Sylviculture rudy .pdf



Nom original: Sylviculture - rudy.pdfTitre: Sylviculture - CopieAuteur: Jean-Yves

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par / Microsoft: Print To PDF, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 10/12/2015 à 08:27, depuis l'adresse IP 90.55.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 607 fois.
Taille du document: 651 Ko (9 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Sylviculture

Historique de la sylviculture

Depuis toujours la Forêt est exploitée par les Hommes. Les 1ères règles sylvicoles sont
apparues à par r de l'époque du Roi Soleil et de Colbert (→ Ordonnance des Eaux et Forêts, 1669).
Avant Colbert, la Forêt était simplement « cueillit » par rapport aux besoins immédiats et
primaires : Cuisiner, Chauffer, Construire.
Aujourd'hui, la Forêt est régit par des lois scientifiques et précises qui permettent
d’optimiser la production de bois mais elles se doivent d'être précises pour s'adapter aux
nouvelles connaissances et aux nouveaux marchés.

Définition

Sous-étage : Sert uniquement à faciliter la culture des autres arbres du peuplement (aide à
gainer).
Rotation : Définit LAPS de temps qui sépare 2 coupes ou 2 travaux.

Révolution : Cycle dans son ensemble → De le planta on à la coupe rase.

Régime : Mode de reproduction d'un peuplement forestier (sexué / asexué).
Traitement : Mode de culture de la Forêt (régulier / irrégulier).

Comment Calculer la bonne rotation :
 Se calcul par rapport au produit désiré,
 Il ne faut pas que la rota on soit TROP COURTE → affaibli les souches / TROP LONGUE →
perte des réserves présentent sur les souches, commence à redevenir un arbre (ne
supportera pas un 2ème coupe rase.
Travaux : Investissement coûtant de l’argent.

Coupes : Rentré d'argent suite à la commercialisation.

1

I.

Le Taillis

Sylviculture

WARNING : Taillis de Hêtre → Trop de rejets Taillis < > Sous étage

a. Taillis fureté

Régime asexué
Traitement IRRÉGULIER → pour éviter coupe ras et mis à nue du sol.
Principe : Couper à intervalles réguliers seulement une partie des BRINS d'une même CÉPÉE.
Peuplement : Composé de plusieurs Cépées elles mêmes composées de Brins d'âges différents.
Utilisation : Bois de chauffage / n'est plus utilisé aujourd'hui pour différentes raisons :
- Faibles demande en bois de chauffage,
- Trop contraignant par rapport au matériel et à la demande de rentabilité d'aujourd'hui.

b. Taillis à Courte/Très Courte Rotation (TCR / TTCR)

Très peu répandu en 2015 en France, ce sont des usines à Biomasses
Principes : Produire PLUS en un MINIMUM de temps → Qualité amoindri
Peuplement : Peuplier / Saule / Eucalyptus..
Utilisation : Plaquette / Papier. Bien que parfois utilisé, ces traitements sont le moment aux stades
expérimentaux. Des engrais sont utilisé car cette méthodes appauvris énormément le Sol.

2

c. Taillis Simple

Sylviculture

Régime asexué
Traitement RÉGULIER → la Produc on de Bois est l'unique voca on de ce e méthode.

Peuplement : Constitué d'un ensemble de Cépée, constitué eux même
e d'un ensemble de Brins. La méthode de gestion est simple, elle consiste à faire des Coupes rase
à intervalles régulier. La rotation varie en fonction de la Station et de l'essence présente. Il
conviendra de pérenniser le peuplement, pour cela les abattages seront directionnels, avec
création d’andins. On veillera à couper les souches le plus à ras possible (pour éviter la courbure
basale, facilite l'enracinement des brins).
Rotation :
Chêne → 25-40ans
Chât → 20-30ans Ø1,30 = 35cm
Produit : Bois de chauffage / Palette / Petite charpente / Papier.

Conclusion :

Il est possible de convertir ou de transformer le Taillis Simple pour gagner en productivité et en
valeur.

3

II.

