DDP Adravasti.pdf


Aperçu du fichier PDF ddp-adravasti.pdf - page 2/8

Page 1 2 3 4 5 6 7 8



Aperçu texte


A dravasti, le concept
Adravasti, c’est un minuscule village à l’extrémité orientale de la
Crète. La côte Est de l’île n’est qu’à une dizaine de kilomètres plus
avant sur la spectaculaire route qui voit les montagnes tombées dans
la Méditerranée. La mer d’Adravasti, elle, n’est pas bleue mais verte.
Verte aux reflets argents lorsque le Meltemi, le vent du Nord, souffle
dans les branches des oliviers.
Adravasti, c’est une vingtaine habitants qui continuent de cultiver leur
potager et de passer à la chaux blanche leurs maisons étroites
construites les unes sur les autres à flan de montagne.
Adravasti, c’est une histoire de famille. Celle de mon oncle qui a quitté les siens à 14 ans pour tenter sa chance
à Paris, « en Europe ». Celle d’un village fantasmé qu’il n’a pu retrouver que douze ans plus tard, à la chute
de la dictature des colonels.
Adravasti, c’est la chaleur des terrasses sur lesquelles nous courrions pieds nus enfants, l’odeur de l’origan et
le goût puissant de l’huile d’olive qui assaisonne tomates et concombres « du jardin ».

Adravasti, c’est l’endroit auquel je rêve lorsque
je suis à Paris. Un rêve de simplicité
que je souhaiterais faire partager.

Comment ?
En proposant au consommateur français d’acheter une huile d’olive primeur de
très grande qualité, naturelle, dont il connait la provenance. Couper tous les
intermédiaires permet de vendre cette huile vierge extra « de terroir » à un
prix raisonnable et plus rémunérateur pour les producteurs.
En adoptant un olivier, le consommateur s’engage en faveur d’un mode de
production qui respecte l’homme et la nature.