Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils Recherche Aide Contact



Cours bioch métab II Chap V 3è A LF ISBM 2015 2016 .pdf



Nom original: Cours bioch métab II - Chap V - 3è A LF ISBM 2015-2016.pdf
Titre: V. Métabolisme des acides nucléiques
Auteur: Noureddine

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator 2.1.1.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 18/12/2015 à 00:08, depuis l'adresse IP 197.0.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 5533 fois.
Taille du document: 342 Ko (32 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Université de Monastir

INSTITUT SUPERIEUR DE BIOTECHNOLOGIE DE
MONASTIR
Année Universitaire 2015-2016

Cours de Biochimie Métabolique II
3ème Année LF
Raoui Mounir MAAROUFI

PLAN DU COURS
I – Rappels métabolismes glucides & lipides :
Voies métaboliques : Glycolyse, cycle de Krebs, β-oxydation, cétogenèse, voie des pentoses
phosphate.
II- Catabolisme des acides aminés :
Enlèvement de l’azote aminé, les réactions impliquées dans les voies de transamination,
désamination, et décarboxylation, le cycle de l’ornithine ou cycle de l’urée.
III- Acides aminés précurseurs de molécules d’intérêt biologique :
IV – La synthèse des acides aminés :
Les précurseurs des acides aminés, les deux types d’acides aminés, rôle central du
glutamate, les six familles d’acides aminés
IV - Métabolisme des acides nucléiques :
Introduction, Synthèse de novo et catabolisme des nucléotides puriques et pyrimidiques, le
recyclage des purines, la régulation de la synthèse des nucléotides.

Chapitre V
Le métabolisme des nucléotides

Introduction,
Synthèse de Novo des nucléotides puriques et pyrimidiques,
Catabolisme des nucléotides puriques et pyrimidiques,
Le recyclage des purines,
La régulation de la synthèse des nucléotides

INTRODUCTION
Le métabolisme des nucléotides comprend :
- Le catabolisme digestif des nucléotides (issus de l’hydrolyse des acides
nucléiques alimentaires par les ribonucléases, désoxyribonucléases et
polynucléotidases du tractus intestinal) par les nucléosidases produit
phosphate, ribose et bases libres (la plupart des bases sont dégradées et
excrétées)

- La synthèse de novo des nucléotides à partir d’intermédiaires
métaboliques
- Le catabolisme tissulaire des nucléotides issus du renouvellement des
acides nucléiques
- Le recyclage des purines, la synthèse de novo des nucléotides puriques
étant très coûteuse en énergie, ceci permet d’en faire l’économie

INTRODUCTION
Les nucléotides jouent un rôle dans presque tous les processus biochimiques :
- Monomères des acides nucléiques (ADN et ARN)
- Constitutifs de : NAD, NADP, FAD et FMN, coenzymes d’oxydoréduction et du
coenzyme A, coenzyme de transfert des groupements acyle
- Constitutifs de l’ATP, monnaie d’échange énergétique universelle
- Des dérivés nucléotidiques sont les intermédiaires activés de réactions de
synthèse (ex: UDP-glucose et glycogénogénèse …)
- Régulateurs métaboliques : l’ATP intervient dans le contrôle allostérique ou par
modification covalente d’enzymes, l’AMPc et le GMPc sont des seconds
messagers cellulaires …
L’importance des nucléotides dans le métabolisme cellulaire est telle que toutes les
cellules peuvent les métaboliser. Chez les mammifères, le métabolisme des
nucléotides a lieu surtout dans le foie.

Synthèse de novo des nucléotides puriques et pyrimidiques

1) La partie ribose phosphate des nucléotides pyrimidiques et puriques provient du 5phosphoribosyl-1-pyrophosphate (PRPP), forme activée du ribose 5 phosphate issu de la voie
des pentoses phosphates

2) Le cycle pyrimidine est assemblé à part puis uni au ribose 5 phosphate pour former le 1er
nucléotide pyrimidique : l’orotidine monophosphate (OMP) ou orotidylate, dont la base est
l’orotate. Tous les nucléotides pyrimidiques sont synthétisés à partir de l’OMP.
3) Le cycle purine est formé à partir du ribose 5 phosphate lui-même, pour former, en 10
réactions, le 1er nucléotide purique, l’inosine monophosphate (IMP) ou inosinate, dont la base
est l’hypoxanthine. Tous les nucléotides puriques sont synthétisés à partir de l’IMP.

