Projet .pdf



Nom original: Projet.pdf
Auteur: L'artiste

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 27/11/2015 à 20:17, depuis l'adresse IP 88.162.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 462 fois.
Taille du document: 1.8 Mo (15 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


.
Projet de construction d’une

Maison roulante à impact modéré

.
Page | 0
Julien Lafond – Tous droits réservés

Mail : maisonmoderee@gmail.com

Avis de non responsabilité
Ce dossier est un projet et ne peut se prétendre un conseil professionnel ni se substituer à une étude
personnalisée, chaque projet étant différent et nécessitant un travail particulier. Ceci n’est autre qu’un
partage d’informations personnelles.

Communication et Avertissements
Ce dossier répond à des critères personnels énoncés plus loin. Je suis à votre entière disposition pour les
questions, pourvue qu’elles ne reconsidèrent pas les caractéristiques des critères personnels initiaux établis
avant la conception de ce projet. Ces critères sont définitifs, mais les moyens techniques sont toujours à
discuter, tant qu’ils respectent scrupuleusement la priorisation de ces dits critères.
Les caractéristiques qui façonnent les projets deviennent clairement un cahier des charges que je me suis fixé
et le reste du travail consiste à trouver les solutions autour.

Un coup d’œil sur les illustrations

Page | 1
Julien Lafond – Tous droits réservés

Mail : maisonmoderee@gmail.com

Page | 2
Julien Lafond – Tous droits réservés

Mail : maisonmoderee@gmail.com

Page | 3
Julien Lafond – Tous droits réservés

Mail : maisonmoderee@gmail.com

Page | 4
Julien Lafond – Tous droits réservés

Mail : maisonmoderee@gmail.com

Histoire, Caractéristiques et Priorités du projet
J’ai déjà construit ma maison en ossature bois,
entièrement. J’ai un recul sur le solaire, l’éolien
et donc l’autonomie. Ayant réintégré des
appartements entre temps, nous avons eu un
ras-le-bol. Nous avons décidé de nous extraire
de la sphère de la consommation forcée. Non
pas forcément des magasins et de la pub (pas de
TV depuis 7 années), mais des emprunts
bancaires, des sommes dues à notre syndic de
copropriété actuel, des abonnements EDF et Eau
potable, des faux frais de carte bleue etc… Nous
avons deux appartements de valeur modeste.
Nous allons les vendre tous les deux,
rembourser les emprunts et démarrer une
nouvelle vie. (il n’y aura probablement pas plus
de plus-value que la somme totale du projet de
la maison roulante).
L’objectif est simple : Annuler ou diminuer les
dettes et dépenses, réduire les besoins, habiter
simplement et rapidement, en restant modéré
dans les choix des matériaux.

Ainsi, le choix d’un matériau / d’une solution doit impérativement respecter les critères énoncés, en se pliant
toujours à celui qui est hiérarchiquement au-dessus de lui dans la liste ci-après :

1 - Le poids : Une maison trop lourde, c’est une maison qui n’a pas le droit de rouler sur une simple
remorque. C’est également une maison qui n’est plus mobile au regard de la loi.
2 - L’autonomie : Est la clé pour désimpacter les dépenses mensuelles.

Page | 5
Julien Lafond – Tous droits réservés

Mail : maisonmoderee@gmail.com

3 – Le coût de l’opération : Doit impérativement correspondre à la somme qu’on pourra en effet injecter dans
le projet.
4 – L’écologie : Est à favoriser parmi les choix lorsqu’elle n’impacte pas directement ou indirectement le
critère 3.
Un mot sur l’écologie :
Bien qu’il semble nécessaire de faire les choses en contraignant le moins possible l’environnement, j’ai décidé
de ne pas mettre l’écologie comme critère principal. Pourquoi ?
Pour une opération aussi technique qu’une maison roulante, le « tout écolo » c’est un surinvestissement
financier évident. Il suffit de se lancer dans quelques calculs... Un matériau écologique onéreux est antiécologique, telle est ma conviction. A défaut de ne pas être totalement écologique (je suis pour la modération
et non pour le tout-vert), j’opte pour la sobriété grâce à l’essence même du projet : sa taille et l’autonomie
qu’elle sous-entend. Ainsi, mon idée est qu’une petite maison (écologique ou non) induit forcément un bilan
écologique positif. Et comme pour tout, c’est l’empreinte finale qui est la plus importante. C’est pourquoi une
maison « écologique » faite en bois issu d’une chaine de magasin de bricolage, en bardage exotique, en cuivre
tchèque, en domotique chinoise, en menuiserie de bois dure de je ne sais quelle ile ; est une aberration.
Je ne m’autorise pas à considérer l’aspect écologique comme prioritaire et exclusif car il serait impossible ainsi
de concilier l’ensemble des besoins. Je fais donc un compromis entre la technique, les coûts, la qualité et le
besoin.
Un mot sur l’autonomie :
Il n’est pas question ici de se passer de l’ensemble des infrastructures du pays. Il demeure le fait que nous
avons besoin d’électricité et d’eau. Je viserai donc l’autonomie maximum pour ce qui est de l’eau et
l’électricité. Dans un second temps pourquoi ne pas avancer vers l’alimentaire.
L’autonomie, c’est mettre en place des solutions pour rapatrier ses matériaux, sans être tributaire de gros
porteurs. C’est aussi décider précisément quand on commence et quand on termine une tâche. S’assurer de
pouvoir faire les choses de façon contiguës sans attendre la disponibilité d’un professionnel, subir le retard
d’une livraison, etc…

