du moteur
- Contrôle de la fixation de la rampe de feux et plaque
- Contrôle du branchement de la prise d’alimentation électrique

GmFOR - SDIS68

7

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 3 :

LES EMBARCATIONS

Séquence A :

LES DIFFERENTS TYPES D’EMBARCATIONS,
LEURS CARACTERISTIQUES, LEURS EQUIPAGES

LES DIFFERENTS TYPES D’EMBARCATIONS
- Coques rigides (acier, aluminium, bois, fibre, plastique rigide ) :
. Robuste
. Généralement difficile à manier à terre
à cause du poids
. Peu stable

- Coques souples :

. Légère à transporter
. Stable
. Fragile

- Coques semi-rigides :
. Compromis entre les deux types précédents
. Insubmersible

- Jet ski :
. Rapide
. Maniable
. Peu de charge utile
. Onéreux
. Pointu dans son pilotage

GmFOR - SDIS68

8

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 3 :

LES EMBARCATIONS

Séquence A :

LES DIFFERENTS TYPES D’EMBARCATIONS,
LEURS CARACTERISTIQUES, LEURS EQUIPAGES

MOTORISATION
- Hélice immergée ( in-bord, hors-bord et z-drive) :
. Économique
. Fiable
. Craint les obstacles immergés
. Dangereux pour l’approche de victimes

- Hélice aérienne :

. Délicat à piloter
. Très bruyant
. Hélice dangereuse en cas d’obstacles

- Hydrojet :
. Manque de couple
. Rapide
. Non dangereux pour les tiers
. Faible tirant d’eau
. Fiable
. Craint les poches plastiques immergées

EQUIPAGE
- Chef d’agrès : A terre, dirige la manœuvre
- Chef d’embarcation : Nautonier, dirige l’embarcation
- Rameur ou équipier : Au nombre de deux
Toutes les embarcations ont ce type d’équipage, sauf le jet ski armé par un chef
d’embarcation et éventuellement un équipier
GmFOR - SDIS68

9

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 3 :
Séquence C :

LES EMBARCATIONS

LES TENUES REGLEMENTAIRES POUR L’UTILISATION D’UNE EMBARCATION

Afin d’assurer la sécurité de toute personne engagée sur une embarcation
(sapeurs-pompiers ou civiles), le port de certains éléments est obligatoire alors
que d’autres sont interdits.

TENUES OBLIGATOIRES :
. Gilet de sauvetage (pouvant être remplacé par une veste flottante)

. Si utilisation d’une combinaison néoprène, le gilet n’est plus obligatoire

TENUES INTERDITES :
. Bottes

. Rangers
. Tenue de feu

GmFOR - SDIS68

10

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 4 : MISE A L’EAU D’UNE EMBARCATION DE SAUVETAGE
Séquence B :

CRITERES DE CHOIX D’UNE MISE A L’EAU

EMBARCATION :
. Poids
. Tirant d’eau
. Nature de la propulsion
. Solidité

TOPOGRAPHIE :
. L’opération est-elle réalisable ?
. Possibilité depuis ce point de mise à l’eau, de réaliser la mission ?
. Force du courant
. Danger potentiel

. Possibilité d’embarquement et de débarquement
. Pente
. Accessibilité avec les véhicules (terrain carrossable ou pas)

GmFOR - SDIS68

11

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 4 : MISE A L’EAU D’UNE EMBARCATION DE SAUVETAGE
Séquence B :

CRITERES DE CHOIX D’UNE MISE A L’EAU

LES PRINCIPALES MISES A L’EAU DU DEPARTEMENT

9

1 – Embarcadère de Huningue

8

2 – Base nautique de Village-Neuf
3 – Grande écluse de Niffer
4 – Pont du Bouc

7

5 – Ill Napoléon - Quai de Rotterdam
6 – Écluse d’Ottmarsheim
7 – Écluse de Fessenheim

6
5

4

8 – Écluse de Vogelgrun
3

9 – Écluse canal de Colmar

2
1

GmFOR - SDIS68

12

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 5 : NAVIGATION SUR LES DIFFERENTS PLANS ET
COURS D’EAU
Séquence A :

