SVT .pdf


Nom original: SVT.pdfAuteur: Valentin Le Gal

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2013, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 26/01/2016 à 21:39, depuis l'adresse IP 82.125.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 493 fois.
Taille du document: 225 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


THEME 1.B
La tectonique des plaques, l’histoire d’un modèle
CHAPITRE II
Vers le modèle plus dynamique de la tectonique globale

I | 1945-1960 : de la dérive des continents à l’expansion des océans
1 | De nouvelles données sur les océans (voir TP 2.2)
A | La bathymétrie (mesure de la profondeur/relief)
Dans les années 1950, on établit des relevés topographiques des océans qui
montrent la présence de dorsales, véritables chaînes de montagnes sous-marines. Ces
relevés montrent également des fausses très profondes situées plus particulièrement soit
en bordure d’archipels volcaniques (Japon), soit en bordure de continents portants des
reliefs très élevés (Amérique du Sud, Pérou, etc…)

B | Flux de chaleur
Les mesures de flux géothermique montrent qu’il y a dissipation de chaleur au
niveau des dorsales océaniques.

C | Sédiments et croûte océanique
L’étude des sédiments qui recouvre le basalte des fonds océaniques montre une
répartition symétrique par rapport à l’axe de la dorsale : les sédiments sont absents ou
peu épais à proximité de la dorsale et s’épaississent progressivement au fur et à mesure
qu’on s’en éloigne. Leur âge illustre que plus le plancher océanique est éloigné de la
dorsale, plus il est âgés (toujours avec symétrie).
Toutefois, l’épaisseur maximale des sédiments est beaucoup plus faible que ce
qu’elle serait si des sédiments s’étaient accumulés depuis le début de la Terre.

2 | D’où ma théorie de Hess
A | Expansion en « double tapis roulant »
Hess propose une théorie pour relier ces nouvelles données : du matériel en fusion
issue des profondeurs du globe arrivent en surface au niveau de la dorsale grâce aux
mouvements de convection, c’est « l’accélération océanique ». En se refroidissant, le
matériel transformé en croute basaltique s’écarte symétriquement de la dorsale, ce qui
agrandi l’océan. Les continents se trouvent ainsi poussés/déplacées passivement par ce
phénomène
Etant donné que la Terre ne change pas de volume, Hess suppose que la croûte
océanique disparait au niveau des fosses.

A | Arguments supplémentaires pour appuyer cette théorie
L’étude du paléomagnétisme des basaltes océaniques montre :
-

que le sens du champ magnétique terrestre s’est régulièrement
inversé au cours du temps.

-

que les basaltes mémorisent l’orientation du champ magnétique qui
régnait au moment de leur solidification.

-

une alternance d’anomalies positives et négatives qui sont
symétriques par rapport à l’axe de la dorsale (« peau de zèbre »)


Aperçu du document SVT.pdf - page 1/2

Aperçu du document SVT.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)


SVT.pdf (PDF, 225 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


svt 1
01 chapitre 3
01 chapitre 2
4sedimentologie
docterrain 1s 3j mixte
dynamique oceanique regragui aziz

Sur le même sujet..