Newsletter 3 nino .pdf



Nom original: Newsletter 3 - nino.pdfAuteur: IEEE

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2013, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 07/03/2016 à 18:15, depuis l'adresse IP 200.1.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 505 fois.
Taille du document: 2.5 Mo (9 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Newsletter 3 – Été Chilien, A patte sans agonie en Patagonie…

Après une dernière semaine de cours sympathiquement terminée par le crash de mon disque dur et la
perte de tous mes projets de travail, voici l'heure tant attendue d'enfiler le sac à dos pour filer découvrir
la Patagonie, entre Chili et Argentine ! Synonyme de Caretera Austral (c’est-à-dire 1300 km de route en
gravier où il faut un bon 4*4), de nature sauvage, parc naturels, météo capricieuse, et glaciers,
l’aventure s’annonce palpitante. Le programme est un peu flou, l’objectif étant de voyager
tranquillement loin des sentiers battus, mais la première étape est bien claire : Piedra Parada. Depuis
le Petzl RocTrip 2012 (voir la vidéo ici : https://www.youtube.com/watch?v=QllWNEGBKic), ce
secteur d’escalade est devenu incontournable en Amérique du Sud. Nous partons donc avec la fameuse
team franchouse Arthur et Léa, ainsi qu’une allemande, Michi, pour internationaliser le voyage. Après
un trajet fort en péripétie, 3 bus, une bonne dizaine de voitures, des tas de chien, un bivouac serré, et
quelques (euphémisme) heures d'attente dans la pampa argentine, nous voici dans la remorque d'un
dernier pick up pour découvrir la fameuse “Pierre Levée”.

1

Forcément, elle fait un peu jeu de bébé à côté du Mont Aiguille, mais elle cache un énorme canyon qui
dénombre quelque centaines de voies MAGNIFIQUES ! Un tas de rencontres du monde entier, de la
bonne cuisine au feu de bois, un premier 7b (et réalisé par Nina Caprez, s’il vous plait), 3 belles crêtes
blondes (dont un chien), de la pêche infructueuse, du maté, et un tas de dégaines posées. Nous avons
notamment fait l'Aguja de la Virgen, “l'aiguille de la vierge” (13' dans la vidéo Petzl pour vous en
donner une idée), une magnifique pointe en 7b, qui reste une expérience incroyable en grande voie bien
difficile.

2

3

Les filles nous abandonnent pour rentrer dans leur pays respectifs, et nous continuons avec Arthur vers
Chaiten (où un volcan a ravagé la moitié de la ville en 2008) où nous espérons rencontrer ce bon vieux
Gus, collègue de l’Ense3, bien aimé parrain. Nous expérimentons pour la première fois le stop sur la
« Route Australe ». Une voiture toutes les 15 minutes, oui monsieur ça s’annonce long ! Nous arrivons
tant bien que mal à El Amarillo, où il nous faut trouver le fameux Avion Crashé pour trouver la maison
du jeune trappeur de Patagonie. Retrouvaille chaleureuse, un poêle à bois, un parc naturel magnifique
(Pumalin, pour les intéressés voir également l’histoire du grand Douglas Tompkins, mort il y a peu,
créateur de North Face et fervent engagé pour la protection de la nature en Patagonie) : petit séjour bien
sympathique. Nous festoyons noël avec des cyclistes rencontrés le jour même, autour de quelques
crêpes et Pisco (the alcool du Chili), dans une sobriété qui fait grand bien.

C’est l’heure des adieux avec le collègue blond, et nous filons avec Gus pour l’Isla Chiloé, en prenant
bien soin de laisser tous le matos de montagne à El Amarillo pour revenir fin janvier affronter quelques
sommets, avec le beau temps (ou pas, affaire à suivre…). Pour la suite du voyage (25 décembre – 31
janvier) avec Gus, Huber, et Ben, je vous laisse découvrir la magnifique plume de Matthieu, alias
GugGus Touring, qui vous fera découvrir la sauvagerie et l’ambiance mythique de la Patagonie : voir la
newsletter Une Année de Césure en Pays Andin, Chap 4. Ce fut un mois de janvier intense en
émotion, en aventure, en découvertes, un grand merci à vous les gars !

4

Pour un bref résumé, nous avons parcouru la Caretera Austral en stop, bus, pieds, auto, tyroliennes,
bateau, avec des treks magnifiques (Cerro Castillo, traversée en Argentine à la fin de la Caretera
Austral, et Trek de los Huemules à El Chalten). Camping sauvage, conversations philosophiques,
prendre le temps,… Faits notables : séjour à la police pour présence sur un glacier sans autorisation, un
vieux bonhomme qui nous offre spontanément des glaces avant d’entamer une conversation inédite, 2
journées Babylone à bord d’un 4*4 dernière génération, baignade dans un lac gelé avec iceberg, caca
sauvage en face du Fitz Roy, trek avec tyrolienne sans baudrier, perdre ses compagnons en rando juste
avant de se dire au revoir, passer d’un décor Himalaya aux calanques de Marseille en 300 mètres, enfin
bref je vous laisse découvrir cela avec les photos de la newsletter de Gus.

