MEMOIRE FINALE EMILIE impr .pdf



Nom original: MEMOIRE FINALE EMILIE impr.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Adobe InDesign CS6 (Macintosh) / Adobe PDF Library 10.0.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 27/11/2015 à 13:53, depuis l'adresse IP 88.171.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 401 fois.
Taille du document: 4.9 Mo (92 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Mémoire de fIn d’études - Emilie Couput
Création d’un festival de musique et de
cuisine
EFAP Lyon
Promotion 2015

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Mémoire de fIn d’études - candidat N° 123
Création d’un festival de musique et de
cuisine
EFAP Lyon
Promotion 2015

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Remerciements

Je tiens à remercier un certain nombre de personnes qui m’ont été d’une aide précieuse dans la
réalisation de mon mémoire :



- le directeur, Jean-François Croës, pour l’enseignement inculqué autour de ces quatre



années. Les cours de qualité reçus pendant l’ensemble de ma formation m’ont permis de



rédiger ce mémoire de façon sereine, je tiens à remercier l’ensemble du corps professoral.



- Toutes les personnes qui font partie du secteur culturel, qui ont permis de m’éclairer sur un



certain nombre de choses dans mes démarches



- Mes proches pour leur soutien et leur conseils précieux tout au long de la préparation de ce

mémoire

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Introduction


Mon projet porte sur deux centres d’intérêts qui me tiennent particulièrement à cœur,

à savoir : la musique et la cuisine. Le choix du thème de mon mémoire, s’est donc naturellement
tourné sur un festival qui mélange ces deux centres d’intérêts. Personnellement j’accorde
beaucoup d’importance aux manifestations culturelles quelque soit le domaine artistique.
C’est un moyen de s’ouvrir l’esprit et de s’intéresser au travail des autres. De plus, je vois en ces
manifestations l’opportunité de rencontrer et d’échanger avec des personnes qui partagent
les centres d’intérêts. J’ai pour habitude de me rendre à des concerts et des festivals. Mais je
n’ai jamais eu la chance de me rendre à un festival qui proposait d’allier mes deux passions.

C’est

pour

cette

raison,

qu’il

m’a

paru

naturel

de

créer

ce

festival.

En outre, les soirées lyonnaises ont tendance à se ressembler sans aucun élément de distinction.
D’autant plus que la cuisine prend une place de plus en plus importante dans notre société.
Le but de ce festival étant de répondre à un besoin actuel, de créer l’engouement
autour du concept. Mais le plus important est de créer une dimension participative
où l’on invite les festivaliers à contribuer à quelque chose de convivial et de partager.
J’ai

pour

année,
pour

fait
le

objectif
un
réaliser

de

appel

réellement
à

projets

concrètement

soumettre
pour
dans

mon

sélectionner
le

cadre

projet
le
du

à

Arty

meilleur
festival

Farty

concept
des

qui

chaque

d’événement
Nuits

Sonores

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Introduction
I.



Analyse de situation ....................................................................................
A. Les festivals en France ................................................................................
B. La place de la cuisine en France ..............................................................

II.
Etude de marché ...........................................................................................

A. Macro environnement ................................................................................

1. Analyse politico-légale .....................................................................

2. Analyse économique .......................................................................

3. Analyse technologique ....................................................................

4. Analyse socioculturelle .....................................................................

5. Analyse environnementale ..............................................................

B. Offre ...............................................................................................................

C. Demande .....................................................................................................

D. Synthèse ........................................................................................................

P1
P2
P3
P7
P7
P7
P 11
P 15
P 17
P 19
P 22
P 24
P 26

III.



Marketing stratégique ............................................................................... P 27
A. Segmentation et ciblage des festivaliers ................................................. P 28
B. Positionnement du public des festivaliers ................................................. P 29

IV.




Identité visuelle ..............................................................................................
A. Nom ...............................................................................................................
B. Logo ...............................................................................................................
C. Charte graphique .......................................................................................

P 30
P 31
P 31
P 32

V.




Mix Marketing ................................................................................................
A. Produit ...........................................................................................................
B. Prix ..................................................................................................................
C. Distribution ....................................................................................................

P 33
P 34
P 41
P 41

VI.



Montage financier ...................................................................................... P 42
A. Partenaires ................................................................................................... P 43
B. Mécènes ....................................................................................................... P 44

VII. Stratégie de communication ...................................................................

A. Positionnement ............................................................................................

B. Cible ..............................................................................................................

1. Cible primaire ....................................................................................

2. Cible secondaire ...............................................................................

C. Objectifs .......................................................................................................

D. Stratégie créative ........................................................................................

E. Stratégie des moyens ..................................................................................

1. Cible primaire ....................................................................................

2. Cible secondaire ...............................................................................

P 46
P 47
P 47
P 47
P 48
P 51
P 52
P 53
P 53
P 59

VIII. Budget ..............................................................................................................

P 62

IX. Retroplanning ...................................................................................................

P 63

Conclusion ...................................................................................................................
Bibliographie ................................................................................................................
Annexes ........................................................................................................................

P 64
P 65
P 67

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

n

yse
l
a
n
A
I/

tio
a
u
it
s
e la

d

A. Les festivals en France
B. La place de la cuisine en France


1

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

I / Analyse de la situation
A. Les festivals en France

Avant

de

primordial

commencer

d’apporter

une

l’analyse,

définition

il

concise

me
de

semble

mon

sujet.

Un festival de musique est une manifestation artistique annuelle ou ponctuelle pouvant se dérouler
sur plusieurs jours durant lesquels des artistes évoluent selon un programme ou une thématique.
Au

cours

niveau
dans

de

ces

culturel.
les

d’une

années,

Effectivement,

régions.

plus

dernières

forte

les

L’émergence
demande

la

France

festivals
de

a

ne

cessent

nouveaux

ont

connu

courants

largement

contribué

plusieurs

changements

au

d’accroître

et

de

musicaux

et

l’apparition

à

développement.

leur

muter

En 2013, la Sacem (société des auteurs, compositeurs et Editeurs de musique) recensait 1 425 festivals
en France. Cette tendance à la création de
nouvelles manifestation musicales n’est pas
ancienne, car on remarque que la moitié de ces
festivals n’a pas dépassé les 10 ans de durée de
vie, 42% ont entre 11 et 25 ans et seulement 10%
ont plus de 26 ans. Cette ascension fulgurante
coïncide

avec

la

banalisation

de

styles

musicaux encore peu répandus il y a 10 ans en
arrière. Par exemple, la musique électronique
ratisse un public de plus en plus large.

b. La place de la cuisine en France

Elle

Avant
était

la

cuisine

perçue

était

comme

réputée

étant

pour

une

être

corvée.

destinée
Alors

uniquement

qu’aujourd’hui

aux

la

femmes.

cuisine

rime

avec bon temps, plaisir et convivialité. En 2012, une enquête de Opinion Way révèle
que 8 Français sur 10 affirment cuisiner ou fréquemment (52 %) ou parfois (29 %).
Plusieurs
vus

études

transmettre

réapproprier

un

tendent
les

à

montrer

traditions

patrimoine

que

culinaires

culinaire

qui

les

trentenaires

aujourd’hui

ne

par

leurs

parents.

Ils

est

pour

eux

marqueur

un

veulent

se

sont

désormais
identitaire

pas
se
fort.

Ce qui a donné lieu à la « cuisine loisir » : apprendre de façon légère et conviviale.

2

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

D’après un sondage TNS Sofres de 2012, 86 % des 15 à 30 ans déclarent aimer faire la cuisine.
Et 94 %

d’entre eux trouvent que les repas entre amis sont une occasion de s’amuser.

En 2014, 59 % des Français avaient besoin de se faire plaisir en mangeant et 61% se
faisaient plaisir en mangeant. Plus de la majorité des Français prennent plaisir à manger
ou à concocter des plats. Ce qui montre que plusieurs secteurs sont touchés par la
tendance culinaire. Que ce soit des magazines, festivals, salons, émissions de télévision,
films

et

séries,

aucun

secteur

n’est

épargné.

Ce

phénomène

transcende

plusieurs

générations car six personnes de moins de 35 ans sur dix passent plus de temps en cuisine.

La place de la cuisine à Lyon
Salons
Le Sirha : salon mondial des tendances de l’hôtellerie-restauration qui a lieu tous les deux ans à
Lyon. A cette occasion, des produits, matériels, équipements et services sont exposés. Ce plus grand
rendez-vous mondial ouvre ses portes uniquement aux professionnels de la restauration.