LES DIFFERENTS PLANS ET COURS D’EAU DU DEPARTEMENT

LES PRINCIPAUX COURS D’EAU

Le

Canal de
Neuf-Brisach

GmFOR - SDIS68

13

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 5 : NAVIGATION SUR LES DIFFERENTS PLANS ET
COURS D’EAU
Séquence A :

LES DIFFERENTS PLANS ET COURS D’EAU DU DEPARTEMENT

LES PRINCIPAUX PLANS D’EAU

10

1 – Gravière de Saint-Louis

9

2 – Plan d’eau de Burnhaupt
8
7

3 – Plan d’eau de Reiningue

6

4 – Lac de Michelbach
5 – Lac d’Alfeld
6 – Lac du Ballon

5
4

7 – Lac de la Lauch

3

8 – Lac de Kruth-Wildenstein

2

9 – Gravières de Niederhergheim
10 – Lac Noir et lac Blanc
1

GmFOR - SDIS68

14

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 5 : NAVIGATION SUR LES DIFFERENTS PLANS ET
COURS D’EAU
Séquence B :

LA REGLEMENTATION FLUVIALE ELEMENTAIRE

LES PERMIS
REFORME DU 1er JANVIER 2008 – TOUS LES PERMIS SONT MODIFIES

Le permis est obligatoire pour piloter un bateau à moteur supérieur à 6 CV (4,5kW)

UN TITRE UNIQUE : QUATRE POSSIBILITES

OPTION « CÔTIERE »
Mers et lacs fermés sous conditions
- Navigation limitée à 6 milles d’un abri -

OPTION « EAUX INTERIEURES »
Rivières et lacs
- Longueur du bateau limitée à 20m -

EXTENSION « HAUTURIERE »
- Sans limite de distance -

EXTENSION
« GRANDE PLAISANCE FLUVIALE »
- Sans limite de longueur -

EQUIVALENCES DES ANCIENS PERMIS
Permis mer côtier

Permis « option côtière »

Permis mer hauturier

Permis « extension hauturière »

Certificat S

Permis « option eaux intérieures »

Certificat PP

Permis « extension grande plaisance fluviale »

Remarques :
- La carte mer et le certificat C (coche de plaisance) ne sont plus délivrés
- Les titulaires du certificat S peuvent piloter des bateaux jusqu’à 20m (au lieu de 15m)
- Les titulaires du permis mer côtier peuvent naviguer jusqu’à 6 milles d’un abri (au lieu de 5)
GmFOR - SDIS68

15

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 5 : NAVIGATION SUR LES DIFFERENTS PLANS ET
COURS D’EAU
Séquence C :

LES DIFFERENTS NŒUDS A UTILISER EN NAVIGATION

LE NŒUD D’ECOUTE SIMPLE

Il sert à relier deux cordages de
diamètre différents.

Pour des raisons de sécurité,
on laissera toujours au moins 10 cm de
courant.

LE NŒUD D’ECOUTE DOUBLE

Il se largue plus facilement s’il a forcé car le deuxième tour sert de martyr.

GmFOR - SDIS68

16

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 5 : NAVIGATION SUR LES DIFFERENTS PLANS ET
COURS D’EAU
Séquence C :

LES DIFFERENTS NŒUDS A UTILISER EN NAVIGATION

LE NŒUD DE HUIT

Il permet, entre autre, de relier deux
cordes de même diamètre.

LE NŒUD DE CHAISE

Il sert à faire rapidement un œil à l’extrémité d’un cordage.
Très solide, facile à défaire.
On peut faire la boucle de la dimension que l’on désire.

GmFOR - SDIS68

17

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 5 : NAVIGATION SUR LES DIFFERENTS PLANS ET
COURS D’EAU
Séquence C :

LES DIFFERENTS NŒUDS A UTILISER EN NAVIGATION

LE NŒUD DE CABESTAN

Attention, quand il n'est pas soumis à une tension constante, quand il y a des
à-coups, il a tendance à se desserrer.
Il faut donc penser à toujours l'assurer par deux demi-clés sur un dormant.