La Futaie

Sylviculture

Au sens strict, la Futaie au sens strict est censé ne maintenir que des arbres de franc pied
ayant à peu près les mêmes âges et les mêmes dimensions. La Futaie régulière a un régime sexué,
elle a pour origine : les Graines.
Au sens large, la Futaie régulière, c'est la gestion de tous peuplements à but de production
de bois d'œuvre où les arbres sont individualisés et où la finalité sera toujours la coupe rase.

a. Les stades de la Futaie

4

Sylviculture

Semis : ~ 1m de haut
Concurrence avec les adventices.
Fourrée : ~ 1 à 3m
Fin de la concurrence avec les adventices mais entre eux.
Gaulis : 5 à 7m Ø8cm
Début élagage naturel.
Perchis :
-Bas perchis : 8 à 15m Ø20cm
-Haut perchis : 15 à 20m Ø30cm → a einte du stade de pré-comptage.
Tous les Tx doivent être terminés (dégagement, taille de formation, élagage pénétration/Grande
hauteur et le choix des tiges d'avenir).
Jeune Futaie : Ø30 à 45cm → Fin de la croissance en Hauteur
Futaie Adulte : Ø < 45cm → Fin tardive de croissance en Hauteur (selon sta on)
Coupe d'amélioration ou Coupe de régénération → Entre la fin de la futaie adulte et de la vieille
futaie.
Vieille Futaie : Ø > 45 cm → Début de la régénéra on ou Coupe rase.
C'est stade ont été créé afin que tout le monde ce comprenne et puisse facilement s'imaginer à
quoi ressemble le peuplement.

b. La loi d'Eichhorn

« En Futaie régulière, la production total du peuplement sur une station donné, est indépendante
de la sylviculture. Donc l'Homme et la sylviculture n'intervient que sur le volume unitaire de la
futaie. »

Loi d'Eichhorn amélioré

« En Futaie régulière et pour une sylviculture non extrême, sur une station donné. La Croissance
en volume d'un peuplement est uniquement liée à la Hauteur dominante. Ce qui caractérise la
fertilité de la station ».

5

c. Quelques notions de croissances des arbres

Sylviculture

2 types d'accroissement :
Accroissement Moyen → Produc on total du peuplement /divisé/ Age sur toute la révolution.
Accroissement Courant → Volume de bois produit entre deux inventaires.

d. Les Travaux en Futaie Régulière

Les travaux sont des opérations mise en place dans les jeunes peuplements afin d'assurer
dans un premier temps leurs survies et les diriger progressivement vers une amélioration de
forme et de vigueur.
Les différents Tx sont :
➔ les dégagements
➔ les nettoiements
➔ les dépressages
➔ les tailles de formation
➔ Les élagages
➔ les désignations d'arbres d'avenir

Dégagement : Tx sylvicole qui consiste à éliminer la végétation adventice qui concurrence le
pplmt.
DESSINS

Nettoiement : Tx sylvicole qui consiste à éliminer la végétation adventice qui concurrence le pplmt
au Stade Gaulis.
Dépressage : Tx sylvicole qui consiste à desserrer « la » ou « les » essences objectives sans
chercher d'amélioration, c'est à dire entre les stades Haut Gaulis et Bas Perchis.
Taille de formation : Tx sylvicole qui à pour but de créer un fût droit (max 6m).

Elagage :
• L'élagage de pénétration : Pour pénétrer facilement dans le pplmt, pour faciliter les tx
futures.

6



Sylviculture

L'élagage de grandes hauteur : Faire une bille de pied sans nœud (6m) que sur les arbres
d'avenir

Désignation d’arbre d'avenir : Son objetif premier est de diminuer les investissements.
On « parier » sur certains arbres et travailler à leurs profits jusqu'au stade final. Il est important de
désigner le nombre minimum d'arbre.
ex :
Chêne pédonculé → 60 ges /ha
Chêne cessile → 80 à 100 ges /ha
Douglas → 150 à 200 ges /ha
Sapin pec né → 200 à 300 ges /ha
Mélèzes d'Europe → 120 ges /ha

D'autre tx sont possible et seront réalisé en complément des tx déjà cités. Par exemple en
Futaie régulière en régénération naturelle, on met en place très tôt les cloisonnements sylvicoles.