BIG (Biennale Internationale du Goût) : cet évènement de 5 jours, organisé en
marge du Sirha, vise à répandre le patrimoine culinaire lyonnais au grand public.
Les meilleurs artisans de la région ainsi que des grands chefs accueillent le
public pour des démonstrations, dégustations et ateliers pour enfants. D’autres
activités seront présentées selon les jours :
Foodtruck n’Troc : concentration de foodtrucks selon différentes offres
Parcours Gourmand : pour cette occasion le tunnel de la Croix Rousse s’est
transformé en une promenade scénarisée pour créer une expérience sensorielle et gustative.
Village du goût pour les enfants : des ateliers sont organisés spécialement pour les enfants, pour qu’ils
découvrent les goûts et les saveurs
Big Festiv’halles : privatisation des halles où 55 commerçants sont présents de 19h30 à minuit.

Salons des vins et de la gastronomie : c’est le lieu de rendez-vous des inconditionnels de l’art de la
table. Le public aura le privilège de déguster des produits du terroir, discuter avec des passionnés de
cuisine et de participer aux animations qui s’offrent à eux.

Salon Champagne et foie gras : cet événement est l’occasion pour les producteurs de vendre leurs
produits directement aux clients. L’occasion d’acheter des produits compétitifs et d’échanger avec
des professionnels.

3

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Salon du chocolat : pour la quatrième fois consécutive, Lyon accueille le Salon du Chocolat. Plus de
80 chocolatiers exposent leurs spécialités à l’attention des grands et des petits. Des animations sont
proposées : défilé de robes en chocolat et ateliers pour enfants.

Concours de cuisine
Championnat du monde du pâté en croute : C’est un événement qui réunit les amoureux de
la gastronomie. Pendant deux heures, un jury composé de chefs étoilés, de Meilleurs Ouvriers de
France et de personnalités de la gastronomie dégustent des pâtés en croute de 12 finalistes. Pour
remporter la compétition, les candidats doivent faire preuve d’originalité et de créativité afin de
réaliser le pâté en croute le plus remarquable possible. Pour la 6e édition, cet événement a su
s’imposer comme un concours de référence.

Bocuse d’Or : c’est l’un des plus prestigieux concours mondial de cuisine gastronomique. Après
plusieurs mois de préparation, 24 chefs cuisiniers de plusieurs pays s’affrontent pendant 5h35, pour
préparer un plat imposé. Pour les départager, un jury composé de cuisiniers reconnus. La finale
se tient à Lyon tous les deux ans, elle révèle les meilleurs espoirs de l’art culinaire venus du monde
entier.

Cuisin’in Lyon : ce concours de cuisine est organisé pour des étudiants amateurs de cuisine. Après
avoir été sélectionnés, quatre binômes seront en compétition pour gagner un cours de cuisine à
la Villa Florentine.

Instituts de cuisine
Institut Paul Bocuse : cette école de cuisine initie ses élèves aux métiers des pratiques culinaires, du
management de l’hôtellerie et de la restauration. Cette institution transmet à ses élèves une expertise
et une renommée internationale afin d’intégrer les plus prestigieux hôtels et restaurants.

Vatel : cette école prépare ses élèves au monde du tourisme et de l’hôtellerie internationale. Une fois
diplômés de cette école prestigieuse, les élèves pourront se retrouver cadre dirigeant des plus grands
hôtels internationaux.
Les Toques Blanches Lyonnaises : ce club regroupe une centaine de chefs cuisiniers de Lyon et de la
région Rhône-Alpes. Il aide à faire valoir les atouts dont dispose Lyon sur le plan gastronomique. C’est
une référence du paysage gastronomique français.

4

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Les grands chefs cuisiniers de Lyon
Paul Bocuse : c’est l’un des plus grands chef cuisiniers français du monde. Il
excelle dans la cuisine traditionnelle et la grande cuisine. Certains le surnomment « Pape de la gastronomie » ou « Chef du siècle ». Il dirige de nombreux
restaurants à Lyon et dans le monde entier.
Il est d’ailleurs à la tête de projets comme :
• Ouest express : restaurant de service rapide de qualité
• L’Auberge de Collonges : le restaurant gastronomique de Collonges-auMont-d’Or
• Bocuse d’Or
• Les brasseries : Est, Ouest, Nord, Sud
• Instituts Paul Bocuse : à Lyon et Shanghai

Laurent Bouvier : Il est le président des Toques Blanches. Il est chef cuisinier d’une
maison bourgeoise de l’Ouest Lyonnais. Il propose une recette inventive en
respectant la tradition. Il a obtenu un prix pour le pâté en croûte de canard. Son
challenge consiste à revisiter les traditions.

Gregory Cuilleron : ce jeune cuisinier originaire de Lyon a été révélé au grand
public après avoir remporté le concours national de « Un diner presque parfait
». Ensuite, il a enchainé les émissions télévisées sur la cuisine. Son handicap fait
de lui une force mais ne remet pas en cause son talent culinaire. Il tenait deux
restaurants à Lyon : « Epicerie & Compagnie » et le « café-restaurant Frenet ».
Aujourd’hui, il s’est retiré pour se consacrer à des projets personnels.

Les spécialités lyonnaises
En 1935, le gastronome Curnonsky qualifie Lyon : « de capitale mondiale la gastronomie ».
Que ce soit des plats salés ou sucrés, Lyon dispose d’un certain nombre de spécialités culinaires :
la tradition des bouchons lyonnais / les cervelles de canut / les quenelles / la salade lyonnaise / le
tablier de sapeur / la charcuterie lyonnaise / les grattons / le saint-marcellin / les bugnes / les coussins
lyonnais / la tarte aux pralines.

5

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

é

h
c
r
a
m
de de

II/ Etu

A) Macro-environnement

1) Analyse politico)légale

2) Analyse économique

3) Analyse technologique

4) Analyse socio-culturelle

5) Analyse environnementale


B) Offre




C) Demande



D) Bilan

6

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Ii / étude de marché
A. MACRO ENVIRONNEMENT


Cette étude a pour but d’analyser le secteur dans lequel je vais lancer mon festival. Cette

rechercher va permettre de définir la stratégie de mon événement, après en avoir déduit les caractéristiques du marché. Mon analyse va se porter uniquement sur les festivals électroniques car c’est le
secteur qui nous touche.

1 ) Analyse politico-légale
a) Création d’une association

Il faut garder à l’esprit qu’organiser un événement de telle sorte nécessite de créer une association,
qui permettra de :
- contracter une assurance
- ouvrir un compte en banque
- signer des conventions
- posséder des immeubles
- soutenir une action en justice

Une association peut exister sans être déclarée, mais elle doit l’être pour devenir une personne morale
et avoir la capacité juridique. Le choix le plus pertinent et le plus simple reste le modèle associatif
sans but lucratif ; les associations de loi 1901. Plusieurs démarches sont nécessaires avant de créer
une association. Tout d’abord il est impératif de monter un dossier de déclaration, comportant les
renseignements suivants :

- le titre de l’association tel qu’il figure dans ses statuts, éventuellement suivi de son sigle
- l’objet de l’association
- l’adresse du siège social
- les noms, professions, domiciles et nationalités des personnes en charge de l’administration
- un exemplaire des statuts signés par au moins 2 personnes en charge de l’administration
- Un compte rendu de l’assemblée constitutive, signé par au moins 1 personne en charge de
l’administration
- La liste des associations membres comprenant le titre, l’objet et le siège de chacune d’entre elles
- L’adresse de gestion (si les bureaux de l’association sont installés dans un autre endroit que le siège
social), ainsi que les adresses des autres implantations géographiques éventuelles.

7

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Une fois que le dossier est créé, le dépositaire de la déclaration doit être une des personnes en charge
de l’administration de l’association ou le mandataire qu’elle aura désigné. On pourra soit la déposer
par internet (téléservice e-création) où soit par courrier, au greffe des associations du siège social de
l’association.
Ensuite, l’administration remet un récépissé 5 jours après avoir déposé le dossier dans son intégralité.
Puis, il faut demander la publication de la déclaration, de l’objet ainsi que du siège social. La préfecture
ayant reçu la déclaration se chargera de transmettre la demande de publication d’un extrait de la
déclaration au journal officiel des associations. Une fois que l’association est déclarée, elle se voit
attribuer un numéro RNA (c’est le numéro de dossier par l’administration). Alors, l’association sera
reconnue comme personne morale. Concernant le coût de la déclaration, il correspond à celui de
la publication au Journal Officiel :
- Si l’objet ne dépasse pas 1000 caractères : 44 euros
- Si l’objet dépasse 1000 caractères : 90 euros
Statut de l’association :
Les statuts vont servir à fixer les modalités de fonctionnement interne de l’association. Ils sont obligatoires
pour les associations déclarées.
En général, ils comportent :
- le nom, l’objet et le siège social de l’association
- les différentes catégories de membres
- les conditions d’admission
- la composition et les conditions d’élections des membres du conseil d’administration

b) Fonctionnement d’une association
Les modalités de fonctionnement d’une association sont fixées par ses statuts. Ils vont également
préciser la composition et le pouvoir de chacune des instances en général. Les statuts précisent
également la composition et le pouvoir de chacune des instances en général.

