Pdf NumericSpace .pdf


Nom original: Pdf-NumericSpace.pdf

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par Adobe InDesign CC (Macintosh) / Adobe PDF Library 10.0.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 26/11/2015 à 11:52, depuis l'adresse IP 193.48.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 463 fois.
Taille du document: 3 Mo (4 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


VERS L'INFINI ET AU-DELA

Interface / Entropie / Utopie

Numeric
s/pace

La perspective est simultanément triomphe du sens du réel et élargissement de la sphère du moi
La perspective a été conçue comme instrument d illusion plutôt que comme construction
légitime de l espace.

P.18, préface de Marisa Dalai Emiliani.
Est ce la peinture qui se règle sur le spectateur, ou au contraire le spectateur qui s adapte à la
peinture?
La perspective est un triomphe du sens du réel. Elle produit la distance, l objectivité, la
systématisation et la stabilisation du monde extérieur. Mais elle introduit dans la représentation
la sphère du moi, qui est liée à un désir de puissance, à la négation de toute distance.

p.160

Erwin Panofky
La perspective comme forme symbolique,
1975.

La perspective réconcilie la subjectivité avec l'infini
La perspective a permis à l'art de s'élever au rang de la science. Elle a rationalisé l'impression visuelle du
sujet, qui peut désormais servir de fondement à la construction d'un monde de l'expérience infini au sens
moderne. On a réussi la transposition de l'espace psychophysiologique en espace mathématique, c'est à dire
l objectivation du subjectif.

p.159
le but recherché par la perspective artificielle est de reconstituer la vision naturelle. Or celle ci
selon Panofsky est courbe. Donc les moyens utilisés entrent en contradiction avec l objectif recherché.


le sujet, sur qui se focalise le point de vue, est en même temps le point focal de la construction et
un point exclu de cette même construction. Dans le langage de Panofsky, il est objectivé car réduit à un
oeil unique et immobile..



le tableau, qui est l objet réel considéré , est réduit à un plan transparent , supposé invisible, Donc l
objet même de la construction est le lieu théorique du maximum de transparence : la visibilité se confond
avec l invisibilité.

Kurt Schwitters
Hanover Merzbau, 1923 à 1936.

Jean Pierre Raynaud

multiplicite des points de vue mis en lumière par
d'autres systemes d'informations.

Home, 1974 à 1993.
utopie, illusion de la réalité.
.

Le Corbusier
Cités Radieuses, 1945 à 1952.

platon
timée et critias.
Mythe de l'atlantide.

Albrecht dÜrer
saint jérôme dans sa cellule, 1514


Pdf-NumericSpace.pdf - page 1/4


Pdf-NumericSpace.pdf - page 2/4


Pdf-NumericSpace.pdf - page 3/4

Pdf-NumericSpace.pdf - page 4/4


Télécharger le fichier (PDF)


Pdf-NumericSpace.pdf (PDF, 3 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


pdf numericspace
representation de l espace vers une proxemique
abab32
170615 ci programme de taille
congresrabat2019
textes theoriques

Sur le même sujet..