Intervention de M.Benflis.Naama.14112015docx .pdf


À propos / Télécharger Aperçu
Nom original: Intervention de M.Benflis.Naama.14112015docx.pdf
Auteur: tassill

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 15/11/2015 à 01:14, depuis l'adresse IP 78.241.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 304 fois.
Taille du document: 231 Ko (6 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Intervention de M. Ali Benflis, Président de Talaie El Hourriyet, à l’occasion des assises
du Parti à Naâma.
Naâma 14 novembre 2015
Mon cher frère et compagnon Si Mohamed Mekaoui;
Chers frères et compagnons responsables des bureaux territoriaux et communaux du
parti ;
Mesdames et Messieurs les membres du Bureau Politique ;
Mesdames et Messieurs les membres du Comité Central ;
Chères militantes et chers militants ;
J’adresse mes biens sincères et chaleureuses salutations à la wilaya de Naâma et à la ville
de Mecheria si chère à nos cœurs et à leurs habitants pour la qualité de l’accueil qu’ils
nous réservent parmi eux. Qui ne connait pas vos traditions d’hospitalité dont la
réputation dépasse largement les limites de votre région ? Vous représentez une grande
famille à laquelle l’ont est fier et honoré d’appartenir. Vous incarnez les valeurs les plus
enracinées dans cette Algérie que l’on aime, l’Algérie de l’authenticité, l’Algérie de
l’effort et l’Algérie de la fidélité aux sources et aux racines dont a besoin la construction
des grandes Nations.
Je vous remercie d’accorder votre hospitalité à cette rencontre de Talaie El Hourriyet sur
cette terre généreuse et bénie ; Talaie El Hourriyet ce nouvel arrivant dans le paysage
politique national qui bénéfice déjà d’un ancrage solide dans cette région et où son
projet politique a un puissant écho.
Je tiens à remercier et à féliciter mon compagnon et frère Si Mohamed Mekaoui d’avoir
pris l’initiative de nous réunir ici. Son choix est un excellent choix et son initiative est une
initiative heureuse et réussie. Je remercie et je félicite, aussi, tous ceux qui se sont
mobilisés et se sont investis pour assurer le succès de cette rencontre. Je sais qu’ils sont
nombreux et je ne peux les citer chacun par son nom mais qu’ils sachent tous que nous
leur sommes redevables de notre reconnaissance et de notre gratitude pour une tâche
bien accomplie.
Lorqu’il y a 9 mois l’autorisation de tenir le Congrès Constitutif du parti nous a été
accordée ou lorsqu’il y a cinq mois nous réunissions ce Congrès Constitutif ou lorsqu’il y a
seulement deux mois nous obtenions l’agrément de Talaie El Hourriyet comme nouvelle
formation politique, rares étaient ceux qui pensaient qu’en un laps de temps aussi court
nous serions en mesure d’inaugurer les permanences de Talaie El Hourriyet à El Bayadh
et à Naama. Dans ce seul fait, il y a tous les témoignages que Talaie El Hourriyet ont
réussi leur pari ; qu’elles provoquent un engouement, et qu’elles suscitent une adhésion
à ce qu’elles proposent.
Votre parti se porte bien ; il avance et la cadence de sa marche dépasse toutes nos
espérances. L’on parle souvent du discrédit ou du rejet de la politique et du politique,
mais Talaie El Hourriyet sont en train d’invalider cette thèse en démontrant que le
politique peut gagner la confiance des citoyennes et des citoyens s’ils sont convaincus de
1