L’assemblée générale
Le fonctionnement en Assemblée Générale fait écho à une volonté de forte cohésion et d’implication
de tout le monde. Tous les choix qui seront appliqués concernant la programmation, la communication
ou encore les budgets, seront systématiquement votés par chaque membre de l’association présent.
Toutefois, il est possible d’organiser des réunions « satellites » sur des thèmes qui méritent des clarifications.
L’assemblée générale va élire les membres du conseil d’administration.

8

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Le rôle du conseil d’administration
Son rôle est de préparer l’assemblée générale et appliquer les décisions qui ont été prises.
De plus, il dispose du droit de distribuer une partie de ses pouvoirs à un bureau, qui est souvent composé
d’un président, d’un secrétaire et d’un trésorier.

Les formalités administratives
Si le festival a lieu dans un ERP (Etablissement Recevant du Public), les démarches réglementaires sont
moins lourdes. Sinon il faut recommencer et pour cela il faut obtenir l’autorisation d’organiser une
manifestation accueillant du public. Il est nécessaire de demander une autorisation de la Mairie entre
5 et 6 semaines avant l’ouverture, mais c’est en fonction de la taille du festival. Pour la demande, on
doit fournir un dossier comprenant :
- la date et lieu de l’événement
- la fréquentation prévisionnelle
- le plan des infrastructures
- une description sommaire du contenu artistique

Ensuite le lieu fera l’objet d’une visite de la Commission de Sécurité, qui exigera un dossier de sécurité
qui comportera : un descriptif du festival, la jauge, les plans et les certifications attestant la conformité
aux normes des diverses installations.
Etant donné que mon festival sera organisé dans un espace ouvert, il faudra penser à installer des
chapiteaux et des tentes. Pour que tout soit en règle, je devrais donc faire une demande d’ouverture
au public, auprès du Maire, environ un mois avant à l’avance, avec en plus un dossier de sécurité.
En collaboration avec la mairie et avec l’accord de la municipalité, la signalisation routière et piétonne
devra être installée, pour indiquer le festival au public.

c) Réglementation des festivals
Assurance :
Afin de gérer au mieux l’événement et ne pas rencontrer de difficultés, il est important de contracter
une assurance. L’assurance responsabilité organisateur (RCO) est obligatoire car elle couvre tous les
dommages établis au lieu, aux biens et aux personnes.

9

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Législation pour boissons alcoolisées
La législation peut s’avérer très pointilleuse, pour ce qui concerne le domaine des boissons alcoolisées.
Dans un premier temps il faudra que j’obtienne l’autorisation par la Préfecture de Police. Ce qui
m’octroiera le droit de vendre de l’alcool des boissons des deux premiers groupes, qui exclut les
alcools forts.

Extrait des licences d’alcools

Les autorisations liées à l’univers musicales
Dans le cadre d’un festival de musique, il est impératif de contacter la SACEM (société des auteurs
compositeurs et éditeurs musique). La SACEM est une société de gestion des droits d’auteur reconnue
et contrôlée par l’Etat. Il est préférable de faire une demande de contrat à cet organisme, au minimum
15 jours avant l’événement. Une réduction de 20% est alors accordée sur le tarif applicable, lors de la
signature du contrat. Au moment de l’événement, il faudra préparer un document qui sera joint au
contrat, comportant l’ensemble des recettes, en distinguant les « entrées » avec les autres recettes.
(cf annexe)

L’artiste devra remplir un programme des œuvres exécutées, qui sera donné par la SACEM. Ces
documents devront être retournés à l’organisme, dans les 10 jours qui suivent la date du festival. Alors,
la SACEM, nous renverra une note. (cf annexe)
Une taxe fiscale nous est amputée, à la destination du CNV (centre national de la chanson des
variétés et du jazz). Leur mission est d’apporter leur soutient aux évènements musicaux, grâces aux
fonds apportés par les taxes sur les spectacles et par redistribution de ces fonds sous forme d’aides
financières aux détenteurs de projets. Par exemple la taxe à payer pour les évènements avec billetterie
payante est de 3,5% sur le montant hors taxes des recettes de la billetterie.

10

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

La sécurité
Etant donné que le festival va rassembler un grand nombre de personnes, il sera indispensable de
solliciter la Croix-Rouge en cas de problème médical, et les pompiers en cas d’incendie. En sus,
l’organisateur doit assurer la sécurité d’un rayon de 50m autour de l’entrée du festival.

La sécurité incendie est obligatoire pour plus de 1500 personnes en plein air. Elle est assurée par
la présence d’un ou plusieurs pompiers sur les lieux. Un dossier de sécurité doit être présenté, au
moins deux mois avant la manifestation, à la commune et à la Préfecture. Il va déclencher l’étude
de la Commission de Sécurité qui demandera une réunion avec l’organisateur afin d’étudier les
plans et les différents documents et qui sera suivie d’une visite des lieux. À l’issue d’une délibération
la Commission de Sécurité donnera son avis au Maire et à la Préfecture permettant la
délivrance de l’arrêté d’ouverture.

Le DPS (Dispositif Prévisionnel des Secours), adjoint au dossier de sécurité précédemment cité,
permet de déterminer le dispositif médical (infirmiers et secouristes) nécessaire sur un grand
rassemblement en fonction de la typologie et des risques du site, du public et de la manifestation.



2 ) Analyse économique

La culture est ancrée en France, voici la preuve en quelques chiffres :

3,2 %

DE LA RICHESSE NATIONALE

670 000
personnes travaillent dans ce secteur

LA CULTURE REPRÉSENTE

l’état investit

57,8

13,9

milliards d’euros
de valeur ajoutée

PAR AN

7,6

milliards d’euros
par an

milliards d’euros

D’INVESTISSEMENT

PAR LES COLLECTIVITÉS

TÉRRITORIALES

11

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

a) Sources de financement des festivals
Subventions accordées par des organismes
>> FSDIE (les fonds de solidarité et de développement des initiatives étudiantes), existe dans toutes les
universités publiques d’enseignement supérieur. Les sommes octroyées varient entre 200 et 10 000 € et
la moyenne de la somme accordée s’élève à 1 500 €.

>> Sacem et le CNC (1 festival sur 3 reçoit des aides du CNV ou de la Sacem)

>> « Culture-Actions » du CROUS, soutien les projets et initiatives étudiantes par le réseau du Crous et
du Cnous. Il dispose de quatre fonds d’aide : culture, jeune talent, culture scientifique et technique et
Actions /Engagement.

>> « Envie d’agir » est une aide publique consacrée aux projets des 11-30 ans. Ce dispositif national
finance et accompagne des projets individuels ou collectifs, quel que soit le domaine.

>> DRJSCS (les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale), permet
de faciliter l’accès à tous aux loisirs éducatifs et activités sportives dans une logique de promotion
sociale. Le dispositif « Projets-jeunes » s’adresse aux jeunes qui disposent d’un projet pour une première
initiative, individuelle ou collective, dans le secteur de la culture, solidarité…

>> DRAC (directions régionales des affaires culturelles), est chargée de mettre en application la
politique culturelle mis en place par le gouvernement.

>> Les collectivités territoriales vont répondre à des buts bien définis en terme de développement
culturel. Il faut que le projet réponde à leur critère de sélection.

Partenariats et Mécénats
>> Le mécénat c’est une entreprise qui va venir en aide à un projet sans
contrepartie. La majorité des mécènes se trouve être des PME.

>> Le sponsoring c’est une entreprise qui soutient un projet, contrairement
au mécénat, ses finalités ne sont pas philanthropiques. C’est un outil de
communication pour le sponsor à des fins commerciales.

12

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Des mines d’or pour les marques
Les festivals sont ancrés dans le paysage et attirent de plus en plus de monde. Les marques voient en
ces lieux, une aubaine pour développer leur notoriété et image de marque. Donc, elles investissent
afin de tisser un lien avec le public, et par ce fait, leurs clients potentiels. Les festivals se transforment
en vitrine pour promouvoir les nouveaux produits et se rapprocher de la communauté.
D’ailleurs une étude Baromusic d’Havas Sports & Entertainment montre que 84% des Français
approuvent la relation entre les marques et la musique pour développer leur communication. Voici la
preuve en quelques chiffres :

Tandis que 63% des festivaliers considèrent la marque plus proche d’eux et 69% pensent que le
jumelage permet de vivre une nouvelle expérience avec la marque.