5

Nous voici donc un mois plus tard, début février, où j’ai un rendez-vous plutôt improbable planifié un
mois plus tôt avec Romane « On se retrouve le 31 janvier à midi devant l’Eglise de El Bolson ». En tant
que bon Chilien, j’arrive avec 3h de retard (pardon pardon), dans ce fameux village hippie
d’Argentine. Au programme : un volontariat de 2 semaines au sein du CIDEP, « Centre de Recherche,
de Développement et Enseignement de Permaculture ». Expérience extraordinaire ! Le quotidien du
centre c’est aller chercher du bois dans la forêt, boire l’eau captée de la rivière, toilettes sèches, douche
chauffée au bois, cuisson du pain au feu de bois, cuisine dans un four rocket, lavage du linge avec une
machine à laver à pédale, recycler tous les déchets,… Niveau enseignement j’ai pu enfin pratiquer avec
les mains, et apprendre diverses choses :
-

Construction d’un « Four Rocket » en terre crue, avec décoration en pigments naturels
Participation à la construction d’une maison en bois, avec mur en éco-ladrillos (bouteille
plastique remplie de déchets) et mélange d’argile, sable, et paille
Organisation du jardin en Permaculture

Bref, pleins de bonnes idées et une bonne dose d’optimisme pour l’avenir !
6

7

Je file ensuite pour la dernière aventure, et pas des moindre : le fameux spot d’escalade Cochamo,
considéré comme le Yosemite du Chili, rien que ça ! Je reretrouve Léa à Puerto Montt, où l’aventure
avait commencé avec la bande de bras cassés de Patagonie. Après un dur retour à la réalité
Supermarché, bruit, béton, nous prenons un bus jusqu’au petit village de Cochamo. D’ici nous attend
une sacrée épreuve : monter 15 km chargés de la bouffe pour une grosse semaine, du matos d’escalade,
de l’autonomie pour camper, afin de rejoindre la Junta ! 5h plus tard nous voici avec 4 épaules, 2 paires
de cuisses, et 14 litres d’eau en moins aux pieds des falaises. En bon français nous pensions faire du
camping sauvage, évidemment interdit. Sans un sou, nous passons donc un contrat avec le camping
pour bosser avec eux le matin, et filer grimper l’aprèm. Ce fut au final 2 semaines magnifiques, avec
des petites randos, de l’escalade traditionnelle (coinceurs), des fissures, des bons toits en couenne, des
belles voies bien trempées, une cuillère taillée à la main, et des gens incroyablement cool.
Incontournable !

8

Retour ensuite à la Casa Chancho, pour découvrir deux nouvelles colloques : Alwa, de Suède, et
Pauline, de France (pas de blague slovaque pour ce semestre…). Semaine administrative pour l’année
de césure qui se prépare, petit week-end à las Docas, plage près de Valpo, avant de recommencer les
cours pour un deuxième semestre dans le port paradis, Valparaiso. Je vais profiter de ce deuxième
semestre pour m’investir dans une association, Minga Valpo, qui fait de l’éco-architecture, avec des
maisons efficaces thermiquement, à coût bas, pour les familles affectées par les problèmes sociaux et
économiques. Continuer les cours de yoga, peut être commencer la chorale, faire toujours plus de
montagne et escalade, participer au Projet Pio Pio de Permaculture, apprendre à pécher, profiter de
Valpo,… J’ai aussi arrêté la consommation de viande depuis 3 mois, projet de l’an passé que j’ai repris
grâce à Gus et ma colloque vegan (un bon documentaire pour les intéressés :
http://www.cowspiracy.com/).
Bref, ce voyage fut vraiment une expérience incroyable. J’ai découvert un mode de vie loin du
consumérisme, en immersion totale dans la nature sauvage, avec des gens tout bonnement incroyables,
ouvert d’esprit, prêt à profiter de la vie au maximum ! Merci pour les moments partagés où nous avons
pu nous découvrir plus sincèrement,
J’espère que tout va bien pour vous en France, vous êtes nombreux à me manquer !
N’ayant pas pris mon appareil photos, toutes les images ont été prises par Arthur Jourdan, Matthieu
Giustini, et Romane.
Nino

9


Aperçu du document Newsletter 3 - nino.pdf - page 1/9
 
Newsletter 3 - nino.pdf - page 3/9
Newsletter 3 - nino.pdf - page 4/9
Newsletter 3 - nino.pdf - page 5/9
Newsletter 3 - nino.pdf - page 6/9
 




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


newsletter 3 nino
face sud 2012 bat
une annee de cesure en pays andins chp 4
voeux2
croisiere 35 jours olivier de kersauson nvc fr 3 copy
journal de bord nov 2013

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.143s