GP séance 4 cours .pdf



Nom original: GP séance 4 - cours.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Online2PDF.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 15/12/2015 à 01:04, depuis l'adresse IP 85.68.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 922 fois.
Taille du document: 2 Mo (39 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


La Gestion de
Production

Olivier BISTORIN

Programme de la séance
 Correction exos Gestion des stocks
 L’amélioration Continue
 Examen d’application

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

2

L’amélioration continue
 Lorsque la répartition de la production ainsi que
la gestion des stocks ont été mises en place, il
s’agit de s’attaquer à la production elle-même.
 Le processus productif commence dès
l’approvisionnement interne des composants et
matières premières et se termine lors de la mise
en stock ou la livraison finale au client.

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

3

L’amélioration continue
 Plusieurs méthodes et outils concernent
l’amélioration continue :
 Les outils qui concernent les flux (VSM,
équilibrage, implantation, kanban, etc…)
 Les outils qui concernent la fabrication en tant
que telle (modes opératoires, SMED, 5S,
aménagement de postes de travail, MTM1, TPM,
recherche d’anomalies, etc…)
 Les outils qui concernent l’homme (ergonomie,
management visuel, gestion du changement,
etc…)
Gestion de Production – Olivier BISTORIN

4

La gestion des flux
 La VSM (Value Stream Mapping)
 Couvre l’ensemble de la Supply Chain
 Identifie l’ensemble des flux physique intra et
inter entreprises (fournisseurs / clients)

 Basée sur le repérage des opérations à valeur
ajoutée
 Les transports n’apportent pas de valeur
ajoutée !! (sauf pour une entreprise de transport)
Gestion de Production – Olivier BISTORIN

5

La gestion des flux
 La VSM (Value Stream Mapping)

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

6

La gestion des flux
 La VSM (Value Stream Mapping) interne

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

7

La gestion des flux
 La VSM (Value Stream Mapping) interne

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

8

La gestion des flux
 L’implantation
 L’implantation des installations d’un atelier
peut avoir une influence déterminante sur
l’écoulement des produits (lead time)
 On cherche à limiter les opérations sans
valeur ajoutée (transport, attente)
 Les implantations standards « lean » sont en
ligne ou par ilots.

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

9

La gestion des flux
 L’implantation
Organisation lignes

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

10

La gestion des flux
 L’implantation

Organisation en îlots

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

11

La gestion des flux
 Les kanban

 Méthode adaptée dans le cadre du JAT
(Juste à temps) ou flux tirés/tendus
 Kanban signifie « carte » en japonais
 Repose sur le principe du stock d’en-cours à
point de commande (c’est l’unité aval qui
pilote l’unité amont)

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

12

La gestion des flux
 Les kanban

 La carte Kanban est envoyée lorsqu’un besoin sera
nécessaire dans un délai égal au temps de
production et de transport de l’unité n-1. (souvent
lors du prélèvement du lot n-1) -> objectif zéro encours.

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

13

La gestion des flux
 L’équilibrage de lignes

 Calcul du Takt Time (Un produit est fini toutes les x
unités de temps)
 = Temps de production / Quantité à produire
 Temps de production = Temps d’ouverture – arrêts
programmés
 On utilise la notion de TRS (taux de rendement
synthétique) -> objectifs zéro gaspillage (zéro
pannes, zéro défaut)
Gestion de Production – Olivier BISTORIN

14

La gestion des flux
 L’équilibrage de lignes

 Cycle Time = (Temps de production * TRS – arrêts
programmés) / Quantité à produire
 Idéalement, chaque opération de la ligne est égale
au Takt Time (évite les goulets d’étranglements)

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

15

La gestion des flux
 L’équilibrage de lignes

 L’équilibrage passe par le calcul des temps réels de
production -> chronométrage
 Les chronos sont souvent mal perçus
 Nécessité d’impliquer l’ensemble du personnel dans
la démarche
 Un mauvais relevé des temps fausse l’étude
 Alternative par la méthode MTM
Gestion de Production – Olivier BISTORIN

16

La gestion de la fabrication
 La définition des modes opératoires

 Permet de standardiser les opérations de fabrication
 Identifie les bonnes pratiques et les risques
d’erreurs
 Améliore la qualité standard des produits
 Aide à la formation des travailleurs (très utile pour
les opérations faisant appel à des intérimaires)
 Mise en place d’outils d’aide à la fabrication (poka
yoke)
Gestion de Production – Olivier BISTORIN

17

La gestion de la fabrication
 La définition des modes opératoires

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

18

La gestion de la fabrication
 Les poka yoke ou détrompeurs

 Evite les erreurs sur des opérations sensibles
 Peut intervenir dès la conception du produit ou sur
le process

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

19

La gestion de la fabrication
 Le SMED (Single Minute Exchange of Die)

 A pour but de réduire les temps de reconfiguration
d’une production à l’autre
 Séparation des opérations internes et externes
(celles qui peuvent être faites en temps masqué –
avant le changement de série)
 Optimisation des activités internes
 Standardisation des changements de références.
 Automatisation et formation du personnel
Gestion de Production – Olivier BISTORIN

20

La gestion de la fabrication
 L’aménagement de poste de travail
 Réorganise le poste de travail pour limiter les
mouvements de l’opérateur.
 Intègre un volet ergonomique