sa sincérité, de son désintéressement et de sa volonté de les servir ; Talaie El Hourriyet
sont aussi en train d’invalider cette thèse en démontrant que la politique peut attirer et
rassembler si elle s’exprime à travers un projet politique crédible, offrant des solutions
aux problèmes vécus et répondant aux attentes de nos concitoyennes et de nos
concitoyens.
Avec toute la modestie qui s’impose et tout le sens de la mesure qui doit caractériser nos
comportements, nous pouvons dire aujourd’hui, que Talaie El Hourriyet contribuent à
réhabiliter le politique et la politique.
Ce que nous avons accomplis en moins d’une année ne relève ni du miracle ni du simple
coup de chance. Si Talaie El Hourriyet sont déjà représentés à travers les 47 wilayas du
pays et les 13 circonscriptions de la wilaya d’Alger, cela prouve indubitablement la portée
nationale du mouvement populaire qu’elles ont crée et du projet politique qu’elles
offrent au pays. Si Talaie El Hourriyet son représentée actuellement dans 1250
communes et qu’elles ambitionnent d’être représentés dans toutes les 1541 communes
du pays d’ici la fin de l’année courante cela prouve tout aussi indubitablement que
partout sur le territoire national, nos concitoyennes et nos concitoyens ont clairement
perçus que Talaie El Hourriyet viennent avec du nouveau, qu’elles sont proches de leurs
préoccupations et qu’elles apportent des réponses claires et sans équivoque aux
questions qui se posent à eux. Si Talaie El Hourriyet comptent plus de 30000 militants et
aspirent à doubler le nombre de leurs adhérentes et de leurs adhérents d’ici la fin de
l’année, cela prouve également que notre parti a réussi à susciter l’intérêt et la confiance
et a gagné en crédibilité.
Et si dans les réseaux sociaux, la page du parti est suivie par 640.000 personnes et si ma
page personnelle par plus de 800.000 personnes, cela prouve, enfin, que sur ces
grands réseaux de la communication moderne le message de Talaie El Hourriyet capte un
intérêt grandissant et parvient à des destinataires toujours plus nombreux.
Quelles sont les conclusions que nous pouvons tirer de toutes ces données qui sont
irréfutables et à la disposition de tous pour qu’ils puissent s’en assurer?
Il me semble qu’il y a, principalement, trois conclusions à tirer.
 La première conclusion est que notre parti est un grand parti d’avenir. C’est un
parti de citoyens crée par des citoyens pour des citoyens. Je veux dire par là un
parti qui rassemble des militantes et des militants déterminés à agir pour aider le
pays à sortir de l’impasse globale dans laquelle il se trouve, pour être aux cotés de
tous ceux qui entendent le mettre en position de relever tous les défis politiques,
économiques et sociaux auxquels il fait face et pour le mettre sur la seule voie
digne de lui, la voie de la quiétude, du progrès et de la prospérité.
 La deuxième conclusion est que Talaie El Houriyet sont le parti de l’espoir. Notre
pays n’est pas frappé par un mauvais sort ; il ne peut pas être et ne sera jamais une
victime résignée de la fatalité de l’échec ; et les torts que certains ont pu lui causer
peuvent être redressés par d’autres. C’est sans doute là que réside le plus
important des messages que Talaie El Houriyet entendent porter : celui de dire à
nos concitoyennes et à nos concitoyens que rien n’est perdu et rien ne sera
irrémédiablement perdu dans notre pays dès lors que nous saurons tous ensemble
2

tirer les leçons de nos échecs pour en faire le point de départ vers des succès
futurs. Les bonnes fortunes ne succèdent pas toujours aux bonnes fortunes et il
n’ya pas une fatalité de l’échec répété. Si nous en avons la volonté - et nous avons
cette volonté – l’échec peut être transformé en point d’appui pour de nouveaux
rebonds.
 La troisième conclusion est que Talaie El Houriyet offrent au pays une véritable
alternative politique, économique et sociale.
Vous entendez souvent dire par les représentants du régime politique en place et
par ses clientèles que personne d’autre ne dispose d’une alternative.
Répondez leur qu’eux-mêmes n’ont pas de vision, de projet et d’ambition pour le
pays, que leur propre sort les préoccupe plus que le sort du pays, qu’ils défendent
leurs affaires et leurs intérêts particuliers plus qu’ils ne défendent l’intérêt général
et qu’ils gèrent le pays comme une propriété privée plutôt que comme le bien
commun de tous.
Répondez leur aussi qu’une alternative est très facile à trouver et qu’il suffit de
faire tout le contraire de ce qu’ils font : respecter la citoyenneté, ne pas ignorer le
choix du peuple souverain, ne pas privatiser l’Etat, garantir les droits et les libertés
de tous, ne pas permettre une gestion clanique des institutions, bannir la
corruption et le népotisme, ne pas gaspiller et dilapider l’argent public et pardessus tout faire que l’Algérie appartienne à toutes les algériennes et à tous les
algériens.
Répondez-leur enfin, qu’au sein de Talaie El Houriyet nous disposons d’une
alternative et qu’elle consiste précisément à faire le contraire de ce qu’ils ont fait
et de ce qu’ils font encore. Nous avons une vision, une ambition et un projet de
société. Nous avons des stratégies, des politiques et des plans pour relever les
défis politiques, économiques et sociaux auxquels notre pays est confronté.
Notre parti ne va pas à la rencontre de notre peuple les mains vides et la tête
pleine de fausses promesses. Notre parti ne cherche pas à vendre à notre peuple
des chimères et des illusions. Notre parti ne cache pas la vérité à notre peuple et se
sent un devoir de vérité envers lui en lui disant que notre pays vit l’une des phases
les plus critiques de son histoire. Et c’est ce même devoir de vérité qui nous dicte
de lui dire qu’il dispose de tous les moyens pour la traverser et pour en sortir plus
fort, plus averti et mieux armé pour poursuivre sa marche vers des horizons plus
prometteurs et plus gratifiants.
Mesdames et Messieurs,
Vous aurez certainement remarqué tout comme moi que ces derniers temps, les
représentants du régime politique en place menacent, intimident et accusent tous ceux
qui les mettent devant la réalité de leurs échecs dans tous les domaines politiques,
économiques et sociaux.
Dites leur avec moi que leurs menaces, leurs intimidations et leurs accusations ne font
trembler aucun d’entre nous ; dites leur avec moi que leurs menaces, leurs intimidations
3

