Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



Les maladies des abeilles .pdf



Nom original: Les-maladies-des-abeilles.pdf
Titre: Les maladies des abeilles
Auteur: HOYOUX Famil

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® PowerPoint® 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 24/02/2016 à 01:42, depuis l'adresse IP 81.240.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 654 fois.
Taille du document: 6.9 Mo (121 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Les maladies
des abeilles

Les maladies des abeilles
• Représentation parfaite d'un rayon avec du
couvain sain ; ce couvain forme une plaque
sans lacune.

Maladies des abeilles

2

Les maladies des abeilles


Maladies des abeilles

3

Les maladies des abeilles
• Les fausses-teignes se sont emparées d'un
rayon malade et abandonné par les abeilles,
elles l'ont transformé en "loque". Ainsi, elles
font un travail utile en anéantissant un foyer
important de contamination.

Maladies des abeilles

4

Les loques

Maladies des abeilles

5

Les maladies du couvain
Les loques :
• américaine ;
• européenne.

Maladies des abeilles

6

Les loques
Aspect d'un rayon atteint de loque américaine ; le
couvain est disséminé, les cellules malades sont
déchiquetées et affaissées.

Maladies des abeilles

7

Les maladies du couvain

La loque américaine

Maladies des abeilles

8

La loque américaine

Maladies des abeilles

9

La loque américaine
• Fragment grossi du même rayon.

Maladies des abeilles

10

La loque américaine


Maladies des abeilles

11

La loque américaine
• Infection récente de loque américaine ; les
opercules sont enfoncés ; on reconnaît dans les
alvéoles, non encore operculées, quelques
larves apparemment saines. Les symptômes ne
se manifestent qu'après l'operculation et la
métamorphose.

Maladies des abeilles

12

La loque américaine

Maladies des abeilles

13

La loque américaine
• Infection ancienne de loque américaine ; les
opercules sont dispersées et trouées.

Maladies des abeilles

14

La loque américaine

Maladies des abeilles

15

La loque américaine
• La larve malade est transformée en une masse
gluante et filante.

Maladies des abeilles

16

La loque américaine

Maladies des abeilles

17

La loque américaine
• Bacillus larvae White, appelée actuellement
Paenibacillus larvae, est une bactérie responsable
de la loque américaine (american foulbrood) qui
affecte spécifiquement le couvain operculé. Cette
maladie contagieuse est à déclaration obligatoire.
Des mesures drastiques sont prises pour bloquer
l’expansion de la maladie et l’assainir.
• Ici les bâtonnets sont en train de se transformer en
spores.
Maladies des abeilles

18

La loque américaine

Maladies des abeilles

19

La loque américaine
Il s’agit d’une bactérie sporulante Gram positive. Les spores, qui constituent la
forme générative, soit le mode de dissémination et de conservation de la
bactérie, sont extrêmement résistantes. Celles-ci peuvent résister 35 à 40
ans dans le milieu extérieur, plus d'un an dans le miel et même dans certains
solvants (benzène). L’infection des larves se réalise par l’intermédiaire de la
nourriture contaminée par ces spores, apportée par les abeilles nourrices. Les
spores ingérées par les larves ne germeront dans le tube digestif qu’après
l’operculation de l’alvéole, pour donner des formes végétatives qui se
multiplieront de manière exponentielle, on double de générations toutes les
demi-heures. L’infection va ensuite se propager dans l’hémolymphe de la larve,
puis dans tous ses tissus, conduisant à sa mort par septicémie. La larve est à ce
stade entièrement déstructurée et ne consiste plus qu’en une masse visqueuse et
collante. Lorsque, pour la bactérie, il n’y a plus de ressources nutritives, elle va
sporuler afin de survivre dans un milieu devenu défavorable. Chaque larve
morte peut contenir jusqu'à plusieurs milliards de spores.

Maladies des abeilles

20

La loque américaine

Maladies des abeilles

21

La loque américaine
• À travers l’opercule, les ouvrières «sentent l’infection»
et tentent de retirer les larves contaminées. Mais, la
consistance visqueuse de la larve entrave ce nettoyage
et les spores de P. larvae se répandent partout dans la
ruche. Cette maladie provoque donc la destruction du
couvain, conduisant à la disparition totale de la colonie
d’abeilles.
• Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement.
• La ruche est brûlée (passée à la flamme de la lampe à
souder) et les cadres sont détruits par le feu pour éviter
la contamination aux autres ruches.
Maladies des abeilles

22

Les maladies du couvain

La loque européenne

Maladies des abeilles

23

La loque européenne
• Loque européenne (qui n’a d’européenne que
le nom mais qui a été identifiée par des
chercheurs anglais) est une maladie du couvain
qui présente un caractère de gravité moindre
que la loque américaine, mais elle n’est pas à
négliger.

Maladies des abeilles

24

La loque européenne
• Larve saine

Maladies des abeilles

25

La loque européenne
Il y a plusieurs agents bactériens responsables. Les deux principaux étant
Melissococcus pluton (ou Melissococcus plutonius ) et Paenibacillus alvei.
Ces deux espèces provoquent les formes typiques de loque européenne :
1. Melisococcus pluton est la bactérie la plus souvent impliquée. Il
s’agit, comme son nom le suggère, d’une coque : au microscope son
aspect est celui de petites boules (un peu ovales en fait) amassées
en grappes. Cette bactérie n’a pas, au sens strict, la capacité de
produire de spore, mais peut créer, lorsque les conditions lui sont
défavorables, des formes de résistances, moins… résistantes que les
spores.

2.