Synthèse de novo des nucléotides puriques et pyrimidiques
2) Le cycle pyrimidine est assemblé à part puis uni au ribose 5 phosphate pour former le 1er
nucléotide pyrimidique : l’orotidine monophosphate (OMP) ou orotidylate, dont la base est
l’orotate. Tous les nucléotides pyrimidiques sont synthétisés à partir de l’OMP.

x

y

z
BASE
PYR

nucléotide PYR
PRPP

PRPP

Synthèse de novo des nucléotides puriques et pyrimidiques
3) Le cycle purine est formé à partir du ribose 5 phosphate lui-même, pour former, en 9
réactions, le 1er nucléotide purique, l’inosine monophosphate (IMP) ou inosinate, dont la base
est l’hypoxanthine. Tous les nucléotides puriques sont synthétisés à partir de l’IMP.

x
PRPP

y

z
nucléotide PUR

Biosynthèse des nucléotides pyrimidiques

1) Etape préliminaire : synthèse du carbamyl P à partir de la glutamine, du CO2 et de
l’ATP,
Etape limitante ++++
L’enzyme : la Carbamyl P synthétase II (cytosolique, ubiquitaire avec la glutamine comme donneur
d’azote) : très différente de celle de l’uréogénèse (mitochondriale, hépatique ave le NH3 comme
donneur d’azote)

Glutamine
+
2 ATP
+
HCO3-

O

O

H 2 N C O P O2 ADP+Pi

+
Glutamate

OCarbamylphosphate

Biosynthèse des nucléotides pyrimidiques
2) Aspartate transcarbamylase (ATC)
Condensation avecon à l’ac. aspartique pour former l’acide carbamylaspartique
O
-O

O

C

O

CH2
CH

O

Aspartate
-O

COO-

H2N

H 2 N C O P O-

O

ATC

OCarbamylphosphate
+
ATP

H2N

-

C

C
CH2
CH

COO-

N
H
Carbamylaspartate

CTP

L’Aspartate transcarbamylase ++ est un enzyme allostérique dont l’inhibiteur spécifique
est le CTP et son activateur l’ATP

Biosynthèse des nucléotides pyrimidiques
3) dihydroorotase: fermeture du cycle par déshydratation
O

O
-O

CH2

H2N
O

C

C

CH

C

HN

dihydroorotase
O

COO-

N
H
Carbamylaspartate

CH2

C

H 2O

CH

COO-

N
H

Ac Dihydroorotique

4) En présence de NAD, la dihydroorotique déshydrogénase forme l’acide orotique
O
HN
O C

C

CH2
C COON
H
H

Dihydroorotate

O

dihydroorotique
déshydrogénase

C
HN
O

NAD+

NADH + H+

mitochondrie

C

5 CH
6C COO-

N
H
Orotate

Biosynthèse des nucléotides pyrimidiques
5) Formation du nucléotide
a) Formation du PRPP (5’ Phosphoribosyl-1-PyroP)
Le PRPP est synthétisé à partir du ribose P par une « kinase inhabituelle » avec transfert du PyroP
et non d’un phosphate : la PRPP synthétase : enzyme allostérique à 2 domaines
R
C
Régulateur (changements allostériques) et Catalytique

O
-O

P O CH2

Mg++
O

ATP

-O

AMP

O
-O

P O CH2
-O

OH
HO

OH

O

O
O

5’P-Ribosyl-PyroP synthétase

ribose 5’-phosphate

-

HO

OH

P
O-

O
O

P OO-

5’-phosphoribosyl-1’-pyrophosphate
(5’ PRPP)

PURINES ET PYRIMIDINES

PYR
Réaction commune aux 2 voies (Pyr et Pur)+++

PUR

Biosynthèse des nucléotides pyrimidiques
b) le PRPP se combine à l’acide orotique sous l’action de l’orotate phosphoribosyl
transférase ⇒ Orotidine 5’-phosphate (ou acide orotydilique)
O
C

