LE ROI PREDATEUR PDF CRITIQUE DU LIVRE.pdf


Aperçu du fichier PDF le-roi-predateur-pdf-critique-du-livre.pdf - page 3/54

Page 1 2 34554



Aperçu texte


C. Graciet et E. Laurent commencent très fort. Ils écrivent Page 12 :
« Un rapide parallèle avec d’autres monarchies […] permet de
comprendre que nous sommes ici aux antipodes de toute éthique
démocratique. Imaginerait-on la reine d’Angleterre […] à la tête des
plus grands établissements financiers, industriels, agricoles de leurs
pays… »
Comme nous allons le démontrer plus loin, ce livre est bourré
d’informations fausses, orientées ou incomplètes. Il est truffé
d’incohérences. Sur les 216 pages, les auteurs utilisent des antithèses
fausses pour appuyer leurs thèses, comme dans le cas de la reine
d’Angleterre. Ici, ils interpellent gravement le lecteur pour lui dire que
la monarchie d’Angleterre ne s’intéresse pas aux affaires (leur
antithèse). Cette affirmation évidemment fausse met en doute le
sérieux du livre de C. Graciet et E. Laurent. Soit ces derniers
dissimulent leurs mensonges, soit ils sont incompétents.
Ce livre est en réalité une enquête « fast food », réalisée en quelques
semaines selon les aveux de C. Graciet. C’est une enquête douteuse.
Elle manque cruellement de données pertinentes.