enercoopbe 4 questions reponses .pdf



Nom original: enercoopbe-4-questions-reponses.pdfTitre: enercoopbe-4-questions-reponsesAuteur: Jean-Francois.Mitsch

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Word / Mac OS X 10.10.5 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 20/12/2015 à 22:52, depuis l'adresse IP 81.240.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 365 fois.
Taille du document: 585 Ko (14 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


La  coopérative  a  publié  4  documents  pour  présenter  le  
projet  de  manière  la  plus  complète  possible.  
1/  Information  aux  coopérateurs  (1)  
2/  Risques  de  l’investissement  (2)  
3/  Le  plan  financier  expliqué  
4/  Questions-­‐Réponses    

 
Table  des  matières  

1   Les  enjeux,  le  concept,  les  objectifs  .............................................................................................................................  2  
1.1   Contexte  ...................................................................................................................................................................................................................  2  
1.2   L’énergie  issue  de  sources  renouvelables  ................................................................................................................................................  3  
1.3   Charte  Énergie  partagée  ...................................................................................................................................................................................  3  
2   L’éolien,  l’éolien  citoyen  ?  ...........................................................................................................................................  4  
2.1   L’éolien  .....................................................................................................................................................................................................................  4  
2.2   Questions  sur  les  aspects  environnementaux  de  l’éolien  ..................................................................................................................  4  
2.3   L’investissement  dans  l’éolien,  un  investissement  rentable  ?  .........................................................................................................  4  
2.3.1  Production  d’une  éolienne  .................................................................................................................................................................................  4  
2.3.2  Rentabilité  de  la  structure  d’exploitation  ...................................................................................................................................................  5  
2.4   Comment  finançons-­‐nous  1  éolienne  .........................................................................................................................................................  5  
2.4.1  Fonds  propres  .........................................................................................................................................................................................................  5  
2.4.2  Subsides  .....................................................................................................................................................................................................................  5  
2.4.3  Emprunt  bancaire  ..................................................................................................................................................................................................  6  
2.5   Extrapolation  sur  500  éoliennes  en  2020  :  100%  d’électricité  citoyenne  ..................................................................................  6  
2.6   Investir  dans  la  durée  ........................................................................................................................................................................................  6  
2.7   Les  éoliennes  citoyennes.  ................................................................................................................................................................................  6  
2.8   Groupes  locaux.  ....................................................................................................................................................................................................  7  
3   Enercoop  :  votre  coopérative  éthique,  locale  et  solidaire  ............................................................................................  8  
3.1   Historique  ...............................................................................................................................................................................................................  8  
3.2   La  structure  Enercoop.  ......................................................................................................................................................................................  8  
3.3   Suivre  les  Projets  d’Enercoop.  .......................................................................................................................................................................  8  
3.4   Partenariat  public  privé  :  coopérative  –  communes  (pouvoirs  publics)  -­‐  citoyens  ................................................................  9  
3.5   La  structure  de  la  coopérative  Enercoop  ..................................................................................................................................................  9  
4   Investissez  dans  la  coopérative  ...................................................................................................................................  9  
4.1   Pourquoi  devenir  coopérateur  ......................................................................................................................................................................  9  
4.1.1  Rentabilité  des  parts  du  coopérateur  ...........................................................................................................................................................  9  
4.2   L’affectation  des  bénéfices  ...........................................................................................................................................................................  10  
4.3   Une  éolienne  a  une  durée  de  vie  limitée,  que  devient  mon  capital  après  le  démantèlement  de  l’éolienne  ?  ...........  10  
4.4   Le  placement  est-­‐il  garanti,  quel  est  le  risque  ?  ..................................................................................................................................  10  
4.5   Gestion  en  bon  père  de  famille  ...................................................................................................................................................................  11  
4.6   Qui  décide  de  distribuer  les  dividendes  ?  ..............................................................................................................................................  11  
4.7   Droits  liés  à  la  détention  d’une  part  ou  plusieurs  parts.  .................................................................................................................  11  
4.8   Offrir  des  parts  à  un  membre  de  ma  famille,  ou  à  un  organisme  ................................................................................................  12  
4.9   Quelle  est  la  différence  entre  sociétaires  ou  adhérents?  .................................................................................................................  12  
4.10   Je  désire  devenir  coopérateur  (souscription)  ....................................................................................................................................  12  
5   Suivre  l’actualité  de  la  coopérative  ...........................................................................................................................  12  
6   La  coopérative  -­‐  fournisseur  d’énergie  ......................................................................................................................  12  
7   Initiatives  citoyennes  &  les  coopératives  :  l’économie  de  demain  ?  ...........................................................................  12  
8   Quelques  informations  complémentaires  -­‐  annexes  ..................................................................................................  13  
8.1   Les  enjeux  en  Wallonie  ..................................................................................................................................................................................  13  
8.2   Pétition:  Eoliennes  Citoyennes  ou  pas  d’éolienne  (+  7000  signatures)  ...................................................................................  13  
http://www.enercoop.be/page/la-­‐participation-­‐citoyenne-­‐petition  ...................................................................................................  13  
8.3   Facebook:  Eoliennes  Citoyennes  ou  pas  d’éolienne  (+2000  membres)  ...................................................................................  13  
8.4   Charte  énergies  partagées  ............................................................................................................................................................................  13  
8.5   Charte  des  administrateurs  .........................................................................................................................................................................  13  
8.6   Vision  de  la  coopérative  ................................................................................................................................................................................  13  
9   Enercoop  est  une  coopérative.,  les  sept  principes  coopératifs  ...................................................................................  14  

 

Enercoop  scrl  –  www.enercoop.be  -­‐  version  2/10/15  –  p.  1/14  

1 Les  enjeux,  le  concept,  les  objectifs  
1.1 Contexte  
L’engagement  de  la  Région  wallonne  à  produire  en  Wallonie  
20%  d’électricité  renouvelable  à  l’horizon  2020.  
Pour  réaliser  cet  objectif,  quelque  500  éoliennes  doivent  être  installées  en  Wallonie1  jusqu’en  
2026.  De  nouveaux  objectifs  seront  fixés  pour  2030  suites  aux  négociations  avec  la  
commission  européenne  et  l’Etat  belge  doit  répartir  les  quotas  nationaux  entre  les  régions.  
La  participation  citoyenne  devant  atteindre  25%  il  faut  organiser  une  mobilisation  pour  125  
éoliennes  :  un  capital  de  70.000  millions  €  pour  un  investissement  de  350  millions.  
Enercoop  se  profile  comme  un  acteur  majeur  dans  ce  secteur,  avec  un  objectif  de  50  
millions  €  sur  les  10  prochaines  années.  
 
http://furlan.wallonie.be/les-­‐enveloppes-­‐et-­‐quotas-­‐en-­‐mati-­‐re-­‐de-­‐production-­‐d-­‐lectricit-­‐verte-­‐en-­‐wallonie  
 