O
C
HN
O

HN

CH
C COO-

C

O
P OCH2

N
H

Orotate

CH
C COO-

C
N
O

Mg++

orotate phosphoribosyl
transférase
Orotidine
5’-monophosphate
(OMP)

Biosynthèse des nucléotides pyrimidiques
c) Décarboxylation irréversible de l’acide orotidylique ⇒
UMP (acide uridylique ou Uridine - 5P)
O
C
HN
O
P OCH2

O
C

CH

HN

C COO-

C
N

CO2

O

O
P OCH2

CH
CH

C
N
O

Oritidine-5’ Pdécarboxylase
Orotidine
5’-monophosphate
(OMP)

Uridylate (UMP)

L’UMP est alors 2 fois phosphorylé par des kinases non spécifiques pour donner l’UTP

UMP + ATP

UDP + ADP

UDP + ATP

UTP + ADP

Biosynthèse des nucléotides pyrimidiques
d) l’UTP est transformé en CTP (cytidine Tri Phosphate par amination en C4 à partir de
la glutamine) :

Glutamine
+
ATP

NH2
Glutamate
+
ADP+ Pi+ H2O

C
N

UTP
CTP
synthétase

P

P

O
P OCH2

CH
CH

C
N
O

Cytidine Tri-Phosphate
(CTP)

H2N

1

O

C

C
-O

CH2
H2N

O-

P

CH2

H2N

CH COO-

O

O

Aspartate

C
-O

Glutamine
+
2 ATP
+
HCO3-

O

O

Vue d’ensemble de la
Biosynthèse des nucléotides pyrimidiques

O
2

O-

C

CH COON
H

Carbamylaspartate

Carbamylphosphate

3
O
HN

H2O
O

C

CH
C

O C
P OCH2

N
O

O C

5

N
H

NADH+H+

5 CH
6C

NAD+

COO-

C

HN
O C

4

mitochondrie

Orotate

Orotidine
5’-monophosphate
(OMP)

N
H

CH2
C

C
HN
C

O
P OCH2

COOH

Dihydroorotate

O

6
CO2

C

HN

COO-

O

NH2

CH
N

O

ATP
7

Uridylate (UMP)

C

Glutamine
Glutamate
+
+
ATP
ADP+ Pi

CH

P

ATP

UDP

8

O

UTP

P

P OCH2

N

CH

C

CH

O

9

CTP

N

Biosynthèse des nucléotides pyrimidiques
(suite)
e) Biosynthèse de la Thymidine
•Réactions d’interconversions: n’existant que dans l’ADN, elle n’est synthétisée qu’à partir de
désoxyribonucléotides : les ribonucléotides diphosphorylés (ex CDP) sont transformés en
désoxyribonucléotides (dCDP) par réduction du ribose en 2’par le système Thiorédoxine-réductase
/ ribonucléotide réductase

• Puis biosynthèse de la Thymidine par apport de CH3 par le THF sur le dUMP

CDP
UDP
ADP
GDP

ATP

+

dCDP
dUDP
dADP
dGDP

dATP

-

S

SH
Ribonucléotide
réductase

Ribonucléotide
réductase

S

SH

Thiorédoxine
oxydée

SH
Thiorédoxine
réduite
SH

S
S
Thiorédoxine
réductase
FADH2

NADP+

dTMP

FAD

NADPH2

Biosynthèse de la (désoxy)thymidine par apport de CH3 par
le THF sur le dUMP

Fluorouracile

O
HN

O

dUMP
N

5

HN

-

CH3

dTMP

Thymidylate
synthase

O

N

ribose 5’-phosphate

ribose 5’-phosphate

N5, N10-méthylènetétrahydrofolate
Glycine
Sérine
Donneur de CH3

O

7,8-dihydrofolate

Sérine
Hydroxyméthyl
transférase

Tétrahydrofolate
(THF)

NADPH + H+
Dihydrofolate
réductase
NADP+

méthotrexate

-

Régulation de la
biosynthèse des bases
pyrimidiques (Pyr)

