Appel à contribution OBS Vol. 39 .pdf



Nom original: Appel à contribution - OBS Vol. 39.pdf
Auteur: Sandra PAHOR

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Word / Mac OS X 10.10.5 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 02/12/2015 à 14:07, depuis l'adresse IP 193.52.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 726 fois.
Taille du document: 374 Ko (4 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


ASSOCIATION FRANÇAISE
POUR LES NATIONS UNIES
Aix-en-Provence
APPEL À CONTRIBUTION
L’Observateur des Nations Unies – Volume 39 (2015-2)
« LES ENJEUX ALIMENTAIRES AU XXIÈME SIÈCLE »
Présentation du projet de recherche
Un grand défi du XXIème siècle concerne la question alimentaire. Ce défi, relevé par
les objectifs du développement durable, est qualifié par Jeffrey Sachs comme étant l’un des
problèmes les plus compliqués et non résolus1. En effet, la faim et la malnutrition sévissent
encore durement aujourd’hui dans le monde comme en témoigne la crise alimentaire
mondiale de 2008 provoquée par la hausse significative du prix des denrées alimentaires de
base. Toutefois, une évolution est à noter : Un milliard d’individus souffraient d’insécurité
alimentaire en 1990, en 2015 ils sont 795 millions2. La faim dans le monde est un sujet pétri
de faits paradoxaux. Il s’agit ainsi du fait que la production alimentaire actuelle permettrait de
nourrir 10,5 milliard d’individus, ou encore qu’un tiers de la nourriture produite est gaspillée
et enfin qu’on compte plus de morts dans le monde dû à l’obésité qu’à la faim. Les enjeux
alimentaires se situent dans un contexte d’une part, de tensions et de conflits face à l’absence
ou à la rareté des ressources menaçant ainsi la paix et la sécurité. D’autre part, les
perspectives alimentaires sont contextualisées également par d’autres enjeux globaux comme
les changements climatiques. Alors que les modes de production alimentaire ont un impact
direct sur l’environnement et participe à la crise climatique, le changement climatique
intensifie et empire l’insécurité alimentaire.
Face à cette situation, le traitement effectif par la société internationale des
enjeux alimentaires, souvent vitaux pour l’Homme et la planète, s’impose. Quel est le
bilan des efforts du droit international dans sa capacité à traiter de ces questions ? Le droit
international appréhende-t-il aujourd’hui dans sa totalité les problématiques nouvelles ayant
émergé en fin du siècle précédent ? Quelles sont les lacunes juridiques qui
nécessiteraient d’être comblées? Quel respect de l’éthique et de l’environnement pour
nourrir la planète ? Si l’éternelle problématique de la sécurité alimentaire pour une lutte
constante de la faim dans le monde reste présente, la question d’une consommation
durable et responsable des ressources alimentaires s’impose aujourd’hui avec
davantage de netteté en raison de la prise de conscience progressive des spécificités et
des limites d’un environnement nourricier. Le nouvel Observateur des Nations Unies se
                                                                                                               
1

SACHS (J.D.) The Age of Sustainable Development, New York, Columbia University Press (2015), p. 317.
Rapport 2015 de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), sur « l’état de
l’insécurité alimentaire dans le monde ».
 
2

concentrera donc sur ces deux
alimentaires au XXIème siècle :

aspects distincts mais complémentaires des enjeux

La sécurité alimentaire. La réflexion doit porter sur le rôle du droit international et sa
capacité à assurer la sécurité alimentaire à l’échelle globale. Sa faculté à appréhender la
problématique dans toute sa complexité et tous ses paradoxes est un axe de réflexion
nécessaire. Sa possible évolution face aux nouveaux éléments perturbateurs de la sécurité
alimentaire, tels que les changements climatiques et les crises de toute sortes est révélatrice
d’une capacité à saisir le monde et à en prévoir l’évolution. Dans une vision plus prospective,
il convient de s’interroger sur les nouveaux efforts qui peuvent être envisagés, notamment la
mobilisation des nouveaux acteurs et instruments de droit international, ou l’encadrement par
le droit des aspects financiers, tels la spéculation sur les denrées alimentaires, ou encore le
rôle majeur du droit international du développement.
La gestion durable et responsable des ressources alimentaires. Conjuguer une durabilité
environnementale, sociale et économique aux méthodes de production alimentaire invite à se
questionner sur les moyens d’intégration des considérations de long terme sur le court terme
qui rythme le marché et les entreprises. Les technologies modernes exploitent les ressources
à un rythme bien plus soutenu que ce dont elles sont capables de fournir et bien plus
rapidement que leur capacité à se renouveler. Les OGM ou encore les denrées alimentaires
issues d’animaux clonés soulèvent des questions d’éthique auquel le droit doit faire face. La
qualification de l’animal en tant que denrée alimentaire empêche-t-elle de se préoccuper de
son bien-être ? Face aux impératifs de conservation et de protection, de nouvelles alternatives
méritent d’être juridiquement encouragées, comme l’agro-écologie par exemple. Certains
concepts nécessitent également d’être soutenus par le droit international, comme le commerce
équitable qui a le mérite d’enhardir et de développer la production alimentaire des petits
producteurs. Enfin le droit doit promouvoir l’éducation et l’information du consommateur, à
travers l’utilisation de label par exemple.
Les contributeurs pourront se saisir d’un thème spécifique dans une approche
d’analyse prospective qui leur permettra de mettre en valeur tant leur esprit critique
que leur capacité à penser un droit en devenir.
Modalités de contribution et rétroplanning
Nous vous invitons à soumettre vos projets de contribution avant le 20 janvier 2016 à
l’adresse suivante : obsnu39@gmail.com. Tout document devra être envoyé sous format .doc.
Nous reprendrons contact avec vous le 30 janvier 2016, après sélection des
contributions par le comité scientifique de la revue. Nous vous communiquerons à ce moment
un premier plan du numéro.
Les travaux complets des contributeurs devront être remis le 15 mai 2016 au plus
tard. Des corrections pourront être demandées à la suite de cet envoi, avant mise en page et
lancement de la publication du numéro au mois de juin.
Clio BOUILLARD et Chetna MALVIYA
Responsables du volume