 Limitation du nombre de composants
 Facilite la préhension et le positionnement des
composants (bac vibrants, gravitaires, etc…)

 Respecter la logique de mise en place et
d’assemblage
Gestion de Production – Olivier BISTORIN

21

La gestion de la fabrication
 Les 5S
 Méthode d’optimisation japonaise en 5 étapes
 Seiri (Débarrasser)
 Seiton (Ranger)

 Seiso (Nettoyer)
 Seiketsu (Ordonner)

 Shitsuke (Être rigoureux)

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

22

La gestion de la fabrication
 Les 5S

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

23

La gestion de la fabrication
 Recherche d’anomalies
 Objectif zéro défaut
 Identifier les causes racine
 Traiter les causes pour limiter voire éliminer les
effets
 Plusieurs méthodes existent (QQOQCCP, les 5
pourquoi, AMDEC, diagramme d’Hishikawa ou
5M, etc…)
 Structuré sous forme de chantiers Hoshin
Gestion de Production – Olivier BISTORIN

24

La gestion de la fabrication
 Le QQOQCCP pour borner un problème :
 Qui ?
 Quoi ?
 Où ?
 Quand ?
 Comment ?

 Combien ?
 Pourquoi ?
Gestion de Production – Olivier BISTORIN

25

La gestion de la fabrication
 Les 5 pourquoi :
 A partir d’un problème identifié, on pose la question
pourquoi cinq fois de suite afin de déterminer la
cause racine d’un problème.


Pourquoi la machine s’arrête fréquemment ?




Pourquoi un défaut est détecté ?




Parce que la pièce est mal positionnée ?

Pourquoi la pièce est mal positionnée ?




Parce qu’un défaut est détecté ?

Parce que l’opérateur s’est trompé de sens

Etc…

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

26

La gestion de la fabrication
 L’AMDEC : Analyse des modes de défaut, de leurs effets
et leur criticité
 Pour chaque défaut, on cherche à estimer sa sévérité
suivant trois axes :


Criticité : l’effet est-il grave si le défaut survient?



Occurrence : le défaut survient t-il fréquemment ?



Détectabilité : le défaut est-il facilement détectable s’il survient ?

 La méthode permet de classer les défauts pour
s’attaquer en premier lieu aux plus critiques.
 Attention, le poids de chaque critère peut varier d’une
entreprise à l’autre.
Gestion de Production – Olivier BISTORIN

27

La gestion de la fabrication
 L’AMDEC : Analyse des modes de défaut, de leurs effets
et leur criticité

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

28

La gestion de la fabrication
 Diagramme d’Hishikawa ou 5M ou arrête de poisson :

 Identifie les causes d’un problème suivant cinq axes:
 Matière
 Main d’œuvre
 Méthode
 Milieu
 Matériel

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

29

La gestion de la fabrication
 Diagramme d’Hishikawa ou 5M ou arrête de poisson :

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

30

La gestion de la fabrication
 La TPM ou Total Productive Maintenance :
 Méthode visant à optimiser l’outil de production
(objectif zéro panne)
 Se décompose en 8 piliers :


Gestion de la maintenance autonome



Elimination des gaspillages



Maintenance planifiée



Amélioration des connaissances et pratiques



Améliorer la sécurité et les conditions de travail



Maîtrise de la qualité



Maîtrise de la conception produits / process



Services connexes - TPM dans les bureaux

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

31

La gestion de la fabrication
 La TPM ou Total Productive Maintenance :

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

32

La gestion des hommes
 L’ergonomie
 Il est fondamental de prendre en compte les
conditions de travail de l’opérateur
 L’ergonomie contribue fortement à l’efficacité du
travail

 Il faut se prémunir contre les TMS (troubles musculo
squelettiques)
 Des méthodes détaillées existent (MTM1) également
auprès de la CPAM

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

33

La gestion des hommes
 L’ergonomie

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

34

La gestion des hommes
 L’ergonomie

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

35

La gestion des hommes
 Le management visuel :
 Il contribue à l’implication des salariés dans la vie de
l’entreprise
 A pour objectif de communiquer sur les résultats de
l’entreprise (TRS, indicateurs divers, etc…)

 Il doit être facile d’abord (esthétique et simple)
 S’accompagne nécessairement d’un management
implicatif (Top 5, minute de sécurité, etc…)

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

36

La gestion des hommes
 Le management visuel :

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

37

La gestion des hommes
 La gestion du changement :
 Les opérations de gestion de production et notamment
l’amélioration continue induisent des changements
permanents
 L’homme dispose d’une résistance naturelle au changement

 Il faut favoriser l’implication de tous par l’appropriation du
projet (on avance mieux lorsqu’on a le sentiment de
déployer son propre projet)
 Des techniques issues de la psychologie ont fait leurs
preuves
Gestion de Production – Olivier BISTORIN

38

La gestion des hommes
 La gestion du changement :

Gestion de Production – Olivier BISTORIN

39


Aperçu du document GP séance 4 - cours.pdf - page 1/39

 
GP séance 4 - cours.pdf - page 3/39
GP séance 4 - cours.pdf - page 4/39
GP séance 4 - cours.pdf - page 5/39
GP séance 4 - cours.pdf - page 6/39
 




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte



Documents similaires


gp seance 4 cours
rapport de stage youssef el asri
nywdr8j
fiche pratique 1
fiche pratique 1 1
curriculium vitae fr

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.013s