et leur accusations n’entameront d’aucune façon notre détermination à poursuivre notre
combat politique pour aider notre pays à sortir de la spirale de l’échec et entrer dans le
cycle vertueux du progrès et du développement ; dites leur avec moi que leurs menaces,
leur intimidation et leurs accusations ne sont pas les signes d’un régime politique
confiant, sûr de lui-même et maitre de la situation mais ceux d’un pouvoir désemparé et
dans le désarroi.
Les représentants du pouvoir politique en place parlent aussi abondamment ces derniers
temps.
Ils nous parlent beaucoup de l’homme providentiel et des miracles qu’il aurait accomplis
et qu’ils sont les seuls à voir. Ils nous parlent beaucoup de démocratie apaisée alors que
le pays a besoin surtout d’une démocratie non faussée ; ils nous parlent d’Etat-civil alors
que nous attendons un Etat de droit ; ils nous parlent de démocratie participative alors
qu’ils font tout pour empêcher l’avènement d’une plus simple démocratie
représentative ; ils nous parlent de révision d’une constitution qu’ils ont seize années
durant malmenée, violentée et violée sans retenue alors que le pays attend toujours son
entrée dans le concert des grandes nations démocratiques ; ils nous parlent de
surveillance des élections alors que nous réclamons le bannissement définitif de la fraude
et le respect absolu du jugement du peuple souverain ; ils nous parlent de programmes
présidentiels qui n’existent plus et, quand ils ont existé du temps de la manne financière,
nous avons vu ou cela nous a mené : une économie qui n’exporte aucune richesse à
l’exception des hydrocarbures ; un pays dépendant de l’extérieur pour son alimentation,
pour ses soins, pour ses équipements et pour toutes sortes de services dont il a les
moyens de se passer ; ils nous parlent d’unité nationale alors que le clientélisme, le
régionalisme, le clanisme, le népotisme et la corruption font des ravages dans notre
système politique, dans notre économie et dans notre société.
Nous avons mal de voir notre pays stagner ou reculer alors que les autres nations
avancent et progressent.
Nous avons mal lorsque nous lisons chaque jour que notre pays est aux derniers rangs
des classements mondiaux dans tous les domaines.
Nous avons mal lorsque nous constatons que les richesses nationales sont pillées ou mal
gérées, que notre potentiel humain est sous utilisé et que l’on dise de notre pays dans le
monde que l’Algérie est un pays riche habité par un peuple pauvre.
Nous avons mal de voir une vacance du pouvoir projeter de l’Algérie une image aussi
pathétique dans le monde, une image qui lui vaut d’être l’objet de compassion chez les
uns ou de dérision chez les autres.
Nous avons mal de voir le fossé se creuser entre les gouvernants et les gouvernés, entre
les citoyens et les institutions qui sont sensées être les leurs, et entre l’Etat lui-même et
la société toute entière.
Nous avons mal de voir l’Etat national affaibli, la nation menacée par toutes formes de
marginalisation et d’exclusion et la société sapée dans ses fondements par toutes sortes
d’injustice et d’inégalité.
Nous avons mal de voir notre pays conduit à l’impasse, insatisfait de son présent et
incertain quand à son avenir
4