«  Le  Gouvernement  wallon  a  estimé  qu’il  pouvait  aller  au-­‐delà  du  scénario  Cap  
Gemini  actualisé  pour  déterminer  la  production  de  chaque  filière.  Il  a  décidé  de  
se  fixer  un  objectif  plus  ambitieux,  à  savoir  :  13%  et  20  %  respectivement  pour  
2020  et  2030  (contre  12,5%  et  19%  dans  le  scénario  actualisé  par  Cap  Gemini).  
En  ce  qui  concerne  plus  particulièrement  le  vecteur  électrique,  les  hypothèses  
prises  relativement  au  potentiel  de  production  sont  les  suivantes  :    
• Photovoltaïque  :  en  prenant  en  considération  les  possibilités  de  développement  
compte  tenu  de  la  prime  Qualiwatt  (12.000  primes  par  an)  et  du  nombre  de  
certificats  verts  disponibles  sur  les  enveloppes  ;  
• Hydraulique  :  en  intégrant  notamment  le  projet  qui  vise  à  équiper  la  Haute  
Meuse  ;  
• Eolien  :  en  tenant  compte  du  potentiel  technique  de  la  Wallonie  pour  l’onshore  
et  des  prévisions  fédérales  de  construction  de  parcs  pour  l’offshore  ;  
• Pompes  à  chaleur  :  en  poursuivant    la  pénétration  au  rythme  actuel  
• Bois  :  en  dissociant  ce  combustible  entre  le  local    et  l’importé  afin  de  tenir  
compte  des  limites  de  notre  potentiel  wallon  dans  ce  domaine  (la  capacité  de  
production  de  pellets  en  Wallonie  pourrait  permettre  une  production  primaire  
supplémentaire  de  1.650  GWh  selon  le  secteur).  
 
Enfin,  il  est  à  noter  qu’en  suivant  ce  scénario,  l’objectif  d’un  productible  
électrique  renouvelable  de  8000  GWh  sera  atteint  en  2026  sans  prendre  en  
compte  la  production  venant  de  l’offshore  (2020  si  cette  dernière  est  intégrée).  
De  cette  manière,  le  Gouvernement  wallon  s’engage  dans  une  stratégie  
volontariste  et  réaliste  (objectifs  précisés  et  étalés  dans  le  temps)  et  sécurise  le  
secteur  en  fixant  les  quotas  jusqu’en  2024.  Il  répond  ainsi  à  la  demande  des  
producteurs  d’énergie  d’avoir  une  vision  claire  sur  l’avenir  leur  permettant  de  
planifier  leur  politique  d’investissement.  «    
 
Télécharger  le  document  
http://furlan.wallonie.be/sites/default/files/nodes/story/7504-­‐20150504140556156.pdf  

                                                                                                               
 
Enercoop  scrl  –  www.enercoop.be  -­‐  version  2/10/15  –  p.  2/14  

1.2 L’énergie  issue  de  sources  renouvelables    
Dans  le  contexte  des  crises  économiques,  sociales  et  environnementales,  les  enjeux  sont  
maintenant  transversaux,  il  n’est  plus  possible  de  poursuivre  un  développement  des  
énergies  renouvelables  sans  intégrer  les  préoccupations  des  citoyens  :  prix  de  l’énergie,  
préservation  du  cadre  de  vie,  relocalisation  de  l’activité  économique  et  un  développement  
territorial  harmonieux  qui  préserve  des  paysages  et  la  quiétude  des  riverains.    

1.3 Charte  Énergie  partagée2  
Nous  prônons  une  appropriation  du  gisement  vent  pour  l’exploiter  dans  l’intérêt  de  la  
collectivité.  (cfr  les  prises  de  position  des  Nations  Unies  sur  l’exploitation  des  ressources  
naturelles).  
Les  Régions  et  ses  habitants  doivent  prendre  conscience  de  l’importance  stratégique  des  
ressources  naturelles  et  de  l’intérêt  de  rester  maître  de  la  terre,  de  l’eau  ,  du  soleil  et  du  
vent  sur  leurs  territoires.    
Les  enjeux  socio-­‐économiques  doivent  prévaloir  sur  la  plus-­‐value  financière,  et  la  
participation  citoyenne  de  la  communauté  sur  l’investisseur  extérieur.    
Le  principe  de  «  concession  »  est  utilisé  pour  l’exploitation  hydraulique.  Les  concessions  
sont  la  règle  pour  toutes  les  exploitations  de  ressources  naturelles  :  (carrière,  gisement  
gaz,  l’éolien  offshore,  etc.).  Ces  concessions  devraient  être  développées  pour  l’éolien  
onshore  (sur  terre)  
 
L’idée  principale  est  de  relier  les  intérêts  du  producteur  à  celui  du  
consommateur/pouvoir  public.  En  mutualisant  les  investissements  dans  des  outils  
industriels  et  en  offrant  une  filière  courte  au  consommateur  d’énergie.  
devenir  coopérateur  d’une  société  de  production  d’ER  
Devenir  le  client  de  la  production  via  un  acteur  local  qui  s’approvisionne  dans  la  
production  locale.  
Répondre  durablement  aux  inquiétudes  socio-­‐économiques  grandissantes  des  citoyens  
n’est  possible  qu’en  neutralisant  les  intérêts  divergents  des  producteurs  et  des  
consommateurs  :  des  producteurs  qui  veulent  produire  plus  et  vendre  plus  et  plus  cher,  et  
le  consommateur  qui  souhaite  payer  moins  et  réduire  leur  consommation.  
Deux  visions  que  nous  rassemblons  dans  la  coopérative  en  neutralisant  ainsi  les  intérêts  
habituellement  opposés  des  producteurs  et  des  consommateurs.  La  filière  courte  semble  
pour  nous  la  seule  manière  de  rassembler  tous  les  intérêts  du  consommateur,  qui  sera  
intéressé  par  la  réalisation  d’économie  d’énergie  en  étant  sensibilisé  aux  questions  
énergétiques  et  en  dégageant  un  intérêt  financier  par  les  économies  qu’il  réalise.  
«  Nous  devons  tous  réduire  notre  consommation  d’énergie  pour  laisser  à  
nos  enfants  une  planète  saine  et  viable.  Les  bénéfices  environnementaux  
des  énergies  renouvelables  ne  sont  pas  négligeables,  malheureusement  
pour  le  moment  l’enjeu  est  plus  économique  qu’environnemental.  »  

                                                                                                               
2  http://www.enercoop.be/page/charte-­‐energie-­‐partagee  
Enercoop  scrl  –  www.enercoop.be  -­‐  version  2/10/15  –  p.  3/14  

2 L’éolien,  l’éolien  citoyen  ?  
2.1 L’éolien  
Le  développement  éolien  industriel  a  démarré  en  Wallonie  en  2003,  sous  l’impulsion  des  
pouvoirs  publics  et  de  quelques  sociétés  privées  qui  souhaitaient  produire  de  l’énergie  
renouvelable.  Ce  développement  s’est  réalisé  sans  que  le  secteur  public  ni  les  citoyens  ne  
prennent  part  financièrement  aux  projets.  Hormis  quelques  projets  symboliques  que  nous  
avons  initié  :  éolienne  des  enfants,  émissions  zéro,  et  de  nombreuse  ACL  :  association  de  
coopérative  locale  dont  ont  émergé  quelques  coopératives.  
Selon  nous  la  poursuite  d’un  programme  éolien  cohérent  et  admissible  doit  passer  par  
une  refonte  du  cadre  de  référence  et  des  règles  de  partage  significatives.  (annexes  :  
Charte  énergies  partagées).  
La  pratique  (entre  2003-­‐2015)  des  promoteurs  pour  s’approprier  les  «  gisements  du  
vent  »  correspondait  au  premier  arrivé,  premier  servi.  Un  nouveau  texte-­‐cadre  devrait  
être  publié  pour  neutraliser  la  spéculation  financière  constatée  dans  le  secteur.  Il  devrait  
faire  la  part  belle  à  la  participation  citoyenne  et  aux  marchés  publics.  (Des  opportunités  
pour  notre  coopérative  de  partenariat  public  privé  et  de  consortium  avec  des  opérateurs  
industriels  de  l’énergie.)  

