pixinsight introduction v2 .pdf



Nom original: pixinsight_introduction_v2.pdf
Titre: PowerPoint Presentation
Auteur: Didier Walliang

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® PowerPoint® 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 19/01/2016 à 09:30, depuis l'adresse IP 2.9.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 836 fois.
Taille du document: 2.9 Mo (58 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


Présentation du logiciel de
traitement d'images

Didier Walliang – RCANE - Novembre 2013

Plan de la présentation
La philosophie de PixInsight
Les concepts propres à PixInsight
Ce qu’apporte ce logiciel
Comparaison avec d’autres logiciels

Traiter une image avec PixInsight

2

PixInsight
Logiciel de traitement d’images du ciel profond

Logiciel espagnol
Uniquement en anglais
Payant (207 €)
Version d’essai de 45 jours
Version actuelle : 1.8.0 RC7

Ancienne version gratuite (PixInsight LE)

3

La philosophie de PixInsight
L’utilisateur a la main sur tous les traitements (traitements atomiques,
hautement paramétrables…)
L’utilisateur peut contrôler l’effet des traitements (console, carte de
rejection, carte de gradient…)
But : exploiter le maximum de l’information contenue dans les images
“squeeze the last bit of information from your data”
“presser le dernier morceau d'information de vos données”
Juan Conejero, PixInsight Team

Approche scientifique
Les utilisateurs contribuent à l’évolution du logiciel (scripts, forum,
code source libre)

4

Les concepts propres à PixInsight
Process : un traitement à appliquer à une image (n’est pas lié à une
image). Atomique. On peut l’enregistrer. On peut l’appliquer à n’importe
quelle image.
Exemples de process : calibration, empilement, retrait de gradient,
réduction de bruit…
Script : ensemble de process gérés par un langage de programmation
(Javascript).

5

Liste des Process

6

Exemple de process : ImageCalibration
(prétraitement)

Atomique : même process utilisé
pour calibrer les darks, les flats, les
images…
Paramétrable : pour calibrer les
darks, on décoche Master Dark et
Master Flat

7

Exemple de process : ImageIntegration (empilement)

Très (trop ?) paramétrable
8

Exemple de process : ACDNR (réduction de bruit)

Peut être réappliqué
sur n’importe quelle
image

9

Prétraitement : suite de process…

Process réduit sous
forme d’icône :
« Process Icon »

Les Process Icons
peuvent être enregistrés
dans des fichiers

10

Exemple de script : BatchPreprocessing

Similaire à Maxim DL et DeepSkyStacker

11

Les apports de PixInsight

12

Les apports de PixInsight
Multi-plateforme (Windows, Mac, Linux)

13

Les apports de PixInsight
License pour une personne physique
Pour toutes les versions 1.x
Autant d’ordinateurs que l’on veut, quelque soit le système
d’exploitation

14

Les apports de PixInsight

Nombre de
pixels bas
rejetés

Contrôle des traitements : la console
Exemple : empilement d’images RGB avec rejection

Nombre de
pixels hauts
rejetés
Pourcentage
de pixels bas
rejetés
Pourcentage
de pixels
hauts rejetés

Réduction de
bruit

15

Les apports de PixInsight
Contrôle des traitements : les cartes de rejection

16

Les apports de PixInsight
Contrôle des traitements : la carte de gradient

17

Les apports de PixInsight
Gestion des FIT 32 et 64 bits !

Brute, H alpha, 10 s, cœur non saturé

Brute, H alpha, 300 s, cœur saturé

18

Les apports de PixInsight
Gestion des FIT 32 et 64 bits ! => HDRComposition

19

Les apports de PixInsight
Utilise au mieux les ressources des ordinateurs modernes
(mémoire, multi-cœurs, 64 bits)

Utilisation de tous les cœurs
lors de la calibration

Utilisation de tous les cœurs et de la
mémoire lors de la correction cosmétique
20

Les apports de PixInsight
Une interface graphique riche :
• Déroutante et difficile à prendre en main au début…
• … mais redoutable dès qu’on la maîtrise
• Tout ce que l’on peut attendre d’une interface graphique moderne !
• Comparaison d’images facile
• Plusieurs espaces de travail
•…

21

22

Les apports de PixInsight
Un langage de script aux possibilités infinies (conditions, boucles,
découpage en fonctions…)