Glutamine + 2 ATP + HCO3Carbamylphosphate
synthétase II

+

carbamylphosphate
aspartate

+

ATP

-

Aspartate
transcarbamylase

carbamylaspartate

orotate

Purines

Orotate phosphoribosyl
transférase

PRPP
OMP

OMP décarboxylase

UMP

dTMP

dUDP

N5-N10méthylène THF

ribonucléotide
réductase

UDP

UTP
CTP

-

Biosynthèse des nucléotides puriques
1) Synthèse de l ’IMP (acide Inosinique) : Biosynthèse des nucléotides puriques: 10 étapes dont
la première est catalysée par une enzyme allostérique strictement régulée. L ’ensemble mène à
l’acide inosinique.
Glutamate

O
-O

P O CH2 O
-O

-O

O
O
OH

HO

O

P

O

O-

Glutamine

P

O-

O-

PRPP glutamyl
Aminotransférase (PAT)

PRPP
PRPP

-

HN1
HC

2

C
6

3

N

5C
4

C

7

9

8 CH

N

OH

NH2
PPi

OH

5’-phosphoribosylamine
5’-phosphoribosylamine

-

N

P O CH2 O
-O
HO

HO

Glycine
N5, N10-méthylènetétrahydrofolate

AMP
GMP

O
-O

P O CH2 O
-O

+

O

Inosinate
Inosinate
(IMP)
(IMP)

O

Glutamine
Bicarbonate
Aspartate
N10-formyltétrahydrofolate

La première étape: amination du
PRPP par la 5PRibosylpyrophosphate-glut. amidotrfase fait l’objet d’une rétro-ihibition
cumulative par AMP, GMP, et IMP. Nb:
il n’existe pas d’activation par les
bases pyrimidiques.

Biosynthèse des nucléotides puriques
- Le nucléotide est constitué d’emblée à partir du PRPP et non après la synthèse du cycle (différent des
bases Pyr)
- les donneurs d’azote sont : Glutamine (2), Glycine (1), Aspartate (1)
- Les carbones proviennent de: Glycine(2), Ac. Formique (2), CO2 (1)
- Origine des atomes du squelette purique :

Glycine

HCO3
C
6

Aspartate
N1

Acide formique THF

N
7
5C

C2
3
N

4C

8C
9
N

Glutamine
Glutamine

Acide formique THF

Biosynthèse des nucléotides puriques

Biosynthèse des nucléotides puriques
2) de l’IMP à l’AMP par amination en C6
NB : en cas d ’excès d’ATP,
l’activation par l’ATP de
l’AMP désaminase régénère
l ’IMP pour privilégier la synthèse
de GTP (+++)

H
-OOC

CH2

GDP
+ Pi + H2O

HN

N

+ GTP

6

N

NH2
Fumarate

N

N
N

Adénylosuccinate
lyase

Ribose-P

Adénylosuccinate
synthétase

-

+
NH3

N

Adénylate
(AMP)

AMP Désaminase

Inosinate
(IMP)

N

Ribose-P

N

Ribose-P

6

N

Adénylosuccinate

Asp
N

COO-

NH
N

O

C

ATP

GTP
GTP

Biosynthèse des nucléotides puriques
3) de l’IMP à l’acide guanylique (GMP) par amination en 2
Après oxydation de l’IMP en Ac Xanthylique (XMP), fixation d’une amine sur le C2 à partir d’une
glutamine
Fumarate

Adénylosuccinate

Adénylate
(AMP)
Adénylosuccinate
lyase

Adénylosuccinate
synthétase

O
N

HN

N

N

Ribose-P

Inosinate
(IMP)

IMP
déshydrogénase

H2O

-

NAD+
NADH + H+

O
N

HN

N
2

2

O

O

Gln Glu + AMP
+PPi
+ ATP
HN

NH

N

GMP
synthétase

Ribose-P

Xanthylate
(XMP)

H2N

N

N

Ribose-P

Guanylate
(GMP)

ATP

-

AMP
Nucléotides
pyrimidiques

Ribose 5’-phosphate
PRPP
PRPP synthétase

-

Gln

-

PRPP glutamyl
aminotransférase

Glu

-

5’-phosphoribosylamine

Régulation de la biosynthèse des bases puriques (Pur)

Xanthylate



GMP

IMP

⊕Adénylo

succinate

AMP
Désaminase



AMP

GDP

ADP

GTP

ATP

Recyclage des bases et nucléotides puriques
a) La récupération des nucléosides puriques est négligeable :
uniquement l’adénoside et la désoxy-adénosine grâce à
l’adénosine kinase
Adénosine kinase
Adénosine

AMP
ATP

ADP

En revanche l ’adénosine kinase dans les tissus périphériques assure la fonction très
importante de resynthèse de l’AMP à partir de l’adénosine qui leur est adressée par le
foie.

