Ixtlancorrigé.pdf


Aperçu du fichier PDF ixtlancorrige.pdf - page 3/285

Page 1 2 345285



Aperçu texte


L’idée que les interprétations perceptuelles qui font le monde constituent un courant s’accorde avec le fait
qu'elles ont lieu sans arrêt et qu’elles ne peuvent que rarement, sinon jamais, être mises en question. En fait la
réalité du monde que nous connaissons est considérée si naturellement comme allant de soi que l'idée
fondamentale de la sorcellerie – notre réalité n'est qu'une description parmi beaucoup d’autres – ne peut même
pas être abordée sérieusement.
Heureusement, pendant son apprentissage, don Juan ne se soucia pas de savoir si je pouvais prendre ou non
au sérieux ses propositions, et en dépit de mon refus, de mon incrédulité et de mon incapacité à comprendre ce
qu’il disait, il alla de l’avant. Par conséquent il entreprit, comme professeur de sorcellerie, de me décrire le
monde dès notre toute première discussion. Il me fut difficile de saisir ses concepts et ses méthodes parce que
les éléments
11