UN TOUR-MORT ET DEUX DEMI-CLES

C'est le noeud le plus sûr et le plus rapide à réaliser pour amarrer un cordage
sous forte tension à un point fixe. Une fois réalisé, il ne demande aucune force
pour le tenir tout en étant facile à défaire lorsqu'il n'y a plus de tension.
GmFOR - SDIS68

18

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 5 : NAVIGATION SUR LES DIFFERENTS PLANS ET
COURS D’EAU
Séquence C :

LES DIFFERENTS NŒUDS A UTILISER EN NAVIGATION

AMARRAGE A UN TAQUET

Il sert à relier un cordage à un taquet
de pont ou de mât

GmFOR - SDIS68

19

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 6 :
Séquence A :

LES DIFFERENTS TYPES D’INTERVENTION
RECONNAISSANCE EN ZONES INONDEES

LES RISQUES
- Percuter un obstacle invisible
- Faire des vagues et par là même
- De nuit, les dangers sont invisibles

PREVENTION :
- Moteur en position débloqué .
- Utiliser des embarcations à coques rigides .
- En cas de doute, naviguer à la rame
- Naviguer à faible vitesse.
- Chaque équipier regarde son bord

- Rester si possible sur les routes ou chemin pour éviter les obstacles
(arbres,clôture….)
- Éviter si possible les zones de courant violent.
- Rester en contact avec une personne à terre .
- De nuit, signaler le point de mise à l’eau
- Placer une personne à l’avant avec une gaffe ou aviron
- Ne pas faire de vagues

DANGER !

GmFOR - SDIS68

20

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 6 :
Séquence B :

LES DIFFERENTS TYPES D’INTERVENTION
LE SAUVETAGE DE PERSONNES ET D’ANIMAUX

SAUVETAGE DE PERSONNES
- Personne immergée :
. Approcher la victime à faible vitesse
. Un équipier guide le chef de bord pour l’approche de la victime,
victime côté opposé au barreur.
. Dans le cas d’une hélice immergée, mettre le moteur au point mort
au moment du contact avec la victime.
. Les équipiers agrippent la victime et la hissent sur le bateau, le chef
de bord reste sur son bord afin de garder l’équilibre de
l’embarcation
- Personne à terre :
. Équiper la victime réglementairement : gilet, pas de bottes
. L’aider à embarquer
. La faire asseoir durant toute la navigation

SAUVETAGE D’ANIMAUX
En cas de doute, via le CODIS, contacter l’équipe animalière et le vétérinaire
départemental
- Petit animal :
. Prendre les précautions nécessaires afin d’éviter, en cas de panique
de l’animal, des blessures ou des chutes.
- Gros animal :
. Idem que les petits animaux
. Accoupler les embarcations afin de réaliser une portière.
GmFOR - SDIS68

21

VERSION 6 / Mai 2014

FORMATION COD 4

MODULE 6 :

LES DIFFERENTS TYPES D’INTERVENTION

Séquence C :

LE COLMATAGE DE VOIES D’EAU

Suivant la nature des voies d’eau sur une embarcation ou un ouvrage d’art,
différentes techniques peuvent être utilisées.

Simultanément au travail de colmatage, il est impératif d’assurer un pompage.
- Colmatage par l’intérieur :
. Coins, pinoches
. Planches
. Coussins Vetter, pinoches gonflables
. Tout matériaux permettant l’obstruction de la voie d’eau

- Colmatage par l’extérieur :
. Bâches
. Voiles
- Dans le cas d’impossibilité d’arrêt d’une voie d’eau sur une embarcation, il
peut être nécessaire d’échouer le navire afin d’éviter qu’il ne coule.
NB/ Pour une voie d’eau de 1cm² à 1 mètre de profondeur, la quantité d’eau

pénétrante sera de 1m3/h.

GmFOR - SDIS68

22

VERSION 6 / Mai 2014


Document_stagiaire_COD_v6.pdf - page 1/22
 
Document_stagiaire_COD_v6.pdf - page 2/22
Document_stagiaire_COD_v6.pdf - page 3/22
Document_stagiaire_COD_v6.pdf - page 4/22
Document_stagiaire_COD_v6.pdf - page 5/22
Document_stagiaire_COD_v6.pdf - page 6/22
 




Télécharger le fichier (PDF)


Document_stagiaire_COD_v6.pdf (PDF, 2.3 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


document stagiaire cod v6
362 420
d 240 dec 2014 joe 20141212 0008
division240arrete02 12 2014 1
cours cotier nb02 pdf
d240

Sur le même sujet..