Depuis peu, les festivals ont recours à du cobranding ou du re-naming. Au-delà d’un simple engagement
passif du sponsoring, les marques veulent être des acteurs du festival. Par exemple, Heineken a créé
une scène exclusive « Greenroom » que les festivaliers peuvent retrouver au Main Square Festival ou
aux Eurockéennes. La marque propose une programmation qui respecte la ligne éditoriale du Festival.
Un avantage qui va dans les deux sens. D’une part, c’est synonyme de revenus supplémentaires pour
les organisateurs. D’autre part, la marque crée un dialogue avec les consommateurs, ce qui permet
de créer un lien de proximité.

Recettes liées aux festivals
• La billetterie
• La buvette
• Le merchandising va permettre de vendre des produits dérivés propre à l’événement (posters,
casquettes)

13

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

A titre d ‘exemple, voici le coût d’organisation pour quelques festivals en France, en 2013 :

LES  EUROCKÉENNES  

6,7  millions  €  

PANORAMAS  

810  000    €  

ART  ROCK  
PAPILLONS  DE  NUIT  
LES  TRANSMUSICALES  
LES  VIEILLES  CHARRUES  
GAROROCK  
LE  HELLFEST  
LE  PRINTEMPS  DE  BOURGES  
 



1,9  million    €  
1,9  million    €  

2,5  millions    €  

plus  de  10  millions    €  
2,4  millions    €  
8  millions    €  

5,2  millions  €  

b) Répartition des principaux postes de charges

En 2012, les festivals en France consacrent en moyenne 30% de leurs charges à l’artistique, 40%

au poste technique, logistique, sécurité, 8% à la communication, 14% aux frais de structure, 1% aux
activités annexes liées avec les festival et 7% aux autres dépenses (droits d’auteurs, assurances, taxes,
charges financières).

D’après ce graphique, nous pouvons constater que le poste de dépenses le plus élevé, relate
de plusieurs facteurs : location et aménagement du lieu, matériel, le salaire des techniciens, les
prestations de la sécurité, charges techniques liées aux achats pour les buvettes. Les dépenses liées
à la communication ont augmenté de 11%, ce qui signifie qu’elles connaissent une croissance moins
élevée que les autres charges. Ces dépenses concernent l’accueil presse, les professionnels et les
partenaires.

14

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE




3) Analyse technologique

Lorsqu’un festival est organisé, le web 2.0 est au rendez-vous. Ces dernières années, les réseaux

sociaux n’ont de cesse à proliférer. Les festivals trouvent en ces réseaux un moyen impactant de toucher
leur cible. Cela permet aussi aux festivaliers de fédérer à une communauté, de partager leur expérience
en temps réel.

Profil des festivaliers connectés


Les festivaliers qui utilisent le plus d’applications lors des festivals sont ceux âgés entre 25 et 34 ans.

C’est un moyen pour les festivals d’offrir des perspectives inédites, comme la programmation en tant
réel. De plus, les utilisateurs deviennent des prescripteurs de l’événement en partageant les actualités
auprès de leurs amis. Facebook est le réseau social le plus utilisé par les festivaliers. Les festivaliers passent
en moyenne 1h49 par jour sur internet et les réseaux sociaux, dont 37 minutes via leur téléphone.

D’autant plus que ces canaux de communication permettent d’entretenir le lien entre le festival et
sa communauté tout au long de l’année : pour les actualités, les ventes des billets, le merchandising,
le recrutement des bénévoles, et plus encore. En 2013, 95% des festivaliers disposent d’une chaîne
spécifique pour partager des vidéos, sur Youtube et Dailymotion. Ainsi que 35% partagent leurs photos
sur Pinterest, Flickr et Instagram. 35% des festivaliers disposent d’un blog sur Tumblr et Wordpress. Et 85%
disposent d’une application mobile sur iPhone ou Android. Nous vivons dans l’ère de la technologie ou
les réseaux sociaux font partie de l’ADN d’une structure. Il est donc primordial d’affirmer sa présence
sur les réseaux sociaux pour entretenir le lien de proximité avec le public. Les festivals l’ont bien
compris car en 2013 : 100% des festivals étaient présents
sur Facebook, 95% sur Twitter, 75 % sur Myspace et 55%
des festivals sont présents sur Google+.

Plusieurs possibilités existent pour écouter de la musique
en streaming. Les plus connus sont Deezer, Spotify, Rdio
et Soundcloud. Toutefois, d’après une étude de SNEP
de 2013, Youtube est le moteur qui génère le plus de
trafic avec 54% d’audience.
En moyenne 85% des festivaliers utilisent le streaming
pour écouter de la musique.

15

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Plusieurs possibilités existent pour écouter de la musique en streaming. Les plus connus sont Deezer,
Spotify, Rdio et Soundcloud. Toutefois, d’après une étude de SNEP de 2013, Youtube est le moteur qui
génère le plus de trafic avec 54% d’audience. En moyenne 85% des festivaliers utilisent le streaming
pour écouter de la musique. Le lien entre la technologie et les festivals ne cesse d’accroitre. A tel point
qu’une étude parue par Orange prévoit pour 2050 le développement de la nanotechnologie et des
dispositifs intelligents, qui permettront aux personnes de montrer l’état émotionnel dans lequel ils sont.

Certaines compagnies hightech parlent éventuellement de développer des lunettes 3D pour se
projeter sur scène. Des festivals mettent à disposition de leur public, des bracelets électroniques qui
leur permettent de devenir amis sur Facebook au contact d’un autre bracelet.

16

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

4) Analyse socioculturelle
a) Profils des festivaliers
En 2013, une étude a été réalisée par Nielsen pour dresser le profil type d’un festivalier :
- En moyenne un Français sur deux envisage de se rendre à un festival
- Les festivaliers sont composés de 53% d’hommes et 47% de femmes
- En moyenne un festivalier est âgé de 26 ans ½
- Le revenu moyen d’un festivalier est de 1 391 €. On en déduit que l’argent n’est pas un frein pour
les participants.
- La fréquence de sortie d’un festivalier en moyenne est de deux fois par semaine
- 58% des festivaliers vont à des festivals en groupe de quatre ou plus
- Le festivalier dépense en moyenne 56,19 € par jour durant un festival.
- 76% des festivaliers boivent de l’alcool
- 67% des festivaliers considèrent que la bière est consubstantielle aux festivals de musique



On constate avec ces chiffres que les festivals attisent la convoitise.
Les festivals de musique s’adressent d’avantage à un public jeune,
friand de musique et qui veut partager un moment convivial avec
son groupe d’amis. En 2014 on dénombre 2 709 200 de festivaliers en
France. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter car en 2013 on recensait
2 191 000 de festivaliers et en 2012, 2 054 800. Les festivaliers vont
rechercher plusieurs choses en participant à de tels évènements.
Comme découvrir des nouvelles manifestations culturelles, rencontrer
des personnes qui ont le même centre d’intérêt, passer un moment de
convivialité entre proches.

b) Saison des festivals
Une étude réalisée par la SACEM en 2013 dévoile que sur les 1 425 festivals de musique en France : 357
sont organisés en printemps, 726 en été et 254 en automne. Il est préférable d’organiser des festivals en
été, de par le temps. La majorité des festivals est organisé en plein air dont les facteurs météorologiques
peuvent nuire au bon déroulement du festival. Donc une majeure partie des festivals sont organisés en
été, pour éviter les intempéries et le froid.

17

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

c) ) Lieu géographique des festivals
La région Rhône-Alpes s’impose comme étant à la 2e place des régions qui recense le plus de festivals.
Les manifestations culturelles se multiplient dans cette région car c’est une ville dynamique qui ne
cesse de multiplier les offres évènementielles. Les festivals se trouvent généralement dans des lieux
à fort potentiel d’attraction touristique. La majorité des festivaliers sont « locaux », 30,1% sont de la
commune, 24,3% résident dans le département.

d) Tendances musicales des festivals
Répartition des festivals par genre musical

En 2012, le CNV a réalisé une étude montrant que 22% des festivals en France, concernent les musiques
amplifiées et électroniques. La musique électronique a réussi en quelques années à s’imposer auprès
d’un jeune public mélomane avide de cette identité musicale. 65% des festivaliers sont pointilleux sur
les choix musicaux. Les festivals électroniques n’attirent pas uniquement des inconditionnels de ce
style musical car les néophytes fréquentent de plus en plus ces manifestations. Les têtes d’affiches
présentes à des festivals ne sont pas l’ultime raison qui va motiver les festivaliers à s’y rendre. Vincent
Carry (directeur des Nuits Sonores) ne privilégie
pas uniquement les têtes d’affiches, mais
tend à faire jouer des artistes aussi bien locaux
qu’internationaux.

Il est important pour des

festivals de fidéliser le public et d’entretenir le
lien avec eux.

La région Rhône-Alpes est la deuxième région qui
reçoit le plus de festivals de musiques amplifiées ou
électroniques.