2.2 Questions  sur  les  aspects  environnementaux  de  l’éolien  
Voir  annexe  bilan  CO2  d’une  éolienne  :  
http://www.manicore.com/missions/bilan_carbone.html  
http://www.enercoop.be/page/bilan-­‐co2-­‐eur-­‐index-­‐enercoop  

2.3 L’investissement  dans  l’éolien,  un  investissement  rentable  ?  
Il  faut  noter  que  nous  avons  3  niveaux  de  rentabilité:    
-­‐  production  variable  en  énergie  kWh  (suivant  à  la  météo)    
-­‐  la  rentabilité  économique  qui  elle  dépendra  de  la  structure  d’exploitation    
-­‐  le  prix  de  l’énergie  sur  un  marché  de  l’énergie  libéralisé  (cfr  bourse  :  Belpex  -­‐  Endex):    
2.3.1 Production  d’une  éolienne  
Une  éolienne  ne  fonctionne  pas  toute  l’année.  Selon  les  sites,  elle  tourne  80%  du  temps  à  
des  vitesses  variables.  Plus  il  y  a  de  vent,  plus  elle  produit  d’électricité.  La  production  
varie  d’une  année  à  l’autre,  car  elle  dépend  de  la  météo.  (+-­‐  10%  de  différence  d’une  
année  à  l’autre).  D’où  l’importance  du  choix  des  sites.  Pour  évaluer  le  potentiel  éolien  d’un  
site,  on  réalise  des  mesures  du  vent  et  des  simulations  informatiques  basées  sur  des  
données  statistiques  à  partir  de  la  météo  des  dernières  années.3  
 
Sur  une  année  une  éolienne  produit  l’équivalent  de  +-­‐  25%  de  sa  puissance  nominale=  
2200  h/an.4  
1  éolienne  de  2,3  MW  de  puissance  nominale  produit  donc  par  an  :  
2,3  MW  x  2.200  h/an  =    5.060  MWh/an  =  5  GWh/an.  (donc  entre  4,5  et  5,5  selon  les  sites)  
                                                                                                               
3  Nous  prenons  comme  référence  un  facteur  de  P50  soit  :  La  production  correspond  à  la  
production  qui  sera  dépassée  avec  une  probabilité  de  50%.  
4  Certaines  régions  sont  plus  venteuse,  vous  retrouvez  très  souvent  la  présence  de  nos  
anciens  moulins  à  vent.  
Enercoop  scrl  –  www.enercoop.be  -­‐  version  2/10/15  –  p.  4/14  

La  vie  de  l’éolienne  est  de  20  ans.  Les  fabricants  garantissent  leurs  éoliennes  12  ans  en  
général.  L’usure  est  avant  tout  liée  aux  phénomènes  de  fatigue  des  matériaux,  qui  sont  
fonction  de  la  turbulence  =  variabilité  de  l’intensité  du  vent.  Après  les  12  années,  un  
contrat  de  maintenant  est  négocié  pour  prolonger  la  garantie  de  l’éolienne  (20  ans).  
Une  éolienne  de  2,3  MW  produira  donc  environ  100  GWh  avant  d’être  démontée  et  
recyclée.  
2.3.2 Rentabilité  de  la  structure  d’exploitation  
L’énergie  produite  par  une  éolienne  rémunère  l’investisseur  sous  deux  formes  distinctes  :  
1. «  l’énergie  grise  »,  ou  électricité  physiquement  produite,  qui  est  injectée  sur  le  réseau  
et  vendue  à  un  fournisseur  d’électricité  (qui  lui-­‐même  la  revend  aux  consommateurs)  
2. les  certificats  verts  et  les  LGO  5  
Chaque  MWh  produit  rapporte  ainsi  +/-­‐  105  EUR.  
Le  prix  de  vente  de  l’électricité  produite  est  indirectement  basé  sur  le  prix  du  baril  de  
pétrole  (Belpex).  
Une  série  de  frais  doivent  être  imputés  à  la  coopérative  :  Le  remboursement  des  banques,  
frais  de  gestion,  assurances,  entretien  des  éoliennes,  etc.  
Tous  les  ans  la  coopérative  réserve  une  partie  de  ses  revenus  pour    
-­‐  Constituer  la  réserve  légale  
-­‐  Prévoir  le  renouvellement  de  ces  investissements.  

2.4 Comment  finançons-­‐nous  1  éolienne6  
Exemple  :  Une  éolienne  de  2,3  MW  représente  un  investissement  de  4.000.000  €  (permis,  
éolienne,  aménagements  voiries,  câblage,  raccordement  au  réseau,  etc.),  qui  est  financé  
comme  suit  :  
• Fonds  propres  et  quasi  capital  :    
1.500.000  €  
• Emprunt  bancaire  :    
2.500.000  €  
2.4.1 Fonds  propres  
Sur  base  annuelle,  une  éolienne  de  2.3  MW  produit  l’équivalent  de  la  consommation  
résidentielle  de  1450  ménages    (  5.060.000  kWh/an  /  3.500  kWh/an/ménage).  
L’investissement  nécessaire  par  famille  (1500.000  €  /  1450  ménages)  :  1000  €  /  ménage,  
soit  200  parts  de  coopérateur.  
A  Bruxelles  un  ménagé  consomme  en  moyenne  2200  kWh/an.  On  y  dénombre  520.000  
compteurs  résidentiels.  Une  éolienne  peut  donc  alimenter  2500  familles  :  soit  un  
investissement  de  600  €  par  famille  
2.4.2 Subsides  
La  Région  subsidiait  20%  de  l’investissement  total.  Le  subside  de  la  Région  couvre  donc  la  
moitié  des  fonds  propres  nécessaires7.  Le  subside  de  la  Région  est  une  aide  à  
                                                                                                               
5  Annexe  description  du  mécanisme  :  site  de  la  RW.  
6  Extrait  d’»Initiatives  citoyennes,  l’économie  sociale  de  demain  ?»  Calcul  éolien  de  la  SAW-­‐B  page  :  96-­‐97    