ASSOCIATION FRANÇAISE
POUR LES NATIONS UNIES
Aix-en-Provence
CALL FOR PAPERS
L’Observateur des Nations Unies – Volume 39 (2015-2)
“THE ALIMENTARY STAKES IN THE 21ST CENTURY”

Presentation of the Project research
One big challenge of the 21st century concerns the alimentary question. This challenge
raised by the ‘sustainable development goals’, defined by Jeffrey Sachs as “one of the most
complicated unsolved problems”1. Indeed hunger and malnutrition strike hard in the world
still today as demonstrated by the world alimentary crisis of 2008, which was caused by a
dramatic rise of basic food products prices. However, a development is to be noticed: One
billion human beings were suffering from food insecurity in 1990, and in 2015 they are about
795 million2. Hunger in the world is a subject brimming with paradoxical realities. That is,
that the current food production would be able to feed 10.5 billion human beings, moreover
that one third of the food which is produced is wasted and that there are more deaths due to
obesity than hunger. The alimentary stakes are exacerbated on one hand, by tensions and
conflicts due to the lack or scarcity of resources which threaten peace and security. On the
other hand, alimentary perspectives are contextualized by global concerns such as the climate
change. While the modes of alimentary production bear a direct impact on the environment,
hence contribute to the climate crisis. The climate change intensifies and worsens food
insecurity.
Confronted with such a dilemma, the effective treatment of the alimentary stakes
by the international society, often crucial for the planet and the human beings, urges
upon us: How we evaluate the impact of various international law in their ability to meet
challenges posed by these questions? Does international law comprehend today, in its
entirety, the newer problems that have emerged at the end of the last century? What are the
legal shortcomings that need to be addressed? How are ethics and environment respected to
feed the planet? If the eternal problem of food security continues, the question of sustainable
and responsible management of alimentary resources sharpness due to progressive awareness
of the limits and specificities of nourishing environment.
L’Observateur des Nations Unies will thus focus on these two distinct but
complementary aspects of the alimentary stakes in the 21st century:
                                                                                                                       
1

SACHS (J.D.) The Age of Sustainable Development, New York, Columbia University Press (2015), p. 317.
Rapport 2015 de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), sur « l’état de
l’insécurité alimentaire dans le monde ».  
2

Food security. Focusing on the role of international law and its efficiency to ensure food
security on a global scale. Its ability to comprehend the issue in its entirety, with various
contradictions as a necessary approach for critical comprehension. Its possible evolution
facing new challenges disturbing food security, such as climate change and global conflicts is
essential. Legal framework ought to unfold its capacity to grasp the world as is perceived and
predict its evolution. In a more prospective view one must question the new efforts that could
be envisaged, in particular the mobilization of new actors, or instruments paradigm of
international law. Framing law incorporating financial aspects, such as speculation on basic
food products and major role played by international development related law.
The sustainable and responsible management of alimentary resources. To ally
environmental, social, and economic sustainability to the methods of food production invites
one to question the means of integration of long term considerations over short term gain that
give the pace to market and businesses. Modern technologies exploit resources in a much
more intense manner than its ability and much more rapidly than its capacity to renew itself.
GMO or food product derived from cloned animals, raise ethical questions that the law must
confront with. Does the qualification of an animal as a food product prevents one to care
about its well-being? Facing protection and conservation imperatives, new alternatives
deserve to be legally encouraged like agro-ecology, for instance. Certain concept need to be
supported by international law, such as fair trade which embolden and develop food
production from small producers. Law should be capable promoting education and necessary
information to consumers through the proper labels, for instance.
Contributors may take hold of one specific theme in a prospective analysis
approach, which will enable them to enhance their critical thinking and their capacity to
conceptualize emerging law.
Contributions modalities and retro-planning
We invite you to submit your projects of contribution before the 20th of January 2016
at the following address: obsnu39@gmail.com. All the documents will have to be sent in doc.
format.
We will renew contact with you on the 30th January 2016, following the selection of
the contributions by the scientific committee instituted for the evaluation and review. We will
communicate to you at that moment the outline of the volume.
The final papers will have to be submitted on 15th May 2016 latest. Some corrections
might be requested subsequent to the submission of the contribution, before the page layout
and the publication is launched during the month of June.

Clio BOUILLARD and Chetna MALVIYA
Heads of publications


Appel à contribution - OBS Vol. 39.pdf - page 1/4
Appel à contribution - OBS Vol. 39.pdf - page 2/4
Appel à contribution - OBS Vol. 39.pdf - page 3/4
Appel à contribution - OBS Vol. 39.pdf - page 4/4

Télécharger le fichier (PDF)










Documents similaires


appel a contribution obs vol 39
20 1 couzigou
mail fest 2014 general
mail fest 2014 general
downloads 506f62116081c
20revquebecoisededroitint

Sur le même sujet..