18

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE



5 ) Analyse environnementale

Les festivals peuvent être source de pollution ou de nuisance, quel que soit le domaine. Dans le but
de limiter ces effets néfastes pour le public et pour l’environnement, de nombreuses règles sont à
respecter afin de respecter toutes les parties prenantes de l’événement.

Nuisance et pollution sonore : Il est important de distinguer la nuisance sonore
à la pollution sonore. La nuisance sonore concerne des dégâts causés par un
son trop élevé. Alors que la pollution sonore est un son qui peut déranger le
voisinage.

Pour ce qui concerne l’environnement sonore à risque comme les concerts,
festivals, il faut mettre à disposition du public des boules Quiès, pour les protéger
d’avoir des problèmes auditifs.
Depuis 1998, une loi englobe la protection auditive du public. Le volume sonore
émis dans les concerts amplifiés, ne doit pas dépasser 105 dB en niveau moyen.
Les lieux concernés doivent disposer d’un afficheur donnant l’affichage de la
pression. Les tapages nocturnes sont passibles d’une amende de 5e classe (1
500 € à 3 000 €) pour les professionnels. Et les agressions sonores qui dérangent la tranquillité d’autrui
sont passibles d’un an de prison et de 15 000 € d’amende

Tri sélectif : Le service de propreté du Grand Lyon met à disposition des bacs pour le tri sélectif, pour
la gestion des déchets. Il est possible de faire appel à une « équipe verte », composée de bénévoles,
qui conseillent les participants sur le tri sélectif.

Sanitaires : Il faut mettre a disposition du public, des artistes, des participants, des équipes technique,
des sanitaires. Il est préférable de mettre à leur disposition des toilettes sèches. On considère que des
eaux noires (qui proviennent des toilettes) c’est 20 % d’utilisation en eau et 80 % de la pollution des
eaux usées.

Mobilité et accessibilité : L’événement doit être accessible en transport en commun pour le public,
pour limiter l’émission de carbone. D’autre part, certains sites de co-voiturages existent pour les
festivaliers. Il faut rendre accessible notre évènement pour les personnes en situation de handicap, à
toutes les étapes du déplacement. En installant des rampes, bandes rugueuses, plateforme surélevée,
bar adapté.

19

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Opportunités

Menaces
Analyse politico-légale

-

le

statut

associatif

permet

de - lourdes formalités administratives

bénéficier de nombreux avantages financiers

les

lois

qui

encadrent

les

manifestations culturelles sont strictes
- La loi Evin peut être une menace
pour nos sponsors
Analyse économique

- de nombreux organismes existent - la crise économique a un effet
pour

aider

les

manifestations négatif sur les subventions données
par

culturelles à se développer

l’Etat

et

les

collectivités

territoriales
- les marques sont friandes de ce
genre d’évènements. Cela permet - le coût des prestations des artistes
d’accroître leur visibilité et toucher augmente
leurs clients potentiels

à

téléchargement

cause
illégal

du
et

les

à Les contreparties financières sont plateformes de musique gratuites
bénéfiques pour les organisateurs
- ces manifestations jouent un rôle
important dans le secteur touristique
et économique de la ville
à les festivaliers qui viennent d’autres
horizons vont dépenser pendant leur
séjour
- réduction fiscale pour les entreprises
qui décident de devenir mécènes
à argument positif pour trouver des
mécènes
Analyse technologique
-les festivals sont de plus en plus - la concurrence est rude. Il faut
connectés avec les festivaliers. Afin savoir

se

démarquer

des

autres

d’entretenir un lien de proximité et de manifestations culturelles
fédérer une communauté autour du

20

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Analyse socioculturelle
- les festivals attirent de plus en plus -

les

festivals

de

musique

de personnes, tout âge confondu et électroniques peuvent faire face à
toute catégorie socio professionnelle

une connotation négative
à liés à la consommation excessive

ou de produits
stupéfiants
- l’image des festivals électroniques d’alcool
pour certains
festivaliers
se démocratise

- Domaine culinaire est en pleine
expansion (émission TV, salons, films)
Analyse environnementale
- pas d’obligations à respecter

- les communes sont plus réfractaires
à l’idée d’accorder un lieu public à
un festival, de peur qu’il le dégrade

 

21

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

B. Offre


Mon analyse va se porter sur les festivals de musique électronique organisés à Lyon car ce

seront mes concurrents directs. Je ne peux pas rivaliser avec des festivals reconnus en France pour la
première édition de mon festival. Cependant, je pourrais orienter mon analyse aux festivals nationaux,
une fois qu’il sera implanté et qu’il disposera d’une bonne notoriété. Voici les festivals qui touchent à
la musique électronique :

Ce festival de culture électronique est l’un des plus importants
de France. Il rassemble désormais plus de 100 000 spectateurs
par an autour de 250 artistes invités venant de toute l’Europe.
Ce festival a la caractéristique de présenter une grande
diversité culturelle et de s’adresser à tout le monde. Pendant
cinq jours, le festival transforme Lyon en espace culturel
où se mêlent musique de qualité, rencontres et activités
13 ème édition
artistiques. Ce festival s’adresser aux plus petits avec « Mini
Date : 13 au 17 mai 2015
Sonore ». Il s’agit d’un espace dédié aux enfants qui a pour
Tarifs : 40 € /nuit // 25 € / journée // 135 € /pass
but de les initier à l’univers de la musique avec des ateliers
Fréquentation : 130 000 personnes
créatifs. Chaque année, Nuits Sonores propose un appel à
projets. A cette occasion, tout le monde peut soumettre une
idée d’événement (qui doit être réalisable). Les projets retenus
sont réalisés. C’est ce qui donne lieu aux Extras. Ce festival entretient
un lien fort avec ses festivaliers car il les invite à participer au projet.

13 ème édition
Date : 15 juin au 31 juillet 2015
Fréquentation : 138 000 personnes

C’est un festival culturel
pluridisciplinaire. Il propose
à la fois des concerts de
musique, des pièces de
théâtre, des spectacles de
danse et des projections de
films. Ce festival lyonnais attire
de plus en plus de personnes
grâce à son offre variée et
ses artistes prestigieux.

41 ème édition
Date : 22 au 24 mai 2015
Tarifs : 10,99 € /nuit // 16,99 / pass
Fréquentation : 50 000 personnes

Ce
festival
étudiant
a
la
particularité
d’être
aussi
pluridisciplinaire.
Il
propose différentes courses
d’endurance (vélo, roller,
etc…), des concerts en soirée
et des animations gratuites en
journée. Le soir deux scènes
sont proposées : une rock et
l’autre électro.

6 ème édition
Date : 12 au 13 décembre 2014
Tarifs : 23€ /nuit
Fréquentation : 3 600 participants

Ce festival créé par des
élèves du BDE de l’EM Lyon
s’est imposé comme l’un
des évènements phares de
la vie nocturne lyonnaise.
Les amateurs de musique
électronique sont au rendezvous pour passer deux nuits
à profiter de la line-up qui
s’offre à eux.

22

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

17 ème édition
Date : 29 au 30 aout 2015
Tarifs : 20 € /journée
Fréquentation : 15 000 personnes

10 ème édition
Date : 3 au 5 avril 2015
Tarifs : 35 € /nuit // 84€ / pass
Fréquentation : 8 000 personnes

Ce festival sur 3 nuits est le
rendez-vous incontournable
de la musique électronique.
Cet événement propose
des activités culturelles en
complémentarité
de
la
musique.

Ce festival mêle musique et art
de rue. Cet évènement se situe
au parc de Miribel et propose
plusieurs styles musicaux : rap,
r’n’b, soul, musique du monde. Ce
festival a la particularité d’avoir
une dimension environnementale
et de développement durable.
Il organise aussi le « Petit Tower
», qui accueille les enfants de
4 à 12 ans où des animateurs
proposent des spectacles, des,
ateliers maquillage et peinture.

2 ème édition
Date : 3 au 5 juillet 2015
Tarifs : 8 €- 15 € prévente // 15€ - 18 € pass

Roulez Jeunesse est un festival de 3 jours est
unique dans son genre puisqu’il allie vélo et
musique électronique. Les festivaliers peuvent
assister à un marché de vélo, au vélodrome
de Lyon et à un tournoi régional de bike.
Cet évènement prend place dans différents
endroits de Lyon. Un mini parcours est organisé
pour les plus petits.

4 ème édition
Date : 1 au 5 octobre 2014
Tarifs : 17€ /nuit

ce festival de 5 jours
rassemble tous genres de
disciplines. Cet événement
propose plusieurs disciplines
musicales : dubstep, électro,
dubwise… Rumble festival
met à l’honneur des têtes
d’affiches
internationales
mais laisse une place pour
les artistes locaux. Ce festival
porte un intérêt particulier au
V jing (animation visuelle).
D’ailleurs chaque année,
leurs scènes sont habillées
par des scénographies de
mapping vidéos.

