Les Fossoyeur de Sinople (Custom).pdf


Aperçu du fichier PDF les-fossoyeur-de-sinople-custom.pdf

Page 1...3 4 56715




Aperçu texte


son manoir cossu de Grafsmund, pensant être tranquille le temps que la tempête passe… Bon, il
s’est fourré le doigt dans l’œil parce que les gars d’Haarman, ils se sont pas arrêtés à son joli
portail et se sont taillé un chemin à grands coup de hache. Bon, la suite, tu la devine gamin, et le
temps que le guet arrive, les Fossoyeurs étaient déjà partis avec ce qu’ils voulaient et même, un peu
plus. Le souci dans tout ça, c’est que le joaillier avait de très bon rapport avec la haute et que
c’était le genre de crime qui allait mal passer auprès de son Altesse Boris III et de son Graff, tu
vois… Donc en gros, tout le monde allait prendre.
Les Barons de la pègre exigeaient d’Haarman un gros dédommagement pour avoir autant foutu la
merde et pour les pertes escomptées. Les Fossoyeurs, ils ont un bon gros réseau qui s’occupait
de protéger leurs intérêts et leurs culs, tu vois… donc Haarman leurs répondit d’aller se faire
foutre. Bien sûr, ça leur a pas plu qu’on leur parle comme ça et Erich est sorti de ses gonds. Il a
gueulé à Haarman qu’il en avait plein le cul de son petit règne de tyran et qu’il se prenne pour le roi
des voleurs de Middenheim, que désormais les choses allaient changer pour lui et sa bande. Karl
en a remit une couche en lui disant qu’il allait devoir payer s’il voulait pas «payer avec son cul»…
ouais, c’est pas très malin de dire ce genre de chose. Et pour ponctuer son discours, il a arraché
l’émeraude pendue autour du cou de Haarman comme premier paiement… ouais, toujours la même
émeraude…
Bon, déjà que Haarman était blanc de rage envers ces mecs, là, il a attrapé Erich par les cheveux
et lui a éclaté la gueule contre la table et de l’autre main, il lui a accablé le crâne de puissants coups
de choppes… Jamais j’avais vu la tête d’un type exploser comme un fruit trop mûr… Lorsque le
corps mort d’Erich, encore parcouru de spasmes, est lourdement tombé au sol, y’a eu un silence
choqué pendant de longues secondes. On était tous là à regarder Erich convulser, en train de se
demander s’il était vivant alors que sa tête ressemblait à un gros chou-fleur sanglant… Avant que
quiconque eu le temps de reprendre ses esprits, Haarman prit sa hache et rugit à ses hommes de
«buter tous ces bâtards», ce que ses hommes firent dans un grand cri de rage et de joie, les
traquant jusque dans tout le district de Neumark.

Un vieil homme racontant ses souvenirs à son petit-fils.

Une Vie (de) Sauvage

Les Fossoyeurs de Sinoples (5/15)