Paenibacillus alvei est un bacille (forme de bâtonnet au
microscope). Comme l’agent de la loque américaine, cette bactérie
sporule lorsque les conditions de son développement ne sont plus
idéales. Cependant, nous verrons que le problème posé par les spores
de loque européenne est moindre que celui de la loque américaine.
Maladies des abeilles

26

La loque européenne
• Larves atteintes

Maladies des abeilles

27

La loque européenne
• Les larves malades ont souvent une mobilité
plus importante, ce qui explique qu’on pourra
retrouver des larves dans des positions très
variables et souvent tordues. La quasi totalité
des larves meurt avant operculation, au stade
enroulé.

Maladies des abeilles

28

La loque européenne
• Schéma comparatif entre le développement
d'une larve saine (à droite) et celui d'une larve
atteinte de loque européenne (à gauche).

Maladies des abeilles

29

La loque européenne


Maladies des abeilles

30

La loque européenne
La plupart du temps, seul le couvain non operculé est atteint.
La contagion entre ruches se réalise de manière similaire à la loque
américaine et de diverses façons :
1. par contamination avec du miel de provenance inconnue ;
2. par pillage, les colonies saines s’attaquant aux colonies affaiblies
par la maladie ;
3. par les manipulations apicoles (matériel souillé, échange de cadres
contenant ou non du couvain contaminé, …) ;
4. par la récupération d’essaims d’origine inconnue ou provenant de
régions infectées ;
5. par l’utilisation de matériel de seconde main ou contaminé ;
6. par dérive des abeilles entre ruches voisines.

Maladies des abeilles

31

La loque européenne
Les symptômes suivants peuvent faire suspecter
la loque européenne :
– couvain en mosaïque ;

– larves « tordues », en tire-bouchon ;
– larves devenant jaunâtre à brunâtre ;
– larves mortes, après dessèchement, devenant une
écaille détachable ;
– odeur plus ou moins prononcée de putréfaction ou
de vinaigre.
Maladies des abeilles

32

La loque européenne
Le risque de contamination peut être réduit de différentes manières :
– désinfection régulière du matériel ;
– de pas utiliser de rayons et de cadres d’origine inconnue ;
– contrôler régulièrement l’état du couvain ;
– limiter les contacts avec d’autres colonies d’abeilles.
Si la colonie est suspecte d’être atteinte ou d’être contaminée, l’apiculteur est tenu d’en
faire immédiatement la déclaration à l’Unité Provinciale de Contrôle (UPC) dont dépend
le rucher. L’UPC envoie alors l'assistant apicole, qui prélève des échantillons et les envoie
au CERVA. Si les résultats sont positifs (destruction ou essaimage artificiel) , une zone de
protection d'un rayon de 3 km autour du foyer est délimitée par l’AFSCA en collaboration
avec le bourgmestre. A l'intérieur de la zone de protection, il est interdit de transporter des
abeilles, et les autres colonies sont examinées pour détecter les contaminations
éventuelles. Les abeilles et le matériel apicole ne peuvent pas quitter la zone de
protection.
Le traitement passe donc par des techniques apicoles.
• - un apport alimentaire important pour bloquer la ponte et obliger les abeilles à
nettoyer. Il faut faire en sorte que l’arrêt de ponte soit d’environ 10 jours afin de
permettre aux abeilles de pratiquer un nettoyage poussé ;
• - un changement de reine pour apporter une hérédité avec un bon
comportement hygiénique.
Maladies des abeilles

33

La loque européenne

Maladies des abeilles

34

La loque européenne
• En se desséchant, les larves forment des
«écailles» marron, tordues dans des positions
variables.
• A la fin de l’évolution, les écailles desséchées
sont trouvées au fond des alvéoles. Ces
écailles, à l’inverse de la loque américaine, se
détachent facilement des parois.

Maladies des abeilles

35

La loque européenne
Echantillon de couvain atteint de loque
européenne :
les opercules des cellules malades vont du noir
ou gris ;
le nid de couvain est irrégulier.

Maladies des abeilles

36

La loque européenne

Maladies des abeilles

37

La loque européenne
Coupe longitudinale d'une larve d'abeille atteinte
de loque européenne ; les bactéries se sont
accumulées dans le rectum et y forment une
masse compacte qui s'étend peu à peu à tout
l'intestin et sera visible à l'œil nu à travers la
peau translucide de la larve.

Maladies des abeilles

38

La loque européenne

Maladies des abeilles

39

La loque européenne
• Frottis du contenu de l’intestin d’une larve
d’abeille atteinte de loque européenne.

Maladies des abeilles

40

La loque européenne


Maladies des abeilles

41

La loque européenne
• Melissococcus pluton (ex- Streptococcus
pluton ;
• Paenibacillus alvei et
• Bacterium eurydice.
• Agrandissement de 2 000 X.

Maladies des abeilles

42

La loque européenne


Maladies des abeilles

43

Les maladies du couvain

Les virus
Nombre d’entre eux ont été découverts ces
dernières années.
Le plus connu est le virus qui provoque le
couvain sacciforme.

Maladies des abeilles

44

Les virus des abeilles
• Le couvain sacciforme

Maladies des abeilles

45

Les maladies du couvain

Les Champignons ou mycoses

Maladies des abeilles

46

Le couvain pétrifié
• Fructifications et spores d'Aspergillus flavus.

Maladies des abeilles

47

Le couvain pétrifié

Maladies des abeilles

48

Le couvain calcifié
• Larve atteinte d’Ascophaera apis ; le parasite
apparaît à la surface de l’abdomen.

Maladies des abeilles

49


Documents similaires


Fichier PDF les maladies des abeilles
Fichier PDF 40 ms couverture 17
Fichier PDF dvp des abeille reine et ouvrieres et faux bourdon
Fichier PDF productattachments files g m gm400 beevital hive clean
Fichier PDF 50 ms couverture
Fichier PDF communique de presse sixieme journee autoimmunite


Sur le même sujet..