7  SaW-­‐B  :  Initiatives  citoyennes,  l’économie  sociale  de  demain  ?    
Ce  mécanisme  d’aide  à  l’investissement  est  plafonné  pour  une  même  structure.  En  pratique,  cela  ne  change  pas  grand-­‐
chose  pour  les  coopératives,  qui  sont  souvent  créées  localement.  Mais  des  entrepreneurs  privés  multiplient  eux  aussi  
les  structures  pour  continuer  à  bénéficier  de  ces  subsides.  Nous  pensons  que  ces  mécanismes  vont  être  revu  à  la  baisse,  
car  le  prix  des  éoliennes  diminue  et  sont  anormalement  haut  en  Belgique,  vraisemblablement  les  fabricants  répercutent  
dans  leur  prix  de  vente  (des  éoliennes)    
Cette  «  aide  à  l’investissement  »  couvre  la  moitié  des  fonds  propres  nécessaires  à  la  construction  d’une  éolienne.  Or  
cette  aide  représente  de  l’argent  public.  Elle  est  octroyée  quelque  soit  la  nature  de  l’investisseur  (privé  ou  citoyen)  !  Ne  

Enercoop  scrl  –  www.enercoop.be  -­‐  version  2/10/15  –  p.  5/14  

l’investissement  qui  est  accepté  comme  quasi  capital.  Le  subside  est  financé  par  un  
emprunt  séparé,  le  temps  de  recevoir  les  fonds  de  la  Région8,    
De  plus,  en  investissant  dans  une  coopérative  vous  investissez  dans  une  structure  à  durée  
indéterminée.  La  coopérative  en  mettant  une  partie  des  bénéfices  en  réserves  se  chargera  
du  renouvellement  de  ses  éoliennes.  
Depuis  2014  il  n’y  a  plus  de  subsides  pour  l’élien  industriel.  Enercoop  a  la  chance  d’avoir  
conclu  des  accords  dans  des  projets  qui  sont  encore  soutenus  par  des  subsides.  
La  réduction  des  subsides  devrait  constater  une  diminution  du  pri  d’installation  des  
éoliennes  (comme  dans  le  photovoltaïque)  
2.4.3 Emprunt  bancaire  
Actuellement  nous  finançons  nos  projets  en  faisant  appel  aux  banques.  Le  
remboursement  des  banques  (ou  frais  financiers)  est  la  plus  grosse  charge  de  la  structure  
d’exploitation.  
L’emprunt  bancaire  sur  12  années.  Les  banques  et  le  législateur  imposent  de  constituer  
des  réserves  financières  afin  de  garantir  la  viabilité  du  projet  en  cas  d’imprévus.  Aussi  
longtemps  que  ces  réserves  ne  sont  pas  constituées,  il  n’est  pas  possible  de  distribuer  un  
dividende,  ces  réserves  sont  comptabilisées  comptablement  dans  la  coopérative  et  donc  
améliore  la  valeur  de  l’actif,  le  prix  des  parts  de  la  coopérative.  

2.5 Extrapolation  sur  500  éoliennes  en  2020  :  100%  d’électricité  citoyenne  
Avec  2  éoliennes  par  commune  soit  500  éoliennes  de  2,3  MW,  on  couvrirait  la  
consommation  d’électricité  résidentielle  moyenne  de  725.000  ménages  en  Wallonie  (500  
x  1.450  ménages).  
L’objectif  2020  est  la    réduction  de  20%  de  la  consommation  des  ménages.  Un  ménage  
moyen  consommerait  donc  3.500  kWh/an  x  20%  =  2.800  kWh/an  
Une  éolienne  de  2,3  MW  produirait  l’équivalent  de  la  consommation  de    
5.060.000  kWh/an  /  2.800  kWh/an/ménage  =  1785  ménages  
 
Les  500  éoliennes  produiraient  alors  l’équivalent  de  la  consommation  de  500  x  1785  =  
1890.000  ménages,  ce  qui  représente  à  peu  près  l’entièreté  de  la  population  wallonne  
(environ  1,1  million  de  compteurs  d’électricité  en  Wallonie,  CWAPE  2003).  Pour  couvrir  
la  consommation  résidentielle  de  Bruxelles,  200  éoliennes  suffiraient.  

2.6 Investir  dans  la  durée    
La  coopérative  recherche  des  coopérateurs  qui  souhaitent  s’investir  dans  la  durée.  Un  
projet  éolien  prend  entre  3  à  5  années  pour  être  mené  à  bien.  L’argent  collecté  par  la  
coopérative  doit  pouvoir  rester  minimum  5  années  dans  celle-­‐ci.  

2.7 Les  éoliennes  citoyennes.  
Les  citoyens  habitent  au  pied  des  machines,  ils  sont  consultés  dans  le  cadre  d’enquêtes  
publiques,  ils  peuvent  donner  leur  avis  dans  le  cadre  de  l’enquête,  mais  ne  sont  pas  
impliqué  dans  les  choix  du  promoteur,  qui  lui  essayera  de  maximaliser  son  profit  en  
obtenant  un  maximum  d’éolienne,  même  si  certaine  sont  très  proches  des  habitations.  
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             
pourrait-­‐on  pas  dès  lors  argumenter  que  cette  aide  soit  transformée  en  participation  publique  ?  Et  «d’un  seul  coup»,  
tout  l’éolien  wallon  serait  à  en  partie  public...    
8  (Les  mécanismes  très  importants  mis  en  place  pour  développer  la  filière  dans  les  années  2000,  se  justifie  t’il  encore  ?  
Le  prix  de  l’éolien  industriel  étant  passé  en  France  sous  les  700.000  €/MW.  Une  correction  du  prix  d’achat  en  Belgique  
des  éoliennes  devrait  intervenir  bientôt,  si  la  RW  analyse  la  structure  des  prix  de  cette  filière  industrielle.)  

