Chap 1 Croissance et théories précurseurs 2015.pdf


Aperçu du fichier PDF chap-1-croissance-et-theories-precurseurs-2015.pdf - page 4/25

Page 1 2 3 45625



Aperçu texte


01/03/2015

PIB nominal, PIB réel
 Pour mesurer la valeur de la production d’une économie, la comptabilité
nationale multiplie les quantités produites (ou volume de production) par
les prix courants unitaires. Ce qui donne ainsi la production ou PIB
nominale, appelée également production ou PIB en valeur ou à prix
courant: PIB
 prix courant  quantité  p  q
no min al

c

 Toute augmentation de la valeur de la production (production ou PIB
nominale) sera donc soit le résultat d’une augmentation des quantités
produites (effet volume), soit le résultat d’une variation des prix (effet
prix), soit le résultat des deux.
 Les variations des prix (inflation ou déflation) peuvent ainsi gonfler la
valeur du PIB (PIB nominal) sans pour autant que le volume de la
production (quantité réelle produite) n’ai augmenté dans le pays.
 Exemple: production en 2013 = 10 vendue au prix unitaire de 10.
Production en 2014 = 7 vendue au prix unitaire de 16. Il y a donc eu une
variation des prix à la hausse appelée inflation qui a entrainé une baisse de
la quantité (volume) de production de 10 à 7. Or, en calculant le PIB
nominal (ou valeur du PIB ou PIB au prix courant) pour les 2 années, on a :
PIB13  pc  q  10  10  100 et PIB14  pc  q  16  7  112

7

 Constat : le PIB nominal a augmenté (donc le taux de croissance de
l’économie a augmenté) alors même que la quantité ou volume de
production a baissé dans le pays. Le PIB nominal a été gonflé par
l’inflation.
 Autre exemple : cas d’une baisse des prix ou déflation: production 2013
=10 vendue au prix unitaire 10; ce qui donne un PIB nominal en 2013 de
10x10=100. Production en 2014=12 vendue au prix unitaire de 8 (donc
la baisse des prix a augmenté la demande et au final la production, ici on
suppose que la baisse des prix n’est trop forte au point de décourager les
producteurs de produire), ce qui donne un PIB nominal en 2014 de
12x8=96.
 Constat: ici aussi, on voit que la baisse des prix donne une fausse
interprétation du PIB nominal qui a baissé (de 100 à 96) alors même que
la quantité ou volume de production a augmenté de 10 à 12.

8

4