Nous avons mal, Mesdames et Messieurs, de voir l’état dans lequel se trouve votre
région malgré toutes ses ressources et les trésors inestimables que recèle son potentiel
humain.
Je conseille à ceux qui prétendent que les 16 dernières années ont été des années
d’efforts, de construction et de réalisation sans précédent de venir dans cette région
pour constater de leurs propres yeux l’étendue de leur échec politique, économique et
social.
Qu’ils viennent, ici dans cette région pour vous entendre leur dire que vous n’êtes pas
consultés ou écoutés sur la gestion des affaires qui vous concernent au premier chef.
Qu’ils viennent, ici dans cette région, pour vous entendre leur dire que vous ne vous
sentez pas représentés car la fraude à confisqué vos choix et détourné vos voix.
Qu’ils viennent, ici dans cette région, pour vous entendre leur dire que vous ne vous
sentez pas comme des citoyens à part entière parce que vos droits ne sont pas respectés
et que vos libertés ne sont tolérées que dans les limites qui leur plaisent.
Qu’ils viennent, ici dans cette région, pour vous entendre leur dire que vous savez qu’il y
a une vacance du pouvoir au sommet de l’Etat et que le vide ainsi créé est comblé par
des groupes d’influence, d’intérêt et de pression qui n’agissent qu’en fonction de leurs
appétits et de leurs ambitions démesurés et sont absolument indifférents quant au sort
de l’Algérie et des algériens.
Qu’ils viennent, ici dans cette région, pour vous entendre leur dire que vous êtes les
premières victimes de cette vacance du pouvoir qui a entrainé l’arrêt du fonctionnement
des institutions et de l’administration publique sur lesquelles vous comptez pour
répondre à vos attentes et satisfaire les besoins les plus essentiels de votre quotidien.
Qu’ils viennent, ici dans cette région, pour vous entendre leur dire que vous êtes plus
qu’ailleurs dans le pays, victimes de marginalisation et d’exclusion et victimes des
injustices et des inégalités.
Qu’ils viennent, ici dans cette région, pour vous entendre leur dire, qu’ils ont eu entre les
mains 800 milliards de dollars mais que rien dans votre quotidien n’a changé
fondamentalement qu’il s’agisse d’éducation, de santé, de logement, de transport,
d’alimentation en eau ou en électricité ou d’emploi.
Qu’ils viennent, ici dans cette région, pour vous entendre leur dire, que vous savez
qu’une grave crise économique est aux portes de l’Algérie, et que vous demandez à
savoir pourquoi nos gouvernants qui ont bénéficié d’une manne financière
exceptionnelle l’ont si mal utilisée, gaspillée ou permis son accaparement indu au point
que le pays n’est pas en mesure de faire face à cette crise.
Qu’ils viennent, ici dans cette région, pour vous entendre dire, que vous êtes conscients
du fait que le Gouvernement veut vous faire porter seuls le fardeau de cette crise, vous
les simples citoyennes et citoyens, et qu’il en exonère ses clientèles et ses appuis, ainsi
que toutes les forces de l’argent illégitimement gagné.

5

Mesdames et Messieurs ;
Les problèmes auxquels notre pays fait face sont sérieux parce qu’il y a un vide au
sommet de l’Etat qui empêche leur prise en charge et leur traitement effectif. Les défis
qui se posent au pays ne sont graves que parce qu’il n’y a pas un gouvernement capable
de les relever. Les paris que nous devons gagner peuvent être des paris perdus en
l’absence d’institutions légitimes, représentatives et crédibles.
Ces problèmes, ces défis et ces paris exigent un Etat fort, une Nation unie et une société
soudée.
Un Etat n’est fort que par la légitimité et la représentativité qu’il tire d’une citoyenneté
épanouie et d’une volonté populaire respectée. La Nation n’est unie que si elle bannit la
marginalisation et l’exclusion de ses rangs. Et une société n’est soudée que si elle se
construit sur la base de la justice sociale, de la solidarité et de l’égalité des chances.
L’alternative démocratique que nous revendiquons va dans ce sens. Cette alternative
signifie que l’Algérie du XXI ème siècle ne peut plus vivre avec un régime politique datant
du siècle dernier avec une mentalité, une culture et une pratique politique dépassées et
obsolètes. Cette alternative signifie aussi que l’Etat national ne peut être construit sans
l’accord et l’adhésion des citoyens et sans le respect du jugement et du choix du peuple
souverain. Cette alternative signifie, enfin, l’édification d’un Etat de droit qui ne peut
jamais être un Etat qu’une minorité instrumentalise pour assoir sa domination et son
hégémonie sur la majorité de notre peuple.
Face à l’impasse politique, économique et sociale actuelle, notre peuple doit exercer de
nouveau son droit à l’autodétermination c'est-à-dire se réapproprier son Etat national
pour le remettre au service de ses seules aspirations et ambitions.
C’est en cela que réside la voie vers le renouveau national dont nous partageons les
valeurs et les idéaux. Cette voie c’est celle du rassemblement pour le changement.

6


Aperçu du document Intervention  de M.Benflis.Naama.14112015docx.pdf - page 1/6

Aperçu du document Intervention  de M.Benflis.Naama.14112015docx.pdf - page 2/6

Aperçu du document Intervention  de M.Benflis.Naama.14112015docx.pdf - page 3/6

Aperçu du document Intervention  de M.Benflis.Naama.14112015docx.pdf - page 4/6

Aperçu du document Intervention  de M.Benflis.Naama.14112015docx.pdf - page 5/6

Aperçu du document Intervention  de M.Benflis.Naama.14112015docx.pdf - page 6/6




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00378280.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.