11 ème édition
Date : 26 au 28 juin 2015
Tarifs : 32 € / pass
Fréquentation : 10 000 participants

Démon d’Or est un festival qui a lieu sur plusieurs
jours aux Mont d’Or. Au programme des artistes
issus de l’univers électro, reggae, hip hop sont
au rendez-vous.

23

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Après cette analyse je peux conclure qu’il n’existe pas de concurrent direct à mon événement. Or j’en
déduis que la majorité de ces festivals ne propose pas qu’une seule discipline mais au contraire tend à
proposer plusieurs manifestations culturelles. D’une part, c’est un moyen de donner une vraie identité à
son événement afin de se différencier des autres. D’autre part, il est important de prendre en compte
la dimension participative de l’événement. Les festivaliers ne veulent plus être considérés comme de
simples auditeurs mais comme de vrais acteurs qui font partie de la manifestation. Ces festivals pour la
plupart récents, prennent en compte les participants avec leurs enfants. Ces manifestations font objet de
divertissement.
Nuits Sonores a su s’imposer comme le festival de musique électronique au niveau international. Ce qui
permet de positionner Lyon comme la capitale électronique de France.
En dehors de ces festivals, de nombreuses soirées sont organisées par des associations bien implantées
sur la scène électronique. Voici les acteurs importants de la scène électronique lyonnaise : Papa maman,
Propagang, Ed’n Legs, Cosmic AD, Xlr, Art Feast, Arty Farty, Basse Resolution, Hast, Encore, Touche
Française…

C/ Demande


A la base, les festivals de musique électronique étaient adressés à un public de connaisseurs. On

a remarqué depuis quelques années que ce public tend à se diversifier. Petit à petit, il a su initier un
public différent. Il n’y a pas que le public qui change mais l’âge aussi. Ces festivals qui avaient l’habitude
d’attirer les 17-25 ans, s’étendent à convaincre d’autres catégories de personnes. La demande ne cesse
d’accroître. Le public se segmente en plusieurs catégories distinctes. Entre ceux qui participent pour les
artistes, d’autres pour faire de rencontres et les autres pour partager un moment de convivialité. Nous
l’avons bien compris, les festivals émergent comme des champignons pour étendre la culture électronique
de manière tentaculaire. Suite au sondage effectué auprès d’hommes et de femmes âgées entre 18 et 60
ans, on peut tirer les conclusions suivantes (cf annexe) :
- 64 % de mes sondés ont l’habitude de fréquenter des festivals électroniques
- 80 % s’y rendent 1à 3 fois par an
- 81 % se rendent à des festivals pour les artistes présents
- 32 % sont prêts à dépenser entre 30 € et 40 € pour une place
- 37 % des sondés sont prêts à effectuer plus de 250 km pour se rendre à un festival. Ce qui montre que la
distance n’est pas un frein.
- 82 % se rendent généralement à un festival en voiture
- 60 % des interrogés sont avant tout intéressés par le concept de mon festival
- 50 % des sondés sont prêts à se rendre à mon festival
- les 18-25 sont les plus intéressés par ce festival avec 67 % d’intérêt

24

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Forces

Faiblesses
Offre

- Aucun festival lyonnais ne propose -

De

nombreuses

soirées

une connivence entre la gastronomie électroniques sont organisées à Lyon
et la musique

- Des festivals électroniques lyonnais

à Originalité du projet

disposent d’une forte notoriété

- Une grande majorité des festivals
organisés à Lyon disposent d’activités
culturelles

complémentaires

au

concert
à

les

festivaliers

aiment

les

manifestations pluridisciplinaires

Demande
- Le public ne cesse de se diversifier
et touche plusieurs tranches d’âges
toutes

catégories

socioprofessionnelles confondues

- 50 % des sondés sont prêts à se
rendre à mon festival et 17 % ont
répondu très probablement

- 53 % des sondés trouvent mon projet
intéressant et 16 % très intéressant

 

25

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

D. Bilan
Diagnostic


L’étude de marché précédente a fait ressortir quelques grandes tendances à prendre en

compte dans la création de ce festival. Tout d’abord, les deux secteurs approchés sont synonymes
de plaisir. En 2014, 59 % des Français avaient besoin de se faire plaisir en mangeant et 61 % se faisaient
plaisir en mangeant. Le secteur culinaire est rentré dans l’air du temps. Lyon a cerné le capital
gastronomique qu’elle détient. De nombreux évènements sont organisés pour mettre en valeur ce
patrimoine culinaire. Les Français ont besoin de se changer les idées et de se faire plaisir. D’autre
part les festivals prennent une place de plus en plus importante dans le paysage culturel. Peu à peu,
ces évènements laissent place à une dimension plus familiale, plus conviviale et moins ternie par les
images négatives liées aux excès. Des festivals qui tendent à diversifier leurs offres, en proposant des
activités qui mettent les festivaliers au cœur des animations. Mon sondage a révélé que 60 % de mes
sondés étaient intéressés par le concept de mon festival et 50 % étaient prêts à s’y rendre.

Cependant, Lyon possède un certain nombre de festivals de musiques électroniques qui disposent
d’une forte notoriété. S’ajoute le festival Nuits Sonores qui est le festival incontournable. De plus les
subventions accordées par les organismes connaissent une baisse dû à la crise économique.

Comment assurer le lancement et la pérennité de mon festival qui allie musique et
cuisine, alors que d’autres évènements lyonnais ont déjà leur public fidèle ?

26

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

ix

gm
in
t
e
k
ar

III/ M



A) Segmentation et ciblage des festivaliers



B) Positionnement du festival

27

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

IiI / MARKETING STRATÉGIQUE
A.. Segmentation et ciblage des festivaliers
Notre seule cible va être le public du festival. Mais ce public est segmenté par plusieurs publics :

Type de public

Motivations

Freins

Public local : personnes qui

- c’est un moyen de casser

-

habitent dans la ville où se

la routine quotidienne

constitué de jeunes étudiants

déroule l’événement.

Ce

public

peut

être

qui ne sont pas forcément
- partager un moment de

autonomes

plaisir entre amis

financier

- découvrir de

sur

le

plan

concurrence

des

nouvelles

animations qui s’offrent à
eux
Public occasionnel :

- envie de découvrir les

-

la

personnes qui voient ce

nouveautés culturelles

manifestations culturelles, qui
peut éclipser l’événement

type d’évènements
passer

un

moment

comme une manifestation

-

culturelle. Mais ne sont pas

convivial entre amis ou en

uniquement intéressées par

famille

l’aspect festif.
Public passionné :

- découvrir de nouveaux

- frein économique car le

personnes qui pourraient

artistes

public peut venir de tous les

faire le déplacement pour

horizons. Donc les frais de

assister à un festival. Elles

- voir des artistes qu’elles

déplacements peuvent être

sont avant tout attirées par

apprécient

un moyen de dissuasion.

la programmation
- rencontrer des personnes
qui

partagent

le

même

centre d’intérêt
Public issu du tourisme :

- ils vont découvrir un autre

- peur de ne pas se sentir à

Personnes de passage dans

aspect du voyage.

leur place

- moyen de se rapprocher

- manque d’informations sur

des habitants de la ville

l’événement

la ville, qui manifeste un
intérêt

pour

culturelles.

les

sorties

qu’ils visitent
-

envie

de

l’aspect culturel

 

découvrir

mauvaise

image

qu’ils

peuvent avoir d’un festival en
général

28

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

B. Positionnement du festival


Même si ma cible est répartie en 4 segments de différents publics, je voudrais néanmoins les

réunir autour d’un objectif commun. C’est pour cela que j’ai souhaité faire un positionnement propre
aux quatre publics. Afin qu’ils puissent au cours du festival, partager les mêmes centres d’intérêts.

Atypique – convivial

Crédible : Lyon ne possède pas de festival qui regroupe la musique aux activités culinaires. Réunir ces
deux ingrédients peut faire de ce festival un événement novateur qui se plie à faire passer un moment
chaleureux aux participants.

Attractif : on invite les festivaliers à participer au festival avec des animations culinaires. Ils seront les
protagonistes puisque ils pourront participer au concours de cuisine et profiter de la musique.

Distinctif : aucun festival à Lyon ne propose un concept similaire au mien. Qui mêle à la fois le concours
de cuisine et la musique électronique. De plus ce festival à la particularité de faire intervenir un public
large, qui peut venir en famille, amis ou seul.

Durable : les festivals électroniques et le secteur culinaire sont en pleine expansion. En jouant sur l’aspect convivial, cela peut être un moyen de fidélisation de notre public.

