BOUDJEMMA.pdf


Aperçu du fichier PDF boudjemma.pdf - page 2/45

Page 1 23445



Aperçu texte


TRANSPORTS

L

e
département
de
Boudjemaâ Talaï a mis
en œuvre un programme
colossal
portant sur
la
reconfiguration
des
groupes
publics
marchands. Il s’agit du Groupe
Services portuaires (Serport Spa),
groupe
Algérien
de
transport
maritime (GATMA Spa), Groupe
Transports terrestres de marchandises
et Logistique (Logitrans Spa), et du
Groupe Transports terrestres de
voyageurs (Transtev Spa). La cérémonie
d’installation a eu lieu au cercle
militaire de Beni-Messous (Alger) en
présence de Abdeslam Bouchouareb,
ministre de l’Industrie et des Mines,
de Mohamed El-Ghazi, ministre du
Travail et de la Sécurité sociale, de
Houda Imene Faraoune, ministre
des TIC et de la Poste, d’Abdelkader
Ouali, ministre des Travaux publics,
de Hamid Grine, ministre de la
Communication, d’Abdelmadjid SidiSaid, Secrétaire général du l’Union
générale des travailleurs algériens
(UGTA), et de personnalités politiques
et économiques du pays. ..
Intervenant à l’ouverture des travaux,
le ministre des Transports, Boudjemaâ
Talaï, a souligné que «la création de
ces quatre groupes s’inscrit dans la
démarche du gouvernement pour
reconfigurer le secteur public marchand
des transports qui constitue l’un des
axes majeurs des réformes engagées
par l’Etat dans le cadre de la mise en

34 El-Djazaïr.com N° 94

Janvier / Février 2016

œuvre du programme du président de
la République, Abdelaziz Bouteflika».
Cette nouvelle réorganisation intervient
suite à une décision de 2014 du Conseil
de participations de l’Etat (CPE),
instruisant les ministères en charge de la
gestion des capitaux publics marchands
de procéder à l’installation d’une
nouvelle organisation pour dynamiser
les entreprises. Justement ces nouveaux
groupes viennent en remplacement
des trois SGP; la (Sogeport, Gestramar
et Fibder), qui regroupent une
cinquantaine d’entreprises publiques
économiques (EPE) ainsi que d’autres
entreprises à caractère économique et
industriel (Epic) relevant du ministère
des Transports. Le ministre a indiqué
que «cette reconfiguration vise une
modernisation des entreprises, leur
rentabilisation et l’amélioration de
leurs prestations de services » ajoutant
au passage que «la réorganisation
de ces groupes n’aura pas d’impact
sur le plan social et aucun employé
ne sera laissé en marge de cette
opération de réorganisation». Il a
tenu personnellement à rassurer les
travailleurs en déclarant : «Je tiens à
rassurer l’ensemble des travailleurs
des SGP qu’aucun acquis social ou
professionnel ne sera remis en cause.»
Selon les données du ministère des
Transports, la restructuration du
nouveau groupe Serport d’un capital
de 54 milliards de dinars sera chargée
de la gestion portuaire à travers dix
entreprises portuaires et une entreprise

de gestion des ports de pêche, ainsi que
de la gestion des services portuaires à
travers trois sociétés mixtes dédiées
aux conteneurs et deux autres sociétés
mixtes seront chargées de la logistique.
Le deuxième groupe Gatma d’un
capital de 22 milliards de dinars,
regroupera les deux filiales de la
Compagnie nationale de navigation
(Cnan), l’Entreprise nationale de
transport maritime de voyageurs
(Entmv), l’Entreprise nationale de
réparation navale (Erenav) et cinq
filiales chargées de la consignation
de navire et activités connexes dont
GEMA et Nashco. Le groupe Transtev,
d’un capital de 3 milliards de dinars,
est composé de l’entreprise qui gère
le métro d’Alger (EMA), la Société
d’exploitation des tramways (Setram),
l’Entreprise de transport algérien par
câbles (Etac), la Société de gestion de
la gare routière d’Alger (Sogral) et cinq
filiales de transport de voyageurs par
cars. Tandis que le groupe Logitrans
(capital de 2 milliards de dinars),
est appelé à gérer le transport des
marchandises et la logistique, qui se
constitue de sept filiales relevant de la
Société nationale du transport routier
(SNTR). Pour le ministre, ce nouveau
mode de gestion moderne, opérationnel
et autonome, qui sera introduit dans
la nouvelle réorganisation, permettra
sans aucun doute au secteur des
transports de jouer le rôle qui est
le sien dans l’accompagnement du
développement des secteurs du