Romain CAILLET DEA.pdf


Aperçu du fichier PDF romain-caillet-dea.pdf

Page 1 2 3 456104




Aperçu texte


4

Introduction g•n•rale

Aujourd’hui, en France, l’histoire de la civilisation musulmane ne nous est plus
totalement trang¡re. Malheureusement, de nombreux lieux communs ont encore la vie
dure et si l’h ritage culturel et scientifique de l’Islam est largement connu, notre
connaissance de cette religion reste superficielle, voire caricaturale. La disparition des
derniers orientalistes1 et l’arriv e des nouveaux sp cialistes de l’islam contemporain,
privil giant l’expertise s curitaire ¢ l’ rudition th ologique, obscurcissent un peu plus
chaque jour cet orient compliqu . Face aux images de l’actualit , on regrettera, avec une
certaine nostalgie, la tol rance des ma£tres soufis, la sagesse des savants mu‘tazilites ou
encore la spiritualit

inoffensive des grands d vots du chiisme. Cependant, sans

remettre en question l’importance de ces mouvements, ayant incontestablement
particip

au d veloppement de la th ologie islamique, on peut l gitimement se

demander si certaines tendances, plus aust¡res, ne m riteraient pas d’avantage
d’attention.
Afin de fournir quelques

l ments de r ponse, voire de r flexion, nous

tudierons un mouvement qui, sans ¥tre enti¡rement m connu, suscite peu d’int r¥t dans
le monde des orientalistes fran¦ais et encore moins du grand public, il s’agit des ahl alad, que nous traduirons dans un premier temps par le terme € gens du Hadith †. Ce
groupe •mergea ƒ la fin du IIe/VIIIe si„cle, r•sultant de l’opposition violente, et souvent
pass•e sous silence dans l’historiographie classique, de Sufyn a-awr (m. 161/778)2
envers Ab anfa (m. 150/767)3. La principale querelle des deux hommes4 portait sur
la place de la Sunna (la tradition proph•tique) aussi bien face au Coran que devant
l’usage de la raison. De ce conflit th•ologique naquit deux •coles de pens•e, les ab
ar-Ra’y5 (Les gens de la libre opinion) et les ab al-ad. Le si„cle suivant fut,
1

Apr„s la disparition de Maxime Rodinson, en mai 2004 ; le d•c„s de Vincent Monteil, en f•vrier 2005
marque sans doute la fin de la grande •poque de l’orientalisme franˆais.
2
Fondateur de l’ cole juridique awriyya, Sufyn Ibn Sa‘d Ibn Masrq Ab ‘Abd Allh a-awr, fut
•galement un traditionniste de grande renomm•e son •cole juridique se maintint jusqu’au V/XIe si„cle. A
son sujet, on consultera l’article de H. P. RADDATZ, Encyclop€die de l’Islam, vol. IX, p. 804-805.
3
C l¡bre fondateur ponyme de l’ cole hanafite. H. LAOUST, Les schismes dans l’Islam, Paris, Payot,
1977. (1e •d. 1965). Voir, p. 85-87.
4
Pour plus d’informations sur ces pol miques, on consultera : C. MELCHERT, The formation of the
Sunni Schools of Law, 9th-10th centuries C.E, Leiden, Brill, 1997. Lire, p. 5.
5
J. SCHACHT, Encyclop€die de l’Islam, vol. I, p. 713.