Suite à ces travaux les arbres auront survécus et grandis. Leurs diamètres leurs
permettront donc d'être commercialisable → le temps des travaux sera terminé et laissera la
place aux coupes.

e. Les Coupes en Futaie Régulière

Opération sylvicole qui consiste à abattre les arbres et permet Rentré d'argent suite à la
commercialisation.
➔ Coupe d'amélioration → vise à améliorer le pplmt
➔ Coupe rase
➔ Coupe de régénération → régénérer le pplmt
➔ Coupe d'irrégularisation
➔ Coupe sanitaire → en cas de problèmes

Les coupes d'amélioration

Comme leurs noms l'indique elles doivent viser une amélio. du pplmt, elle peut être de
« Masse » (le pplmt dans son ensemble) ou alors « précise » en améliorant l'individue (arbre
d'avenir).
Son Rôle :
• Récolter du bois et le commercialiser
• Améliorer le pplmt
• Préparer l'avenir lointain en dosant les essences

Pour nommer et décrire ces coupes amélio, il y a 4 points indispensables :
• le type d’éclaircie
• la nature de l'éclaircie
• l’intensité de l'éclaircie
• la périodicité de l'éclaircie

}

7

le TNIP

Sylviculture

Type : Éclaircie sélective – systématique (½ lignes, 1/3 lignes...) – Sélective cloisonné – (cloisot
+ marquage).
Nature :
• Par le haut → inintéressante pour le pplmt mais ne récolte pas le pe t bois qui vont
dépérir,
• Par le bas → Récolte le bois dominé mais n'améliore pas le pplmt (aucun intérêt sylvicole),
• Mixte → la plus pratiqué car elle permet de récupérer dans tout les stades de futaie et
améliore le pplmt (la plus pratiqué).
Intensité : Pourcentage de tige prélevé.

Périodicité : Quand est ce que l'on passe.

Les coupes sanitaires

Elles sont effectuées quand il y a une attaque d'agent pathogène.

Les coupes ou modes de régénération

Il y a 3 types de régénéra on → la régénéra on artificielle, naturelle et naturelle assistée.




Regarnit de plantation : consiste à remplacer des plans mort à l'année n+1 après la plantat°
Complément de régénération : consiste à compléter les trouées non régénérée dans une
régé. naturelle.
Enrichissement de régénération : consiste à introduire une autre essence (+ intéressante)
dans des trouées non régénérées.

Critères pour une bonne régénération

1. Bonne fructification → Soleil dans les houppiers + maturité sexuelle
2. Le peuplement doit être dans sa station
3. Sol réceptif → Soleil au sol + moins de mousse

Les différentes coupes de régénération naturelle

On peut régénérer les pplmt de manière naturelle de 2 façons :


Progressivement :

Régénération par Coupe Progressive :
Méthode la plus employé pour les graines lourdes (châtaigniers, chênes) et légères (Pin, sapins,
frênes, érables).
1èreétape :
2èmeétape :
3èmeétape :

8

Éclairer l'ensemencier et le sol → Coupe d’ensemencement
Couper les arbres au profit de la régé. Acquise → Coupe secondaire
Coupe défini ve → Coupe rase



Sylviculture

Violemment :

Régénération par Coupe Unique :
Certaines essences ont une faculté régénérative très forte (chêne rouge, Pin maritime), quand on
coupe (à la bonne période évidement) les cônes tombent au sol et la régé. Éclate. → Coupe rase
Régénération par Bande :

→ uniquement pour les graines légères
Successive :
1èreétape :
2èmeétape :
Alternés :
1èreétapes :
2èmeétapes :

SHÉMAS

On coupe une bande, celle-ci ce régénère par les arbres à côté
Ces mêmes arbres seront ensuite coupés, et ainsi de suite.
On coupe ½ bande et on laisse la régé. se faire par les bandes laissées
Les bandes laissées serons régénérées par coupe rase

Problème
→ Différence d'âge des semis parfois importantes
→ Complexité d'ensemencement des dernières bandes (similaire à la coupe rase)
Régénération par trouée circulaire :

SHÉMAS

Problème
Pour ces techniques, il y a énormément de risque de chablis ou de mollis.

Conclusion :

Bien que peu utilisé, ces méthodes sont parfois intéressantes, elles sont préconisées sur des
essences à fort pouvoir germinatif, le plus souvent à graine légère comme les Pins, les Mélèzes
d’Europe, les Chênes rouge, les Frênes.

9


Aperçu du document Sylviculture - rudy.pdf - page 1/9
 
Sylviculture - rudy.pdf - page 3/9
Sylviculture - rudy.pdf - page 4/9
Sylviculture - rudy.pdf - page 5/9
Sylviculture - rudy.pdf - page 6/9
 




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


sylviculture rudy
sylviculture truffiere par alban lauriac
f ef sylviculture 2012
amenagement
cedre
gestion de la vegetation en foret

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.134s