23

Les apports de PixInsight
Des scripts proposés par la communauté d’utilisateurs et intégrés
nativement à PixInsight

24

Les apports de PixInsight
La possibilité de faire des masques

Image originale

Masque d’intensité

25

Masque d’étoiles

Masque de l’objet

Les apports de PixInsight
La possibilité de faire des masques

26

Les apports de PixInsight
La possibilité de reproduire à l’infini un traitement, de le partager
avec d’autres personnes

27

Les apports de PixInsight
La possibilité de revenir en arrière sur chaque traitement

28

Les apports de PixInsight
L’enregistrement de tout l’espace de travail

Images
Process icons

Historiques
Espaces de travail

29

Les apports de PixInsight
Les process sympa : PixelMath

30

Les apports de PixInsight
Les process sympa : HDRMultiscaleTransform

avant

31

Les apports de PixInsight
Les process sympa : HDRMultiscaleTransform

après

32

Les apports de PixInsight
Les process sympa : Blink

33

Les apports de PixInsight
Les process sympa : ImageContainer

34

Les apports de PixInsight
Les process sympa : ProcessContainer

35

Les apports de PixInsight
Les process sympa : StarAlignment peut faire des mosaïques

36

Les apports de PixInsight
Les process sympa : plusieurs process pour la réduction de bruit
• ACDNR
• SCNR
• GREYCstoration
• TGVDenoise
• ATrousWaveletTransform

37

Les apports de PixInsight

38

Les apports de PixInsight
Plusieurs process pour les transformations d’intensité :
• HistogramTransformation
• CurveTransformation
• ColorSaturation
• LocalHistogramEqualization
• AdaptativeStretch
• …

39

Les apports de PixInsight
Plusieurs process pour l’accentuation des détails :
• Déconvolution
• ATrousWaveletTransform
• …

40

Les apports de PixInsight
Gestion des espaces de couleur :
• AdobeRGB par défaut
• CIE L*a*b* en interne

41

Les apports de PixInsight
Les scripts sympa : ImageSolver et AnnotateImage

42

Les limites et les inconvénients de PixInsight
Pas de possibilité de « dessiner » (contrairement à Photoshop)

Taille des fichiers (FIT 32 bits par défaut => taille x 2 par rapport au FIT 16
bits)
Autant de fichiers intermédiaires (voire plus) qu’avec Iris pour un
prétraitement manuel avec PixInsight
Beaucoup (trop ?) de paramètres pour chaque process
Gourmand en ressources (mémoire, processeur, espace disque)

Alignements particuliers difficiles (1 étoile…)

43

Comparaison avec d’autres logiciels

44

Temps d’exécution pour le pré-traitement

45

Temps d’exécution pour le pré-traitement
• DeepSkyStacker 2x plus rapide qu’Iris et PixInsight (sur cet exemple)
• Temps Iris ~= Temps PixInsight (sur cet exemple)
• L’alignement (registration) = ce qui prend le plus de temps (-> PixInsight plus
rapide qu’Iris)
• Mais en réalité plus long avec PixInsight qu’avec Iris car l’utilisateur doit trouver
les bons paramètres de rejection

46

Rapport signal sur bruit
A partir des images empilées de chaque logiciel.
Travail sur une zone de fond de ciel de 22X22 px avec PixInsight.
HistogramTransformation (Shadows) pour ramener la médiane à 27 ADU (16 bits).
Mesure avec PixInsight (outil Statistics).

PixInsight

Iris

DeepSkyStacker

Moyenne

27,454

26,8

27,077

Médiane

27,463

27,0

27,165

Ecart type

5,674

12,3*

6,540

*Iris semble distancé mais la dynamique a été étirée car il travaille sur 16
bits signé (valeurs négatives supprimées). Il faut diviser la valeur par 2 pour
pouvoir la comparer.
Conclusion : les valeurs d’écart type (donc de bruit) se tiennent. Léger
avantage à PixInsight.

47

Rapport signal sur bruit

48

Sélection d’images :
CCDInspector vs PixInsight SubframeSelector
35s

20 FIT
16 bits
4007px X 2671px

49



Documents similaires


pixinsight presentation generale
apn lrvb astromag
traitement des images lineaires avec pixinsight
traitement des images non ineaires avec pixinsight
pretraitement avex pixinsight
pixinsight introduction v2


Sur le même sujet..