Cours AnFi.pdf


Aperçu du fichier PDF cours-anfi.pdf - page 6/63

Page 1...4 5 67863


Aperçu texte


6

1. L’actif : ce que l'on a encore
L’actif immobilisé :
Incorporelles : Frais d’établissement (frais de constitution de l’entreprise , droits d’enregistrement,
greffe, publicité…, amortis sur une période maximale de 5 ans) Frais de R et D (charges par nature
mais peuvent être inscrit à l’actif et ainsi ils seront amortissables sur 5 ans max) Concessions,
brevet ( dépenses nécessaires pour pouvoir utiliser un brevet, une marque…) Fonds
commercial ( non amortissable), Autres immo incoporelles : peu utilisé, Avances et
acomptes (caution pour commande d’une immo incorp)
Corporelles : Terrains (terrains et travaux d’aménagement de ces derniers. Non amortissables),
Constructions, Installations techniques, Immo en cours (valeur des immobilisations corporelles
non terminées à la clôture de l’exercice), Avances et acomptes
Financières : Participations (évaluées selon la méthode de mise en équivalence : comptes
consolidés), Autres participations : titres de participation possédés. (participation quand on détient
au moins 10% des parts d’une autre entreprise), Créances rattachées à des participations (créances,
intérêts courus… nés de la participation de l’entreprise au capital d’une autre) Autres titres imm,
Prêts, Autres immo fin (dépôts et cautionnements)

L’actif circulant :
Stocks, Clients, Autres créances : emballages et matériel à rendre, RRR à obtenir, avances et
acomptes au personnel, Etat TVA déductible… Valeurs mobilières de placements , Disponibilités

Comptes de régularisation :
Charges constatées d’avance (charges enregistrées dans l’exercice et qui correspondent en réalité à
des consommations de la période ultérieure), Charges à répartir sur plusieurs exercices (charges
différées pour production à venir, frais d’acquisition d’immo, frais d’émission d’emprunts…), Primes
de remboursement des obligations (contrepartie de l’augmentation de la dette au passif en cas de
remboursement des obligations au dessus du pair, fait l’objet d’un amortissement annuel et c’est le
montant net qui est indiqué ici), Ecarts de conversion actif (quand des créances ou dettes évaluées
en monnaie étrangère sont constatées au moment de l’inventaire, les pertes potentielles sont portées
sur cette ligne)

2. Le passif : comment on l'a eu ?
Les capitaux propres :
Capital social : capital apporté par les actionnaires lors de la création de l’entreprise ou lors des
augmentations de capital ultérieures. Primes d’émission : constate la partie excédentaire des apports
sur la partie enregistrée en capital social. Ecarts de réévaluation : contrepartie des écarts à la hausse
des éléments d’actif. Réserve légale : on y enregistre la part des bénéfices qui doit obligatoirement
être réservée (5% du bénéfice net de l’exercice diminué du RAN jusqu’à ce que la réserve légale
atteigne 10% du capital social). Réserve statutaire : réserves dont la dotation est prévue par les
statuts. Réserves règlementées : en cas de plus value sur la vente d’un élément d’actif, la fiscalité
prévoit un taux d’imposition privilégié (de 18%) à condition que les 82% restants de la plus-value
soient intégrés à ces réserves. Ces réserves peuvent aussi provenir de subventions d’exploitation,
quand le versement de ces subvention prévoie l’octroi en réserves. Autres réserves : réserves