Mon amant de Saint Jean .pdf


Nom original: Mon amant de Saint-Jean.pdf
Auteur: David

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / OpenOffice 4.1.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 29/08/2015 à 18:20, depuis l'adresse IP 92.135.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 2494 fois.
Taille du document: 82 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


Mon amant de Saint-Jean
Léon Hagel – Emile Carrara (1942)
La première version de la chanson en 1937 sous le titre « Les Barbeaux de Saint-Jean », devenu par la suite « Mon Costaud de Saint-Jean ».
Mais celle-ci n'accroche pas le public, probablement parce que les paroles sont jugées trop populaires. En 1942, Léon Hagel réécrit la
chanson sous son titre actuel, et Carrara (musique) la dédie à sa fiancée Suzanne (devenue plus tard son épouse) pour marquer leur promesse
de mariage. La chanson fut interprétée par Lucienne Delyle dont ce fut le premier grand succès, puis reprise par de nombreux chanteurs. En
2002, Patrick Bruel la reprend dans son album de chansons anciennes « Entre deux », où les paroles sont mises à la troisième personne. Dans
la version normale, la chanson est une histoire racontée par celle qui l'a vécue.

Intro

Je ne sais pourquoi elle allait danser
A Saint-Jean au musette,
Mais quand un gars lui a pris un baiser,
Elle frissonnait, était chipée

Am
Dm E Am
Am Dm
E Am

Refrain
Comment ne pas perdre la tête,
Serrée par des bras audacieux
Car l'on croit toujours
Aux doux mots d'amour
Quand ils sont dits avec les yeux
Elle qui l'aimait tant,
Elle le trouvait le plus beau de Saint-Jean,
Elle restait grisée
Sans volonté
Sous ses baisers

Am
Dm Am
E
Am
F E
Am
Dm C
Dm Am
E
Am

Sans plus réfléchir, elle lui donnait
Le meilleur de son être
Beau parleur chaque fois qu'il mentait,
Elle le savait, mais elle l'aimait
Refrain
Mais hélas, à Saint-Jean comme ailleurs
Un serment n'est qu'un leurre
Elle était folle de croire au bonheur,
Et de vouloir garder son cœur
Comment ne pas perdre la tête,
Serrée par des bras audacieux
Car l'on croit toujours
Aux doux mots d'amour
Quand ils sont dits avec les yeux
Elle qui l'aimait tant,
Son bel amour, son amant de Saint-Jean,
Il ne l'aime plus
C'est du passé
N'en parlons plus


Aperçu du document Mon amant de Saint-Jean.pdf - page 1/1

Documents similaires


mon amant de saint jean
au sud de ton corps preface jeanne cressanges
au sud de ton corps preface jeanne cressanges 1
l amour de dieu rodolphe gbele
les feuilles mortes
souscritpion


Sur le même sujet..