Terrain, domiciliation
Le terrain accueille la maison roulante à l’année. Il doit être suffisamment grand pour un éventuel potager,
bénéficier d’un point d’eau naturel (puit, étang…) et ne doit pas nécessairement être « urbanisé » à proximité
des infrastructures, puisque ce mode d’habitat est par nature non-implantée. Il n’impacte pas
l’environnement comme un bâtiment traditionnel et est simplement posé et « calé ». Il est susceptible d’être
déplacé dans d’autres villes à tout moment.


En option (même si rarissime) : Un ruisseau à fort dénivelé pour une hydroturbine.

Page | 6
Julien Lafond – Tous droits réservés

Mail : maisonmoderee@gmail.com

On fera particulièrement attention à l’accessibilité du terrain, sa sécurité (rayon de braquage, dégagements,
etc…).
Le caractère constructible ou non constructible n’a pas d’importance au regard interne du projet dans la
mesure où aucun aménagement n’est demandé à la commune concernée : Pas de demande de viabilisation,
de stationnement…
De prime abord, une autorisation communale est nécessaire. D’autres pistes sont à explorer du côté de la Loi
ALUR qui semble ouvrir la voie aux habitations légères et leur donne une existence légale.

Remorque, ou les fondations de ma maison
A ce que j’en sais à ce stade du projet, il existe trois alternatives :
- Châssis nu
- Plateau (remorque-plateau)
- Châssis nu prévue pour les maisons roulantes
Ne sachant pas calculer ce type de structure acier, je choisirai donc un châssis nu spécial « maison roulante ».
Il ne me restera qu’à soigner l’ancrage, les descentes de charges et leurs répartitions.
Ils sont faits pour encaisser les efforts relatifs à ce type d’utilisation et sont plus enclins à se voir intégrer
l’isolation entre les renforts. De plus elles sont pré-percées pour la fixation de la structure de la tiny house.
De plan en plan, je suis parvenu à la conclusion qu’il me faut une remorque de 6m x 2.5m, de ce type :
-

-

Le fond est coffré, pour accueillir
directement l’isolant. Son PTAC est de
3500Kg et son poids propre 900Kg. Ce qui
lui permet de porter 2600Kg.
Elle est basse, ce qui est un avantage pour
la hauteur maximale finale qui est de ***m
en France

Plus d’information sur les PTAC (wikipédia):

Plus dinformation sur l’aspect légal (sur route) :
Page | 7
Julien Lafond – Tous droits réservés

Mail : maisonmoderee@gmail.com

http://www.latinyhouse.com/le-c%C3%B4t%C3%A9-l%C3%A9gal/
Nota : Pour des contraintes de poids, et de necessité de surface (espace lit pour enfant), j’ai choisit d’exporter
certains équipement encombrant et lourds dans une deuxième petite remorque. Batteries, machine à laver et
complexe de potabilisation de l’eau.
Batterie 220Ah : 4 x 66kg
Machine à laver : 75Kg
Surpresseur, filtres et lampe UV : 40kg.
Une simple connexion des deux volumes est à envisager.

Petit avant-propos sur l’électricité, l’eau et l’assainissement
Pour comprendre la suite sans développer immédiatement l’ensemble des infos liées à l’autonomie, petit tour
d’horizon des solutions retenues :
Electricité :
Eau de consommation:
Assainissement :

1170Wc de panneaux photovoltaïques en toiture
Potabilisation de l’eau de pluie et de puits pour toute consommation sauf
boisson.
* WC : à compostage / *Eaux grises : traitement mécanique et biologique.

Principe général, de la consommation au retraitement : A part le WC à compostage dont les déchets
formeront du composte, l’ensemble des eaux est décantée, traitée, puis rejettée dans leur milieu naturel.