Enercoop  scrl  –  www.enercoop.be  -­‐  version  2/10/15  –  p.  6/14  

Dans  les  projets  «  classiques  »  ce  sont  les  développeurs  privés  qui  touchent  la  majorité  
des  bénéfices  dans  l’exploitation  du  parc.    
Les  riverains  ont  bien  souvent  le  sentiment  qu’on  leur  vole  leur  paysage,  un  bien  public  
qui  est  «  sacrifié  »  sans  tenir  compte  de  l’intérêt  général  dans  lequel  ils  ne  se  
reconnaissent  pas.  Et  les  contraintes  (incidences)  qu’ils  subissent  ne  sont  pas  compensées  
financièrement  
Les  éoliennes  citoyennes  partent  du  principe  que  le  vent  appartient  à  tout  le  monde  et  
qu’il  est  important  de  s’approprier  les  énergies  renouvelables.  
Les  communes  et  leurs  habitants  sont  les  premiers  à  subir  la  présence  des  éoliennes.  C’est  
pourquoi  il  est  normal  qu’ils  puissent  en  retirer  des  avantages  directs.  
*Le  nouveau  cadre  de  Référence,  18  décembre  2012  p  31/46  extrait  :  «  Dès  lors  qu’une  demande  leur  
est  faite,  les  développeurs  éoliens  permettent  la  participation  financière  dans  leur  projet  de  parc  des  
communes  et/ou  des  intercommunales,  ainsi  que  des  coopératives  citoyennes  avec  ancrage  local  et  
supra-­‐local.  »    
Par  ailleurs,  les  communes  pourront  envisager  différentes  modalités  de  participation  (financière  ou  
en  nature)  et  via  création  d’une  association  de  projets,  recours  à  une  intercommunale,  participation  
à  une  société  exploitante.    
La  participation  financière  pourra  prendre  la  forme  d’une  structure  de  capital  mixte  ou  d’une  structure  
à  capital  séparé  avec  cession  d’une  ou  de  plusieurs  éoliennes  par  le  porteur  de  projet,  selon  les  
recommandations  suivantes  :    
L’appel  à  participation  financière  dans  le  projet  des  communes  où  le  projet  est  situé,  des  communes  
limitrophes  et  des  coopératives  sera  évoqué  au  plus  tard  lors  de  la  réunion  d’information  préalable  
du  projet  éolien.    
Pour  autant  qu’une  demande  leur  soit  faite  en  ce  sens,  les  développeurs  éoliens  ouvriront  le  capital  du  
projet  à  participation  à  hauteur  de  cette  demande,  sans  toutefois  que  cette  obligation  ne  les  lie  au-­‐delà  
des  seuils  suivants  :    
24,99%  du  projet  pour  les  communes  (communes,  intercommunales,  CPAS),    
24,99%  du  projet  pour  les  coopératives  agréées  CNC  ou  à  finalité  sociale  ayant  la  production  d’énergie  
renouvelable  dans  leur  objet  social.  
Les  développeurs  s’adresseront  en  priorité  aux  communes  sur  lesquelles  le  projet  éolien  est  situé.  De  la  
même  manière,  ils  s’adresseront  en  priorité  aux  coopératives  ayant  un  ancrage  local.  Pour  un  projet  
éolien  donné,  si  l’un  des  acteurs  pouvant  bénéficier  de  l’ouverture  à  la  participation  évoquée  ci-­‐dessus  
développe  lui-­‐même  un  projet  concurrent  sur  un  même  site  d’implantation,  il  doit  renoncer  à  son  droit  
à  la  participation.    
Les  développeurs  et  les  candidats  à  la  participation  sont  encouragés  à  développer  des  modalités  visant  
une  gestion  optimale  de  leur  collaboration.    
Un  «  development  fee  »  (prix  de  revente  du  permis  éolien)  raisonnable  est  octroyée  au  promoteur,  il  
correspond  à  la  somme  de  tous  les  frais  de  développement  à  prix  coûtant  multiplié  par  un  facteur  de  
risque.    

2.8 Groupes  locaux.  
L’implication  d’un  groupe  local  dans  un  projet  éolien  demande  beaucoup  de  disponibilité  et  
d’expertise,  nous  avons  constaté  qu’à  de  très  rares  occasions  des  groupes  se  forment  pour  initier  
la  participation  citoyenne  locale  ;  qui  demande  une  charge  de  travail  très  important.  Sur  ce  
constat  Enercoop  a  décidé  de  professionnaliser  l’accompagnement  des  groupes  locaux  
(Enercoop  étant  totalement  indépendant  de  tout  lobby  industriel).  
Le  bénévolat  reste  nécessaire  pour  sensibiliser  la  population  locale,  mais  la  mobilisation  
citoyen  doit  pouvoir  compter  sur  un  encadrement  professionnel,  ces  enjeux  industriels  demande  
un  somme  de  connaissance  qui  est  difficilement  accessible,  c’est  pourquoi  la  coopérative  entend  
accompagner  les  groupes  locaux  pour  leur  offrir  un  support  et  une  assistance  professionnels  .    
A  la  fin  du  processus,  la  coopérative  pousse  à  ce  que  ces  groupes  locaux  se  constituent  en  
ASBL  pour  garantir  au  niveau  local  la  bonne  marche  d’un  projet  et  des  retombées  locales.  
Voir  annexe  :  mise  en  place  de  groupes  locaux  :  ACL  2.0  
Enercoop  scrl  –  www.enercoop.be  -­‐  version  2/10/15  –  p.  7/14  

 

3 Enercoop  :  votre  coopérative  éthique,  locale  et  solidaire  
3.1 Historique  
Le  projet  Enercoop  a  été  initié  par  JF  MiTSCH  qui  avait  été  en  charge  de  EMZ  pendant  4  
années.  Vents  d’Houyet  a  décidé  de  devenir  fondateur  garant  Créée  en  avril  2007,  l’asbl  
Vents  d’Houyet,  initiatrice  de  la  première  coopérative  agrée  en  Wallonie  pour  développer  
le  proejt  «  l’éolienne  des  enfants  »  (800  enfants  coopérateurs).  VDH  va  créer  Emissions-­‐
zero  EMZ  (en  2007),  pour  de  lancer  des  appels  publics  à  l’épargne  et  financer  le  projet  de  
4  éoliennes  à  Mesnil  Saint  Blaise.  Sans  revenir  sur  toute  l’historique  du  dossier,  EMZ  va  
décider  de  se  retirer  du  projet  éolien,  qui  est  aujourd’hui  construite  par  VDH  et  Enercoop.  
 
L’objectif  d’Enercoop  est  de  réaliser  le  financement  du  parc  de  VDH  et  de  poursuivre  les  
autres  projets  éolien  pour  développer  la  particiaption  citoyenne.  
 
Nos  statuts  peuvent  être  consultés  sur  notre  site  internet  :  
www.enercoop.be  

3.2 La  structure  Enercoop.  
Le  projet  d’Enercoop  est  né  du  constat  qu’en  10  années  le  secteur  coopératif  en  Wallonie  
n’a  pas  pu  ce  professionnaliser  pour  de  nombreuses  raisons.  Le  potentiel  de  
développement  étant  très  important,  une  structure  professionnelle  avait  donc  tout  son  
sens.  Enercoop  est  né  de  ce  constat,  fort  de  l’expérience  de  ses  fondateurs  dans  le  tissu  
associatif.    
En  repartant  d’une  feuille  blanche,  Enercoop  pouvait  s’inspirer  des  bonnes  pratiques  dans  
les  coopératives  exisstantes  et  amélorer  le  projet  en  intégratn  des  règles  de  
fonctionnemnet  beaucoup  plus  performante  (fondateurs  garants,  catégorie  de  parts,  vote  
électronique,  coopérative  de  consommateur…).  Aucune  de  ses  structures  ne  pouvant  
répondre  au  projet  industriel  qui  se  profile,  Enercoop  souhaite  combler  se  manque.  Pour  
réussir  il  faudra  atteindre  10.000  membres,  ce  qui  ne  représente  même  pas  1%  du  
potentiel  en  Wallonie  et  à  Bruxelles.  
Les  différents  projets  initiés  par  les  fondateurs  ont  permis  d’atteindre  plus  de  4000  
membres  ces  dernières  années,  mais  pour  de  toucher  le  grand  public  et  permettre  au  plus  
grand  nombre  de  devenir  coopérateur,  il  faut  une  approche  marketing  et  commerciale  
beaucoup  plus  proactive.  Une  des  idées  mise  en  place  par  Enercoop  est  de  lancer  des  
parts  à  5  euros  (ce  qui  est  possible  en  utilisant  un  système  informatique  intégré).  
La  taille  critique  de  la  coopérative  se  trouve  autour  ds  10.000  membres,  mais  elle  
abordera  ces  questions  stratégie  lors  des  assemblées  générales,  car  comme,  sa  consoeur  
en  flandre  l’objectif  de  100.000  membres  n’est  pas  impossible  (<10%  du  marché).  