29

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

le

el
u
is
v
é
ntit

IV/ ide

A) Nom
B) Logo
C) Charte graphique

30

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

IV / IDENTITÉ VISUELLE
A . Nom


Le nom que j’ai décidé d’attribuer à mon festival est : « Cook’n’Mixe ». Dans l’éventualité où

mon festival soit reconnu au niveau international, ce nom en anglais est plus facilement exportable.
J’ai voulu reprendre dans le nom, les deux mots qui définissent le concept du festival. Ce nom est
évocateur. Même sans connaissance de cause on peut se douter du thème du festival.

La disponibilité a été vérifiée sur le site de l’INPI, par noms et classes : 41 (activités culturelles), 43 (service de restauration)

B. Logo
Pour mon logo j’ai voulu reprendre des éléments qui illustreraient le nom
pour rester cohérente. Il représente un vinyle avec au centre les initiales
du nom : CM. Des couverts se croisent pour rappeler l’activité culinaire
qui s’ajoute au concept. J’ai consservé les couleurs noir et blanc pour
ne pas fausser l’image du vinyle.

31

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

C. Charte graphique
Mon choix sur les couleurs s’est tourné vers deux couleurs : le jaune et le bleu. Ces couleurs seront présentes sur tous mes supports de communication.
Pourquoi le bleu ?
Cette couleur représente le ciel, la sérénité le rêve. Dans le cadre de mon festival
elle évoque l’open air et l’ouverture sur un lieu serein.

Pourquoi le jaune ?
Aucune couleur n’est plus joyeuse que le jaune. Il évoque le soleil, la fête et la joie. Elle apporte du tonus
aux supports de communication. Avec sa couleur interpellante, elle évoque l’été.
Dans le cadre de mon festival cela évoque la convivialité et le côté festif de mon événement.

Concernant la typographie je me suis tournée ver la police Dolce Vita. C’est une police dynamique,
qui donne du mouvement au texte.

32

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

g

tin
e
k
r
a
ix m

V/ M

A) Produit

1) Lieu du festival

2) Animations culinaires

3) Mise en place du festival

B) Prix
C) Distribution

33

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

V / MIX MARKETING
A. Produit


Durant deux jours, de 14h à 22h, mon festival a pour objectif d’allier musique et cuisine. Mon

festival aura lieu à Lyon le week-end du 11 et le 12 juin 2016. J’ai choisi de faire mon festival à cette
période car c’est une saison estivale. Suite à mon analyse sur les offres j’ai pu constater que les festivals
les plus fréquentés ne se déroulaient pas à cette période. Il est plus agréable de se prêter à des
activités lorsque le beau temps est au rendez-vous. J’ai choisi cette tranche horaire pour attirer un
public très large, qui pourrait se rendre en famille. L’évènement pourra accueillir 2 000 festivaliers.

1) Lieu du festival
J’ai choisi d’organiser ce festival à Lyon pour mettre en avant les deux attraits dont elle dispose :
la musique et la cuisine. Lyon se doit de mettre en valeur ses spécialités culinaires qui font d’elle la
capitale gastronomique. Ce festival a pour objectif d’étendre les ressources dont notre ville dispose,
au profit d’un plus grand nombre de personnes.

Parc des Berges
Mon choix s’est tout naturellement tourné vers le parc des
Berges, car il possède de nombreux avantages :
• Ce quartier est desservi par de nombreux moyens de
transports (métro et tramway, piste cyclable)
• Il offre un espace vert très dense avec un cadre idéal
pour passer un moment convivial
• Capacité d’accueil pour les personnes à mobilité réduite
• Pas de contraintes de voisinage
• Le parc mesure 3 hectares, il dispose donc d’une grande
capacité d’accueil. Il faut compter 3 personnes par m2.

34

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

2) Animations culinaires
Le concours de cuisine
Les équipes
Les équipes devront s’inscrire en amont au concours de cuisine. Nous annoncerons les modalités
d’inscription via :
- Notre site internet
- Réseaux sociaux
- Affiches distribués dans les lieux fréquentés par notre cible
Les participants auront un mois pour s’inscrire sur notre site internet.
Sur les inscrits seront sélectionnées 4 équipes de 2 personnes pour chaque épreuve. Deux épreuves
seront organisées par jour.
Ils devront concocter une entrée et un plat typiquement lyonnais en 45 min. Ils devront ensuite présenter leur préparation. Une équipe ressort gagnante de chaque épreuve. En fin de journée chaque
équipe gagnante sera en compétition pour préparer un dessert revisité à leur manière.

Le jury
Le jury sera composé de 3 restaurateurs lyonnais. Le but de prendre ces jeunes restaurateurs c’est
de mettre en avant leur réussite professionnelle par la création de restaurants conceptuels à Lyon.
Chaque jour le jury sera composé de 3 restaurateurs différents.
- Crock’n’Roll
- Yaafa
- Bintje & Zoet
- Les fils à Maman
- La Bicycletterie
- Shack
Ils attribueront une note aux préparations concoctées par les participants. Cette note tiendra
compte du goût, de l’esthétique et du temps de préparation.
Le public pourra aussi participer à la compétition en votant pour l’équipe qui a le mieux présenté
son plat. En revanche le public pourra uniquement voter pour les deux équipes en compétition
finale. Ils pourront voter via l’application mobile.

35

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

2 gagnants pour 2 prix

- Le prix du jury : L’équipe sélectionnée par le jury se verra offrir un repas dans le restaurant gastronomique
du cuisinier étoilé qui animera la master class.

- Le prix du public : L’équipe sélectionnée par le public, gagnera des ustensiles de cuisines offert par
la marque Alice Délices, dans un tote bag du festival.

L’équipement
Pour les concours il faudra 4 espaces où les équipes pourront cuisiner avec le maximum de confort
et des outils indispensable pour faire un plat. L’équipement mis à disposition des participants sera
similaire à celui qu’on peut voir dans les concours de cuisine. Il disposera : d’un four, d’une plaque
chauffante et des ustensiles de cuisines. Le matériel sera prêté par nos marques partenaires. Leur nom
apparaitra sur les supports de communication sur le concours de cuisine et sur l’événement. Pour ce
qui concerne les aliments j’ai contacté l’entreprise qui livre des fruits et légumes frais «Potager City »,
afin de mettre en place un partenariat. En échange de nourriture, leur nom et logo apparaîtront sur le
festival et nos supports de communication.

Master classe
La master classe se tiendra une fois par jour avec le même chef étoilé. EIle aura lieu entre les deux
concours de cuisine. Durant 1h30, un chef animera un cours de cuisine où il devra préparer un plat
lyonnais revisité à sa façon. Laurent Bouvier sera en charge d’animer les masterclasses. Sa manière de
revisiter les plats traditionnels pourrait être très intéressante.

Les personnes souhaitant s’inscrire à ce cours devront inscrire leur nom sur une feuille de papier et
l’insérer dans une boite, à l’entrée. Suite à l’inscription seront tirés au sort les participants de ce master
class. Le cours prendra place où a lieu le concours de cuisine. Au cours de cet exercice les participants
devront suivre les instructions du chef cuisinier pour concocter un plat local revisité. Les élèves du cours
auront la possibilité de repartir avec leur préparation.
>> Le but de cette activité étant de mettre en avant les spécialités culinaires de la ville. C’est aussi un
moyen de divertir et créer un échange avec les participants du festival.

36

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Programmation artistique
Comme je l’ai spécifié auparavant, les concerts auront lieu entre 14h et 22h. A cette occasion, des
artistes de la scène de la région Rhône-Alpes pourront se produire. Une tête d’affiche sera présente
chaque jour pour attirer les connaisseurs. Pour commencer, un festival ne peut pas avoir la prétention
de ne faire venir que des têtes d’affiches, de la scène nationale ou internationale. D’autant que je
voulais rester cohérente avec mon concept.

En général, les festivals de musique électronique ne font pas intervenir que de grands Dj de la scène
électronique. Cela engendre un coût colossal, mais aussi les fidèles connaisseurs n’ont pas la prétention
de connaître tous les dj. Voici ci-dessous la programmation pour les deux jours de festival :

Sur la scène, derrière les Dj’s seront placés des écrans où seront projetées les animations culinaires du
festival. Nous ferons survoler des drones afin d’avoir un champ de vue large.

37

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

3) Mise en place du festival
Stand merchandising

Ecrans qui restranscrivent les
animations culinaires

WC

Entrée

Scène

Animations culinaires

4 Foodtrucks

2 buvettes

Plan du festival

Je tiens à préciser que je souhaite que mon festival ait une dimension eco-responsable. Notre planète
fait face à des changements climatiques très importants. On se doit de montrer l’exemple au public.
Les dispositifs mis en place feront en sorte de ne pas polluer l’environnement.