La structure des murs, des planchers et de la toiture
Dans l’idée, peu importe le matériau de structuration, l’essentiel est qu’il soit triangulable, et facilement
conditionné pour le rendre durable. Et il doit être surtout léger.
Masse volumique bois de pin (ossature) :
Masse linéaire du métal en rail (ossature) :

500Kg /m3 => pour un montant de 3m en 40x100,
0.850kg/ml => Pour un montant de 3m en 100/40,

6.00kg
2.50kg

Je m’oriente vers l’ossature en montants métalliques, quitte à renforcer d’avantage pour la triangulation et
augmenter légèrement le poids totale de cette solution ; La différence de poids est flagrante. D’autres
avantages sont présents si l’on utilise ces montants : ils ont déjà percés pour le passage des câbles, supporte
assez bien la déformation, occasionne moins d’efforts pour les couper précisément et le prix est plutôt
interessant.
-

Solivage en entre-axe de 60mm.
Tirangulation interne par entretoises horizontales et diagonales.
Triangulation externe et rigidification par fixation de panneaux OSB.

Page | 8
Julien Lafond – Tous droits réservés

Mail : maisonmoderee@gmail.com

Si le geste éologique n’est pas réalisé par l’utilisation du bois, il l’est dans les énergies grises, ne serait-ce que
pour le transport de la structure. Elle représente environ 15 à 16 bottes de 10 montants acier. Ce qui fait un
maximum de 390kg. Contre 930kg de bois en pin…
Une botte fait 50cm x 4cm x 300cm
Le chargement rentre sans problème dans un
Utilitaire, en poids, et en volume :
100cm x 32cm x 300cm

< 50cm
>

< 4cm >

-

Pour obtenir ce type de résultat :

Technique : Sertissage, vissage, triangulation.
Pont thermique ? Oui, sur chaque montant mais ceci est compensé par le faible volume à chauffer, et par la
pose de bande résiliente thermique sur les flancs des montants.

Page | 9
Julien Lafond – Tous droits réservés

Mail : maisonmoderee@gmail.com

Isolation thermique
J’ai choisi la fibre de bois car elle résiste au tassement, son prix est raisonnable, son poids est dans la
moyenne, c’est plus écologique que de la laine de verre et ne déclenche pas de dermite qui peut vite rendre le
travail désagréable.

-

Epaisseur : 100mm partout
Pare pluie
Pare vapeur
Bande résiliente autocollante

Etanchéité et revêtement extérieur
-

En façade : Bardage bois épicéa 19mm à emboitement
En toiture : Bac acier

Page | 10
Julien Lafond – Tous droits réservés

Mail : maisonmoderee@gmail.com

Revêtement intérieur sol et murs
-

Lambris bois épicéa à emboitement
« Carrelage» PVC pour la surface de la douche
Revêtement sol vinyle classe 23 (1.8kg/m²) – faible hauteur, faible poids, faible coût et pas
d’entretien.

Autonomie Solaire
- 6 panneaux photovoltaïques 195Wc - 24V
Monocristallin
- 1 régulateur solaire MPPT 100/50
- 4 batteries solaires Gel 220 Ah - 12V
- Convertisseur 24V - 230V 1300 Watts - Pur Sinus

Page | 11
Julien Lafond – Tous droits réservés

Mail : maisonmoderee@gmail.com

Autonomie Eolienne (en option)
-

Eolienne 12 Volts 300 Watts

Autonomie Eau domestique (non alimentaire)
Au sein de la maison, l’eau est en pression à tout moment, comme à l’habitude. Elle est « éclaircie » et
décantée, stockée, pompée, mise en pression vers un filtre à sédiment pour les impuretés, un filtre à charbon
pour l’odeur, un stérilisateur à UV, puis est envoyée dans le réseau domestique.

-

Filtre / décantation
Cuve 200L
Surpresseur automatique 50l, débit max. 3600 L/h
Filtration par filtre et UV

Nota : Si une partie est prélevée dans une réserve privée (type étang), on mettra l’accent sur la décantation et
le préfiltre.

Page | 12
Julien Lafond – Tous droits réservés

Mail : maisonmoderee@gmail.com

Assainissement
Eaux Grises :
Les eaux grises sont traitées via un dispositif posé au sol. La filtration est mécanique et biologique par
mousse / algues, l’eau passant de tiroir en tiroir pour ressortir épurée.

Eaux vannes :
Néant, WC à compost

Chauffage
-

-

Chauffage maison: Volume à chauffer : 46m3 en pratiquement « open space »
3 options selon configuration terrain (stockage bois…) :
 Poêle à fuel / gasoil à évaporation extérieure
 Poêle à bois
 Radiant électrique

Eau chaude:
Chauffe-bain gaz instantané

Page | 13
Julien Lafond – Tous droits réservés

Mail : maisonmoderee@gmail.com

Page | 14
Julien Lafond – Tous droits réservés

Mail : maisonmoderee@gmail.com



Documents similaires


projet
mmm
article r 311 1 et r312 1
dossier projet micro maison
essieux non freines alko asc remorques 1
cv asv 2017 alternance


Sur le même sujet..