3.3 Suivre  les  Projets  d’Enercoop.  
Nous  vous  invitons  à  parcourir  le  document  «  Souscription  publique  »  qui  reprend  les  
différents  projets  en  cours.  Suivez  l’évolution  des  projets  via  notre  site  internet    
http://www.enercoop.be  

Enercoop  scrl  –  www.enercoop.be  -­‐  version  2/10/15  –  p.  8/14  

3.4 Partenariat  public  privé  :  coopérative  –  communes  (pouvoirs  publics)  -­‐  citoyens9  
Le  pouvoir  public  tout  en  gardant  le  contrôle  sur  ses  ressources  naturelles,  établi  un  
partenariat  avec  des  entités  privées.  Les  2  acteurs  (public  et  privé)  travaillent  ensemble  
dans  l’intérêt  général.  Dans  ce  contexte  les  coopératives  (acteurs  privés)  apportent  une  
dimension  plus  participative  quant  à:  l’accès  à  l’énergie,  la  localisation  de  l’économie,  
l’épargne  éthique  solidaire  et  la  protection  de  l’environnement…    
L’association  des  acteurs  publics  et  des  coopératives  locales  garantit  la  maîtrise  des  
ressources  et  leur  exploitation  dans  le  respect  de  tous  les  composants  du  développement  
durable  :  économique,  environnement  et  social.  
(voir  annexe)  

3.5 La  structure  de  la  coopérative  Enercoop  
Le  conseil  d’administration  est  composé  de  5  personnes.    
 
Administrateur  délégué,  développement  des  projets  et  communication:  Mitsch  Jean-­‐
François  (JFM)  
Relation  avec  les  coopérateurs:  Nathalie  Palm  (Nat)  
Les  comptes  de  la  coopérative  sont  réalisés  et  suppervisés  par  le  AIFIDUCIA  à  Nivelles  
L’AG  n’ayant  pas  nommé  de  commissaire  aux  comptes,  le  conseil  propose  de  faire  revoir  
les  comptes  par  un  réviseur  pour  présenter  le  bilan  à  l’AG  du  11  mai  2017.  
La  coopérative  a  fait  sa  demande  d’agrément  le  28  juillet  2015.  
Elle  a  soumis  sa  documentation  à  la  FSMA  pour  accord.  

4 Investissez  dans  la  coopérative  
4.1 Pourquoi  devenir  coopérateur  
Acheter  une  ou  plusieurs  parts  de  la  coopérative  :  
-­‐  C’est  une  manière  de  réaliser  une  épargne  éthique.    
-­‐  C’est  apporter  son  soutien  à  une  initiative  qui  s’inscrit  dans  le  développement  durable.  
-­‐  La  réduction  de  notre  dépendance  énergétique,  
-­‐  La  relocalisation  de  notre  économie,  
-­‐  La  création  d’emplois  non  délocalisables,  
-­‐  La  contribution  à  la  diminution  des  émissions  de  gaz  à  effet  de  serre…  
 
«  La  participation  financière  à  l’économie  locale  et  solidaire  est  l’une  des  clefs  d’un  
développement  soutenable  et  d’une  indépendance  énergétique.  »  Bernard  Delville  
 
Les  taux  d’intérêt  offerts  pour  l’épargne  par  les  banques  actuellement  sont  peu  attractifs.  
Dans  la  majorité  des  cas  on  ne  sait  pas  dans  quels  produits  notre  épargne  est  placée.  
La  coopérative  vous  propose  non  seulement  un  investissement  éthique,  local  et  solidaire,  
mais  peut  octroyer  jusqu'à  6  %  de  dividendes  par  an.  
4.1.1 Rentabilité  des  parts  du  coopérateur  
Après  la  constitution  des  réserves  légales,  la  structure  d’exploitation  dégagera  un  
bénéfice,  dont  l’affectation  est  votée  chaque  année  lors  de  l’assemblée  générale.  
                                                                                                               
9  PPP  annexe  montage  des  PPP  –  commune  coopérative,  exemple  parc  DOUR-­‐Quiévrain  
Enercoop  scrl  –  www.enercoop.be  -­‐  version  2/10/15  –  p.  9/14  

Chaque  part  donne  droit  à  un  dividende  (plafonné  à  6%),  dont  les  premiers  190  €    ne  sont  
pas  imposables  en  2015.  Le  bénéfice  d’une  année  peut  être  porté  en  réserve,  distribué  aux  
coopérateurs  ou  distribué  sous  forme de  ristournes  sur  l’électricité  ou  sur  les  produits  
liés  aux  services  de  la  coopérative.  Les  bénéfices  peuvent  aussi  être  réinvesti  par  la  
coopérative  pour  son  développement,  ces  choix  reviennent  à  l’Assemblée  générale.  
La  coopérative  dispose  donc  de  2  moyens  de  rétribuer  ses  membres  financièrement  :  
- distribution  d’un  dividende  
- augmentation  du  prix  de  la  part.  
 
(voir  les  procédures  à  http://economie.fgov.be/SME/cooperatives/recognition_fr.htm)  

4.2 L’affectation  des  bénéfices    
Plusieurs  possibilités  sont  analysées  par  le  CA  et  soumises  à  l’AG  :  
- Le  paiement  des  dividendes  ,  proportionnellement  à  la  durée  de  la  prise  de  
participation  dans  la  coopérative.  (fonction  de  la  date  de  libération  des  fonds)  ;  
ces  dividendes  sont  légalement  plafonnés  à  6%  par  an  
- une  déduction  de  la  facture  d’électricité  
- chèques  énergie  
- une  capitalisation  dans  la  coopérative  
- le  soutien  d’initiative  par  la  coopérative  (solidarité)  
L’affectation  des  bénéfices  de  la  coopérative  est  votée  chaque  année  par  l’Assemblée  
générale,    
 
L’objectif  d’Enercoop  est  de  rémunérer  correctement  le  capital  pour  que  l’investissement  
ne  perde  pas  de  valeur  en  tenant  compte  de  l’indexation  du  coût  de  la  vie.  
Il  est  possible  d’  actualiser  le  prix  de  la  part  ou  capitaliser  le  bénéfice.  
 
La  centrale  d’achat  de  la  coopérative  cherche  à  donner  les  réductions  les  plus  importantes  
aux  coopérateurs  –  la  coopérative  perçoit  une  partie  de  l’économie  réalisée  pour  financer  
la  structure,  la  majorité  de  l’économie  est  redistribuée  aux  coopérateurs.  

