Appel Oproep Call for action.pdf


Aperçu du fichier PDF appel-oproep-call-for-action.pdf

Page 1 2 3




Aperçu texte


L'APPEL DU 5 MARS
En 2016, les violences envers les femmes, c'est partout et tous les jours. Ça suffit!
Nous, femmes solidaires, refusons
• que d’autres parlent à notre place de nos vies que nous sommes les seules à connaitre. Marre du
paternalisme!
• que les violences machistes que nous rencontrons toutes avec plus ou moins d’intensité sous l'une ou
l'autre de leurs déclinaisons (violences du partenaire, sexuelles, psychologiques, économiques,
institutionnelles, mutilations, harcèlement de rue, mariages forcés, discriminations, sexisme
quotidien, précarisation, ...) soit minimisées ou invisibilisées. Marre du déni!
• d'être jugées et incitées à changer de comportement pour éviter les violences que nous subissons.
Marre de la culpabilisation!
• que d’autres prétendent vouloir nous défendre alors qu'ils concrétisent en fait sur notre dos des
politiques sécuritaires, racistes, impérialistes et capitalistes qui ne font en rien avancer les droits des
femmes, bien au contraire. Marre de l'instrumentalisation!
Nous exigeons
• que nos paroles et nos réalités soient entendues pour ce qu’elles sont.
• que la honte change de camp, que les violences machistes sous toutes leurs formes ne soient plus
tolérées.
• que la responsabilité des violences machistes soit assumée collectivement et que les pouvoirs publics
débloquent donc des moyens pour les combattre structurellement.
• Nous exigeons de vivre enfin toutes en sécurité.
C'est pour ça, et parce que nous savons que ce n’est que par notre mobilisation déterminée et
collective que nous parviendrons à faire bouger les choses, que, à l'approche de la journée
internationale des droits des femmes, nous appelons nos mères, nos sœurs, nos copines, nos voisines à
prendre la rue ensemble pour une manifestation de femmes* le samedi 5 mars 2016, à 14h, au départ
de la Porte de Hal à Bruxelles.
Notre féminisme n'a pas de sens s'il entretient les privilèges de certaines (blanches, hétéros, valides,
bourgeoises, avec papiers, ...) au détriment d'autres d'entre-nous. Nous savons que notre combat ne peut se
gagner qu’en s’attaquant en même temps et avec autant de vigueur à toutes les autres oppressions et
discriminations.
Aussi, pour garantir une action solidaire et inclusive où chacune se sente bien et à sa place, aucune
expression raciste, islamophobe, lesbophobe, homophobe, transphobe ou putophobe ne sera donc tolérée
dans le cortège. Nous resterons mobilisées dans ce sens au-delà du 5 mars, en soutenant et rejoignant
notamment la manifestation organisée le lendemain par le comité des femmes sans papiers (infos à venir).
Femmes en lutte/ Vrouwenstrijd
Avec le soutien de Feminisme Yeah!, Cercle Féministe de l'ULB, (Pour soutenir l'initiative, comme
organisation ou individuellement, écrire à femmesenlutte@gmail.com)
*La manifestation est ouverte à toute personne qui a vécu ou vit une oppression en tant que femme ou perçue comme
telle. Les hommes qui voudraient nous apporter leur soutien sont chaleureusement invités à le faire en respectant notre
choix de non-mixité et en collaborant d’une manière ou d’une autre à la promotion de notre mobilisation. Dans ce
cadre, toute initiative de leur part solidaire mais séparée est donc aussi la bienvenue.