maville153.pdf


Aperçu du fichier PDF maville153.pdf

Page 1...4 5 67820




Aperçu texte


ViVre
en
Ville

Rénovation à l’école de la Lanterne

seconde chance

///

LEs GEns

gAelle tisson

La politique publique du logement
et le droit des sociétés HLM n’ont
plus de secret pour cette chargée
de la prévention des expulsions
et du logement social à la Ville
de Cergy, depuis le 1er octobre
2009. Avant d’être nommée à ce
poste, Gaëlle Tisson a passé une
dizaine d’années à étudier les
aspects juridiques du logement
au sein du ministère de l’Ecologie. Elle a souhaité mettre ses
compétences et son engagement
social au service des demandeurs
de logements sociaux et de la prévention des risques d’expulsions.
Un travail concret et de terrain
qui convient parfaitement à cette
authentique Cergypontaine.

AxE-mAjEur
HorLogE
BRocAnte

Brocante à l’Axe-Majeur-Horloge
le 19 septembre. Après le grand
succès de la brocante du 6 juin,
qui a réuni près de 280 stands
installés de la place du Marché
jusqu’à l’église, l’association
Amilol prépare déjà sa deuxième
édition de l’année qui se tiendra
le dimanche 19 septembre.
« Grâce à la publicité et au 
bouche à oreille, il y a de plus 
en plus de monde », se réjouit
Sadek Abrous, vice-président
d’Amilol et conseiller municipal
en charge de la proximité.
L’association gère cet événement
une année sur deux, en
alternance avec l’association APR
(association pour la rencontre).

6

S’insérer par
des chantiers en ville
La Ville de Cergy est un véritable acteur dans le domaine de l’insertion
sociale et professionnelle. En partenariat avec des associations agréées,
les chantiers de rénovation et d’entretien du patrimoine de Cergy sont
une véritable seconde chance pour les personnes éloignées de l’emploi.

A

l’école de la lanterne aujourd’hui
désaffectée, abdelhak, Hamady et
Jean-Pierre travaillent à la rénovation et à la transformation d’une partie des
locaux. Ces derniers seront mis à la disposition de la maison santé qui accueillera iPC,
structure qui réalise des bilans de santé pour
les personnes en situation de précarité. tous
les trois sont employés dans le cadre d’un
chantier d’insertion mis en place par le service accompagnement et réseau pour l’emploi
(arpe) de la Ville, en partenariat ici avec l’association trapèze, agréée par l’etat pour réaliser
ce type de chantiers.
six mois de contrat de travail avec trois
jours de chantier, deux jours de formation
et d’accompagnement par semaine pour
reprendre un parcours professionnel : c’est
l’opportunité pour ces personnes, souvent
en longue rupture de
la Ville aide
vie active et manquant
actuellement
de qualification, de se
40 cergyssois
remettre en selle. « Ce
à se réinsérer
qu’ils apprennent durant
les deux jours de formation, je leur demande de
l’appliquer durant les trois jours de chantier afin
d’évaluer leurs acquis et voir le domaine qui leur
conviendrait le mieux. Je leur fixe des objectifs
comme en entreprise et je les suis individuellement », explique dominique nové, encadrant
technique de l’association trapèze. Pour abdelhak, 41 ans, qui aimerait renouveler son

J o u r n a l d ’ i n f o r m at i o n s d e l a V i l l e d e C e r g y N °   1 5 3   J u i l l e t - a o û t 2 0 1 0

contrat d’insertion pour continuer à se former
et pouvoir trouver du travail dans le bâtiment,
ce chantier est une seconde chance de redémarrer dans la vie active.
Les serres de Gérard Philipe
fin juin, un autre chantier d’insertion démarre dans le parc gérard Philipe pour remettre en état les serres. un chantier école
pour des 16-26 ans, cofinancé par le Conseil
régional, la Ville et le Plie (Plan local pour
l’insertion et l’emploi). avec le chantier permanent d’entretien des cours d’écoles de
Cergy qui, depuis plusieurs années, permet à
des détenus de préparer leur sortie, ce sont
près de quarante Cergyssois que la Ville aide
actuellement à se réinsérer dans la société
par le biais d’une formation, d’un travail au
service de leur ville et d’une revalorisation
d’eux-mêmes.

///

///

à mon avis

Agnès Rouchette

Adjointe Au mAiRe chARgée
du développement sociAl
et de lA solidARité

Les chantiers d’insertion sont
des outils
très efficaces dans un
parcours de retour à l’emploi. Le
Plie (Plan Local pour l’Insertion et
l’Emploi) de Cergy-Pontoise est à
l’initiative de nombreux chantiers,
notamment « Les jardins maraîchers » ainsi qu’un chantier dans
le domaine des circulations douces, actuellement en cours avec la
Communauté d’agglomération. De
nombreuses personnes, parfois
très éloignées de l’emploi, ont pu
retrouver le chemin de l’emploi
ordinaire grâce à ces chantiers et
à l’accompagnement renforcé en
matière sociale et professionnelle
qui les caractérisent.

La coopération décEntraLiséE
En chantiErs aussi

Dans le cadre de la coopération décentralisée avec la ville de Thiès au Sénégal,
deux chantiers d’insertion ont été mis en place depuis 2010. En partenariat avec les
associations Trapèze et Incite qui gèrent ces chantiers, une dizaine de jeunes de moins
de 26 ans, en contrat unique d’insertion, vont se former à l’infographie, au web et
au reportage afin de créer ensuite les outils de communication et de valorisation du
patrimoine, de la vie culturelle et des artistes de Thiès.