4.3 Une  éolienne  a  une  durée  de  vie  limitée,  que  devient  mon  capital  après  le  
démantèlement  de  l’éolienne  ?  
La  durée  de  vie  de  la  coopérative  est  illimitée.  Les  investissements  que  la  coopérative  
effectue  eux  sont  à  durée  déterminée.  La  durée  de  vie  d’une  éolienne  est  de  20-­‐25  ans.  
Chaque  projet  doit  individuellement  reconstituer  son  capital  avant  la  fin  de  l’exploitation  
pour  pouvoir  réinvestir  dans  un  renouvellement  de  l’actif.  
La  coopérative  grâce  aux  bénéfices  engendrés  peut  investir  dans  d’autres  projets  qui  lui  
permettent  d’accélérer  sa  croissance.    
Le  capital  de  la  coopérative  est  en  continuelle  augmentation,  ce  qui  permet  à  la  
coopérative  de  diversifier  ses  investissements  
Votre  capital  est  donc  utilisé  pour  de  multiples  projets,  ce  qui  réduit  le  risque  de  votre  
investissement.  
L’objectif  pour  être  durable  est  d'investir  ensemble  dans  une  coopérative,  et  pas  dans  
une  éolienne,  votre  investissement  est  réparti  sur  un  ensemble  de  projets.  

4.4 Le  placement  est-­‐il  garanti,  quel  est  le  risque  ?  
Nous  investissons  dans  plusieurs  projets  implantés  en  différents  points  de  la  Wallonie.  

Enercoop  scrl  –  www.enercoop.be  -­‐  version  2/10/15  –  p.  10/14  

Votre  épargne  est  donc  répartie  dans  plusieurs  projets.  Nous  comptons  diversifier  les  
sources  d’énergies  renouvelables  que  compose  le  portefeuille  de  la  coopérative,  ce  qui  
réduira  encore  le  risque  lié  à  une  filière.  
Le  modèle  coopératif  nous  interdit  d’être  coté  en  bourse.  
La  coopérative  est  ancrée  sur  des  projets  non  spéculatifs.  Et  intègre  les  valeurs  de  la  
Charte  Énergie  partagée.  
Une  coopérative  est  une  entreprise  et,  à  ce  titre,  elle  peut  prendre  des  risques.  Le  capital  
investi  n’est  donc  pas  garanti.  Mais  notre  coopérative    ne  cherche  pas  à  réaliser  de  
spéculation.  
cfr  nos  statuts  et  agrément  du  SPF  Économie.  
Nos  banques  partenaires  prennent,  elles  aussi,  de  nombreuses  garanties  sur  la  viabilité  
des  projets  que  nous  finançons  avec  elles.  Si  l’obtention  d’un  crédit  pour  nos  projets  est  
un  travail  long  et  complexe,  c’est  une  garantie  de  réduction  des  risques  supplémentaire,  
car  banque  ne  prêtera  pas  dans  un  projet  à  risque.    
Dans  les  prochains  mois,  des  mesures  fiscales  devraient  voir  le  jour  pour  soutenir  
l’invesissment  des  citoyens  dans  les  entreprises.  
Les  éoliennes  industrielles  sont  des  biens  immobiliers  (immobilisés),  votre  épargne  n’est  
pas  investie  dans  une  entreprise  virtuelle  (informatique,  services,  etc.).  

4.5 Gestion  en  bon  père  de  famille  
Notre  équipe  a  une  expérience  importante,  elle  a  acquis  depuis  quelques  années  une  
expérience  de  gestion  "en  bon  père  de  famille".  Tous  les  actionnaires  ont  accès  aux  
mécanismes  de  contrôle  de  la  société  coopérative  et  ils  nomment  les  administrateurs  à  
l’Assemblée  générale  (les  administrateurs  sont  garants  des  décisions  de  l’AG  et  de  
l’application  de  la  stratégie  votée  par  l’AG).  

4.6 Qui  décide  de  distribuer  les  dividendes  ?  
Lors  des  AG,  le  Conseil  d’administration  présente  les  résultats  et  les  perspectives  
stratégiques.  En  fonction  des  besoins  financiers  et  des  investissements  prévus,  les  
dividendes  peuvent  être  distribués.  Validation  par  vote  lors  de  l’AG.  
Si  l’Ag  acte  la  non-­‐distribution  des  dividendes,  ces  derniers  viennent  ;  augmenter  le  
capital  de  la  coopérative  ;  les  moyens  sont  investis  dans  de  nouveaux  développements.  
Ces  décisions  stratégiques  sont    validées  par  les  coopérateurs  lors  de  l’AG.  
Une  répartition  de  dividendes  est  proportionnelle  à  la  durée  de  la  prise  de  participation  
dans  la  coopérative  (en  fonction  de  la  date  de  libération  des  fonds  –  prorata  temporis).

4.7 Droits  liés  à  la  détention  d’une  part  ou  plusieurs  parts.  
Chaque  coopérateur  égale  1  voix.  Le  principe  1  homme,  1  voix  est  inscrit  dans  les  statuts  
de  la  coopérative.  
Il  n’y  a  pas  de  restriction  ni  de  limitation  du  nombre  de  parts  achetées,  cependant  le  
mécanisme  d’un  homme  =  une  voix  est  fondamental  dans  l’esprit  démocratique  des  
coopératives  agréées.  
La  coopérative  a  opté  pour  le  vote  électronique.  Qui  permet  à  un  maximum  de  membre  de  
participer  aux  décisions  de  l’AG.  
Le  vote  électronique  est  couplé  à  la  possibilité  de  donner  un  mandat  (procuration)  à  un  
autre  coopérateur.  Il  n’y  a  pas  de  limitation  du  nombre  de  procurations,  mais  1  
coopérateur  ne  dispose  que  d’un  droit  de  vote.  

Enercoop  scrl  –  www.enercoop.be  -­‐  version  2/10/15  –  p.  11/14  

4.8 Offrir  des  parts  à  un  membre  de  ma  famille,  ou  à  un  organisme  
Il  n’y  a  pas  de  restriction  et  il  est  tout  à  fait  possible  d’offrir  des  parts  à  une  tierce  
personne  ou  à  une  «  personne  morale  ».  Il  suffit  de  payer  la  participation  au  nom  de  la  
personne  à  qui  elle  est  destinée,  les  parts  étant  nominatives.  Lors  du  paiement,  
mentionnez  le  nom  du  bénéficiaire  des  parts  et  faites  nous  parvenir  les  coordonnées  
complètes  du  bénéficiaire  (avec  le  numéro  national  qui  contiendra  sa  date  de  naissance  –  
pour  une  association  il  faut  mentionner  le  n°  d’entreprise).  
Si  la  personne  bénéficiaire  n’a  pas  encore  atteint  sa  majorité,  nous  vous  demandons  de  
nous  communiquer  le  nom  de  son  tuteur  légal.    