Recyclage des bases et nucléotides puriques
b) Réactions de recyclage des bases puriques (++++):
* APRT (Adénine-P ribosyl Transférase)

A.P.R.T.
Adénine

Adénosine
5’PRPP

P~P

* HGPRT (Hypoxanthine -Guanine- Phosphoribosyl Transférase

Guanine

H.G.P.R.T.
5 ’PRPP

Hypoxanthine

5 ’PRPP

GMP

P~P

P~P

IMP

AMP

Recyclage des bases et nucléotides puriques

Conclusions
- Les bases pyrimidiques ne sont pas recyclées malgré des besoins identiques =>
Biosynthèse «de novo» des Pyr >>> Pur
- La biosynthèse des Pyr est activée par les Pur mais pas l’inverse
- Le recyclage des bases Pur est intense dans les tissus à renouvellement rapide:
Lc, érythroblastes, fibroblastes, hépatocytes
- Le recyclage génère une importante économie d’énergie: synthèse « de novo »
d’AMP consomme 7 liaisons riches en énergie, et 8 pour celle de GMP,
tandis que le recyclage seulement 2.

Catabolisme des acides nucléiques et nucléotides
-1) Catabolisme des acides nucléiques
Acides nucléiques
Hydrolyse enzymatique
(exo-, endo-, Dnases, Rnases
nucléases)

Nucléotides

Phosphatase

Acide Phosphorique
Nucléosides
Nucléosidase

Base azotée

Ose

-2) Catabolisme et récupération des nucléotides Pur (essentiellement hépatique)
AMP désaminase
IMP

AMP
Adénosine
kinase

5’-nucléotidase

5’-nucléotidase HGPRTase
Pi

Adénosine
APRTase

GMP

Pi

ADA

Inosine

Purine Nucléoside
Phosphorylase

PRPP

HGPRTase

Pi

Guanosine

PRPP

PRPP

PNP

PNP

Ribose

Ribose

Ribose

Guanine

Hypoxanthine

Adénine

NAD+
NADH

O2
H2O2
O2.

H2O
NH3 Guanase

Xanthine
oxydase
Xanthine

-

NAD+

Allopurinol
O

NADH
NH

HN

O2

NH

NH

(primates, reptiles)
O

H2O2
O2.

C

H2N

Acide urique

O

2H2O+ O2

NH
O

Uricase

O
O

Allantoïne

H2O2+ CO2

CH
NH

NH

Catabolisme des acides nucléiques et nucléotides
Les nucléotides puriques sont catabolisés en acide urique, les nucléotides
pyrimidiques en acétyl-CoA ou succinyl-CoA.
Chez l ’homme, le catabolisme complet des bases puriques mène à l’acide urique
par action successive : 5’nucléotidases, Purine nucléoside phosphorylase (PNP),
Xanthine oxydase; essentiellement hépatocytaire, rénal et accessoirement
intestinal.

Xanthine et hypoXanthine issues de la dégradation de GMP et AMP, quittent les
tissus périphériques ⇒ circulation sanguine ⇒ foie, rein et intestin. En revanche
Adénine et guanine ne sont pas exportées
Au niveau hépatique, l’hypoxanthine, sous l ’effet de l’HGPRT, redonne l’IMP,
puis l’AMP, puis l’adénosine qui est exportable vers les tissus périphériques.


Documents similaires


Fichier PDF cours bioch metab ii chap v 3e a lf isbm 2015 2016
Fichier PDF polycopie bioch metab ii chap v 3e a lf 2015 2016
Fichier PDF cours bioch metab ii chap iii 3e a lf isbm 2015 2016
Fichier PDF cours bioch metab ii chap iv 3e a lf isbm 2015 2016
Fichier PDF cours bioch metab ii chap ii 3e a lf isbm 2015 2016
Fichier PDF cours bioch metab ii chap i 3e a lf isbm 2015 2016


Sur le même sujet..