Restauration
Buvette
Nous allons mettre en place deux buvettes qui serviront des bières, de l’eau, des boissons gazeuses.
Pour les bières nous ferons appel au Ninkasi. Pour respecter l’environnement, les verres seront consignés pour éviter que le public ne les jette par terre (1 € la consigne). Nous mettrons en place des
systèmes de jetons pour payer les consommations afin de faciliter le moyen de payement.
1 token = 1 bière (3,50 €)

38

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Food Truck
Nous ferons appel à des Food Truck, qui viendront vendre leurs produits à notre public. J’ai choisi de
sélectionner plusieurs Food Trucks qui proposent différentes offres, afin de répondre à tous les plaisirs.
Au menu :
• « The Rolling Cantine » vend des burgers haut de gamme
Menu à partir de 10 € / personne
• « Mozza & Co » propose des plats italiens
Menu à partir de 10 € / personne
• « La Cocotte cantine » prépare des tartes salées, cakes, salades
Menu à partir de 10 € / personne

Les Food Trucks qui participeront à l’évènement devront nous reverser un pourcentage de leur
bénéfice. Car notre événement va permettre d’accroître leur notoriété et de générer du chiffre
d ‘affaires grâce à notre public.

Merchandising
Un stand sera consacré à la vente de produits dérivés du festival pour deux raisons :
- générer du bénéfice pour financer le festival
- créer un lien de proximité avec les festivaliers, et qu’ils aient un souvenir de ce festival
Plusieurs objets seront vendus :
- des tote bag avec le logo du festival
- des affiches du festival
- tabliers

Toutes les matières utilisées seront issues de matières organiques et de matières recyclables.

39

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

Sanitaire
Le festival pourra utiliser des toilettes sèches, qui permettent d’utiliser très peu d’eau. Un moyen de
limiter au maximum la pollution des eaux usées. Pour se laver les mains il y aura à leur disposition des
distributeurs de savons sans eau à l’entrée et sortie des toilettes. Il faudra prévoir une trentaine de
cabines et 10 distributeurs de savons. Prestataire Toilettes&Co
• Plusieurs poubelles à tri sélectifs seront mises à disposition des festivaliers, afin qu’ils ne jettent pas
leurs déchets par terre. Nous ferons appel à l’équipe Aremacs pour les tris des déchets.

Accessibilité
- Mettre en avant les transports en commun. Un garage à vélo sera mis à disposition pour les personnes
ne souhaitant pas se rendre en véhicule ou transport en commun.

Nous mettrons en œuvre des dispositions pour accueillir des personnes à mobilité réduite :
- Accès prioritaire
- Mise en place de sanitaires adaptés aux handicapés
- Rendre l’accès gratuit aux personnes accompagnant les personnes à mobilité réduite
- Place de stationnement réservée aux personnes à mobilité réduite
Nous ferons appel pour cette partie à l’agence Yoola, qui s’occupe des voyages de personnes
handicapées et de leur entourage.

Sécurité & précaution
Sept vigiles de sécurité seront déployés sur notre événement pour assurer le bon fonctionnement du
festival. Les festivaliers seront contrôlés à l’entrée pour ne pas qu’ils rentrent avec de l’alcool ou des
stupéfiants. Les équipes de la Croix Rouge seront présentes en cas d’accident. Des pompiers seront
notamment présents en cas d’incendie du concours de cuisine ou tout autre problème.

A l’entrée, sera distribuée des bouchons auditifs pour les festivaliers qui sont sensibles au son trop élevé.

Conditions d’accès au festival
- Contrôle des billets à l’entrée
- La consommation d’alcool est interdite au moins de 18 ans
- L’accès sera refusé à toute personne ayant un comportement qui pourrait porter préjudice au
festival

40

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

B. Prix


Les places de festivals varient généralement entre 25 et 55 € la place. Les sondés de mon

questionnaire ont répondu à ma question sur le prix qu’ils seraient prêt à mettre pour une place :
- 32 % mettraient entre 30 et 40 €.
Mon prix va se situer en dessous de cette tranche de prix pour la première édition. Voici les prix proposés :
- Une place couterait 20 €
- Le pass deux jours 35 € (5 € d’économie)
- L’entrée sera gratuite pour les moins de 12 ans
J’ai choisi d’utiliser le prix de pénétration afin de faciliter la pénétration sur ce secteur. Effectivement
grâce à ce prix convenable les personnes seront moins réticentes. En général le budget destiné aux
cachets des artistes est amorti par le chiffre d’affaires engendré de la billetterie.

C. Distribution
Nous mettrons les places en vente via notre site internet ainsi que des sites de ventes de billets en
ligne :
• Digitick.com
• Zepass.com
• Ticketmaster.fr
• La Fnac
• Office de tourisme de Lyon

L’avantage de ces sites c’est qu’ils sont les références des festivaliers pour acheter des places de
concert ou de festivals. La plupart des personnes achètent leur place sur ces sites, dont le plus
renommé est Digitick.com. Ces sites prendront une commission sur les ventes des billets, En moyenne
1,5 € sur chaque billet vendu.
En plus des sites mentionnés, des billets seront vendus sur le site internet du festival.

41

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

r

ie
c
n
a
In
ge fiF

ta
n
o
M
VI /


A) Partenaire

1) Partenaires offIciels

2) Partenaires institutionnels

3) Partenaires médias


B) Mécènes

42

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

VI / LE MONTAGE FINANCIER
A. Partenaire


L’association qui organise le festival ne peut se permettre de financer l’’événement dans son

intégralité, car le coût est colossal. Pour ce faire elle doit recevoir des aides d’organismes publics et
privés. Dans la partie autofinancement se trouvent :
- la billetterie, qui représente en moyenne 40 %
- les recettes annexes qui représentent en moyenne 9 %
- les recettes de la buvette qui représentent en moyenne 10 %
- les partenaires privées représentent en moyenne 20 %
- le financement public s’élève à peu près 18 %

Les partenaires privés ne veulent plus se contenter de voir apparaître leur logo, mais ils veulent
participer à la mise en œuvre du festival. Les partenaires jouent un rôle primordial dans la conception
de notre événement. Sans eux, le festival ne disposerait pas suffisamment de ressources financières
pour le créer. De plus le fait d’avoir des partenaires de renom est un avantage et nous octroie une
certaine crédibilité auprès de nos interlocuteurs.

1) Partenaires officiels
Ce sont les partenaires qui vont nous accompagner tout au long du festival. Le type de partenariat
est différent pour chaque partenaire.

- Brasserie Ninkasi : nous ferons un partenariat avec eux. On leur achètera des futs de bières à un coût
réduit. Ils nous fourniront des gobelets en plastique qu’on leur retournera une fois le festival terminé.
J’ai choisi de faire appel à ce prestataire car c’est une fabrique de bière lyonnaise.

- Alice Délice : est une célèbre marque qui vend des ustensiles de cuisine. L’entreprise pourrait nous
prêter des équipements de cuisine pour le concours et les master classes. En échange nous insérerons
leur logo sur nos supports de communication.

- Les restaurants présents dans le jury ainsi que le chef étoilé seront nos partenaires. Ils s’engageront à
nous fournir du matériel et à financer certaines dépenses.
- Potager & City nous fournira tous les ingrédients pour le concours de cuisine (annexes)

43

MÉMOIRE / FESTIVAL COOK’N’MIXE

2) Partenaires institutionnels
Ces partenaires vont pouvoir nous aider financièrement à développer notre projet, grâce à leurs
subventions ou prêt de matériel.
- Ville de Lyon
- Région Rhône-Alpes
- Grand Lyon

3) Partenaires médias
Avec ces partenaires nous ferons des insertions presse gratuitement, en échange leur logo apparaitra
sur nos supports de communication. Les supports sélectionnés sont adressés à notre cible. Cette forme
de publicité permettra de toucher notre cœur de cible.
- Kiblind
- Le Mouv
- Vice
- Beyeah
- Konbini

B. Mécènes


Les mécènes peuvent apporter leur aide au développement du festival sans contrepartie.

En échange nous pourrons leur offrir des places pour leurs employés et de nombreux avantages
s’offrent à eux :

Avantages fiscaux attractifs
La loi du 2 août 2003 concernant le mécénat culturel octroie une défiscalisation de 60 % du don
accordé, dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaire HT.

L’impact de la TVA
Les dons versés par les mécènes ne sont pas soumis à la TVA.

44


Aperçu du document MEMOIRE FINALE EMILIE impr.pdf - page 1/92
 
MEMOIRE FINALE EMILIE impr.pdf - page 3/92
MEMOIRE FINALE EMILIE impr.pdf - page 4/92
MEMOIRE FINALE EMILIE impr.pdf - page 5/92
MEMOIRE FINALE EMILIE impr.pdf - page 6/92
 




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte




Documents similaires


vagabond festival
cpmarvellous202001
rock in saclay sponsoring
dossier de presse festival clin d oeil 2017
3368 p 10
12 culture

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.044s