4.9 Quelle  est  la  différence  entre  sociétaires  ou  adhérents?  
Par  adhérents  nous  entendons  :  les  personnes  qui  adhèrent  aux  valeurs,  au  concept  et  à  la  
philosophie  de  la  coopérative,  mais  qui  n’ont  pas  encore  acheté  une  part.  (ils  ont  souscrit  
au  capital  sans  le  libérer)  
Par  sociétaires  nous  entendons  :  les  personnes  qui  adhèrent  à  la  coopérative  et  qui  ont  
acheté  (libéré-­‐  payé)  une  ou  plusieurs  part(s)    

4.10 Je  désire  devenir  coopérateur  (souscription)  
Les  parts  de  la  coopérative  sont  à  5€  
Ce  qui  permet  au  plus  grand  nombre  de  devenir  coopérateur  
En  effectuant  une  épargne  de  5  EUR/semaine  en  famille,  vous  aurez  après  un  an,  la  
possibilité  d’acheter  250  €.  
Si  vous  n’effectuez  pas  le  versement  vous  êtes  tenu  informé  de  l’évolution  de  la  
coopérative,  mais  vous  ne  disposez  pas  du  droit  de  vote  à  l’AG.  
En  nous  informant  de  votre  souscription,  nous  vous  tenons  informés  au  même  titre  que  
les  coopérateurs  ayant  déjà  libéré  des  capitaux.    

5 Suivre  l’actualité  de  la  coopérative  
 
Nous  vous  proposons  de  suivre  toute  notre  actualité  en  vous  inscrivant  à  notre  lettre  
d’information  sur  notre  site  internet  :  
www.enercoop.be  
Nous  publions  une  lettre  d’information  trimestriellement.  Actuellement  cette  lettre  
d’information  est  disponible  via  email  mensuellement.  

6 La  coopérative  -­‐  fournisseur  d’énergie  
La  coopérative  a  chois  de  devenir  une  centrale  d’achat  pour  faire  profiter  à  tou  ces  
membres  d’une  centrale  d’achat  qui  agit  sur  tous  les  secteurs  énergétiques.  
http://www.enercoop.be/page/la-­‐centrale-­‐dachats  
La  coopérative  vous  propose  également  une  fourniture  d’électricité  100%  renouvelable.  
Vous  trouverez  tous  les  détails  dans  le  dossier  spécifique  à  ce  sujet  sur  notre  site  internet.  
 

7 Initiatives  citoyennes  &  les  coopératives  :  l’économie  de  demain  ?    
 

Enercoop  scrl  –  www.enercoop.be  -­‐  version  2/10/15  –  p.  12/14  

 

 

SAW-­‐B  vient  de  publier  son  étude  2010  intitulée  «  Initiatives  
citoyennes,  l’économie  sociale  de  demain  ?  ».    Ces  dernières  années,  
de  nombreuses  initiatives  économiques  sont  nées  autour  de  projets  
associatifs.  Des  actions  collectives  actrices  de  changement  social,  qui  
attirent  immanquablement  l’attention  de  l’économie  sociale.  Peut-­‐on  
y  voir  les  contours  de  «  l'économie  de  demain  »  ?  Quelle  est  leur  
capacité  à  «  faire  économie  »  ?  Quel  est  le  «  potentiel  de  pérennité  »  
de  ces  structures,  portées  par  des  bénévoles?    Cette  étude  se  penche  
sur  trois  initiatives  en  particulier  :  les  groupes  d’achats  collectifs  ou  solidaires,  les  
coopératives  éoliennes  et  les  systèmes  d’échanges  locaux…    
On  vous  propose  de  lire  (40  pages  à  la  place  de  150)  introduction  (p1  -­‐  p25)  identifie  tous  les  problèmes  que  
nous  connaissons  les  "énergies  citoyennes"  80-­‐117.  -­‐  conclusion  136-­‐141.  :  Initiatives  citoyennes  (pdf  

disponible  sur  le  site)  

8 Quelques  informations  complémentaires  -­‐  annexes  
8.1 Les  enjeux  en  Wallonie  
http://eoliennes-­‐wallonie.energies-­‐dyle.blogspot.be/  

8.2 Pétition:  Eoliennes  Citoyennes  ou  pas  d’éolienne  (+  7000  signatures)  
http://www.enercoop.be/page/la-­‐participation-­‐citoyenne-­‐petition  

8.3 Facebook:  Eoliennes  Citoyennes  ou  pas  d’éolienne  (+2000  membres)  
https://www.facebook.com/groups/eoliennes.citoyennes/  
8.4

Charte  énergies  partagées  

8.5

Charte  des  administrateurs  

8.6

Vision  de  la  coopérative  

Enercoop  scrl  –  www.enercoop.be  -­‐  version  2/10/15  –  p.  13/14  

9 Enercoop  est  une  coopérative.,  les  sept  principes  coopératifs  
 
La  coopérative  est  un  mode  d’entreprise  qui  s’est  naturellement  imposé  aux  initiateurs.  
Le  fonctionnement  et  les  valeurs  des  coopératives  ont  été  utilement  reformulés  par  
l’alliance  coopérative  internationale  en  1995,    
 
Les  7  principes  coopératifs  
 
1.            Adhésion  volontaire  et  ouverte  à  tous.  
2.            Pouvoir  démocratique  exercé  par  les  membres.  
3.            Participation  économique  des  membres.  
4.            Autonomie  et  indépendance.  
5.            Éducation,  formation  et  information.  
6.            Coopération  entre  les  coopératives.  
7.            Engagement  envers  la  communauté.  
 
Ici  liens  vers  sources  plus  complètes  
http://fr.wikipedia.org/wiki/Coopérative  
http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_sur_l%27identit%C3%A9_coop%C3%
A9rative  
 
La  déclaration  sur  l'identité  coopérative  a  été  formulée  par  l’Alliance  coopérative  
internationale  en  1895  soit  51  ans  après  les  principes  de  Rochdale.  En  1995,  lors  de  
l'Assemblée  générale  du  Centenaire  de  l’Alliance  coopérative  internationale  à  Manchester,  
une  nouvelle  déclaration  sur  l’identité  coopérative  a  été  définie  et  la  révision  des  principes  
coopératifs  a  été  adoptée.  La  déclaration  a  donné  lieu  à  la  Recommandation  193  (du  
03/06/2002)  de  l'OIT  sur  la  promotion  des  coopératives,  par  laquelle  l'OIT  invite  
organisations  patronales,  syndicales  et  États  à  s’impliquer  dans  leurs  champs  de  
compétences  pour  encourager  la  structuration  coopérative.  

Enercoop  scrl  –  www.enercoop.be  -­‐  version  2/10/15  –  p.  14/14  


enercoopbe-4-questions-reponses.pdf - page 1/14
 
enercoopbe-4-questions-reponses.pdf - page 2/14
enercoopbe-4-questions-reponses.pdf - page 3/14
enercoopbe-4-questions-reponses.pdf - page 4/14
enercoopbe-4-questions-reponses.pdf - page 5/14
enercoopbe-4-questions-reponses.pdf - page 6/14
 




Télécharger le fichier (PDF)


enercoopbe-4-questions-reponses.pdf (PDF, 585 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


enercoopbe 4 questions reponses
enercoopbe 1 informationpourlepublic
enercoopbe 1 informationpourlepublic 1
enercoop investissons ensemble
enercoop investissons ensemble 1
villers le bouillet eolienne

Sur le même sujet..