Méthode granulométrique.pdf


Aperçu du fichier PDF methode-granulometrique.pdf

Page 1 2 3 4 5 6




Aperçu texte


20ml H2O2 15 vol et agiter de temps en temps, si la mousse formée (CO2) est trop abondante,
on peut la résorber par une à 2 gouttes de butanol. Lorsque le dégagement de CO2 est
terminé, on porte sur le bain de sable et on ajoute 10ml d'H2O2 30 vol. On recouvre d'un verre
de montre et on chauffe sans porter à ébullition, agiter de temps en temps. L'attaque est
terminée lorsque le surnageant est limpide et lorsque, seules, de petites bulles d'O2 se
dégagent. Porter alors à 100 °C pour évaporer H2O.
Pour les sols marocains avec des taux très faibles (1 - 2% ) de matière Organique, ce
traitement n'améliore pas les résultats.

4. Destruction du calcaire:
Traiter l'échantillon par 20ml d'HCI (1/10). Agiter régulièrement jusqu'à disparition du
dégagement de CO2 (soit fin de la réaction, soit épuisement de HC1 ). Ajouter alors 20ml
d'HC1 (1/5) et porter au bain de sable chaud pour terminer la décalcarisassions porter
éventuellement à ébullition.
L'excès d'HC1 peut s'effectuer de 2 manières :
a- Lavage avec l'eau distillée et siphonage du surnageant cette opération est répétée
plusieurs fois jusqu'à obtention d'un pH voisin de 7.
b- Transfert de la suspension sur un filtre Buchner garni d'un filtre et lavage par eau
distillée.
On peut refaire l'une ou l'autre de ces techniques par un dernier lavage avec KC1
0,02N et élimination de surnageant.
Là aussi, la destruction du calcaire n'est effectuée qu'à des d'analyses fines pour la
recherche en pédologie et géomorphologie. En physique des sols et pour des applications
agronomiques ou géotechniques, on ne détruit pas le CaCO3. Après ces 2 traitements, il
convient de déterminer le poids résiduel de l'échantillon pesé préalablement, soit " p" le poids
de sol après traitements.

B. Pipette de Robinson
1. matériel
- pipette de Robinson de 20ml reliée à l'eau
- éprouvette graduée à 1000ml
- capsules inoxydables ou en nickel
- thermomètre 0-60 °C, chronomètre,
- tamis 0.05 et 0.2mm
- pipette de 10 et 20ml
- mixer à couteau ou agitateur rotatif plan.

2. Réactifs
- Hexametaphosphate de Na à 50% (= calgon ) (dispersant ).

3. Mode opératoire
L'échantillon de sol est mis en suspension dans 200ml d'eau distillée auquel on ajoute
10 ou 20ml de calgon (sable = 10ml, texture équilibrée = 20ml ).
On agite mécaniquement quelques heures sur un agitateur rotatif ou on mixe à l'aide
d'un mixeur à couteau (à 65% de la vitesse maximale).
On transfert la suspension homogénéisée dans une éprouvette graduée à travers 2
tamis (0.200mm et 0.050mm) pour la séparation des sables et ne garder pour la sédimentation
que la fraction inférieure à 0.050mm. Le contenu de chaque tamis est transféré dans des
capsules tarées de 50cc que l'on met à sécher : Poids d et e respectivement pour les tamis (0.2
et 0.050mm) et on complète à l'eau distillée. On prépare de la même manière une éprouvette