génie génétique .pdf



Nom original: génie génétique.pdf
Titre: Codage et expression de l’information génétique
Auteur: DptBio1

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office PowerPoint® 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 02/03/2016 à 11:47, depuis l'adresse IP 197.27.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1917 fois.
Taille du document: 725 Ko (15 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


TP

La Génie Génétique

DHAOUI Sami

Introduction
La découverte, dans les années 1950, du rôle de
l'ADN et des gènes qu'il contient a donné
naissance à une discipline appliquée: le génie
génétique. Fondé sur un ensemble de
techniques, il a pour but d'étudier et d'exploiter les
gènes, essentiellement dans les domaines
médical, pharmaceutique et agroalimentaire.
L'exploitation des gènes suppose que l'on puisse
les isoler, déterminer leur structure et les
introduire dans des cellules ou des organismes
entiers afin de modifier leurs propriétés
biologiques.

Quels sont les outils de
la génie génétique?
Quels sont les étapes de
la génie génétique?

I- les outils du génie génétique
A/ l'hôte:

On utilise généralement une bactérie
(E. coli) parce qu'elle a un temps de
génération court (20mn. à 37°C)

B/ Un vecteur :Les plasmides

Les plasmides sont de petits morceau d'ADN
circulaires, double brin que l'on trouve dans
les bactéries en dehors du chromosome. Ils
se répliquent grâce aux enzymes présents
dans la bactérie.
Les plasmides
Le chromosome

C/ Les enzymes de restriction

Les enzymes de restriction sont une sorte
de ciseaux moléculaires servant à couper
l'ADN en des sites bien précis.
Le nom des enzymes de restriction provient
de la bactérie dont elles ont été isolées, par
exemple Eco RI provient d'Escherichia coli
souche R, le I signifie que c'est la première
enzyme qui a été découverte.

D/ L’ADN ligase

Une ligase est une enzyme
capable de créer une
nouvelle liaison covalente
entre deux molécules.

E/ Le transcriptase inverse

La transcriptase inverse (RT) est une
enzyme utilisée par les rétrovirus qui
transcrivent l'information génétique des
virus de l'ARN en ADN, qui peut s'intégrer
dans le génome de l'hôte.

F/ Une sonde moléculaire

Il s’agit de la propriété que présente une
molécule d’ADN monobrin de s’associer
spontanément et de façon spécifique et
réversible à une autre molécule monobrin si
celle-ci lui est complémentaire.

II- les étapes de la génie génétique

1. Extraction du gène codant la protéine
recherchée

2. Extraction du plasmide (vecteur) et
son ouverture par une enzyme de
restriction

3. Insertion du gène dans le plasmide
en présence de ligase (on obtient un
plasmide recombiné)
4. Mise en culture des bactéries en
présence du plasmide (ADN recombiné)
qui sera intégré par les bactéries.

5. Repérage des cellules transformées :
il y’a donc expression du gène en
question

6.Extraction de la protéine recherchée
par des techniques basées sur le
choc osmotique.
Remarque:
Le gène à transférer, peut être obtenue à
partir de l’ARNm:
Extraction de l’ARNm
Copie de l’ARNm en ADN (par la
transcriptase réverse: on obtient l’ADNc
simple brin)
Synthèse du brin complémentaire par
une enzyme : l’ADNpolymérase

III- les applications de la génie génétique
A/ dans le domaine médical:

•Hormone de croissance
•Insuline
•Vaccin de l’hépatite B
B/ dans le domaine agronomique:

•Plantes résistantes à un herbicide, un
parasite, un virus…




Télécharger le fichier (PDF)

génie génétique.pdf (PDF, 725 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


compte rendu plasmides et pcr
genie genetique
correction terminee ue3 bis 20 03 13
genes de virulence
adn
transgenese

Sur le même sujet..